AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Frente a Frente feat: Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata
Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière


MessageSujet: Frente a Frente feat: Will Ven 30 Mar - 22:25

Frente a Frente Pilar & Will
Aujourd’hui est une journée de repos bien mérité ! J’ai déjà mon programme tout tracé : prendre une douche, c’est fait. Regarder ma télénovela préféré tout en appelant abuela pour commenter en direct nos impressions, à faire. J’ai acheté mon pot de crème glacé parfum passion et préparer ma boite de mouchoirs. Dans l’épisode d’aujourd’hui Antonio devrait annoncer à Anabela qu’il l’a trompé avec sa cousine et qu’elle attend des jumeaux ! Mais le pus drôle c’est que Anabela le sait et qu’elle doit lui avouer quelque chose et j’ai vraiment hâte de savoir quoi !

Je me brosse les dents quand j’entends frappé à la porte du bungalow. Par habitude, j’attends qu’une de mes collocs aille ouvrir, mais c’est vrai, je suis seule. Les filles sont parties tôt et je ne sais pas où.
J’ai pas le choix que d’y aller moi-même. La brosse à dent pleine de dentifrice dans la bouche, je sors de la salle d’eau pour aller ouvrir. Ça toque encore  et je peux pas parler. Je ramène mes cheveux humide au dessus de la tête à l’aide d’un élastique tout en trottinant vers l’entrée. ‘ouvre la porte en grand et j’écarquille les yeux quand je reconnais celui qui est face à moi : le copain de Calliope mais son prénom m‘échappe.

Faisons un bref retour en arrière : il y a plusieurs jours de ça, Callie et moi sommes allées nous baladés sur la plage. Tout en mangeant une glace, elle m’avait raconté son coup de cœur pour un garçon. Oh ! j’étais contente pour elle, bien sur. Callie est ma meilleure amie et je lui veux que son bien et son bonheur, mais elle avait souffert par le passé à cause d’un garçon. J’avais peur que cela recommence d’une part et de l’autre j’avais peur que ce garçon me prenne ma copine. Ce qui était vrai lorsque nous étions tombés sur lui le soir de notre sortie entre filles de la saint valentin. Callie et lui sont partis un bon moment, nous laissant seules Lily et moi. Je n’avais pas trop apprécié cette escapade nocturne. Heureusement que Lily avait su trouvé le moyen de m’occuper l’esprit mais j’avais encore une boule en travers de la gorge.
Ce fameux soir, Lily m’avait dit l’avoir rencontré et parler avec lui. Elle m’en avait dit du bien et surtout, qu’elle lui avait demandé si il pouvait venir réparer la douche. C’est vrai que l’écoulement de l’eau était assez bas et qu’on mettait une plombe à se rincer, surtout les cheveux.

J’étais là devant lui, la bouche pleine de dentifrice et la brosse dans la main, impossible de parler. Donc d’un signe de main, je l’invite à entrer, lui fait signe d’attendre 2 minutes et je cours dans la salle d’eau me rincer la bouche. J’en profite pour mettre mes lunettes et je reviens le rejoindre

-¡Hola! No sabía que venía aquí hoy ¿ Viene para reparar la ducha?

Je plonge mes mains dans les poches frontales de mon sweat et je le regarde en attendant qu’il me réponde. Et si en fait il venait voir Callie ? Et puis je fini par voir qu’il a une caisse à la main, donc il vient bien pour ça. Je souri, surtout parce que je sais que ma copine rousse est absente et qu’il ne risque pas de partir encore une fois avec elle.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero
Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Frente a Frente feat: Will Dim 1 Avr - 2:43

Soucieux de bien se comporter dans cette nouvelle vie qu'il s'était créée, William tenait avant tout à être quelqu'un de parole. Il avait toujours été sincère et loyal, mais les affaires des rues l'obligeaient parfois à manier parfois le mensonge et l'hypocrisie... Les dures règles pour se faire respecter tout en imposant une certaine confiance.
Toujours était-il qu'il avait essayé de garder ces habitudes au plus loin de lui, et comptait bien obéir à chacune des promesses qu'il avait pu faire, le mieux et le plus rapidement possible. Il avait dit à Lily King qu'il réparerait sa douche, et il était donc là pour cela : il savait que Calliope était déjà au travail, et en avait profité. William ne voulait pas mêler sa carrière professionnelle avec sa vie privée, d'autant plus si cela impliquait aussi sa partenaire, et il avait donc pris soin de ne pas l'informer de cet accord avec Lily, tout simplement parce qu'il craignait que de le voir dans sa salle de bain, à l'ouvrage, ne change sa vision de lui, et ne provoque un malaise entre eux.

Maintenant qu'il se retrouvait à la porte, face à une colocataire qui visiblement avait profité de l'absence de ses camarades pour utiliser l'eau, il se demandait s'il avait eu une bonne idée... Calliope n'allait-elle pas mal interpréter son choix de surprendre une autre femme en pleine préparation ?
Il se força néanmoins à sourire d'un air décontracté - maintenant qu'il était là, il devait de toute façon aller jusqu'au bout de son entreprise.
Autant s'occuper de ce problème rapidement, et permettre à la Sattler, plus tard, de penser à lui quand l'eau chaude coulerait sur sa peau nue... Le O'Malley secoua la tête pour chasser ces images, et pouvoir répondre avec les idées claires à la brune qui venait de lui poser une question.

    - Si, precisamente, soy William, répondit-il avec un très bon accent. Si Will ne savait ni lire ni écrire, il avait compensé en développant une excellente communication orale, dans toutes les langues qu'il avait été amené à pratiquer. ¿ Podrias mostrarme la direccion por favor ?


Puisqu'elle avait tout de suite fait le rapport, le jeune homme hésitait à se présentait plus en détails... D'ailleurs, aurait-il du annoncer qu'il était le copain de Calliope, ou un ami de Lily ? Finalement, Pilar était la seule des demoiselles avec laquelle il n'avait pas parlé, et il la sentait légèrement réticente à cette perspective, pour une raison qui lui échappait... Peut-être la barrière de la langue ?
Tout en la suivant à l'intérieur, William réfléchissait à un moyen de faire la conversation, en évitant de regarder autour de lui, pour ne pas se montrer indiscret. Lui-même n'aurait peut-être pas apprécié que Calliope envahisse son lieu d'habitation sans le prévenir, et découvre des choses dont il aurait préféré lui parler avant qu'elle n'en déduise des conclusions tordues.

    - Tu ne parles qu'espagnol ? Demanda-t-il, en entrant à sa suite dans la salle de bain. Ne connaissait pas un vocabulaire technique très large en espagnol, bien qu'il progressait grâce à ses collègues régulièrement, William craignait de ne pas s'expliquer clairement s'il nécessitait son aide pour réparer la plomberie. Est-ce que tu sais où est le robinet pour couper l'eau ?


Il se questionnait à présent sur ses occupations, pour qu'elle se trouve au bungalow alors que ses colocataires étaient déjà parties. Les logements étaient attribués aux travailleurs, donc elle devait être en congé... Quel genre de job libérait ainsi du temps sur la journée, et embauchait une femme qui ne parlait peut-être que l'espagnol ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata
Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière


MessageSujet: Re: Frente a Frente feat: Will Dim 15 Avr - 15:06

Frente a Frente Pilar & Will
J’ai été très surprise lorsque le brun devant moi m’a répondu en un presque parfait Espagnol. Je me suis attendue à ce qu’il me dise « Hein ? je comprends pas » … mais non, il m’avait comprise.

J’ai affiché un petit sourire, embarrassé avant de le guider vers la salle d’eau
-Suis moi, c’est par là .. tu n’as pas la même disposition dans ton bungalow ?

Bah oui, si il était logé à la même enseigne, les habitations devaient être les mêmes non ?
Je n’en savais rien, je n’avais jamais mis les pieds ailleurs qu’ici. Bien sur j’ai été sympa je lui avais parlé dans sa langue cette fois

- Non, je parle ta langue, mais je pensais que tu étais du coin.


En fait, c’était pas vrai. Je n’avais rien pensé du tout. Mais bon, je savais maintenant qu’il comprenait. C’était bon à savoir, pour évité que je vienne à dire des choses qu’il pourrait mal prendre. Sait-on jamais.

Arrivé à la salle d’eau, je me suis appuyée contre le chambranle de la porte et je l’ai regardé faire jusqu’à ce qu’il me demande si je savais où se trouvait le robinet d’arriver d’eau. Je me suis redressée vivement et je lui ai sourie

-Bien sur que je sais ! J’ai vécue avec mi madre é mi abuela, trois femmes il fallait qu’on se débrouille seules, alors ça doit être dans la cuisine.

Et c’est là que je suis partie. J’ai ouvert les portes se trouvant sous l’évier et j’ai chercher en tâtonnant. Je suis tombée sur le robinet et je l’ai fermé. En me relevant j’ai testé celui de la cuisine, l’eau ne coulait plus, victoire pour Pilar !

-Voilà c’est fait !

Je suis venue le rejoindre, un grand sourire sur les lèvres

-Et maintenant, tu vas faire quoi ? Parce que chez moi, quand il y a ce genre de problème, ma mère utilise du vinaigre blanc pour détartrer, mais j’ai pas l’impression que ça vienne du tartre cette fois

Des astuces de grand-mères que Will ne pouvait peut-être pas savoir

-Ca fait longtemps que tu es là ? ton Espagnol est pas mauvais.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero
Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: Frente a Frente feat: Will Jeu 19 Avr - 6:18

A priori, la jeune femme n'était ni pudique ni timide, et William sourit en la voyant commencer à prendre les choses en mains... Décidément, il avait l'impression qu'elle n'était pas le genre de personnes qui se laissait faire, ou impressionner. Et il ne savait pas trop si cette constatation le mettait vraiment à l'aise.

    - Si, c'est exactement la même, répondit-il poliment. A vrai dire, il avait demandé la direction de la salle de bain juste par principe plus que par besoin... Après tout, il se voyait mal rentrer, et l'écarter pour se diriger de lui-même vers la pièce en question. Une des valeurs de son métier, et règle de base, était de toujours suivre les clients, pour éviter les mauvaises surprises ou embarrasser ceux qui auraient pu etre pris de court par son intervention. Non, j'suis de Chicago.


Inutile de préciser où exactement. C'était la première fois que quelqu'un prétendait croire qu'il venait de la Havane, et il trouvait ça étrange... Il n'avait pas du tout le physique des natifs du coin - bien que la population soit de plus en plus mixte et diverse. Elle, par contre, avait un accent qui trahissait une certaine familiarité avec cette culture.

    - Et toi, tu es du coin ? Demanda-t-il avant de se mettre au travail, et qu'elle parte couper l'eau. D'après le résumé de son enfance, elle n'avait pas non plus eu des débuts faciles dans la vie... Mais au moins elle avait eu une famille unie, coté féminin. William sourit en l'entendant lui donner des conseils. Tout comme les malades qui avaient souvent consulté doctolib.com avant d'aller voir leur docteur, et leur donnaient leur diagnostic avant d'expliquer leurs symptômes, William rencontrait souvent des vacanciers qui voulaient lui apprendre son métier, et trouvait ça plutôt drôle... Surtout parce que si on le faisait venir, c'était bien parce qu'ils n'avaient pas réussi à résoudre le problème. Dans la plupart des situations que j'ai rencontrées ici, c'est un souci de joints assez classique, car les installations sont tout juste assez vieilles pour que le caoutchouc s'épuise. J'ai parlé au patron de tous les remplacer avant de devoir régler le problème au cas par cas, mais il étudie encore le budget.


Le jeune homme vérifia dans son sac qu'il avait bien emmené le matériel dont il aurait besoin : il ne lui restait qu'à trouver la source, et à changer ce détail de tuyauterie. Comme il le lui avait signifié, la plupart des bungalows étaient sur le même modèle, et il n'aurait surement donc aucun mal à s'en débrouiller.

    - Non je suis arrivé il y a quelques semaines... Débuta-t-il, avant de s'interrompre. Il ne pouvait guère dire qu'il avait appris l'espagnol à l'école, tant cela aurait été éloigné de la réalité. Je fréquentais quelques mexicains, quand j'étais ado.


C'était finalement une façon de décrire la vérité assez acceptable, sans préciser qu'il s'agissait d'un groupe de délinquants notoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana





MessageSujet: Re: Frente a Frente feat: Will

Revenir en haut Aller en bas

Frente a Frente feat: Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» [Clip] MYSA Feat DEMI PORTION - M'évader
» [Clip] Mysa feat. Kadaz - Mon inspiration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Employees Onlee :: Bungalows
-