AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

First rreal date - Callie & Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero
Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: First rreal date - Callie & Will Sam 31 Mar - 10:19


Les deux jeunes gens s'étaient quittés la veille sans penser à échanger un numéro ou une autre information que la promesse de se revoir le lendemain... Et l'avantage de travailler au même endroit rendait la chose tout à fait naturel et sans stress, probablement parce qu'une confiance absolue s'était installée entre eux dès leur rencontre.
Juste pour s'assurer néanmoins qu'un évènement particulier n'était pas venu perturber leur plan pendant la nuit, William avait fait un détour par l'accueil dans sa ronde de travail, gratifiant juste la rousse d'un sourire qui n'avait rien de professionnel, bien qu'il ait gardé des distances raisonnables, derrière le bureau.

    - Hey... J'passe te prendre à 19h ? Avait-il lancé, presque rhétoriquement, avant de laisser trainer son regard sur ses lèvres qu'il avait déjà impatience de retrouver. Bungalow 22 ?


Il ne réalisa pas que divulguer cette information pouvait le faire passer pour un harceleur... Il avait juste fait le lien la veille avec Lily, et celle-ci lui avait donné le numéro de son logement afin qu'il vienne y réparer la douche. Il n'avait donc pas eu à chercher, le hasard ayant déjà résolu ce problème pour lui. Et puis, s'il avait voulu la coller, ne lui aurait-il pas déjà demandé son téléphone, son Facebook, et le prénom de sa grand-mère maternelle ?
William n'était pas spécialement enclin à ce genre de suivi rapproché, malgré une jalousie qu'il avait déjà sentie naitre en voyant le DJ s'approcher un peu trop près... De plus, communiquer par SMS n'était pas son fort, pour dire le moins.

Ainsi, à 19h pétantes, il toquait à la porte des trois filles qui occupaient ensemble l'habitation colouée par les employés du Little Havana... En espérant que ce serrait la Sattler et nulle autre qui lui ouvrirait.
Pour l'occasion, il avait fait un effort vestimentaire particulier, c'était coiffé comme un jeune homme de bonne famille, ce qui, étonnement, lui allait plutôt bien. Il avait d'ailleurs croisé les regards envieux d'un groupe de touristes, qui avaient confirmé son choix de tenue.

    - Miss Sattler... Ironisa-t-il en voyant la demoiselle apparaître sur le seuil, en se baissant pour prendre sa main et la baiser... Avant de se redresser plus brusquement et de la plaque contre la porte pour l'embrasser plus passionnément. Désolé, je me suis retenu toute la journée de te sauter dessus au travail... Tu es ravissante.


Il s'écarta comme si il était embarrassé d'avoir cédé à ses pulsions, mais l'expression amusée de son visage contredisait totalement cette interprétation. Il prit quelques secondes pour vraiment apprécier l'apparence de sa partenaire, et confirmer sa première impression.
Et tout magnifiques que rendaient ses vêtements sur elle, il ne pouvait s'empêcher d'imaginer le moment où il pourrait enfin lui retirer... Sans doute la lueur de ses yeux trahissait cette pensée, et il décida de revenir aux siens, pour retrouver un peu de maintien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba
Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will Sam 31 Mar - 16:02



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Toute la journée je n'ai fait que pense à Will. J'en ai même rêvé cette nuit ! J'ai beau m'ordonner de ne pas trop m'emballer vu ma dernière expérience mais je ne peux pas m'en empêcher. C'est plus fort que moi ! Quand je l'avais vu débarquer à la réception, je m'étais sentie toute chose, comme si c'était la première fois qu'on se voyait. J'adore cette sensation ! Et le fait qu'il passe juste pour me rappeler notre rendez-vous, un peu comme s'il avait peur que j'oublie, je trouvais ça tellement chou. Loin de moi l'idée de mal prendre le fait qu'il avait retenu mon numéro de bungalow. Au contraire ! C'était une marque d'intérêt supplémentaire, non ?

Le soir je suis donc dans tous mes états avant l'heure fatidique ! J'ai changé trois fois de tenues, ou trois cent fois, je ne sais plus ! Je veux qu'il me trouve jolie sans trop en faire. En fait je n'ai jamais été du genre à beaucoup me maquiller parce que je me trouve vraiment différente lorsque je mets le paquet et que ce n'est pas moi, c'est comme tricher. Alors évidemment, je vais éviter d'être en mode levé du lit mais vous voyez où je veux en venir ? Bref ! J'ai fini par opter pour une petite robe noire, un classique !, un bandeau et des spartiates rouges pour mettre un peu de couleur quand même. J'ai un gloss à la fraise, je l'ai goûté, j'espère que ça plaira à Will. Je me parfume un peu juste quand ça frappe et pour un peu j'ai failli m'en mettre dans l'oeil ! Je jette la bouteille sur mon lit et cours presque à la porte comme si ma vie en dépendait. Heureusement que j'ai un super déo ! Juste devant la porte, je me calme un peu et rejette mes cheveux en arrière, ce qui fait tinter doucement mes boucles d'oreille ananas. Je respire et j'ouvre. Plus la porte s'ouvre et plus un immense sourire se colle sur mon visage. Je vais avoir une attaque ! C'est possible à mon âge ?! Je glousse quand il me baise la main et sens mon coeur s'emballer à nouveau lorsqu'il m'attire à lui pour un baiser fougueux que je lui rends sans hésitation. Quand il me relâche, je suis toute étourdie et je ris doucement, un peu comme une idiote je crois.

« Merci. toi, tu es... ouah ! J'adore ! »


Oui moi la grande bavarde parfois je manque de mots. Mais si vous pouviez le voir vous comprendriez !

« Je prends juste mon sac et je suis toute à toi ! »


Je ne referme pas la porte et je me dépêche de prendre mon petit sac bandoulière spécial sortie et un peu chic, cadeau d'une de mes sœurs, avant de rejoindre Will et glisser mon bras sous le sien. Je ferme et la soirée est à nous.

« Comment s'est passée ta journée ? Je t'avoue que j'ai compté les heures. Où est-ce qu'on va ? »


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero
Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will Dim 1 Avr - 3:41

Les femmes avec qui William étaient sorti auraient surement pu démontrer que le jeune homme n'avait pas spécialement de type, bien qu'elles aient toutes un physique agréable, et un charme bien prononcé. Dans le milieu où il avait évolué toute son adolescence, le sexe faible avait su s'imposer d'une façon bien affirmée - il lui était arrivé de renter dans des disputes assez violentes avec certaines exs, dont le caractère s'était finalement révélé insupportable au quotidien... Le O'Malley avait vite réalisé que ce genre de partenaires, jalouses et hystériques, n'étaient pas faites pour lui, malgré leur physique digne d'actrice pornos nominées, qui attirait indubitablement les regards et convoitises des individus masculins de tout âge.
William n'en était que plus bouleversé par la beauté naturelle de Calliope et son innocence maladroite... Jamais il n'avait été confronté à quelqu'un comme elle, et il imaginait encore qu'il puisse un jour plaire à une telle créature.

    - Merci, éclata-t-il de rire, à son compliment visiblement trop honnête. Là encore, les femmes qu'il côtoyait aurait surement désapprouvé ses habits trop propres, pas assez "gangsta", et auraient insisté sur leur propre aura, en regardant leur miroir plus que leur cavalier. Elle insistait d'ailleurs : elle était toute à lui, quand il avait toujours du être tout aux autres, sous peine de s'attirer leurs foudres. Et il avait hâte de mettre cette déclaration en pratique... Vraiment ?


Il la dévora des yeux, se retenant de l'embrasser une nouvelle fois, pour ne pas paraître trop entreprenant. A vrai dire, s'il avait écouté son cerveau reptilien, il aurait juste continué ce qu'il avait entreprit avec fougue, et aurait refermé la porte sur eux pour la porter jusqu'à son lit. Il ne pouvait s'empêcher de la vouloir : après tout, il n'était qu'un homme, mais la principale différence qui le séparait d'un pervers quelconque était qu'il était guidé par un sentiment bien plus fort qu'une simple pulsion sexuelle. Et il n'éprouvait pas les mêmes envies pour n'importe quelle créature qui avait des jambes... C'était elle, seulement, qui lui faisait cet effet.
Heureusement, le désir de lui parler, de s'occupe d'elle en lui offrant un bon repas, et simplement d'être en sa présence, était assez fort pour compenser le manque de contact physique.

    - La journée a été à la fois trop lente et super... Electrisante ! Déclara-t-il, en ne trouvant pas de meilleur mot qui décrive son excitation. Le vocabulaire technique était sans doute ce qui correspondait et traduisait le mieux ses idées. Tu sais, il y a toujours quelque chose à réparer ou vérifier, dans ce genre d'établissement... Alors heureusement, je ne m'ennuie pas. Il serra le bras qu'elle avait enroulé au sien, et la conduisit vers la voiture de fonction qu'il avait empruntée pour la soirée, et qui était d'assez bonne qualité pour s'accorder à leurs atours de soirée. Je t'emmène dans un petit resto que m'a conseillé le cuistot de l'hotel... Dans la vieille ville.


Un endroit chic, mais pas excessif, comme il avait demandé aux connaisseurs de la cuisine. Apparemment, le "Homard dansant" était un parfait compromis, qui ne le ruinerait pas non plus, mais montrerait à Calliope qu'il était prêt néanmoins à investir pour son bonheur.
Après lui avoir ouvert la porte et s'était installé au volant, William posa sa main sur la cuisse de la jeune femme pendant que le moteur vrombissait. Avec cette automatique, et sa maitrise des véhicules, il pouvait se permettre de diriger le volant avec un seul bras.
Elle avait dit être à lui... Il prenait déjà le pli de la traiter comme sa propriété, donc, avec respect et attention, mais aussi une certaine autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba
Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will Dim 8 Avr - 21:25



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Je reviens rapidement vers Will et le questionne sur sa journée. Je suis ravie d'entendre qu'il était dans le même état que moi. Je l'écoute me parler un peu de son travail et approuve d'un signe de tête : il y a toujours quelque chose à faire à son poste. Au mien aussi et heureusement. Si j'avais dû m'ennuyer, cette journée m'aurait paru sans fin ! Il me serre le bras et je suis parcourue de doux frissons. Je suis surprise d'entendre qu'on va quitter l'île, mais c'est une bonne surprise.

« J'ai hâte de découvrir ça ! Je dois t'avouer que depuis mon arrivée, je n'ai pas trop découvert La Havane, encore moins le reste de Cuba. C'est un peu la honte quand même. »

Surtout pour une grande voyageuse comme moi. Je suis tellement prise par le boulot que le peu que j'ai vu c'est avec Pilar et on va toujours aux mêmes endroits.
Nous montons dans la voiture, j'attache ma ceinture et ma poitrine enfle sous un lourd soupir lorsque Will pose sa main sur ma cuisse. J'aime son contact, je pourrais passer mon temps dans ses bras alors j'apprécie vraiment de ne pas avoir à lui réclamer. Quand mon ex m'avait sorti qu'il ne pratiquait pas le PDA (public display of affection) j'étais tombée des nues. D'abord sidérée qu'on ai inventé une expression pour une chose qui me parait tout à fait naturelle, et en plus qu'il refuse ne serait-ce que me tenir la main. Je le prenais mal. Pour moi c'était comme s'il avait honte et ne voulait pas s'afficher avec moi, ou comme s'il ne voulait pas qu'on sache qu'il était pris. Avec Will je me retrouve encore une fois rassurée. Je suis sa petite amie et il le montre, que l'on soit entourés ou non. Je suis sienne, à lui, n'en déplaise aux féministes. Perso, je n'estime pas me dénigrer ou je ne sais quoi en voulant ressentir que je lui appartiens. Evidemment, je ne suis pas sa chose, son esclave ou que sais-je. Là, il ne s'agit que de romantisme et de beaux sentiments alors où est le mal ? Je pose ma main sur la sienne, pour lui montrer - j'espère - qu'il est à moi.

« Est-ce que tu crois au destin ? Ou plutôt au hasard ? »

Je sais, j'ai des questions bizarres parfois mais j'aimerais bien savoir ce qu'il pense de notre rencontre. Par la même occasion peut-être savoir s'il est croyant d'ailleurs. Même si ça n'a pas une grande importance pour moi, je suis très ouverte sur ce point. Chacun est libre de croire en ce qu'il veut. Ou en ce dont il a besoin.


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero
Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will Mer 11 Avr - 12:21

Le trajet jusqu'au restaurant n'avait pas semblé spécialement long à Will, bien au contraire. Calliope avait une façon toute particulière de rendre le temps paisible, quand elle ne provoquait pas malgré elle une tension plus agréable encore, qui rendait le O'Malley plus qu'impatient.
Mais encore, il ne voulait pas précipiter les choses, et tenait à ce que la rousse se sente parfaitement à l'aise elle aussi, avec lui.

    - Franchement, j'en sais rien, répondit le jeune homme, en réfléchissant sérieusement à la question, puisqu'elle semblait avoir de l'importance pour la Sattler. Je crois que je n'aime pas l'idée de ne pas avoir de contrôle sur ma vie... Mais j'imagine que certaines choses se produisent pour des raisons qu'on ne comprend que plus tard.


Il y avait forcément une part de chance, d'opportunité, dans le quotidien, dont il avait été à la fois victime et bénéficiaire, par le passé. Voulait-elle parler d'eux, plus précisément, et du fait de s'être croisé là, dans cet ascenseur, par hasard ? Ne se seraient-ils pas croisés de toute façon, au bout d'un moment ? A travailler sur le même lieu, il était presque certain qu'ils allaient finir par se rencontrer... Le destin avait-il donc joué en sa faveur pour le faire engager ?

    - J'aurais fini par te trouver, tu sais, conclut-il, en la gratifiant d'un clin d'œil amusé. En effet, il croyait fermement qu'il était juste prêt à tomber amoureux, quand Calliope était entrée dans sa vie. Il était disponible, avait envie de construire quelque chose de vrai, d'avancer... Et la rousse était au bon moment, au bon endroit... La bonne personne. Je t'ai cherché longtemps, mais je regardais juste pas dans la bonne direction, j'imagine.


Il avait grandi, depuis qu'il était sorti avec les femmes qui agrémentaient les clubs et les rues de Chicago. Il s'était vite rendu compte que ce genre de relations n'étaient pas faites pour lui... Et cela lui avait permis de comprendre ce qu'il ne voulait pas, et aussi de se connaître lui, et ses aspirations. Et quand ses potes de l'époque se vantaient de leurs conquêtes, Will songeait qu'il ne prenait aucun plaisir à enchainer les aventures sans aucun sens... Il s'était d'abord senti étrange pour ne pas s'accorder à l'avis général, puis il avait réalisé que cette différence ferait peut-être qu'il s'éloignerait de ces conditions misérables, pour suivre un autre parcours plus prometteur.
Certes, il lui manquait quelques cartes, comme la lecture, mais William ne se décourageait jamais... Et il en avait été bien récompensé, puisqu'il pouvait désormais tenir la main d'une fille qui lui plaisait vraiment, d'une manière que ses frères de cellules ne percevraient sans doute jamais.

    - Et toi ? Lui retourna-t-il la question, tout en l'accompagnant jusqu'à l'entrée du restaurant, en caressant les doigts qu'elle avait bien voulu lui donner. Tu crois que toi et moi, on est fait l'un pour l'autre, ou quelque chose comme ça ?


Malgré le possible ridicule de cette question, William ne semblait pas plaisanter. Il s'était arrêté, le temps qu'un serveur s'occupe de la table réservé, et il en profita pour se tourner vers Calliope, et attraper son regard. Il ne se lassait pas d'établir cette connexion, qui lui paraissait tellement intime qu'elle en était presque gênante, d'une façon qui lui nouait l'estomac d'envie.
Quelqu'un venait les chercher pour les accompagner à leur table, et Will dut donc se retenir pour ne pas embrasser la jeune femme, par politesse envers leur guide.
Il s'installa en face d'elle, quittant sa main à regret, mais cherchant de nouveau ses prunelles, pour lui sourire. Le décor était romantique, mais il l'avait à peine remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba
Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will Mar 17 Avr - 22:51



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Je souris en entendant Will parler de contrôle. Beaucoup de personnes sont dans son cas. En ce qui me concerne je ne suis pas vraiment comme ça. J’aime les surprises et surtout, je sais qu’on ne peut pas contrôler certaines choses alors j’ai plutôt tendance à me laisser porter. Tout l’inverse de ma sœur ainée par exemple. Quant à comprendre plus tard, c’est aussi mon avis. Même si je n’admets toujours pas qu’il puisse y avoir une raison valable au décès de ma mère par exemple.

Will m’extirpe aussitôt de mes pensées en me confiant une phrase que je trouve d’un romantisme absolu. Si je pouvais avoir des cœurs dans les yeux, je suis certaine que ce serait le cas. A la place j’ai un sourire complètement niais et les joues roses. Et moi ? Je rougis violemment. Evidemment que je n’arrête pas de me dire que j’ai peut-être rencontré l’homme de ma vie. Je ne suis pas niaise au point de le croire sans défaut mais je sais que je peux vite tomber amoureuse de lui et l’aimer tout entier. Après, je n’en suis pas au stade de me voir avec des enfants mais si je me laisse aller et bien… ils seraient trop chou !!!

« Parfois je me dis que c’est la même chose. C’est le hasard qui m’a fait prendre l’ascenseur à ce moment-là mais c’est le destin qui nous a guidés sur cette île, dans cette cabine, alors l’un dans l’autre… c’est écrit sans doute. »


Mon cœur bat à cent à l’heure et j’ai même l’estomac qui se noue mais je vois bien qu’il ne se moque pas de moi. Encore une fois il est tellement différent d’Ethan. Qu’est-ce que j’ai pu lui trouver à celui-là ? Will me fixe de ses grands yeux noisette devant lesquels je pourrais fondre comme neige au soleil.

« Oui. Je le crois. »

C’est plus qu’un souffle mais ce n’est pas non parlé. Je pensais que le jour où je croiserais mon âme sœur j’aurais un choc, comme un coup de poing. Là c’était plus doux mais je n’oublierais jamais comme je me suis sentie vibrer quand nos regards se sont croisés dans cet ascenseur, ni l’effet que sa voix, son sourire et tout le reste ont eu sur moi. Jamais je n’avais ressenti ça ! Et ça n’a rien à voir avec l’excitation de la nouveauté. Rien qu’en cet instant c’est tellement intense que sans l’arrivée de la serveuse, je me serais jetée sur lui pour l’embrasser ! Je vous assure !

C’est donc gênée parce que j’ai l’impression qu’elle peut le lire dans mes pensées, que je la laisse nous guider pour nous installer. Le lieu est romantique. Je la remercie une fois installée et sourit à Will. La pression est quelque peu retombée.

« J’adore ! c’est vraiment joli. »

Je jette un œil à la carte pour terminer de me calmer.

« Tu as une idée de ce que tu veux ? Tout a l’air tellement bon ! »

Depuis le temps que je suis ici, je n’ai pas testé beaucoup de restaurants mais je sais que celui-ci n’est pas du genre prix bas. Ce n’est pas le plus cher mais quand même. Encore une preuve que je compte pour Will, non ?

« D’ailleurs, c’est quoi ta cuisine préférée ? Tu cuisines ? Ou quelqu'un dans ton bungalow peut-être ? Avec qui tu es, déjà ? »

Et voilà je parle trop encore une fois.
BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana





MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will

Revenir en haut Aller en bas

First rreal date - Callie & Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Date de tournée: Interpol
» => POUR AFFICHER SA DATE DANS LE CALENDRIER !!!
» Le Club des Vétérans : qui a assisté au Tour 89, quel âge aviez-vous, quelle (s) date (s) ?
» Que signifie ta date d'anniversaire et ton prénom??
» IRON MAIDEN AU WACKEN (date unique 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Cuba Libre :: Les boutiques & restaurants
-