AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Balade Nocturne feat Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Balade Nocturne feat Will Dim 25 Fév - 21:54



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Balade nocturne : Lily & Will
Lily s'était douché et changé. Elle avait récupéré ses affaires et se regarda dans le miroir une fois qu'elle fut habillée. Elle avait enfilé un jean, un débardeur et portait un gilet blanc sur ses épaules nues. Les nuits étaient fraîche. C'était supportable, mais elle était découverte une partie de l'après midi, alors le gilet était bienvenu une fois la nuit tombée. La blonde regarda son reflet, mit quelques mèches de cheveux derrière son oreille et respira un grand coup. Elle allait passée la soirée avec un presque inconnu .. ou presque connu ? Elle plissa le front. Comment devait-elle définir ce rendez-vous ? Ça faisait longtemps qu'elle n'en avait pas eut. En fait, elle ne se souvennait pas du dernier soir où elle était sortie avec un homme autre que son cousin. Subitement, elle se demanda si c'était pas risqué. Si c'était trop vite. Si c'était correct. Et puis, elle repensa à Will, à la discussion si facile qu'elle avait eut avec lui. En fait, leur discussion avait été naturel. Comme si ils se connaissaient déjà. C'est aussi pour ça qu'elle ne fera pas marche arrière.

La blonde prit son sac et sortie rejoindre son partenaire.

L'espace de quelques secondes elle se demanda si il n'était pas parti. Elle ne le vit pas de suite, et elle avait senti une profonde tristesse l'envahir. Et puis, il était sorti de l'ombre et là elle afficha un grand sourire de soulagement.
Elle se dirigea vers lui
« Tu es là ? Tu n'as pas fuis ? C'est peut-être un piège .. qui te dis que je ne suis pas une psychopathe sortie d'un asile et que je pourrais te faire subir les pires souffrances ? »
Lui dit-elle, pas sérieuse pour un sous et amusée. Elle était détendue et rassurée.

La blonde le guida quelques mètre plus loin. Ils marchèrent ainsi une bonne dizaines de minutes avant d'atteindre un marchand ambulant de frites, hamburger et autres trucs assez gras mais que Lily aimait
« Hola ! Dos fritas por favor … avec Mayo et ketchup pour moi et toi Will ? »
Lily mélangeait les langues, mais le vendeur avait l'air de la connaître, il lui répondit un grand « sí señora » enthousiaste.

La demoiselle attendit qu'ils soient servi et que Will paye, comme il avait été convenu. Ensuite elle lui montra un banc à quelques pas, juste face à la mer sur laquelle la lune se reflétait.
« C'est beau n'est-ce pas ? »
Dit-elle dans un souffle en regardant le spectacle qui s'offrait à eux, tout en prenant place sur la pierre fraîche de l'assise
« On paraît si petit face à cet immensité d'eau. Tu t'es jamais demandé si l'eau tombait dans le vide ? »
Ajouta-t-elle avec sérieux tout en piochant une frite et la portant à sa bouche, les yeux fixés devant-elle.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Lun 26 Fév - 7:30

Son service fini, la blonde avait filé se changer, laissant William seul au bar. Il comprenait parfaitement le désir de prendre une douche ou du moins de mettre d'autres vêtements, une fois le travail terminé : lui-même se sentait bien plus à l'aise en jean qu'avec son kaki de technicien, surtout pour trainer sur la plage. Et il fallait bien avouer que bosser dans un tel établissement entrainait des odeurs persistantes dont il était agréable de se débarrasser avec du savon... Le parfum de fumée froide, due aux consommateurs de cigares cubains, était particulièrement piquante aux narines, sortie de ce contexte de soirée.

    - En général, c'est un rôle que l'on assigne plutôt aux hommes... C'est toi qui devrait te méfier... S'amusa-t-il de ses théories, en secouant la tete. Il ne voulait pas lui mettre d'effrayantes images à l'esprit. Il fallait bien constater, néanmoins, que les crimes étaient assez rares dans la région, comme si l'atmosphère vacancière ne poussait pas à la violence. Malgré tout, William soupçonnait quelques uns de ses semblables de profiter des jeunes femmes éméchées... Et quoi qu'elles ne puissent surement trouver le courage de l'avouer, le O'Malley était persuadé que ce genre d'actes constituaient un viol. En tout cas, tu n'as pas l'air dangereuse... Alors je prends le risque.


D'après ce qu'elle lui avait dit, elle ne savait même pas se défendre contre les clients trop envahissants... Le contraire était donc plus probable. William la suivit sur le chemin du bord de mer jusqu'à la baraque de frites, dont l'approche excitait les sens, avec un parfum gras et sucré. Certains vacanciers choisissaient un bon burger tandis que d'autres affectionnaient des churros... Il y en avait pour tous les gouts.
William, quand à lui, ne trouvait pas son bonheur... Seul les seaux de pilons de poulets attiraient ses papilles... De bonnes protéines grillées, pour nourrir son corps et ses papilles.

    - Una frita, rectifia-t-il donc, and one chicken bucket with barbecue sauce, please.


En général, William n'avait aucun mal à se faire comprendre. L'oral n'avait jamais été un problème pour lui... L'écrit était plus complexe. Les lettres se mélangeaient devant ses yeux, formant des lignes sans aucun sens ni aucune organisation... Il avait essayé plusieurs fois de comprendre les graphismes qui ornaient les livres sans en comprendre aucun symbole.
Réglant le marchand et donnant sa barquette à la demoiselle qui l'accompagnait, le O'Malley s'installa avec elle sur un banc qui faisait face aux vagues sombres, dans la nuit. Le paysage était beau. Paisible. Enchanteur.

    - En effet, j'ai toujours vécu en ville, et je me rappelle la première fois que j'ai découvert l'étendue d'eau mouvante... Je crois que je suis toujours aussi fasciné que ce jour, chaque fois que j'admire la mer, approuva William, en croquant dans un pilon épicé. Il n'avait appris à nager que très tard également, et il n'était d'ailleurs pas très à l'aise, ce qui entourait plus encore les eaux sombres de mystères pour lui, et d'une sorte de respect craintif. Dans le vide ? Tu veux dire, les abysses, ce genre de phénomènes ?


Peu instruits sur les sujets scientifiques, faute de ne pouvoir lire aucun article de magazine, William s'était toujours contenté d'interpréter des photographies, et les discours de ses camarades... Il savait donc que le vide avait des propriétés inconnues, mais aussi, bien sur, que la Terre était ronde, et qu'à aucun moment, les océans ou les continents n'arrivaient à une fin.
Il fixa son interlocutrice avec un air interrogateur, curieux de ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Mer 28 Fév - 11:28



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Balade nocturne : Lily & Will

Lily et l’océan c’était une grande histoire d’amour. Cet immensité la fascinait toujours autant, d’autant plus que, malgré ce qu’elle savait déjà sur la terre elle restait intrigué par cette ligne d’horizon qui menait nul par.
Bien sur, elle se doutait qu’on la prendrait pour une folle ou une ignare, mais parler de ses suppositions avec Wil lui permettait de croire que ses idées pouvaient être fondés ou même trouver quelqu’un qui serait prêt à penser comme elle. En fait, elle ne savait pas trop, elle avait juste besoin de lui dire son avis sur la question.
« Quand j’étais petite »
commença-t-elle le regard fixé au loin «  on partait souvent sur les îles pour les vacances, avec mes parents et ma sœur » elle prit une frite qu’elle sauça au préalable de mayonnaise et la mangea avant de reprendre «   j’ai fais de la natation pendant des années, et une année, je devais avoir à peine 10ans, je regardais au loin et je voyais cette ligne qui m‘appelait. J’étais là à la regarder et sans vraiment m’en rendre compte, j’étais dans l’eau et je nageais dans sa direction. Mes parents n’avaient pas vu on absence dans l’immédiat. Plus je nageais, plus j’avais la sensation de me rapprocher de cette ligne, et au final je m’en éloignai. Elle était inaccessible. Je commençais à avoir mal aux bras et aux jambes. Je me suis arrêtée, retournée pour revenir en arrière et j’étais perdu, au milieu de cet immensité d’eau. »
La blonde s’arrêta et regarda le jeune homme, qui, malgré lui, devait l’écouter parler de sa vie
« J’ai soif !! tu veux boire quelque chose ? » demanda-t-elle en se levant d’un bond, tout en se tournant vers lui.
Elle prit son sac et partie chercher des boissons au petit marchant avant de revenir reprendre sa place. Elle ouvrit sa bouteille d’eau fraîche et en bu une bonne gorgée
« Le fait de travailler dans un bar me fait parfois oublier de boire moi-même »
Lily posa sa bouteille sur le banc et reprit
« Tu veux connaître la suite de l’histoire ? mes parents ce sont rendu compte de mon absence, ils m’ont d’abord chercher sur la plage avant de faire partir les secouristes sur la mer. La nuit tombait presque quand ils m’ont retrouvé. Je faisais la planche pour ne pas me fatiguer, je m’endormais presque quand ils m’ont sauvés. Mes parents étaient soulagés. Quand j’ai expliqué à mon père pourquoi j’étais parti, il m’a acheté tous les livres qu’il a trouvé parlant de la mer, de la terre et il m’a démontrer que au bout de cette ligne il y a une suite qu’on ne peut pas voir dû au fait que la terre soit ronde. »
Lily se tourna vers Will, ramenant ses jambes sur le banc qu’elles replia entre elles
« Mais au fond de moi je reste sur ma faim. Ou j’ai peut-être envie de croire qu’il y a d’autre possibilité que ce qu’on raconte dans les livres. »
Lily soupira, sachant très bien que sa naïveté la rattrapait toujours
« Mon père me disait toujours que je suis trop naïve. Il a raison, le pire c’est que je m’en rend pas compte…. Vas-y .. tu peux te moquer de moi … »
La blonde reprit sa place initiale sur le banc et se tue. Elle prit plusieurs frites qu’elle mit en bouche. Il fallait qu’elle détourne le sujet sur autre chose. Elle se sentait déjà assez stupide d’avoir raconter ce genre de choses. Rebondir sur le fait qu’il venait lui aussi d’une ville équivaudrait à demander des informations sur lui et sa vie privée. En avait-elle envie ? elle ne savait pas trop si elle devait s’immiscer ainsi dans son passé.
« La ville c’est totalement différent. C’est bien pour ceux qui aiment vivre comme dans une ruche, ici c’est le paradis. Je ne regrette pas d’être là. »
Au loin, sur la plage un couple  marchait main dans la main. Lily se redressa pour mieux les voir
« Si tu me prends pour une folle, alors je vais te donner raison, je vais te montrer mon passe temps favori. Tu vois le couple la bas ? j’imagine qu’ils viennent de se marier, et qu’ils sont ici en lune de miel. Il lui tien la main, elle se love contre lui amoureusement … et d’ici la fin de leur séjour, il l’aura cocufié avec la femme de ménage trop sexy qui s’occupe de leur suite »
La demoiselle regarda le jeune homme avec un petit sourire en coin
« T’en pense quoi ? »


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Jeu 1 Mar - 1:50

Rien que d'écouter l'aventure de Lily donnait à William des frissons... Lui qui ne savait que très peu nager ne tenait pas à s'imaginer perdu au milieu de l'immensité liquide, qui pourtant offrait cette nuit un paysage ravissant. Non, il n'était décidément pas attiré par un bain de minuit, bien au contraire. Ses faiblesses, toujours dues à son manque d'éducation, à l'absence d'adultes assez aimants pour l'aider à développer les compétences nécessaires à son épanouissement dans le monde, ne lui avaient jamais parues aussi écrasantes que depuis qu'il était arrivé à Little Havana, et essayait de construire sa vie sérieusement.
Le récit de la demoiselle rappelait également que personne ne l'aurait cherché, si lui-même avait voulu testé la proximité de l'horizon... Il avait d'ailleurs disparu plusieurs fois sans que les services sociaux ne s'inquiètent avant plusieurs jours. Et si le résultats de leurs enquêtes peu enthousiastes avaient conclus à sa perte, il n'aurait été qu'un dossier de plus classé, et oublié dans la pile des enfants sans attaches, dont les corps n'avaient pas plus été réclamés que le cœur.

    - Je n'ai pas l'intention de me moquer... Répondit-il calmement lorsqu'elle eut fini de lui détailler ses souvenirs, avec un évident désir de vider son sac. Pour autant que le O'Malley trouvait étrange de se confier ainsi à un inconnu, il ne comptait pas la juger sur ses rêves et ses échecs. Il ne cherchait pas à comprendre les autres, mais il avait appris à les accepter, comme il voulait l'être. Certains espoirs ne sont que des métaphores, je crois.


William haussa les épaules. Il n'était pas un spécialiste, mais il ne pensait que le problème de la blonde qui lui tenait compagnie était réellement de savoir s'il y avait autre chose à trouver après la ligne de l'infini, au delà de la mer. Il ne pensait que ce fut non plus l'ancien continent qui attirait la jeune femme, car c'est surement là qu'elle se serait rendue, au final, si les limites de son corps ne l'en avaient pas empêchées.

    - On ne t'a pas envoyé consulter, après ça ? Demanda le jeune homme, surpris que pour une fois, la solution ne semblait pas être passé par un docteur. J'veux dire, en général, c'est à un psy qu'on parle de ce genre de questions existentielles, non ? Surtout quand ça devient dangereux pour la santé, en quelque sorte.


Il répétait des paroles qu'il avait conservé de ses expériences passées. Combien de fois s'était-il retrouvé sur le canapé miteux du seul docteur partenaire des institutions de redressement pour adolescents, visiblement trop mal payé pour apprécier son travail et vouloir le faire correctement. Mais pour chaque problème qu'il avait causé dans ce cadre, la procédure n'avait eu qu'une réponse : une thérapie inefficace, sensé lui remettre en tête, surement, qu'il était malade, en plus d'être abandonné. La plupart de ses camarades avaient même fini par se convaincre que cette évidence était en réalité le schéma d'une cause à effets, que leur handicap mental, irréfutable, fatalité avec laquelle ils se confortaient, était aussi la raison de leur rejet par la société, et l'image familiale.
William avait, par un miracle, échappé à ce préjugé, à l'influence de cette idée pernicieuse, et s'était persuadé qu'il était capable de sortir de ce rôle qu'on tenait à lui imposer, pour devenir un honorable citoyen. Il lui sourit, légèrement embarrassé, craignait qu'elle ait mal pris sa proposition, qui n'avait rien d'une insulte, pour quelqu'un qui s'était retrouvé maintes heures dans la situation.

    - J'aime la ville pour ça, parce qu'on peut tout y trouver, et passer inaperçu, compléta William, conscient qu'ils ne partageaient pas un avis similaire. J'aime ici, aussi, parce que le temps semble s'écouler plus calmement...


Tout n'était jamais tout noir, ou tout blanc. Le monde ne s'arrêtait pas d'un coup, au bout de l'océan. La vie était faite de nuances, de mystères. Tout était à découvrir encore, ou à apprendre. William n'osa pas commenter la déclaration de sa compagne sur les livres, pour ne pas avouer son ignorance sur la question... Il accepta néanmoins de se désaltérer avec de l'eau bien fraiche, car les épices du poulet lui avaient réveillé les papilles.

    - Je ne pense pas... Renchérit le jeune homme, en observant le couple qu'elle venait de lui décrire. Je connais toutes les femmes de ménage de l'hôtel, et elles ne sont pas assez sexy pour briser une lune de miel, à l'hôtel... Par contre, avec une serveuse blonde, peut-être, ajouta-t-il en souriant, avec un clin d'oeil, car il réalisait bien qu'elle s'était attendu à une autre forme de contradiction.


Un sentiment de tristesse plana néanmoins dans son esprit. Le pessimisme, face à l'amour, ne le satisfaisait pas... Il espérait qu'il y ait plus que ça à éprouver. Que de véritables sentiments surpassaient la luxure, et ne laissaient aucune place à l'infidélité, ni même en pensées.
Il n'avait jamais connu un tel attachement, mais il voulait croire qu'ils n'étaient pas juste le fruit de l'imagination de chanteurs trop romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Sam 3 Mar - 16:36



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Balade nocturne : Lily & Will
Lily se confiait très rarement sur son passé. Encore moins fasse à un inconnu. Mais avec William, elle le faisait naturellement. En même temps, comment ne pas faire autrement que de raconter l’histoire pour en comprendre une autre ? Et ceci n’était qu’une infime partie de sa vie d’enfant. Le fait d’en parler lui remontait d’agréable souvenir en mémoire. Si elle se laissait aller, elle passerait des heures à parler de tout et de rien. D’anecdote anodine aux histoires les plus farfelues. Ses chutes de cheval monumental. Ses pitreries en cours de danse qui lui valaient des punitions au coin pour cause de faire rire ses camarades et de déranger le cour. Cette nuit étoilé la rendait nostalgique.

Lily remercia Will d’un sourire lorsqu’il lui dit qu’il ne se moquerait pas. Elle en fut soulagée. Elle pourrait paraitre étrange dans ses propos. Pourtant, elle ne cherchait pas à lui donner une mauvaise image d’elle. A bien y réfléchir, c’était juste deux personnes, qui ce soir, cherchaient une compagnie juste pour passer un moment, sans pour autant aller dans l’extrême comme certain pourrait le croire. Elle ne voulait pas en dévoiler trop sur elle, elle ne cherchait pas à en savoir trop sur lui, elle divulguait de-ci de-là quelques bribes de sa vie.

« Consulter ? »
La blonde parut surprise, mais quand on a à peine 10ans est-ce qu’on peut consulter ? aujourd’hui oui, mais à l’époque ses parents n’auraient pas envisager de le faire. L’idée ne leur avait pas traverser l’esprit.
Pour conclure, la blonde haussa les épaules et répondit d’une voix légère et douce
« En avais-je vraiment besoin à l’époque ? j’étais surtout avide de savoir, de connaissance,  curieuse de tout, je pense que mon père à voulu m’aider à sa manière. »
Quelques mois en arrière, elle avait eut un psy au sein de l’hôpital, et à part l’écouter, elle ne l’avait pas vraiment aidé. Quelques conseils pour la suite de sa vie, mais au final rien de concluant. Alors à 10ans, comment aider un enfant ?

Lily aussi aime la ville, enfin elle l’aimait avant d’y vive un calvaire. Certains bruits lui rappellent de mauvais souvenirs, des parfums, des endroits. La ville restera une partie de sa vie, mais sa nouvelle vie est ici.
La blonde prit une profonde inspiration et opina du chef aux dires de son voisin de banc
« Oui tu as raison, c’est calme et apaisant comme endroit»
Totalement différent de la ville qui est bruyant, stressant et où elle aurait pu croiser Clyde à n’importe quel coin de rue.
« On se sent en sécurité aussi »
Dit-elle comme en réponse à ses pensées.

Après avoir prit de l’eau pour elle et son compagnon de soirée, Lily se prit à son jeu préféré : inventer des vies aux personnes qui passent. Hors, William ne le compris pas de la manière dont elle espérait. Elle le regarda et se pinça les lèvres pour ne pas rire. Il lui dit qu’il connaissait les femmes de chambres de l’hôtel et la demoiselle opina de la tête
« Je te crois, sauf que tu sais, mon jeu est d’inventer des histoires, tu vois. Je ne connais pas ce couple, et je ne connais pas les personnes qui travaillent à l’hôtel, sauf quelques unes mais pas dans ce domaine. Oui je sais, c’est idiot, mais quand je suis seule et que je fais ça dans ma tête c’est plus marrant »
La demoiselle rougit, embarrassée, elle ne releva pas le sujet sur la blonde, elle se tourna vers ce couple qui avançait sur le sable et se remit à manger., s'enfonçant lentement sur le siège.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Dim 4 Mar - 6:59

William n'était pas vraiment dérangé par les confidences... Mais à vrai dire, il n'y était pas non plus énormément habitué. Il n'avait jamais vraiment eu de meilleur ami ou de personne qui prennent le temps de lui raconter leurs faiblesses sans craindre qu'il ne les utilise à mauvais escient... Et il avait encore moins de connaissances qui avaient essayé de vraiment le comprendre, lui.
Bien sur, il n'en était pas encore là avec Lily, et elle ne demandait rien, mais il sentait qu'elle aurait peut-être pu écouter - il n'était juste pas sur d'être prêt.

    - Le problème c'est pas d'être curieux... C'est de pas accepter les règles qu'on t'impose, expliqua William, qui n'avait pas compris le problème de la King comme elle. Ce n'était pas juste la soif d'apprendre qui la poussait à une telle fascination de la ligne d'horizon, malgré ce qu'essayait de lui enseigner son père. Elle voulait y voir plus, c'était bien différent... Mais le O'Malley n'était en aucun cas un spécialiste, il portait juste avec lui l'expérience de ses propres observations sur le fonctionnement du système. J'suis passé par là.


Il fixa la mer, incapable d'en dire plus, pour l'instant. Il n'aurait meme pas su par quoi commencer. Son père ? L'intervention des assistantes sociales, qui l'avaient emmené pour la première fois chez le psychologue, pour discuter de ce qui s'était passé chez lui ? Le O'Malley n'avait pas pu parler. Il était encore petit, mais il avait pressenti le piège... On lui demandait de dire du mal de son père, pour le condamner. Et déjà, dans son esprit enfantin, William s'accrochait à une loyauté sans bornes - comme beaucoup de jeunes en ont envers leurs parents maltraitants. Sa vision de l'amour et de la famille en avait été pour toujours altérées... Et ceux qui l'avaient pris en charge lui en avait voulu, pour ne pas leur rendre la charge plus facile, pour ne pas vouloir entrer dans les cases d'un dossier en bon et due forme, avec preuves et témoignages à l'appui.
Cela n'aurait rien changé pour lui, et les conséquences de son parcours, sans doute.

    - Oui, sans doute, approuva le jeune homme, sur le sentiment de sécurité que Lily semblait éprouver, à contempler l'étendue bleu sombre, calme. Lui aussi avait ce sentiment, loin de la pression des gangs, de la violence des rues, de la menace de la police... En ville, une fois fiché, il ne pouvait plus rien faire, sans être soupçonné. Le Little Havana était sa fuite, son échappatoire. Et même s'il s'agissait d'un mensonge, William n'en avait aucune culpabilité : il possédait ce droit indéniable, après tant de galère, à avoir une seconde chance. Je crois que beaucoup sont là, d'ailleurs, profitant d'être protégés du reste du monde, pour changer... Recommencer leur vie.


Il avait parlé à plusieurs personnes, rien que dans son équipe de techniciens, qui avaient tout quitté pour venir travailler là, dans l'espoir que cette isolation leur permettrait de se reconstruire, en quelque sorte. Le soleil, les vacances continuelles, la distance avec le continent et les citadins trop pressés... C'était le cadre idéal pour un renouveau sur des bases saines.
Sauf si, bien sur, l'intention était de trainer au bar toute la journée, à faire la fete en permanence, et à tenter de coucher avec le plus de personnes possibles du sexe opposé... Pour William, cela ressemblait plutôt à une fin qu'à un commencement : essayer de vivre à fond les derniers jours d'une vie ratée, au lieu de faire les efforts pour la poursuivre sur une meilleure voie.

    - Oh, pardon, je crois que je suis trop terre-à-terre pour ce genre de jeux... S'excusa, un peu honteux, le jeune homme, qui savait profondément manquer d'imagination pour ces choses. Il était trop ancré dans le réel, dans l'action, pour parvenir à inventer les subtilités d'une vision utopiste, ou du moins fantasmée, du quotidien. S'il s'agit de rêver, pourquoi ne pas être plus positive ? Il pourrait... Euh... Lui avoir préparé une merveilleuse surprise dans leur suite. William fit une grimace. Ses compétences s'arrêtaient, et cela n'avait rien d'une aventure, ou d'un rebondissement propice à une intrigue intéressante. A la manière dont il la regarde, je dirais que c'est elle qu'il imagine déguisée en soubrette !


En réalisant la teneur de son insinuation, qu'il avait dit presque sans y penser, juste pour montrer à Lily qu'il y avait une façon plus joyeuse d'envisager les choses, William se mit à rire, un peu embarrassé. Ce qu'impliquait son scénario avait dépassé de loin ses idées, au moment où il les avait formulé. Et maintenant, il allait surement avoir l'air d'un pervers, qui voit du sexe dans les instants les plus romantiques d'un couple en voyage de noces...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Jeu 8 Mar - 21:58



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Balade nocturne : Lily & Will
Lily  fut surprise lorsque le jeune homme lui dit qu’’il était passer par là. Elle tourna la tête et l’observa longuement. Que voulait-il dire au juste par cette révélation ? lui aussi voulait voir au-delà de l’horizon ? lui aussi avait des envies aussi stupide que les siennes ? lui aussi avait eut à faire à un psy qui n’avait pas su le comprendre ? en fait, elle avait des tas de questions à lui poser mais aucun courage. Elle appréciait le mystère qui entourait son camarade de soirée.
Non, elle ne voulait pas savoir malgré la curiosité qui la rongeait.
Pour qu’il ne trouve pas son regard posé sur lui aussi étrange et énigmatique que cela pouvait paraitre, elle détourna les envies d’en savoir un peu plus sur lui par les pilons de poulets qu’il mangeait
« Ca pique pas vrai ? j’en ai pris il y a quelques jours de ça et j’ai passé la nuit avec une perfusion d’eau dans le bras. »
Elle prit une frite qu’elle mangea, un sourire au coin des lèvres et ajouta
« Bon, oubli la perfusion, mais c’est tout comme, j’ai bu presque toute la nuit. C’est bon mais ça arrache la bouche »

Les expressions sur le visage du jeune homme l’intriguait. Elle ne l’observait plus de la même manière mais du coin de l’œil, elle vit qu’il passait du gars joyeux au mec ayant un souvenir douloureux que, malgré elle, Lily venait de faire revivre. C’est comme si lui aussi avait souffert et n’osait pas en parler.
Et, cependant, il venait lui aussi de mettre le doigt sur un sujet sensible. Car Lily perdit son sourire. Son regard se perdit sur l’obscurité de l‘eau qu’elle ne voyait pas vraiment. Son esprit vagabonda lorsqu’il parla de recommencer sa vie. Elle était là pour ça. Fuir son passé et se refaire une nouvelle vie. Loin des coups qu’elle avait subi pendant pas loin de deux ans. Comment réagirait William si elle lui disait pourquoi elle était là ? peut-être qu’il aurait pitié d’elle et ça, elle n’en avait pas envie. La pitié elle en avait lu sur le visage de certaines personnes qu’elle avait vu à l’hôpital, mais aussi de l’incompréhension du fait qu'elle ne soit pas partie avant ou qu’elle n’ai pas porté plainte. Tous ça elle n’avait pas les réponses. Ou peut-être que si mais au final ça revenait au même : l’amour pour son bourreau.
C’était pour ça qu’elle s’adonnait à ce jeu idiot, pour sourire et oublier sa détresse. Will n’avait pas vu le jeu de la même manière qu’elle, et ce simple fait lui fit oublier le reste. Cela faisait bien longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi légère avec un inconnu. Quelqu’un qu’elle ne connaissait pas mais qui donnait envie d’être connu, en tous cas, elle avait l’intention au fil du temps d’apprendre à savoir qui il est vraiment. A moins qu’il n’en ai pas envie. Et si après cette soirée il ne voulait plus la revoir ? et pourquoi le voudrait-il ?
Lily sortie de ses pensées lorsqu’il donna son idée au sujet du couple. La demoiselle apprécia l’effort fourni par le brun, et à son tour elle rit
« C’est une idée, en même temps quand un couple est en lune de miel tout est envisageable. »

Elle lui fit un clin d’oeil, pas du tous embarrassé par les propos de Will. Elle ne le voyait pas en tant que pervers ou obsédé, sinon elle l’aurait remarqué au bar si il l’avait été. Il ne l’a pas regardé avec ce regard salace qu’ont certains clients qui s’imaginent s’envoyer en l’air avec la serveuse du bar.
Non, en fait elle avait même eut l’étrange sensation qu’elle n’était pas son type de femme. C’est aussi pour ça qu’elle se sentait à l’aise avec lui, parce qu’elle ne lui plaisait pas peut-être.
« Mais il se pourrait aussi que ces deux personnes viennent de se rencontrer sur l’île, et qu’elles font simplement connaissance en se baladant sur cette plage. »
Ajouta-t-elle, pensive en croquant une énième frite.
Elle se tourna soudain vers lui, comme si elle avait eut un révélation
« Dis moi William…. »
C’était la première fois de la soirée qu’elle prononçait son prénom, et cela sonnait étrangement à ses oreilles
« Au bar, quand tu m’as demandé si je faisais quelque chose après mon boulot, tu m’aurais proposé quoi si je ne t’avais pas emmené ici ? »
C’était la curiosité qui la poussait à demander ça.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Dim 11 Mar - 7:35

William avait l'impression de participer à un dialogue de sourds... Lily avait besoin de parler en tout cas, visiblement. Dire qu'il s'était presque imaginé qu'ils finiraient peut-être la soirée ensemble ! Il en doutait de plus en plus, et cette constatation ne le dérangeait pas. Il n'avait jamais vraiment occupé le rôle du confident, et inversement... Cette conversation lui semblait donc aussi étrange qu'agréable.

    - Ceux-là ne sont pas très épicés, tu veux gouter ? Proposa-t-il, en lui tendant sa barquette. Le poulet piquait surement plus que les frites, mais dans ce genre d'endroits touristiques, les vendeurs du coin s'adaptaient à la demande, et savait qu'ils ne pouvaient pas se permettre de cuire leurs ingrédients à la sauce traditionnelle, au risque que personne ne reviennent jamais en acheter. Comparé à ce qu'on me servait en tau...


Il s'interrompit brusquement, réalisant qu'il avait failli divulguer son passé sans même s'en rendre compte. C'était le danger qu'il sentait planer au dessus d'eux, depuis qu'il s'était laissé allé à être confortable en sa présence... Mais il constatait à présent que sa compagnie était une menace pour son secret.

    - Je ne suis pas très difficile, conclut-il, pour se rattraper maladroitement, en détournant son attention en volant une frite sous son nez. On fait un échange. Il n'en avait pas particulièrement envie, pour avoir mangé des quantité déjà phénoménale de pommes de terre sous toutes leurs formes, mais il essaya de le prétendre au mieux, en lui envoyant un clin d'œil joueur. Mais vu ton métier, j'imagine que tu dois en effet fonctionner à l'eau.


Le jeune homme finit par détourner les yeux du couple, légèrement embarrassé. A leur place, il n'aurait probablement pas apprécié d'être dévisagé ainsi, surtout dans ce genre de moments intimes... Le jeu de la King n'était donc surement pas fait pour lui.
Il s'imagina un instant, sur cette plage, avec une fille qui lui plairait vraiment... Et secoua la tête. Il avait du mal à visualiser celle qui pourrait le regarder ainsi.

    - Honnêtement, j'en sais rien, répondit le O'Malley, en haussant les épaules. J'avais juste pas envie de passer la nuit seul, je crois.


Bien sur, ils étaient adultes, et cette déclaration revêtait clairement un caractère sexuel. Mais en même temps, après leurs échanges, il y avait également sous ses mots autre chose, qu'elle lui donnait finalement, en restant ici, à manger face à la mer.
William ne songea pas un instant qu'elle puisse mal le prendre. Il ne l'avait pas perçu comme une fille facile, il savait juste comment les choses se faisaient à leur âge, entre des jeunes gens plutôt bien faits de leur personne, dans cette ambiance qui encourageait à la sensualité.

Coucher n'avait jamais été vraiment tabou, dans le milieu où il avait grandit, parmi les prostitués et les caïds des rues, qui se vantaient de tout sauf de briller par l'aisance avec laquelle ils enchainaient les femmes, car tous faisaient pareil sans difficulté. Il s'agissait de besoins autant que de plaisir, on ne perdait pas de temps dans les simagrées. Le jeu de séduction n'avait tout simplement pas les mêmes règles partout, et il n'était pas rare que ce soit les femmes qui proposent les relations charnelles, sans honte, à William, là où était son foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will Mer 14 Mar - 21:59



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



Balade nocturne : Lily & Will
Il ne lui en fallait pas beaucoup à la demoiselle pour trouver un plat épicé. Elle n’en était pas adepte mais aimait en manger de temps à autre. Elle évitait les trop piquant même si parfois elle se faisait avoir. En regardant les expressions sur le visage de Will, elle s’était dit que ceux là devaient être bien pimenté. Mais ils ne devaient pas avoir les mêmes papilles. Pour Lily qui en avait mangé il y a quelque jours, elle avait eut du mal à les finir. Alors quand William lui en proposa elle refusa poliment d’un geste de la main accompagné d’un sourire
« Non, merci c’est gentil »

Il n’avait pas besoin de terminer sa phrase pour que Lily comprenne le mot. Son sourire se transforma en une grimace gênée. Elle baissa les yeux quelques secondes et regarda les mains du jeune homme. Un court instant elle eut envie d’y poser la sienne et de le rassurer pour ce non dit, mais elle n’en fit rien.
La blondinette releva les yeux et sourit de nouveau, tout allait bien dans le meilleur des monde même si recommencer sa vie prenait tout son sens, autant pour elle que pour lui. Elle n’était pas seule à avoir un passé douloureux, peu importe le degrés de souffrance et ce qui a été fait, Will était comme elle, du moins c’est ce qu’elle conclu à ce moment là.
Il changea de direction dans ses mots et elle en fut soulagée. Elle se redressa sur le banc et prit une profonde inspiration en humant l’air frais de la nuit, opina de la tête à ses paroles et termina ses frites. Lorsqu’il évoqua le sujet de la boisson et rit

« Oui il vaut mieux, je tiens pas bien l’alcool. Il m’en faut pas beaucoup pour me rendre pompette. Et après je ris en me moquant de tout et de rien et pour finir je pleure. Et parfois il m’arrive de finir la tête dans la cuvette et après je dors pour ensuite me réveiller avec un horrible mal de crâne … tu vois le genre »
Fit-elle en le regardant

« Ca m’est très peu arrivé et j’évite de trop boire, donc travailler avec des alcools ne me dérange pas, l’eau c’est meilleur »

Pour conclure, elle termina également sa bouteille d’eau.
Elle ne savait pas trop pourquoi elle lui avait raconté ça, mais cela avait été si spontané, qu’elle ne le regrettait pas. Une partie d’elle aussi infime soit elle avait été révélé et alors ?  
La soirée avançait et les minutes s’écoulaient. La demoiselle commençait à sentir la fatigue l’envahir et lorsque le brun lui parla des projets qu’il avait eut elle regarda son téléphone pour voir l’heure

« Oh .. je vois … et bien William, même si j’ai vraiment apprécié passé ces quelques heures avec toi, je pense qu’il est tant de conclure ici. »

Dit-elle en se levant. Elle prit ses affaires et ramassa ce qu’il y avait à jeter
« J’ai passé un super moment, sincèrement, ça fait du bien de pouvoir juste parler »

Elle ajusta la lanière de son sac sur son épaule, remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle avait bien compris ce à quoi il avait fait allusion c’est pourquoi elle ne regrettait pas de l’avoir amené ici
« Tu sais, moi non plus je ne voulais pas passer la nuit seule, mais selon l’idée que tu te faisais de compagnie, je n’aurais pas été la partenaire idéale, mais sache que tu m’as apporté ce dont moi j’avais besoin, alors merci pour les frites et pour le temps que tu es resté à écouter mes élucubrations »

La King lui fit un geste de la main accompagné d’un sourire et se dirigea vers la poubelle la plus proche pour y jeter les déchets, elle se retourna une dernière fois pour le regarder
« N’oublie pas de passer pour la douche »
Un dernier signe de la main et elle se mit en route pour rentrer.


BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: Balade Nocturne feat Will

Revenir en haut Aller en bas

Balade Nocturne feat Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» Lumière Nocturne - Melodic Black Metal
» [Clip] MYSA Feat DEMI PORTION - M'évader

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Vamos a la playa :: Plages et criques
-