AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Hippy Hippy Shake feat.Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Hippy Hippy Shake feat.Will Sam 3 Fév - 18:10



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Lily & Will


Cela faisait plus d’une semaine que Lily était à Cuba.
Grâce à Jayce et ses nombreux contacts, elle avait eut un poste comme serveuse au bar de la plage.
Sa rencontre avec Mme Carpenter avait porté ses fruits. Ce n’était pas le boulot du siècle, mais elle qui aimait l’air pur et les grands espaces, elle se sentait très bien.
De plus, Jayce n’était pas loin et pouvait passer la voir dés qu’il avait un moment.
En fait, ce poste était fait pour elle.
Depuis qu’elle était sur cette île, ses vieux démons étaient enfouis dans un coin de son cerveau et ne se montraient plus.
Le soleil avait doré sa peau et ses marques violacés n’étaient qu’un lointain souvenir. Elle osait remettre le maillot même si ce n’était qu’une pièce avec un paréo autour de la taille.
Un badge portant son identité était accroché à la bretelle de son maillot.

Lily  avait prit son service depuis quelques heures déjà, elle préférait les fins de journées beaucoup plus vivant et gaie que les matinées. Son espagnol n’était pas vraiment top, elle préférait le français aux autres langues proposés en cours. Elle regrettait à présent de ne pas avoir appris.
Callie et Pilar l’aidaient des qu’elles le pouvaient mais ce n’était pas suffisant. Elle se baladait avec son dictionnaire et un bristol sur lequel était écrit les principales phrases : bonjour, qu’est ce que je vous sert ? Merci au revoir
Lorsque certains engageaient la conversation et qu’elle n’était pas d’humeur, elle répondait poliment « no intiendo » et elle passait à autre chose laissant le malheureux finir son breuvage.
Par chance, elle avait des clients qui parlaient sa langue et là c’était plus pratique  !

Le soleil commençait à décliner juste derrière Lily, elle sentait la douceur de sa  chaleur descendante contre son dos, c’était apaisant. Au bar, des dizaines de personnes allaient et venaient, la blonde n’arrêtait pas aujourd'hui. Heureusement qu’elle n’était pas seule
_Courage Lily c’est bientôt fini …. Tu peux me faire 5 caipirhina pour la table des jeunes la bas
Dis sa collègue avec un signe du menton en direction du groupe qui venait d’arriver
_je reviens les chercher le temps d’apporter ça a l’autre table
Ajoute-t-elle en prenant le plateau que la blonde venait de finir de préparer.
A peine avait-elle commencer à préparer la nouvelle commande, qu’elle sentie une présence devant elle
_c’est bientôt prêt
Dit-elle tout en s' affairant à sa préparation avant d'ajouter
_tu as fait vit…..
Sa phrase resta suspendue dans l’air lorsqu’elle se rendit compte que ce n’était pas sa collègue mais un client qui attendait visiblement d’être servi
La blonde affiche un sourire sur ses lèvres, et s'attendant à ce qu’il soit espagnol, entreprit de noter sa commande
_ Ola ! qué  gustaria para beber ?
Elle attendait sa réponse tout en continuant à préparer les cocktails.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Sam 3 Fév - 19:43

Après une longue journée de travail, Will avait pris l'habitude de rentrer au bungalow, pour essayer de trouver un rythme équilibré... Du moins cela avait été son ambition les premiers jours. Il s'était vite rendu compte, néanmoins, que la cohabitation ne rendrait pas toujours ses choix faciles et indépendants de ses colocataires.
L'humeur du O'Malley n'était donc pas au meilleur lorsqu'il arriva au bar de l'hotel, histoire de tuer quelques heures, le temps que les filles qui avaient envahis son espace vital libère les lieux en compagnie de leur hôte, pour aller occuper une soirée dansante du coin et porter aux nues les talents du Perez, qui ne manquait jamais de ranger bien proprement sa modestie, au contraire de tout le reste dans leur résidence.

Maintenant, il lui fallait si possible attirer l'attention d'une serveuse, ce qui n'était pas une moindre affaire, avec tous les groupes bruyants de jeunes touristes qui accaparaient les verres, et dépensaient une fortune pour le plaisir de témoigner leur héritage. William avait presque de la pitié pour eux, et il ne cherchait absolument pas ni à leur voler la vedette, ni à se faire bien voir de cette société... Sauf sur un plan purement professionnel.
Une question, posé dans un espagnol approximatif, fit sursauter le jeune homme perdu dans ses pensées. Malgré ses déficiences scolaires, notamment écrites, William avait développé une certaine aisance pour le langage oral, surement par compensation. Pour faire du commerce dans certains quartiers ghettos, une connaissance des langues latines lui avait été particulièrement utile.

    - Bonsoir. Un jus d'ananas, s'il te plait, répondit-il, sans aucun accent sinon celui du ghetto américain duquel il venait. Vu l'allure de la serveuse, il était prêt à parier qu'elle le comprendrait bien mieux ainsi. Je fais partie du personnel, précisa-t-il, puisqu'il avait une réduction conséquente sur les consommations à ce titre... Ou du moins c'est ce qu'il avait cru deviner dans son contrat.


La clause mentionnait l'alcool, mais le O'Malley ne se sentait pas concerné par le problème : il avait arrêté toute forme d'addiction depuis son dernier séjour derrière les barreaux, et voulait devenir un véritable homme, droit et responsable. C'était devenu négligeable pour lui, et il ne faisait même plus d'efforts à présent pour résister aux tentations.

    - Un lait fraise pour le cow-boy, tant qu'à faire ? Se moqua un homme légèrement bedonnant qui se tenait presque au comptoir, avec un sourire qui traduisait son degré de cocktail. Hey, ma jolie, sers moi un truc bien fort avant de t'occuper de cette fillette... Secoue-moi tout ça ! Insista-t-il, en mimant sur son torse une grosse poitrine qui tressautait sous l'effort.


Une blague d'un goût douteux qui fit lever les yeux au ciel à William... Il ne devait pas tomber dans le piège et céder à la colère, et pourtant ce genre de personnage lui donnait de profonde envie de se servir de ses poings, plus pour faire disparaître cette répugnance assurance que pour défendre son honneur, d'ailleurs, car le O'Malley ne se sentait guère touché par les accusations. Il avait suffisamment confiance en sa virilité pour ne pas estimer avoir à la prouver à chaque occasion comme un ado impulsif. Néanmoins, il n'appréciait pas le ton dont il s'était servis pour parler aux employés.

    - Votre porte-feuille ne vous dispense pas d'une politesse élémentaire, se contenta-t-il donc de souligner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Lun 12 Fév - 21:05



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Lily & Will

Lily fut soulagée lorsque le client lui parla dans sa langue, ça lui évitait d‘utiliser l’espagnol qu’elle ne maitrisait pas. La demoiselle afficha un sourire poli de surcroit, mais c’était surtout qu’elle était contente. Le jeune homme lui demanda un jus d’ananas, elle fut surprise dans un premier temps, s’apprêtait à lui faire répéter, au cas où elle aurait mal compris ou entendu, mais elle fut interrompu par un lient du bar, légèrement éméché, qui critiqua la commande du brun.
Cette situation mit Lily mal à l’aise. Elle resta figée alors que sa collègue prit les choses en mains
-Barry ! ça fait combien de temps que vous êtes là ? votre femme vous cherche il me semble, non ?
La brune, l’opposé de Lily d’ailleurs, savait y faire avec la clientèle du bar. Elle les connaissait presque tous. Native du pays, elle avait tout pour elle, jolie, sexy, et le genre de femme qui ne se laisse pas faire par les hommes. D’ailleurs, beaucoup la respectait.
-Lily, tu me donne un cocktail pour Barry et tu sers le jeune homme por favor

La blonde qui était resté figée durant l’échange, sortie de sa torpeur
« Oui oui tout de suite »
C’était le genre de situation qui lui rappelait de souvenirs qu’elle essayait d‘enfouir au plus profond de sa mémoire.
Tout en s’affairant à la tache, elle posa un verre devant Will et y versa un jus d’ananas
« Vous voulez autre chose ? »

Elle leva les yeux pour le regarder et ajouta
« Vous travailler dans le coin ? vous m’avez dit que vous faisiez parti du personnel, je suis nouvelle je ne connais pas grand monde »

Un léger sourire embarrasser étira ses lèvres.
La blonde donna le cocktail à sa collègue et regarda le client grincheux du coin de l’œil
« Je suis désolée, pour ce qu’il a dit, vous êtes libre de boire ce que vous voulez, vous n’avez de compte à rendre à personne »

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Mar 13 Fév - 3:16

Les gestes de la jeune femme, un peu maladroit, trahissait son arrivée récente dans le personnel, sans doute, et sa collègue avait eu la gentillesse de lui épargner la confrontation avec le client particulièrement gênant qui avait interrompu sa commande. William lui offrit un sourire encourageant, pour la rassurer de son propre état : il se fichait pas mal de ce que pouvait dire ce genre d'individus, auquel il avait toujours été confronté plus qu'il ne l'aurait souhaité.

    - Quand on travaille dans ce type d'endroit, il faut s'attendre à rencontrer des gens comme lui... Affirma le O'Malley en haussant les épaules, pour montrer qu'il n'en faisait pas grand cas. Avec un peu d'argent, certains se croient permis de donner des conseils à tout le monde.


Et William avait remarqué cette tendance plus encore chez ceux qui avaient acquis leur fortune par chance ou par naissance... Ceux-là semblaient avoir quelque chose à se prouver, en faisant la morale et en répandant la bonne parole autour d'eux. William les avait quelque peu en pitié, en quelque sorte, car il était persuadé qu'ils avaient une faible estime d'eux-mêmes, au fond, qu'ils cherchaient à dissimuler de cette façon pathétique.
En quoi boire aurait-il fait de lui un homme ? La virilité se mesurait-elle à l'alcool que l'on pouvait supporter, avant de tenir des propos ridicules, ou de rouler sous la table ? L'ancien détenu avait plus de respect pour un homme qui savait contrôler ses addictions, que l'inverse.
Quoique puissent en dire le pape ou d'autres autorités politiques, influenceurs de mode et compagnie, William avait eu suffisamment l'expérience de côtoyer des ivrognes pour ne jamais vouloir en devenir un, ou leur ressembler de près ou de loin.

    - Je travaille à l'hôtel au service technique... Je suis agent d'entretien, d'après les termes de mon contrat, conclut-il, avec une expression qui témoignait de l'ironie de ce titre : en gros, il faisait tout et n'importe quoi pour satisfaire les besoins des vacanciers, et faire en sorte que tout roule dans l'établissement, de la plomberie à la charpente. Et puisqu'il était particulièrement débrouillard, ce rôle lui allait à la perfection, et ses collègues en profitaient largement pour lui laisser les travaux les plus pénibles sous prétexte qu'il s'en sortait mieux. William ne se laissait faire que parce que cela ne le dérangeait pas et lui donnait l'impression d'être utile... Et de devenir bientôt un membre indispensable de l'équipe. William O'Malley, annonça-t-il en tendant la main, pour serrer celle de la demoiselle.


Il avait tardé à se présenter car le bruit ambiant ne lui avait pas laissé d'opportunités de le faire plus tôt, sans avoir besoin de se répéter ou de crier son nom... Celui-ci était heureusement assez simple pour que des oreilles attentives le devinent et ne l'écorchent pas.

    - Tant que mes hormones ne se détraquent pas, je vais rester au jus de fruits, merci, lui assura-t-il d'un ton amusé. Il était parfaitement conscient qu'il n'avait rien d'une femme, quitte à tomber légèrement dans les stéréotypes. J'imagine que c'est frustrant pour quelqu'un qui a passé des heures à s'entrainer à maitriser tous les cocktails de la carte.


William fit un signe vers le panneau qui indiquait les boissons proposées au bar... La liste était impressionnante et colorée, bien qu'il n'en comprenait pas un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Mer 14 Fév - 19:29



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Lily & Will
Lily se sentait gênée par sa réaction, il faut dire que un homme ayant bu un peu de trop et agissant de cette façon, lui rappelait de mauvais souvenirs. Ce mauvais souvenir avait un prénom : Clyde. Pourtant, elle avait réussi à ne plus y penser depuis qu’elle était à Cuba. Mais certains événements étaient ou arrivaient à un moment précis pour tirer la sonnette d’alarme ( stop Lily ! la vie n’est pas rose … ta vie n’est pas rose, et je vais pas te laisser l’apprécier comme ça, même si tu es à des kilomètres de moi, je serais encore là pour te pourrir) la petite voix de Clyde dans sa tête revenait quand elle s’y attendait plus.
Cet homme, qu’elle ne connaissait pas, même si il n’avait pas l’air violent, avait agit comme l’aurait fait Clyde, pour attirer l’attention sur lui, montrer qui était le maître, comme il le faisait souvent.Et c’est ce genre d’homme que la blondinette ne voulait plus fréquenter, rencontrer, côtoyer. Hors, ce travaille n’allait pas l’aider dans ce sens. Des hommes bourrés, agressifs voir violent, elle en verra au fil du temps. Et le client en face d’elle avait vu juste.
Lily opina du chef à sa remarque, avec un léger soupir de résignation
« Vous avez raison » ajouta-t-elle malgré elle, dans un souffle.

La jeune femme releva la tête pour affronter le regard du brun, mettant de coté ses doutes et ses peurs. Elle le devait, elle qui était comme dans un livre ouvert, un self service d’émotions, il allait vite comprendre que quelque chose n’allait pas, valait mieux mettre ça sur le compte de la maladresse et l’apprentissage de ce nouveau boulot
« L’argent à cet effet sur une grande partie de la population mais heureusement, l’autre partie, aussi petite soit-elle, n’est pas comme ça »
Elle attrapa un verre et un chiffon et l’essuya. Lily savait de quoi elle parlait, ses parents étaient assez fortunés du à leur travail respectif, mais l’argent qu’ils avaient gagnés à la sueur de leur front, avait une valeur inestimable. Il était précieux d’une certaine manière, car ils ne l’affichaient pas comme certaines personnes, et avaient appris à leurs filles à le gagner et l’apprécier aussi. C’est aussi pour ça que Lily aimait travailler, même si elle était une girouette, car tous les petits boulots qu’elle avait fait, elle n’y était pas restée longtemps. D’ailleurs, c’est à ce moment là que le brun lui parla de lui. Le fait qu’il lui parle aussi naturellement lui fit du bien. Elle ne ce sentait pas exclus comme cela aurait pu l’être ailleurs, n’importe où d’ailleurs. Un endroit inconnu, une langue nouvelle, une culture plus ouverte, plus libertine, plus chaleureuse elle n’y était pas habituée.
Il se dit agent d’entretien. La blonde inclina légèrement la tête et lorsqu’il se présenta, elle resta figée quelques secondes, pour plusieurs raisons d’ailleurs. Lily posa son index sur ses lèvres rosées et réfléchie tout en fixant intensément le brun. Cela pouvait paraitre étrange mais il allait vite savoir pourquoi. Lorsqu’il tendit sa main, elle hésita et fini par prendre la main de Will pour se présenter à son tour
« Lily … King … dites moi … »
Elle lâcha sa main, se pencha en avant tout en s’appuyant contre le comptoir pour que leur visage soient au même niveau
« Vous sauriez réparer une douche ? en fait, dans le bungalow que je partage avec les filles, notre douche fonctionne mal, elle a un débit d’eau très léger et on met une plombe à se rincer … »
Will utilisa une façon bien amusante et personnel de refuser tout autre forme de boisson que ce soit, ce qui fit sourire la demoiselle. Elle se redressa, reprenant sa posture habituelle et regarda le panneau que le brun lui montrait. Elle resta le regard dessus et plissa les yeux, ne comprenant pas vraiment ce à quoi il voulait en venir
« Vous parlez du fait de ne pouvoir les boires ou de la complexité à préparer des boissons en utilisant une langue autre que la mienne ? » interrogea-t-elle avec un doute sur sa propre déduction.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Ven 16 Fév - 6:16

William fronça les sourcils en voyant que la jeune femme avait l'ai profondément perturbé... Etait-ce la confrontation avec ce malpoli qui l'avait mise dans cet état ? Le O'Malley lui sourit, en essayant de paraître détendu et encourageant. Si elle persistait dans ce métier, elle allait surement en voir d'autres... Plus qu'elle ne l'aurait voulu. Il allait falloir qu'elle se blinde, car rester impassible devant les cons n'était pas donné à tout le monde... Et la blonde avait l'air particulièrement sensible à ce genre d'interventions.

    - Tout va bien ? Ne put s'empecher de demander le jeune homme, dans un réel soucis de permettre à la demoiselle de soulager un peu le poids qu'elle semblait porter sur ses épaules. Maintenant que l'autre était parti, le service au bar était calme, personne n'attendait son verre : ils avaient donc le temps de discuter un peu, en saisissant cette occasion. Il ne faut pas prendre ce genre de choses personnellement... Il cherchait juste des victimes à son cynisme pédant.


Le O'Malley approuva son désir de ne pas faire de généralités... Il était pourtant assez certain que l'argent avait un pouvoir de corruption assez grand pour que la majorité y cède... Meme ceux qui avaient connu la misère. Personnellement, il espérait réussir à se faire une vie confortable, mais pas forcément dominée par ce facteur.
Il se contenterait d'avoir assez de revenus pour que sa famille ne soit jamais dans le besoin, et qu'il ne stresse pour boucler chaque fin de mois. Pour l'instant, il s'en sortait raisonnablement, et sans dettes.

    - Bien sur, je peux passer un de ces jours pour réparer ça... C'est un classique ici, je crois que la plomberie n'était pas la priorité des architectes, supposa-t-il avec un rire moqueur, avant d'avaler une gorgée du breuvage qu'elle lui avait servi. J'ai du m'occuper de celle de mon propre bungalow, et ce n'est pas grand chose, juste quelques réglages.


Pour le commun des mortels, néanmoins, ce que William faisait relevait de l'ingénierie de pointe. Pour quelqu'un qui n'avait jamais tenté de mettre les mains dans les tuyaux, cette science restait assez obscure... Pour le O'Malley, c'était de la logique, rien de vraiment compliqué, et il savait précisément comment s'attaquer à la source du problème et le régler, avec un minimum d'efforts et d'outils.

    - Ni l'un ni l'autre ! S'amusa-t-il en voyant qu'elle n'avait pas compris son sous-entendu. Je parle du dosage, de retenir les proportions et la composition de chaque recette de la carte. Avant de venir ici, je n'avais jamais entendu parler d'un "Sex on the beach", et je serais bien incapable de deviner ce qu'il y a dedans... Sauf si on le prend littéralement, bien sur.


N'ayant vécu que dans des ghettos ou quartiers mal famés, William n'avait pas été exposé aux cocktails de luxe, et ce genre de mélange le laissait presque reveur. Dans son adolescence, ses amis s'excitaient pour une bouteille de vin bas de gamme, premier prix, des piquettes infâmes qui leur montaient instantanément au front pour créer l'effet désiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Dim 18 Fév - 18:50



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.

Le jeune homme lui demanda si tout allait bien .. que pouvait-elle répondre à cela ? Que pouvait-elle lui dire sans en dire trop ? et après tout, elle n’était pas pour raconter sa vie aux clients. La plupart du temps, c’était les clients qui racontaient la leur. Souvent même ils venaient chercher une oreille attentive afin de parler de leur vie, leur couple, leur travail. Lily n’allait pas se confier à William. Elle ne s’en sentait pas capable, et en même temps, si elle venait à le faire, comment le prendrait-il ? elle ne le connaissait pas personnellement.
La blonde lui sourit avant de lui dire
« Ca va, merci … je me disais juste que de tout les boulots que j’ai fais, il y a toujours un truc qui cloche en fait … comme par exemple, j’ai essayé de travailler dans un hôpital, j’ai fais un stage la bas, et au final, je me suis rendu compte que je ne supportais pas la vue du sang … donc là, je ne sais pas si j’arriverais à gérer les sautes d’humeurs de mes clients et parfois leur colère … je devrais prendre des cours de quelque chose peut-être … »
Se dit-elle plus pour elle-même cette suggestion. C’était une idée à creuser, ça lui ferait sans doute du bien, pour avancer dans sa nouvelle vie.

« Génial ! »
Un grand sourire illumina son visage lorsqu’il lui dit qu’il pourrait passer.
« Ca nous arrangerait pas mal et on vous paiera ce qu’il faut ! »
C’était tout à fait normal de le payer sur un travail fait
« Vous me direz quand vous pourrez passer »
La blonde attrapa un crayon et un post-it et gribouilla quelques mots, en fait ça comportait le nom de l’allée et le numéro du bungalow qu’elle fit ensuite glisser sur le comptoir en direction de Will
« Si je ne suis pas là, il y aura forcément quelqu’un. Je préviendrais les filles de votre venue afin que vous ne soyez pas renvoyer comme un malpropre »
Elle rit, elle imaginait bien Pilar la prude envoyer bouler ce pauvre homme.
« Aaah ! » Dit-elle tout en rougissant, gênée de ne pas avoir compris ce qu’il voulait dire
« Je vais vous montrer » ajouta-t-elle en sortant des bristols de sous le comptoir
« Ici c’est des codes couleurs sur les jus de fruits, chaque couleur correspond à un fruit, ici les alcools avec des pastilles de couleurs et des lettres et sur celui là les quantités.
C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour pouvoir m’en sortir, par exemple, le sex on the beach est composé comme suit : des glaçons, 2cl de schnapps ou crème de pêche, 4cl de vodka, 6cl de jus d’orange, 6cl de Cranberry ou de canneberge en fonction des saisons.
Sur ce carnet j’ai les compositions avec des codes couleurs, et sur ces bristols j’ai les codes couleurs correspondant aux composant :
Glaçons pastilles transparentes, pastille couleur pêche, pastille avec un « V » pour Vodka, pastilles orange pour l’orange, et pastilles couleur pourpre pour le reste.
J’ai rajouter manuellement les quantités mais pour moi je m’en sors plus facilement que de devoir tout décodé au fur et à mesure des commandes. »

La demoiselle releva la tête tout en laissant ses notes sur le comptoir, et attendit une réaction quelconque du brun. Peut-être qu’il trouverait ça nul ou peut-être pas.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Lun 19 Fév - 14:08

Visiblement, Lily n'était pas une chanceuse... Ou peut-être accumulait-elle juste les mauvais choix. William hocha la tête, connaissant bien le problème, puisqu'il avait passé toute sa vie à se chercher. Baroudant d'un foyer à l'autre sans jamais en trouver un qui veuille le garder, alternant les sales boulots et les salaires navrants, il n'avait pas réussi à se poser dans quelque chose qui lui plaisait vraiment.

    - Au moins, tu restes pas à rien faire, et ton expérience t'apprend toujours quelque chose... Conclut le O'Malley. Il faut essayer de positiver, pour tenir !


En effet, elle avait raison, son travail n'était pas facile. Elle allait surement rencontrer beaucoup de déceptions, et si c'était réellement la cause de son trouble, il vaudrait surement mieux qu'elle démissionne, avant de tomber en dépression.
Par élimination, elle finirait bien par avoir une opportunité dans laquelle elle se sentirait bien. Elle n'avait pas l'air feignante, ni particulièrement maniérée ou difficile, ce qui était plutôt encourageant pour son futur.

    - Tu veux reprendre les études, tu veux dire ? Demanda William, curieux de réaliser qu'un adulte pouvait prendre cette décision après avoir gouté à la vie active. Il n'y avait jamais pensé pour lui-même : il aurait du reprendre bien avant l'université, et les hommes de son age étaient mal vus sur les bancs de l'école primaire. Désolé, vous... S'empressa-t-il de corriger, en constatant qu'elle n'avait fait que le vouvoyer jusque là, alors qu'il prenait quelques libertés.


C'était étrange de s'adresser de cette façon formelle à quelqu'un qui avait n'était guère plus vieux que lui, voire surement plus jeune. Mais la distance professionnelle la mettait probablement plus à l'aise, et il comprenait.
Son charabia pour les boissons, cependant, le laissa perplexe. Il en rit, sans cacher cette fois son ignorance, qui n'avait dans ce cas rien d'un handicap.

    - Le principal, c'est que vous vous y retrouviez ! Lui assura-t-il, l'idée se faisant néanmoins dans son esprit qu'il lui faudrait peut-être passer par un système similaire, pour essayer d'apprendre à déchiffrer les mots. Les colocs sont sympas ?


Avant de débarquer chez elle à l'improviste, il voulait s'assurer de ne pas être trop mal venus, et flanqué à la porte, malgré l'assurance de la blonde. Et bien sur, il ne se pointerait pas à n'importe quelle heure de la journée, au risque d'en surprendre une sous la douche justement, et de passer pour un pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Mer 21 Fév - 21:05



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.

L'idée germait doucement dans l'esprit de Lily. Depuis qu'elle avait prit ses fonctions dans ce poste, et qu'elle voyait comment ça se passait, elle se demandait vraiment si elle arriverait à gérer. La blondinette c'était tellement prit de coups durant les deux années qui venaient de passer, qu'elle avait peur, de tout et de rien. Une réaction un peu excessif d'un client, un verre qui se casse, un poing frappé sur le comptoir, le moindre bruit la faisait sursauté. Cependant, elle avait besoin d'un boulot, de se reprendre en main … Et, pourquoi pas, des cours de self contrôle ou self défense. Un sport méditatif par exemple.

Le fait d'exposer ceci de vive voix prenait une tournure différente, comme si c'était une évidence, si bien qu'elle ne fit pas vraiment attention à ce qu'il venait de lui dire au sujet de ses boulots.
La demoiselle rebondit surtout sur  les études

« Oui ou non .. je pensais plutôt à un sport qui me permettrait de .. je sais pas faire comme elle »
Dit-elle en montrant sa collègue de la main.
La brune était dans son élément, elle avait beaucoup d'année d'expérience dans le domaine, et, malgré sa frêle carrure, elle avait du répondant et de la poigne
« Je ne sais pas comment elle fait, il faudra que je lui demande »
Ajouta-t-elle pensive, jusqu'à ce que William s'excuse d'être familier avec elle.

La blonde se pencha de nouveau en avant et lui parla plus bas
« Je t'en prie, il n'y a pas de mal, j'agis ainsi plus par respect envers mes clients, mais maintenant on se connaît »
Termina-t-elle avec un clin d'oeil complice.

La blonde se redressa, elle était ainsi, le respect d'autrui était inné chez elle, pendant son travail elle resterait polie et courtoise avec les clients, en dehors, elle serait plus familière. William finira par le comprendre au fur et à mesure de leur rencontre. Si ils se rencontreraient en dehors, bien sûr, mais pour l'instant elle n'y songeait pas. Après tout, ce n'était pas dans ses habitudes de voir des hommes en dehors de son lieu de travail. D'ailleurs, depuis quand n'avait-elle pas eut un rencard ?

Lily approuva d'un signe de tête, toute souriante sur sa formule pour préparer les boissons. Il ne se moquait pas, c'était déjà ça. Et lorsqu'il lui parla de ses colocs, son regard s'illumina, c'était un sujet qu'elle adorait
« Oh elles sont GENIALES ! Il y a Calliope la rousse, belle et gentille et Pilar la brune, jolie fille mais assez particulière niveau éducation .. disons qu'elle est assez prude et fermée … en fait, maintenant que tu me le dis, on est les trois drôle de dames, comme la série tu connais ? La rousse, la blonde et la brune »

Elle rit assez fort, si bien que quelques clients se tournèrent vers elle pour voir ce qui la faisait rire. Mais très vite, ils reprirent leur discussion.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Jeu 22 Fév - 7:13

Le regard de William s'assombrit légèrement lorsque Lily évoqua la pratique d'un sport incluant une dose de violence pour lutter contre les individus qui venaient l'ennuyer au bar... Dans le fond, le O'Malley n'était pas certain que ce soit une bonne solution, de manière générale : il faudrait surement, si cela devenait trop fréquent, que la direction s'en mêle, et embauche peut-être un garde pour surveiller l'état des clients.
Dans certains quartiers, la présence d'un videur était obligatoire, et permettait à tous de profiter dans la confiance que tout débordement serait géré.

    - Je peux te montrer quelques trucs, si tu veux, finit-il par proposer. Cela ne l'enchantait pas particulièrement de prouver qu'il avait quelques connaissances dans ce domaine, et surement soulever quelques questions, mais il ne pouvait s'empêcher de vouloir aider autant que possible, d'être utile pour ce qu'il était, en profitant de ses compétences. J'ai l'impression qu'elle les ignore, affirma-t-il en voyant sa collègue passer d'une table à l'autre sans ciller.


Personnellement il trouvait ça un peu triste, de devoir se fermer ainsi à l'extérieur, et prétendre ne rien voir ou entendre, être obligé de sourire tout le temps, et faire comme si de rien était. Certains métiers l'exigeaient malheureusement, et le choix ne se posait pas. Visiblement, Lily ne comptait pas quitter son travail, mais trouver un moyen d'y être plus efficace... Et William admirait ce genre de détermination autant que le courage de quitter une condition qui ne satisfaisait pas.

    - Je vois... Répondit William en rigolant lui aussi à la déclaration de la blonde sur ses colocataires. Il ne lui avait jamais rien dit, malgré qu'elle semblait affirmer le contraire, mais son excitation à la découverte de son concept de série était communicative. Vous devez bien vous amuser !


Il prit une gorgée de son breuvage, en pensant à ses propres colocataires... Sur les trois, seul un semblait vraiment s'éclater, et ce n'était pas lui. De toute façon, ils n'avaient même pas la même définition d'une bonne soirée. Pour William, passer un moment sympathique n'incluait pas plusieurs partenaires sexuelles, de la danse sensuelle à la limite du sale, et des litres d'alcool à en dépenser son salaire.
William avait besoin de se poser après le boulot, tranquillement, de discuter, partager des plaisirs simples, sans faire dans le dépressif non plus.

    - Tu as de la chance ! Soupira-t-il, en lui adressant un sourire. Il l'observa du coin de l'œil, tandis qu'elle servait un couple qui l'avait interpelé. Elle était plutôt jolie, malgré les flagrantes différentes de son physique avec toutes les serveuses latines qui complétaient l'équipe. Pourraient-ils apprendre à se connaître comme elle l'avait sous-entendu, et peut-être devenir amis ? William secoua la tête en songeant aux théories de Corto qui affirmaient que les relations saines entre hommes et femmes devaient forcément s'accompagner de quelques orgasmes. Tu finis à quelle heure ? Tu fais un truc après ?


Devait-il l'inviter ? S'il lui plaisait, la sauter dans un coin, comme prétendaient le faire régulièrement tous les employés du Little Havana entre eux, juste parce qu'ils affrontaient des problèmes similaires de clientèle au quotidien, et utilisaient ensuite cette excuse pour se détendre ? William voulait s'intégrer et s'adapter à son nouvel environnement, mais il n'était pas sur de pouvoir suivre toutes les coutumes et tradition de l'hôtel.
Il allait commencer par réparer sa douche, et lui apprendre les gestes de bases pour éloigner efficacement les pervers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Sam 24 Fév - 16:43



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.
Lily ne savait pas trop comment gérer un client trop entreprenant ou éméché.  Cette idée d’auto défense lui était venu en regardant des émissions à la télé. Maintenant, vouloir les mettre en pratique, elle ne savait pas vers qui se tourner et comment.
Lorsque Will lui proposa son aide, elle fut surprise. Le regardant en plissant les sourcils d’un air interrogateur, elle l’imaginait pas vraiment dans un rôle de professeur. En fait, elle se demandait plutôt où il voulait en venir par « te montrer quelques trucs ». Mais la blonde ne chercha pas à en savoir plus sur ce qu’il pourrait lui apprendre et comment il procéderait.
Ses sourcils finement taillés et redessinés au gout du jour s’étirèrent en même temps que son sourire sur ses lèvres rosées
« Oui ! bien sur ça me tente bien ! »
Elle venait d’accepter la proposition d’un homme qu’elle connait à peine, n’allait-elle pas le regretter ?
Après tout, son objectif était de refaire sa vie et de faire des nouvelles rencontres, quelle qu’elles soient. Jusqu’à présent, la compagnie du brun n’était pas désagréable. Il lui avait même fait perdre la notion du temps.
La blonde approuva d’un signe de tête en regardant sa collègue. Will avait raison, elle jouait souvent l’ignorance, ne relevait pas ce qui pouvait se dire. Mais Lily était sensible, il pouvait lui arriver d’aller pleurer parce qu’elle mettait trop de temps à préparer un cocktail et que certains clients assoiffés s’emportaient vite. Mais ça elle ne le dirait pas.

Le sujet sur ses collocs intéressait Will et son expression soudain assombrit intrigua Lily
« Tu as des problèmes avec tes collocs ? »
L’idée qu’il puisse vivre avec une éventuelle petite amie ne  lui était pas venue à l’esprit à cet instant
« A moins que tu vives avec une fille ? »
Si il avait une petite amie, ne serait-il pas déjà parti la rejoindre ?
Comme tous ces hommes au bar qui buvaient pour oubliés quelques soucies ou parfois, se croire seuls et dragués les  serveuses ou quelques clientes afin de se prouver à eux même que leur charme opère toujours. Pourtant, Will n’avait pas bougé de sa place, il n’avait pas fait de rentre dedans à Lily et ‘avait pas bu une goute d’alcool. Lily en avait déduit qu’il était seul, et que sa compagnie à elle lui plaisait.

« Señorita por favor ! »
Lily fut appelée par un couple qui venait d’arriver
« Excuse moi, je reviens »
Dit-elle à Will avant de partir prendre la commande des nouveaux venu.
Elle resta quelques minutes avec le couple, essayant de déchiffrer leur demande. Parfois, sa collègue la regardait pour voir si elle avait besoin d’une aide, mais au final, Lily s’en sortie assez bien.
Elle prépara les boissons, deux Mojitos, et encaissa les clients qui, après avoir prit leur breuvage,, s’installèrent à une table pour profité de cette belle soirée.

La blonde revint, tout sourire, comme une victoire qu’elle venait d’accomplir. Et qu’elle ne fut pas sa stupéfaction lorsque Will lui proposa de continuer cette soirée hors travail. La blonde, prit son téléphone sous le comptoir et regarda l’heure.
« Je termine dans 15mn … »
Il était bientôt 22h30 et la fin de son service approchait. La relève allait arrivé sous peu, le temps avait filé à une allure folle.
Elle posa son téléphone et leva les yeux vers le brun
« J’ai un truc de prévu en fait … »

Elle laissa volontairement un blanc, se pencha un peu vers lui avec un sourire en coin
« Une barquette de frites pleine de sauce bien grasse m’attends en bord de mer. Certain soir, je vais la bas, je m’assois sur un banc et je regarde les gens passer tout en leur inventant une vie, ça te dit de m’accompagner ? »
Elle l’interrogea du regard. Elle ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais elle prenait le risque. La vie était trop courte pour se poser trop de questions. Si vraiment la soirée prenait une tournure qu’elle ne pourrait pas gérer, elle aviserait le moment venu. Mais pour l’instant, elle voulait juste souffler un peu et apprécié la compagnie du brun.

« La boisson c’est cadeau »
Elle lui fit un clin d’œil, et nota quelque mots sur un carnet.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Dim 25 Fév - 8:14

La blonde avait accepté sa proposition, et William avait regretté presque aussitôt. Comment allait-il s'en sortir pour lui apprendre les rudiments du combat des rues, sans qu'elle ne lui pose de questions évidentes sur ces techniques ?
Le O'Malley ayant légèrement embellit son CV, il ne tenait pas à ce que ses véritables compétences soient révélées au grand jour. Et il connaissait trop bien, ou trop peu, les serveuses, ou les femmes en général, pour pouvoir lui faire confiance sur ce sujet sensible. Il venait de s'aventurer sur un terrain risqué, tout ça par générosité mal placée. Il n'insista donc pas, juste hochant la tête d'une mine approbatrice mais gênée.

    - Oh non, je vis avec deux gars... Mais disons qu'on a des caractères très différents, avoua-t-il, sans se permettre d'en dire plus. Il n'aimait pas vraiment se plaindre, ni dire du mal des autres, même s'il aurait eu surement beaucoup à raconter. On ne m'a pas laissé le choix...


Il sourit : personne n'avait vraiment le choix, surtout les employés de son niveau. Bien sur, cela aurait été différent s'il avait obtenu un poste à hautes responsabilités, ou s'il avait été en couple. Se renseignait-elle subtilement sur son célibat ? Elle était jolie, et ils n'avaient pas d'attaches, ni l'un ni l'autre, alors pourquoi pas ?
La vie était ainsi faite de rencontres, et il fallait bien expérimenter, pour savoir dans quelle direction aller. William n'était ni pour ni contre - après tout, il n'était qu'un homme libre et n'allait pas rejeter une jolie jeune fille si elle montrait de l'intérêt.

    - Je crois qu'en effet, je suis le partenaire idéal pour ce genre de sortie : je ne pique même pas dans la barquette de frites des autres ! Répondit William à sa proposition, sur un ton similaire, joueur. En vérité, il essayait de manger de façon saine, pour aller avec son hygiène générale de vie. La nourriture grasse et lourde, il en avait eu durant toute son adolescence à profusion, puis était passé à la bouillie indigeste de la prison... A présent, il favorisait les légumes et la viande saine, pour entretenir son physique tonique. T'en fais pas, j'aime les filles qui ont de l'appétit, je ne juge pas.


Il préférai la rassurer : une de ses plus grandes qualités, sans doute, était qu'il ne se permettait pas de donner des conseils à qui que ce soit. Chacun faisait ce qu'il voulait, et il respectait grandement les gens qui parvenait à avoir des cheat meals, et à garder une santé de fer. Et la blonde semblait... En forme. C'était le cas de le dire, songeait-il en laissant son regard vagabonder sur le corps gracieusement en courbes de la demoiselle.

    - Je t'attends, alors, conclut-il, en prenant une nouvelle gorgée. Merci pour la boisson... La barquette est pour moi, ça va sans dire.


Il n'était pas homme à se laisser entretenir. Il lui payerait son repas de la nuit avec plaisir, si elle le prenait chez le petit marchant qui se situait au bord de la plage, avant d'aller s'installer face à la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will Dim 25 Fév - 21:55



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.


La curiosité de Lily n'était pas vraiment de savoir si le jeune client était célibataire, mais si quelqu'un, en l'occurrence une femme, n'allait pas arriver en trombe et faire un scandale comme cela peut arriver parfois. Elle fut soulagée, dans un sens. Les colères des clients elle avait eut sa dose pour ce soir. Elle espérait un peu de répits, et Will allait lui offrir.
« Je crois que nous sommes tous loti à la même enseigne, j'ai eu juste plus de chance que toi »
Dit-elle avec un sourire moqueur, tout en se mordillant le coin de la lèvre.

Lily le trouvait plus détendu au fur et à mesure de leur discussion. Il souriait un peu plus souvent. Et sa proposition de participer à son rituel en bord de mer ne lui déplu pas. Elle en fut soulagée, et puis si il avait refusé, elle l'aurait fait seule, comme elle le faisait certain soir, quand elle n'était pas avec son cousin, ou ses colocs.

La relève de la demoiselle arriva un peu en avance. Elle parut soulagée, se tourna vers Will tout en s'essuyant les mains à l'aide d'un torchon
« Je ne vais pas te mentir, je serais prête dans une vingtaine de minutes. On peut se rejoindre à l'extérieur. »

Après avoir nettoyé le matériel qu'elle avait utilisé, elle se rendit à l'arrière du bar, du coté des vestiaire pour se changer et se rafraîchir.

Suite ici http://havana-ooh-na-na.forumactif.org/t557-balade-nocturne-feat-will#5558


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: Hippy Hippy Shake feat.Will

Revenir en haut Aller en bas

Hippy Hippy Shake feat.Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» hippy hippy shake !
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» [Clip] MYSA Feat DEMI PORTION - M'évader

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Vamos a la playa :: Plages et criques
-