AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

First rreal date - Callie & Will - 15/02/18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 31 Mar - 10:19



Les deux jeunes gens s'étaient quittés la veille sans penser à échanger un numéro ou une autre information que la promesse de se revoir le lendemain... Et l'avantage de travailler au même endroit rendait la chose tout à fait naturel et sans stress, probablement parce qu'une confiance absolue s'était installée entre eux dès leur rencontre.
Juste pour s'assurer néanmoins qu'un évènement particulier n'était pas venu perturber leur plan pendant la nuit, William avait fait un détour par l'accueil dans sa ronde de travail, gratifiant juste la rousse d'un sourire qui n'avait rien de professionnel, bien qu'il ait gardé des distances raisonnables, derrière le bureau.


    - Hey... J'passe te prendre à 19h ? Avait-il lancé, presque rhétoriquement, avant de laisser trainer son regard sur ses lèvres qu'il avait déjà impatience de retrouver. Bungalow 22 ?


Il ne réalisa pas que divulguer cette information pouvait le faire passer pour un harceleur... Il avait juste fait le lien la veille avec Lily, et celle-ci lui avait donné le numéro de son logement afin qu'il vienne y réparer la douche. Il n'avait donc pas eu à chercher, le hasard ayant déjà résolu ce problème pour lui. Et puis, s'il avait voulu la coller, ne lui aurait-il pas déjà demandé son téléphone, son Facebook, et le prénom de sa grand-mère maternelle ?
William n'était pas spécialement enclin à ce genre de suivi rapproché, malgré une jalousie qu'il avait déjà sentie naitre en voyant le DJ s'approcher un peu trop près... De plus, communiquer par SMS n'était pas son fort, pour dire le moins.

Ainsi, à 19h pétantes, il toquait à la porte des trois filles qui occupaient ensemble l'habitation colouée par les employés du Little Havana... En espérant que ce serrait la Sattler et nulle autre qui lui ouvrirait.
Pour l'occasion, il avait fait un effort vestimentaire particulier, c'était coiffé comme un jeune homme de bonne famille, ce qui, étonnement, lui allait plutôt bien. Il avait d'ailleurs croisé les regards envieux d'un groupe de touristes, qui avaient confirmé son choix de tenue.


    - Miss Sattler... Ironisa-t-il en voyant la demoiselle apparaître sur le seuil, en se baissant pour prendre sa main et la baiser... Avant de se redresser plus brusquement et de la plaque contre la porte pour l'embrasser plus passionnément. Désolé, je me suis retenu toute la journée de te sauter dessus au travail... Tu es ravissante.


Il s'écarta comme si il était embarrassé d'avoir cédé à ses pulsions, mais l'expression amusée de son visage contredisait totalement cette interprétation. Il prit quelques secondes pour vraiment apprécier l'apparence de sa partenaire, et confirmer sa première impression.
Et tout magnifiques que rendaient ses vêtements sur elle, il ne pouvait s'empêcher d'imaginer le moment où il pourrait enfin lui retirer... Sans doute la lueur de ses yeux trahissait cette pensée, et il décida de revenir aux siens, pour retrouver un peu de maintien.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 31 Mar - 16:02



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Toute la journée je n'ai fait que pense à Will. J'en ai même rêvé cette nuit ! J'ai beau m'ordonner de ne pas trop m'emballer vu ma dernière expérience mais je ne peux pas m'en empêcher. C'est plus fort que moi ! Quand je l'avais vu débarquer à la réception, je m'étais sentie toute chose, comme si c'était la première fois qu'on se voyait. J'adore cette sensation ! Et le fait qu'il passe juste pour me rappeler notre rendez-vous, un peu comme s'il avait peur que j'oublie, je trouvais ça tellement chou. Loin de moi l'idée de mal prendre le fait qu'il avait retenu mon numéro de bungalow. Au contraire ! C'était une marque d'intérêt supplémentaire, non ?

Le soir je suis donc dans tous mes états avant l'heure fatidique ! J'ai changé trois fois de tenues, ou trois cent fois, je ne sais plus ! Je veux qu'il me trouve jolie sans trop en faire. En fait je n'ai jamais été du genre à beaucoup me maquiller parce que je me trouve vraiment différente lorsque je mets le paquet et que ce n'est pas moi, c'est comme tricher. Alors évidemment, je vais éviter d'être en mode levé du lit mais vous voyez où je veux en venir ? Bref ! J'ai fini par opter pour une petite robe noire, un classique !, un bandeau et des spartiates rouges pour mettre un peu de couleur quand même. J'ai un gloss à la fraise, je l'ai goûté, j'espère que ça plaira à Will. Je me parfume un peu juste quand ça frappe et pour un peu j'ai failli m'en mettre dans l'oeil ! Je jette la bouteille sur mon lit et cours presque à la porte comme si ma vie en dépendait. Heureusement que j'ai un super déo ! Juste devant la porte, je me calme un peu et rejette mes cheveux en arrière, ce qui fait tinter doucement mes boucles d'oreille ananas. Je respire et j'ouvre. Plus la porte s'ouvre et plus un immense sourire se colle sur mon visage. Je vais avoir une attaque ! C'est possible à mon âge ?! Je glousse quand il me baise la main et sens mon coeur s'emballer à nouveau lorsqu'il m'attire à lui pour un baiser fougueux que je lui rends sans hésitation. Quand il me relâche, je suis toute étourdie et je ris doucement, un peu comme une idiote je crois.

« Merci. toi, tu es... ouah ! J'adore ! »


Oui moi la grande bavarde parfois je manque de mots. Mais si vous pouviez le voir vous comprendriez !

« Je prends juste mon sac et je suis toute à toi ! »


Je ne referme pas la porte et je me dépêche de prendre mon petit sac bandoulière spécial sortie et un peu chic, cadeau d'une de mes sœurs, avant de rejoindre Will et glisser mon bras sous le sien. Je ferme et la soirée est à nous.

« Comment s'est passée ta journée ? Je t'avoue que j'ai compté les heures. Où est-ce qu'on va ? »


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Dim 1 Avr - 3:41

Les femmes avec qui William étaient sorti auraient surement pu démontrer que le jeune homme n'avait pas spécialement de type, bien qu'elles aient toutes un physique agréable, et un charme bien prononcé. Dans le milieu où il avait évolué toute son adolescence, le sexe faible avait su s'imposer d'une façon bien affirmée - il lui était arrivé de renter dans des disputes assez violentes avec certaines exs, dont le caractère s'était finalement révélé insupportable au quotidien... Le O'Malley avait vite réalisé que ce genre de partenaires, jalouses et hystériques, n'étaient pas faites pour lui, malgré leur physique digne d'actrice pornos nominées, qui attirait indubitablement les regards et convoitises des individus masculins de tout âge.
William n'en était que plus bouleversé par la beauté naturelle de Calliope et son innocence maladroite... Jamais il n'avait été confronté à quelqu'un comme elle, et il imaginait encore qu'il puisse un jour plaire à une telle créature.

    - Merci, éclata-t-il de rire, à son compliment visiblement trop honnête. Là encore, les femmes qu'il côtoyait aurait surement désapprouvé ses habits trop propres, pas assez "gangsta", et auraient insisté sur leur propre aura, en regardant leur miroir plus que leur cavalier. Elle insistait d'ailleurs : elle était toute à lui, quand il avait toujours du être tout aux autres, sous peine de s'attirer leurs foudres. Et il avait hâte de mettre cette déclaration en pratique... Vraiment ?


Il la dévora des yeux, se retenant de l'embrasser une nouvelle fois, pour ne pas paraître trop entreprenant. A vrai dire, s'il avait écouté son cerveau reptilien, il aurait juste continué ce qu'il avait entreprit avec fougue, et aurait refermé la porte sur eux pour la porter jusqu'à son lit. Il ne pouvait s'empêcher de la vouloir : après tout, il n'était qu'un homme, mais la principale différence qui le séparait d'un pervers quelconque était qu'il était guidé par un sentiment bien plus fort qu'une simple pulsion sexuelle. Et il n'éprouvait pas les mêmes envies pour n'importe quelle créature qui avait des jambes... C'était elle, seulement, qui lui faisait cet effet.
Heureusement, le désir de lui parler, de s'occupe d'elle en lui offrant un bon repas, et simplement d'être en sa présence, était assez fort pour compenser le manque de contact physique.

    - La journée a été à la fois trop lente et super... Electrisante ! Déclara-t-il, en ne trouvant pas de meilleur mot qui décrive son excitation. Le vocabulaire technique était sans doute ce qui correspondait et traduisait le mieux ses idées. Tu sais, il y a toujours quelque chose à réparer ou vérifier, dans ce genre d'établissement... Alors heureusement, je ne m'ennuie pas. Il serra le bras qu'elle avait enroulé au sien, et la conduisit vers la voiture de fonction qu'il avait empruntée pour la soirée, et qui était d'assez bonne qualité pour s'accorder à leurs atours de soirée. Je t'emmène dans un petit resto que m'a conseillé le cuistot de l'hotel... Dans la vieille ville.


Un endroit chic, mais pas excessif, comme il avait demandé aux connaisseurs de la cuisine. Apparemment, le "Homard dansant" était un parfait compromis, qui ne le ruinerait pas non plus, mais montrerait à Calliope qu'il était prêt néanmoins à investir pour son bonheur.
Après lui avoir ouvert la porte et s'était installé au volant, William posa sa main sur la cuisse de la jeune femme pendant que le moteur vrombissait. Avec cette automatique, et sa maitrise des véhicules, il pouvait se permettre de diriger le volant avec un seul bras.
Elle avait dit être à lui... Il prenait déjà le pli de la traiter comme sa propriété, donc, avec respect et attention, mais aussi une certaine autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Dim 8 Avr - 21:25



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Je reviens rapidement vers Will et le questionne sur sa journée. Je suis ravie d'entendre qu'il était dans le même état que moi. Je l'écoute me parler un peu de son travail et approuve d'un signe de tête : il y a toujours quelque chose à faire à son poste. Au mien aussi et heureusement. Si j'avais dû m'ennuyer, cette journée m'aurait paru sans fin ! Il me serre le bras et je suis parcourue de doux frissons. Je suis surprise d'entendre qu'on va quitter l'île, mais c'est une bonne surprise.

« J'ai hâte de découvrir ça ! Je dois t'avouer que depuis mon arrivée, je n'ai pas trop découvert La Havane, encore moins le reste de Cuba. C'est un peu la honte quand même. »

Surtout pour une grande voyageuse comme moi. Je suis tellement prise par le boulot que le peu que j'ai vu c'est avec Pilar et on va toujours aux mêmes endroits.
Nous montons dans la voiture, j'attache ma ceinture et ma poitrine enfle sous un lourd soupir lorsque Will pose sa main sur ma cuisse. J'aime son contact, je pourrais passer mon temps dans ses bras alors j'apprécie vraiment de ne pas avoir à lui réclamer. Quand mon ex m'avait sorti qu'il ne pratiquait pas le PDA (public display of affection) j'étais tombée des nues. D'abord sidérée qu'on ai inventé une expression pour une chose qui me parait tout à fait naturelle, et en plus qu'il refuse ne serait-ce que me tenir la main. Je le prenais mal. Pour moi c'était comme s'il avait honte et ne voulait pas s'afficher avec moi, ou comme s'il ne voulait pas qu'on sache qu'il était pris. Avec Will je me retrouve encore une fois rassurée. Je suis sa petite amie et il le montre, que l'on soit entourés ou non. Je suis sienne, à lui, n'en déplaise aux féministes. Perso, je n'estime pas me dénigrer ou je ne sais quoi en voulant ressentir que je lui appartiens. Evidemment, je ne suis pas sa chose, son esclave ou que sais-je. Là, il ne s'agit que de romantisme et de beaux sentiments alors où est le mal ? Je pose ma main sur la sienne, pour lui montrer - j'espère - qu'il est à moi.

« Est-ce que tu crois au destin ? Ou plutôt au hasard ? »

Je sais, j'ai des questions bizarres parfois mais j'aimerais bien savoir ce qu'il pense de notre rencontre. Par la même occasion peut-être savoir s'il est croyant d'ailleurs. Même si ça n'a pas une grande importance pour moi, je suis très ouverte sur ce point. Chacun est libre de croire en ce qu'il veut. Ou en ce dont il a besoin.


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mer 11 Avr - 12:21

Le trajet jusqu'au restaurant n'avait pas semblé spécialement long à Will, bien au contraire. Calliope avait une façon toute particulière de rendre le temps paisible, quand elle ne provoquait pas malgré elle une tension plus agréable encore, qui rendait le O'Malley plus qu'impatient.
Mais encore, il ne voulait pas précipiter les choses, et tenait à ce que la rousse se sente parfaitement à l'aise elle aussi, avec lui.

    - Franchement, j'en sais rien, répondit le jeune homme, en réfléchissant sérieusement à la question, puisqu'elle semblait avoir de l'importance pour la Sattler. Je crois que je n'aime pas l'idée de ne pas avoir de contrôle sur ma vie... Mais j'imagine que certaines choses se produisent pour des raisons qu'on ne comprend que plus tard.


Il y avait forcément une part de chance, d'opportunité, dans le quotidien, dont il avait été à la fois victime et bénéficiaire, par le passé. Voulait-elle parler d'eux, plus précisément, et du fait de s'être croisé là, dans cet ascenseur, par hasard ? Ne se seraient-ils pas croisés de toute façon, au bout d'un moment ? A travailler sur le même lieu, il était presque certain qu'ils allaient finir par se rencontrer... Le destin avait-il donc joué en sa faveur pour le faire engager ?

    - J'aurais fini par te trouver, tu sais, conclut-il, en la gratifiant d'un clin d'œil amusé. En effet, il croyait fermement qu'il était juste prêt à tomber amoureux, quand Calliope était entrée dans sa vie. Il était disponible, avait envie de construire quelque chose de vrai, d'avancer... Et la rousse était au bon moment, au bon endroit... La bonne personne. Je t'ai cherché longtemps, mais je regardais juste pas dans la bonne direction, j'imagine.


Il avait grandi, depuis qu'il était sorti avec les femmes qui agrémentaient les clubs et les rues de Chicago. Il s'était vite rendu compte que ce genre de relations n'étaient pas faites pour lui... Et cela lui avait permis de comprendre ce qu'il ne voulait pas, et aussi de se connaître lui, et ses aspirations. Et quand ses potes de l'époque se vantaient de leurs conquêtes, Will songeait qu'il ne prenait aucun plaisir à enchainer les aventures sans aucun sens... Il s'était d'abord senti étrange pour ne pas s'accorder à l'avis général, puis il avait réalisé que cette différence ferait peut-être qu'il s'éloignerait de ces conditions misérables, pour suivre un autre parcours plus prometteur.
Certes, il lui manquait quelques cartes, comme la lecture, mais William ne se décourageait jamais... Et il en avait été bien récompensé, puisqu'il pouvait désormais tenir la main d'une fille qui lui plaisait vraiment, d'une manière que ses frères de cellules ne percevraient sans doute jamais.

    - Et toi ? Lui retourna-t-il la question, tout en l'accompagnant jusqu'à l'entrée du restaurant, en caressant les doigts qu'elle avait bien voulu lui donner. Tu crois que toi et moi, on est fait l'un pour l'autre, ou quelque chose comme ça ?


Malgré le possible ridicule de cette question, William ne semblait pas plaisanter. Il s'était arrêté, le temps qu'un serveur s'occupe de la table réservé, et il en profita pour se tourner vers Calliope, et attraper son regard. Il ne se lassait pas d'établir cette connexion, qui lui paraissait tellement intime qu'elle en était presque gênante, d'une façon qui lui nouait l'estomac d'envie.
Quelqu'un venait les chercher pour les accompagner à leur table, et Will dut donc se retenir pour ne pas embrasser la jeune femme, par politesse envers leur guide.
Il s'installa en face d'elle, quittant sa main à regret, mais cherchant de nouveau ses prunelles, pour lui sourire. Le décor était romantique, mais il l'avait à peine remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mar 17 Avr - 22:51



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Je souris en entendant Will parler de contrôle. Beaucoup de personnes sont dans son cas. En ce qui me concerne je ne suis pas vraiment comme ça. J’aime les surprises et surtout, je sais qu’on ne peut pas contrôler certaines choses alors j’ai plutôt tendance à me laisser porter. Tout l’inverse de ma sœur ainée par exemple. Quant à comprendre plus tard, c’est aussi mon avis. Même si je n’admets toujours pas qu’il puisse y avoir une raison valable au décès de ma mère par exemple.

Will m’extirpe aussitôt de mes pensées en me confiant une phrase que je trouve d’un romantisme absolu. Si je pouvais avoir des cœurs dans les yeux, je suis certaine que ce serait le cas. A la place j’ai un sourire complètement niais et les joues roses. Et moi ? Je rougis violemment. Evidemment que je n’arrête pas de me dire que j’ai peut-être rencontré l’homme de ma vie. Je ne suis pas niaise au point de le croire sans défaut mais je sais que je peux vite tomber amoureuse de lui et l’aimer tout entier. Après, je n’en suis pas au stade de me voir avec des enfants mais si je me laisse aller et bien… ils seraient trop chou !!!

« Parfois je me dis que c’est la même chose. C’est le hasard qui m’a fait prendre l’ascenseur à ce moment-là mais c’est le destin qui nous a guidés sur cette île, dans cette cabine, alors l’un dans l’autre… c’est écrit sans doute. »


Mon cœur bat à cent à l’heure et j’ai même l’estomac qui se noue mais je vois bien qu’il ne se moque pas de moi. Encore une fois il est tellement différent d’Ethan. Qu’est-ce que j’ai pu lui trouver à celui-là ? Will me fixe de ses grands yeux noisette devant lesquels je pourrais fondre comme neige au soleil.

« Oui. Je le crois. »

C’est plus qu’un souffle mais ce n’est pas non parlé. Je pensais que le jour où je croiserais mon âme sœur j’aurais un choc, comme un coup de poing. Là c’était plus doux mais je n’oublierais jamais comme je me suis sentie vibrer quand nos regards se sont croisés dans cet ascenseur, ni l’effet que sa voix, son sourire et tout le reste ont eu sur moi. Jamais je n’avais ressenti ça ! Et ça n’a rien à voir avec l’excitation de la nouveauté. Rien qu’en cet instant c’est tellement intense que sans l’arrivée de la serveuse, je me serais jetée sur lui pour l’embrasser ! Je vous assure !

C’est donc gênée parce que j’ai l’impression qu’elle peut le lire dans mes pensées, que je la laisse nous guider pour nous installer. Le lieu est romantique. Je la remercie une fois installée et sourit à Will. La pression est quelque peu retombée.

« J’adore ! c’est vraiment joli. »

Je jette un œil à la carte pour terminer de me calmer.

« Tu as une idée de ce que tu veux ? Tout a l’air tellement bon ! »

Depuis le temps que je suis ici, je n’ai pas testé beaucoup de restaurants mais je sais que celui-ci n’est pas du genre prix bas. Ce n’est pas le plus cher mais quand même. Encore une preuve que je compte pour Will, non ?

« D’ailleurs, c’est quoi ta cuisine préférée ? Tu cuisines ? Ou quelqu'un dans ton bungalow peut-être ? Avec qui tu es, déjà ? »

Et voilà je parle trop encore une fois.
BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mer 25 Avr - 8:00

Le moment était étrange... Will avait toujours été honnête sur ses sentiments, même s'il avait eu par le passé peur d'en parler. Avec Calliope, les choses étaient naturelles... De sa part, de telles déclarations auraient pu craindre le ridicule, mais il savait que la jeune femme comprendrait, et ne s'en moquerait pas. Il était réellement tombé sous son charme, et ne comptait pas le lui cacher, puisqu'il avait bien l'intention d'en faire sa complice et partenaire.
Bien sur, les premières impressions étaient parfois trompeuse, et il n'était pas naïf au point de la demander en mariage et de s'engager pour toujours sur l'instant... Mais il tenait vraiment à essayer de voir où cette histoire les mènerait, et il comptait y mettre tous ses efforts. C'était peut-être Elle, cela pouvait être Elle, qui était faite pour lui.
Et puis il la regardait, émue par ces mots romantiques, et plus il était convaincu... Et plus il avait envie de sceller son adoration en la possédant toute entière. Il ne se sentait pas gouverné par ses instincts virils ou une obsession malsaine pour avoir ce genre d'idées : ce désir venait d'un sentiment qui lui avait été jusqu'alors inconnu, et lui tordait le ventre.

    - J'espère que je ne te décevrai pas... Murmura-t-il, en fuyant légèrement son regard. Il repensait à sa condition, aux mensonges qu'il était obligé d'entretenir, non contre elle, mais parce que c'était sa seule manière d'avoir une chance. Et plus que jamais désormais, il avait besoin de se construire un avenir stable, pour l'accueillir. Toi tu m'émerveilles un peu plus à chaque instant.


Comme à son habitude, William avait prononcé ces paroles d'un ton si naturel qu'elles ne paraissaient pas excessivement romantiques, presque au contraire, légères. Il avait sourit, pour les appuyer, afin que le voile qui avait assombrit son regard une seconde ne l'inquiète pas.

    - A vrai dire, je découvre cet endroit avec toi... Mais je suis ravi que ça te plaise ! Déclara le O'Malley avec un rire sincère. En effet, la pression se relâchait : il avait craint que les conseils du chef se révèlent faux, et qu'ils se retrouvent dans une atmosphère embarrassante. Le jeune homme parcourut la carte des yeux, prétendant à la perfection, comme il en avait pris l'habitude, qu'il lisait aussi bien que n'importe qui... Il avait demandé précédemment à son collègue quelle était la spécialité, et savait donc déjà ce qu'il allait choisir, car c'était le genre de choses qu'il ne pouvait laisser au hasard, au risque de se tromper et d'être découvert. J'vais prendre un poulet à la créole avec riz impérial.


Il lui fallait ses doses de protéines et glucides, pour entretenir sa musculature, et Will prenait soin de surveiller ces apports, même s'il ne faisait pas tourner sa nutrition à l'obsession. Il était persuadé néanmoins que la Sattler serait contente de découvrir qu'il prenait soin de son corps... Et lui-même se sentirait plus confortable avec elle en sachant qu'il était physiquement aussi attirant que les touristes férus d'instagram qui la draguaient à la réception de l'hôtel.

    - Oui j'essaye de me faire quelques trucs... Mes colocs sont souvent absents, alors si tu veux tu pourrais venir un de ces jours et je te ferais gouter un de mes plats fétiches ? Proposa-t-il, improvisant totalement cette invitation, qui lui parut sur le coup évidente, pour lui faire découvrir son monde. Enfin, j'dis pas ça pour précipiter... J'veux dire, ça veut pas dire que... C'est quand tu voudras.


Il lui prit la main sur la table, pour la rassurer. Il réalisait maintenant que la plupart des hommes faisaient cette proposition pour avoir un lit à proximité, et il ne l'avait pas fait de cette manière. Elle avait l'air d'ailleurs particulièrement stressée, et il aurait aimé pouvoir la calmer, pour qu'elle profite tranquille de la soirée, sans doutes ou arrières pensées.

    - Et toi, qu'Est-ce qui te fait envie ? Demanda-t-il pour changer de sujet... Et s'enfonçant encore plus, fronçant imperceptiblement les sourcils lorsqu'il entendit l'ambiguïté des mots qui sortaient de sa bouche. Sur le menu, je veux dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mar 1 Mai - 18:44



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Depuis mon premier petit ami, on ne m’a jamais dit autant de belles choses. Alors entendre tout cela, d’un seul coup, je ne sais plus où me mettre. Ça me fait plaisir. Non, ça me touche vraiment ! Je me sens toute bizarre. Je le suis encore une fois à table mais heureusement nous parlons de l’endroit alors je me détends. Ce n’est pas comme si j’avais besoin de stresser de toute façon.

Nous parcourons la carte et comme souvent je ne sais pas quoi prendre. Will opte pour du poulet tandis que j’hésite, changeant d ‘avis toutes les deux secondes dans ma tête. Je lui demande alors s’il cuisine et sourit en entendant que c’est le cas.

« Oh oui avec plaisir ! »

Il bafouille pour s’expliquer mais je ne comprends pas pourquoi. Ai-je loupé quelque chose ? Mince. Je me sens un peu bête sur le coup. Tant pis. Il me prend la main et j’oublie ce détail. Je lui réponds simplement qu’il nous suffira de voir avec nos plannings. Allez Callie, relax ! Je crois que j’ai tellement peur qu’il me trouve finalement quelconque et pas assez piquante comme on m’a sorti une fois, que j’ai du mal à me lâcher mais il le faut. Je respire un bon coup et repose la carte.

« Je vais prendre du poisson. »

Je dis ça toute fière, un peu comme si c’était une big news et ne peut m’empêcher de rire toute seule.

« Désolée, je n’ai pas l’habitude des rendez-vous, tout ça… Je suis super heureuse et je rois que j’ai peur de dire ou faire un truc qui va tout gâcher. Tu vois, rien que là, je parle alors que peut-être je devrais pas te le dire… On me dit toujours qu’il y a des règles, comme cette histoire de ne pas rappeler avant trois jours etc mais j’y comprends rien et je trouve ça nul. Surtout si la personne te plait et que t’es bien avec, pourquoi faudrait attendre ? »



BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Jeu 3 Mai - 6:26

Un sourire satisfait et rassuré passa sur le visage de Will, qui était pour le moins ouvert et lumineux depuis le début de la soirée. Il n'avait pas été aussi heureux depuis longtemps, et le fait que Calliope ne rejette pas sa proposition l'enchantait plus encore. Elle avait l'air trop innocente pour singer réellement aux conséquences qu'une telle soirée pourrait engendrer sur leur relation, et il en était plutôt content, car il ne tenait pas à se sentir obligé de quoi que ce soit, et inversement... Ainsi, l'improvisation selon l'atmosphère du moment serait d'autant plus grisante.

    - Du poisson, c'est vaste... Ici, il y a plutôt le choix avec les produits de l'océan, la reprit-il, en riant, sincèrement amusé par le ton déterminé qu'elle avait pris, alors que la décision restait encore à faire complètement. Malheureusement, il ne pouvait pas l'aider : à part en devinant les plats d'après les images, il n'avait aucune idée de ce qui pouvait être servi, il se doutait juste qu'un restaurant en bord de mer ne proposerait pas que du cabillaud. Tu es plutôt salé ou sucré ?


Il voulait noter quelques éléments de ses gouts pour plus tard... Pour savoir orienter ses recherches, et la façon dont il tenterait de lui faire plaisir quand elle se présenterait à sa porte pour manger. Will avait toujours été tourné vers les autres et attentif, mais il se sentait plus concerné encore avec elle... Il voulait qu'elle se sente bien, et faire des efforts dans ce sens lui semblait naturel.

    - T'en fais pas, tu t'en sors bien, répondit-il à ses craintes, en lui caressant doucement la main pour la rassurer. J'veux pas que tu fasses semblant avec moi, jamais. Moi non plus, je compte pas calculer mes actions, avec toi.


Il ne fallait pas se mentir, il l'avait déjà fait, pour expérimenter. Il avait acquis une certaine expérience de ce qui pouvait marcher avec les femmes qu'il avait côtoyé auparavant... Mais il savait aussi que ce serait des passades éphémères, et c'était justement ce jeu qu'il avait recherché, par envie de se distraire. Avec Calliope, c'était différent, et pourtant... Il craignait de devoir lui cacher certaines vérités, malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Lun 14 Mai - 12:37



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
C'est vrai, ma réponse est un peu vaste. Il y en a plusieurs sur la carte. Je suis une quiche parfois !

« Oh... j'aime les deux ! Même mélangés. Concernant le poisson, je mange tout sauf du requin. Il faut les protéger. »

Je sais que ça choque souvent quand je dis ça. La plupart des filles s'extasient sur les dauphins, moi aussi, mais j'éprouve encore plus de fascination et d'affection pour les requins qui sont mal vus à cause de l'ignorance et aussi de notre faculté à tout détruire. Mais là n'est pas le sujet.

« Je vais prendre du pargo. »

Finalement je m'excuse de ne pas être douée avec les premiers rendez-vous. J'ai peur de mal faire. Il me rassure, encore une fois. Il m'apprécie telle que je suis et c'est réciproque. Il y aura bien un jour où je l'agacerais et lui aussi mais c'est normal. Nul n'est parfait et c'est mieux ainsi sinon on s'ennuierait. Je lui souris et glisse mes doigts entre les siens. On se regarde un moment sans se parler. C'est la serveuse qui nous interrompt pour prendre notre commande. Lorsqu'elle repart je veux en savoir plus sur Will.

« Tu ne m'as toujours pas dit où tu étais avant ? Tes amis ne te manquent pas ? »

Je ne parle pas de sa famille, je me souviens qu'il était en foyer et je ne veux pas lui parler de ça pour le moment.


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 19 Mai - 5:05

Le rendez-vous se passait bien, et William voyait bien que la nervosité de son invitée ne venait pas d'un quelconque doute, mais plutôt de quelque chose de plus positif. Lui aussi se sentait un peu... Etrange. Mais c'était un sentiment qu'il ne voulait fuir pour rien au monde, même s'il ne savait pas vraiment comment le gérer. Il savait bien que Calliope et lui n'en était encore qu'au stade de la découverte, et qu'une certaine familiarité s'installerait sans doute ensuite, qui serait bien plus confortable.
Quand elle évoqua le nom du poisson qu'elle avait choisi, le O'Malley fit un signe de tête, comme s'il approuvait ce choix qui le surprenait pourtant, puisqu'il n'avait pas eu les moyens de le lire sur la carte. Il savait manquer d'honnêteté en agissant ainsi, mais il n'était pas prêt pour ce genre de révélation, bien qu'il espérait que son jeu d'acteur soit assez convaincant pour qu'il n'ait peut-être jamais à la faire... Après tout, il avait trompé beaucoup de personnes jusque là, sans énormes conséquences, car il était assez malin pour se débrouiller sans cette faculté réputée pourtant indispensable.

    - J'ai habité longtemps à Chicago, répondit-il à sa question, en se crispant légèrement puisqu'il devait redoubler de prudence dans ses propos, et n'avait guère envie de devoir lever sa garde encore une fois. Une affreuse impression s'immisçait en lui, comme s'il culpabilisait de faire de ce diner un moment de mensonge par omission, alors qu'il aurait du être l'inverse. Je n'y ai pas gardé beaucoup d'amis. En fait, aucun, et il ne vaut mieux pas.


Son visage s'assombrit malgré lui. Il ne savait pas vraiment comment elle allait le prendre, le voyant si sociable, et pourtant visiblement si solitaire. William avait toujours su s'entourer... Mais pas toujours des personnes les plus recommandables, et il savait que s'il voulait changer de vie, il allait devoir changer de fréquentations. La plupart de ses camarades de galère, de toute façon, n'étaient pas intéressés par un quotidien trop rangé, ou étaient encore en prison.
Le O'Malley soupira, et leva les yeux vers Calliope, qui attendait surement une réponse plus développée.

    - A vrai dire, Calliope, j'essaye de laisser mon passé derrière moi... Commença-t-il, en tentant de trouver des mots qui ne le condamnerait pas trop, et n'effrayeraient pas la jeune femme. Je n'avais pas de très bons amis à Chicago, ni de bonnes habitudes, et je suis venu ici parce que cela me semblait la seule façon d'en changer : partir le plus loin possible de tout ça.


Sans rentrer dans les détails, elle devait bien se douter que grandir sans famille stable conduisait forcément à des situations difficiles. William serra légèrement la main qu'elle lui avait laissé sur la table, comme s'il avait peur qu'elle la retire subitement après cette déclaration.

    - Et toi, tu as encore des attaches que tu regrettes ? Demanda le jeune homme, qui avait du mal à comprendre et envisager les choses sous un angle différent du sien. Il imaginait souvent les désirs des autres d'une manière étrange, en parallèle des siens. A vrai dire, j'espère que tu n'as pas de raisons de me laisser.


Il sourit, mais il était néanmoins sérieux. Il se sentait déjà légèrement possessif, d'une façon à laquelle elle n'était peut-être pas habituée... Parce que lui ne se partageait pas, il n'en attendait pas moins d'elle, et sentait qu'il allait devoir faire des concessions, qui pourraient lui être douloureuses.
Evidemment, en plus de quelques boulets assez lourds, William n'avait pas non plus le caractère le plus parfait, et il avait été modelé à l'image des gangsters des rues, qui appréciaient de devenir le centre de l'univers de tout ceux qu'ils envisageaient d'inclure dans leur cercle proche : c'était une question de confiance absolue, essentielle à la survie dans ce milieu. Et pour couronner cela, William avait, évidemment, quelques rancoeurs et craintes enfouies sur l'abandon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Lun 21 Mai - 22:48



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Ça me plait d’apprendre des choses sur Will. Je ne veux pas tout connaître, on a tous notre jardin secret. Mais il y a des choses essentielles. Je ne suis pas certaine mais j’ai l’impression qu’il s’est raidit en me parlant de Chicago. Je viens peut-être de mettre les pieds dans le plat en ravivant de mauvais souvenirs. Zut ! En plus ce qu’il ajoute me rend triste car je l’imagine tout seul, sans véritable ami. L’image d’un chaton comme Oliver Twist me vient en tête. Oui, j’ai de drôles d’idées parfois. J’ai envie de glisser ma main jusqu’à la sienne mais je n’ose pas trop. Je ne veux pas le brusquer ni qu’il se sente encore plus mal en pensant que je le prends en pitié ou un truc du genre. Les mecs ont un égo mal placé parfois.

Calliope ? Oh la la il va me dire quelque chose qui ne va pas me faire plaisir. C’est toujours ce que les gens font lorsqu’ils prennent la peine de dire mon prénom en entier. Je retiens mon souffle. Il va me plaquer ? Genre je pose trop de questions ? Je me détends peu à peu en l’écoutant parler, même si ça me laisse toujours triste pour lui. Je traduis ses paroles par : j’étais un mauvais garçon et je suis parti pour un nouveau départ. C’est positif, non ? Alors quand il prend l’initiative de serrer la main que je n’ai pas osé poser sur la sienne, je lui souris. Je me retiens de poser plus de questions. Plus tard.

« J’ai toujours été habituée à déménager. »

Je ris soudainement. Il est vraiment trop mignon !

« Si je pars, je te mets dans ma valise ! »

Je retourne ma main pour que nos doigts s’entrelacent. Je ne sais pas ce que ça fait de grandir en foyer mais je connais la solitude et cette sensation d’abandon qui vous poursuit. Ma mère ne m’a pas laissée, elle est morte et pendant un moment je lui en ai voulu. C’était comme si elle m’avait abandonnée. J’avais mes sœurs, mon père et pourtant je me sentais vide, esseulée. C’était une période horrible. Alors si lui l’a vécue toute sa vie, il doit être malheureux. Je sers sa main plus fort.

« Ici je me suis fait une amie en or. Pilar. Et d’autres amis, plus des copains qui comptent tous pour moi. Mon père et une de mes sœurs vivent aux Etats-Unis, la plus âgée change souvent pour son travail. Et mon oncle n’est pas loin d’ici. Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que loin des yeux, loin du cœur. J’ai vécu dans plusieurs pays, je m’y suis fait des amis à chaque fois et je suis toujours en contact. Certains vont même venir ici. Mais pour l’instant j’ai vraiment aucune raison de partir. »

Je rougis un peu. Dire ça me fait penser à ses baisers. Calliope Sattler tu es une obsédée ! Je suis sauvée par la serveuse qui vient prendre la commande. Elle demande si on veut un apéritif et je commande un cocktail de fruits. Quelque part ça me plait que Will ne prenne pas d’alcool. J’aime bien boire de temps en temps mais pas pour un rendez-vous romantique. Même si ça pourrait me décoincer sur certains points. Bref. La serveuse repart.

« Et tu te plais ici ? Je veux dire, c’est complètement différent de Chicago et même si on peut aller à Cuba, on est un peu bloqués ici. Y’en a que ça rend claustro. Tu as un long contrat ? »

A mon tour de flipper qu'il parte !


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mer 23 Mai - 3:41

Ah, vivement le dessert ! Ou pas, s'il fallait faire durer le moment le plus longtemps possible... Mais la manière qu'avait Calliope de le regarder donnait envie à William de l'emmener loin des clients et des serveurs trop dérangeants. Elle était différente de toutes les filles qu'il avait invité à diner jusqu'alors : elle s'intéressait vraiment à lui, et partageait également ses propres histoires, avec simplicité.
Et d'un côté, plus elle se confiait, et plus William trouvait cela difficile de devoir l'écarter de ses propres problèmes.

    - Tu es bien entourée ! Constata-t-il, en ne sachant pas vraiment ce qu'il éprouvait à ce sujet. Il était heureux pour elle, mais en même temps, il n'avait pas envie de constater qu'il devait la partager avec tant d'étrangers... Pour l'instant, il aurait voulu qu'elle ne soit qu'à lui. Il ne te manquait que moi, ajouta-t-il, avec un ton moqueur, pour lui-même.


Le fait qu'elle serre sa main un peu plus fort ne l'aidait pas vraiment à se concentrer sur son assiette... Il imaginait déjà qu'elle le tiendrait ainsi dans d'autres circonstances, durant lesquelles elle n'aurait pas d'autre choix que de s'accrocher à lui, pour se laisser emporter.
Mais le O'Malley, encore une fois, ne voulait pas se précipiter, et il tenta tant bien que mal de chasser ses idées de son esprit, avant qu'elle ne le lise dans ses prunelles - il savait bien que certaines choses étaient dures à contenir.

    - Oui, je me plais beaucoup, et mon contrat est à durée indéterminée, et offre de nombreuses possibilités d'évolution... Commença-t-il, avant de commander lui aussi une boisson aux fruits sans alcool, sans chercher à se justifier sur cette commande, qui semble surprendre la serveuse. Mais dans l'absolu, j'espère partir un jour pour fonder une famille... Et ce n'est pas vraiment l'endroit où je voudrais élever mes enfants.


Il guetta la réaction de la Sattler, avec curiosité. Il savait bien que parler de ce genre de choses à un premier rendez-vous n'était pas forcément conseillé, mais il n'avait pas pu s'empêcher de rêver sa vie, durant tout le temps qu'il avait passé derrière les barreaux, et c'était quelque chose qui lui tenait vraiment à coeur, à lui qui n'avait jamais eu de parents idéaux, et ne connaissait pas le quotidien d'un foyer uni et aimant.
Si Calliope ne souhaitait pas le même avenir, alors cela serait vraiment ennuyeux, car William ne comptait pas abandonner cette idée, pour rien au monde. Il voulait tout ce qu'on lui avait refusé jusque là : une maison dans une banlieue pavillonnaire tranquille et socialement assez aisée pour qu'elle ne soit pas le théâtre d'aucun crime, une partenaire fidèle et réellement investie, qui lui donnerait une descendance qu'il traiterait bien mieux que lui ne l'avait été...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Jeu 24 Mai - 22:13



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Will n'a pas l'air saoulé que je lui raconte ma vie et je dois bien avouer que ça me fait du bien. Je suis une bavarde, c'est un défaut dont je suis consciente mais je n'y peux rien. Je parle quand je suis stressée autant que quand je suis relax. Pourtant, même si je suis sociable, je suis timide. Mais je sais que beaucoup n'en ont pas l'impression. Peu importe. Le plus impressionnant c'est qu'il ne fait pas que m'entendre, il m'écoute. Ce qui me touche. Il s'intéresse à ma vie autant que moi à la sienne. C'est important, ça me prouve qu'il a envie que notre histoire soit sérieuse.

Bien entourée. Oui, j'ai cette chance. Ce qui me fait sourire. Et mon sourire s'élargit quand il rajoute qu'il ne me manquait que lui. Je rougis, c'est vrai. La serveuse débarque et je lui demande s'il se plait ici. J'en profite pour me renseigner sur son contrat. Je dois avouer que ça me soulage qu'il ne soit pas là juste pour une saison. En plus il aime être ici. Et là il me sort une truc auquel je ne m'attendais pas. Je crois bien que je cligne des yeux, surprise par une telle révélation.

« C'est rare que les garçons en parlent, surtout à ton âge. »

Mais quand j'y pense ça ne me surprend pas finalement. J'imagine que c'est normal vu son passé qu'il cherche quelque chose de stable et à fonder une vraie famille. C'est beau.

« C'est vrai que ce n'est pas le lieu idéal pour élever des enfants. De toute façon je crois que la plupart des employés n'en ont pas ou alors ils ne restent que quelques mois pour mettre du beurre dans les épinards. Le jour où j'aurais des enfants... »

Je n'y ai jamais vraiment pensé. J'ai encore l'impression d'avoir du mal à m'assumer moi-même. Je sais que j'ai un travail à faire sur ma bougeotte avant de pouvoir penser à avoir des minimoys.

« Je ne sais pas du tout où j'aimerais habiter. Je veux dire, une maison de préférence mais où... Bonne question. Et tu veux te marier ? Pas forcément à l'église hein... d'ailleurs tu es croyant ? »

On a une drôle de conversation pour un premier vrai rendez-vous, non ? On va dire que ça nous ressemble assez, on n'est pas comme tout le monde en un sens.

BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Dim 27 Mai - 15:52

La remarque de Calliope prenait un peu William au dépourvu... Pensait-elle qu'il était trop sensible pour un homme, pas assez viril, parce qu'il s'imaginait déjà plus ou moins père ? Légèrement vexé, le jeune homme serra la main de la demoiselle d'une façon plus autoritaire, histoire de lui faire comprendre qu'il savait aussi user de force, lorsque nécessaire, si c'était ce qu'elle recherchait.
A vrai dire, auparavant, William n'avait jamais ressenti le besoin de prouver qu'il n'était pas une chochotte, et il savait ce que ses camarades de gangs pensaient de la paternité... Plus ou moins qu'un enfant prouvait qu'on en avait dans les couilles, mais qu'il ne fallait pas ensuite d'abaisser à lui faire des câlins... Les enfants devenaient des durs quand on les traitait comme tels dès les premiers pas.
Le O'Malley n'avait jamais été dans cette optique. Il imaginait sa progéniture reconnaissante d'accéder à l'éducation que leur père n'avait pas eu, et accomplissant des prouesses qui le rendraient fier - orgueil qu'il ne comptait cacher à personne, même s'il était niais et disproportionné.

    - A NOTRE âge, corrigea-t-il, avec un clin d'oeil. Il avait enquêté un peu, et découvert sa date de naissance, la gardant en mémoire pour de futurs projets. Peut-Être parce que j'ai été longtemps seul... J'ai envie d'une vraie famille.


Et s'il la construisait lui-même, bien sur, il ferait en sorte qu'elle tienne dans le temps. Il ne voulait pas reproduire les mêmes erreurs que les parents qu'il avait pu observer jusque là. Tant d'instabilité avait créée en lui un besoin totalement opposé de calme, de certitude, de confiance.
Il ne voulait pas faire les choses à moitié, ou ne pas être sur. C'était ce qu'il voulait vraiment, il n'avait aucun doute... Calliope ne pouvait être la bonne que si elle partageait cette vision, même s'il ne pressait pas les choses, et la laissait songer à ces idées, s'engageant à tenter de lui faire voir ce rêve - jamais il n'essayerait de la convaincre ou la changer si elle n'accrochait pas.

    - Oui, je veux me marier, pour officialiser les choses aux yeux du monde, répondit posément William à sa question, en évitant de renchérir sur les pensées de la rousse... Choisir un endroit où vivre se faisait naturellement, avec les opportunités, surtout professionnelles. Il était difficile de faire les choses dans le désordre, même si ce n'était pas impossible. Je ne suis pas croyant, non, mais disons que je respecte toutes les religions.


En prison, il avait été confronté à beaucoup de différentes croyances, et personnes pratiquant une propagande plus ou moins agressive pour leurs Dieux. William, qui n'avait jamais eu aucune instructions dans le domaine, avait préféré s'en tenir éloigné... Il avait toujours eu le sentiment que chacune de ces fois avait un degré d'intolérance qui le dérangeait.

    - Et, y a-t-il quelqu'un devant qui tu t'agenouilles ? Questionna-t-il innocemment, avant d'avoir une image pour le moins déplacée de la scène. Il sourit pour ne rien laisser paraitre de son trouble, persuadé de toute façon qu'une femme ne ferait jamais le rapport. J'espère que mes opinions ne te font pas peur... Je sais que je ne correspond pas toujours aux stéréotypes du parfait américain... Mais je fais de mon mieux pour être quelqu'un de bien.


La conversation était sérieuse... Et cela donnait un côté assez intense à ce diner, que William ne pouvait pas nier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Lun 28 Mai - 21:41



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will

Will serre ma main un peu plus fort et je dois avouer que je ne sais pas trop comment interpréter son geste. A-t-il l'impression que je me moque de lui ? Cherche-t-il à me faire comprendre qu'il dit la vérité ? Ooops. Je l'ai peut être vexé en parlant comme si j'étais plus âgée. Je lâche un petit rire gêné avant de redevenir sérieuse.

« Oui, j'imagine. Ce que je voulais dire c'est que la majorité des garçons de notre âge ne veulent même pas d'histoires sérieuses, alors parler d'enfants ou y penser... Une fois j'ai juste demander à un mec s'il voulait des enfants plus tard et il a cru que j'en voulais un avec lui tout de suite. C'est un peu le sujet tabou. »

Du coup je lui demande s'il veut se marier. Sa réponse me fait sourire, pas par moquerie mais parce que je trouve ça beau. J'apprends par la même occasion qu'il n'est pas croyant, ce qui ne m'étonne pas trop. C'était l'un ou l'autre. Devant qui je prie ? Je n'avais jamais été très pratiquante et encore moins après la mort de ma mère. J'aurais pu être en colère contre dieu mais c'est comme si je m'étais rendue compte qu'il ou elle ne pouvait pas être responsable, la vie était simplement injuste parfois. Et s'il/elle n'était pas responsable alors existait-il vraiment ? Dieu était il/elle l'entité que des milliards de personnes se représentaient ? Ou ce qui régulait nos vies et l'équilibre des choses était autre chose ? C'est ce que je crois.

« Je suppose que je ne suis pas un stéréotype non plus. Ma famille est de confession protestante mais mes parents ne nous ont jamais forcées à croire ou à aller à l'église. Je ne dirais pas que je ne crois pas en dieu... disons que je crois en une entité supérieure mais sans rites religieuses, un peu comme les déistes. Si je devais choisir un dieu ce serait Dame Nature tout simplement. Mais comme toi, je respecte les croyances de chacun. L'important c'est d'avoir un soutien quand tout va mal et un guide pour être quelqu'un de bien. Ce qui est dommage c'est ce que certains font des religions... »

Je soupire et hausse une épaule. Ce sujet n'est pas très gai.

« Parlons de choses plus joyeuses ! C'est quoi ton film préféré ? Et ton livre de chevet ?»


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 2 Juin - 5:45

La conversation prenait une tournure étrange et Will fronça les sourcils, ne sachant pas s'il devait être inquiet ou vexé d'être comparé aux "autres"... A vrai dire, il ne voulait même pas imaginer que Calliope puisse avoir connu des hommes recherchant des histoires d'un soir, ou juste des hypocrites, profiteurs notoires. Son regard s'assombrit légèrement, et il hésita à lui en faire la remarque.

    - Je ne parle pas d'enfants avec n'importe qui non plus, ajouta-t-il, parce qu'il commençait à croire qu'elle le prenait pour une licorne, un serial romantique ou différente image qui ne lui correspondait pas du tout. Il n'avait jamais partagé avec ses exs son envie de fonder une famille, pour ne pas leur donner de faux espoirs... Et il se disait à présent qu'il aurait probablement du attendre aussi avec la Sattler, pour ne pas qu'elle se fasse des idées. Je m'en fiche que le monde entier fasse différemment... Tu es sortie avec moi en pensant que je pourrais être un de ces mecs qui fuient devant l'engagement ?


Après tout, ils n'avaient rien officialisé vraiment, pas encore, et s'il avait fait tout dans les règles pour que leur couple soit légitime, il ne s'était jamais posé la question de savoir comment la rousse envisageait les choses... Il savait qu'il lui plaisait, et il l'avait cru plutôt sage, et posée, mais peut-être voulait-elle juste coucher avec lui, avoir une histoire éphémère sympathique, le temps que durerait son contrat, ou son envie. Will soupira intérieurement... Il n'avait jamais été confronté à ce genre de situations, et ne savait pas comment les gérer, quand pour une fois, il n'approuvait pas la démarche.
C'était le monde à l'envers, en quelque sorte.

    - Callie... Si je t'ai invité ici, c'est pas dans l'optique de passer la nuit avec toi, et plus te revoir... Expliqua-t-il calmement, en espérant qu'elle serait du même avis. Je sais pas si tu le sens, mais je pense qu'il y a quelque chose de plus entre nous... Et je sais que c'est surement irréaliste ou ridicule, mais je veux qu'il y ait une chance pour que tu portes nos enfants un jour, je vais pas te le cacher... Sinon je serais pas là... Je t'aurais juste coincée dans l'ascenseur.


Il agrémenta cette dernière petit pique d'un clin d'oeil séducteur, amusé. Il ne voulait pas non plus que son discours soit trop lourd. Néanmoins, il fallait que les choses soient claires, pour ne pas partir sur un quiproquo, et que l'un d'entre eux soit blessé en découvrant que la démarche de l'autre n'était pas la même. Will la fixait toujours, pour lire ses réactions : son visage, qu'il trouvait superbe, n'était guère habitué au poker, et il avait foi qu'elle lui montrait la vérité dans le moindre de ses rougissements.
Son estomac se serra à la pensée qu'elle pourrait le repousser - il voulait plus que tout qu'elle soit à lui, de toutes les manières.

    - J'aime les films d'action, déclara-t-il en hochant la tête pour confirmer que la religion n'était pas son sujet de prédilection. Un bon Bruce Willis, par exemple. Et toi ?


William, enfant plutôt remuant, n'avait pas eu l'opportunité de rester très longtemps devant un film... Il avait toujours eu du mal à tenir jusqu'à la fin, à moins que l'intrigue bouge vraiment autant que lui, et le maintienne en haleine.
Quand aux livres, il valait mieux mettre les choses à plat... Enfin, en restant dans le flou. Il l'avait vu plusieurs fois avec un bouquin à la main à l'accueil, quand les arrivées étaient calmes, et il préférait ne pas prendre trop de risques, encore une fois.

    - Je ne lis pas, c'est pas mon truc, se contenta-t-il de répondre, pour clore le sujet. Je préfère le sport... Mais si tu aimes pas, c'est pas grave, s'empressa-t-il d'ajouter, pour montrer qu'il n'était pas obsédé par le fait d'avoir tout en commun.


Ce n'était pas un reproche pour ceux qui faisaient l'inverse, et il fit une légère grimace... Comment ne pas avoir l'air d'un débile devant une fille instruite, quand on était obligé de faire de telles constatations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 2 Juin - 14:13



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will

Est-ce que j'ai vexé Will ? J'en ai un peu l'impression. Je m'en veux car ce n'est pas du tout ce que je voulais. Il faut toujours que je fasse des gaffes. Je ne le compare pas à mes ex, mais je parle simplement de notre génération. Si à nos âges nos parents étaient déjà, bien souvent, mariés, en poste, avec des enfants, aujourd'hui on dirait que plus tard c'est mieux c'est, voir jamais. Mais je vais éviter de revenir sur le sujet pour ne pas faire d'autres bourdes. Il faudra quand même que je me souvienne que Will est un peu susceptible.

« Si je pensais ça, nous ne serions pas ensemble. »


J'ai un peu peur de sa réaction maintenant. Peur qu'il n'ai plus envie de me voir. Et son air sérieux ne m'aide pas. Je retiens mon souffle avant de me décrisper. Plus il parle et plus un sourire apparait sur mes lèvres. Je ne suis pas juste contente de lui plaire et qu'il ai envie d'une vraie histoire entre nous, je suis touchée que ça compte autant pour lui, que je puisse être la Bonne. L'avenir nous le dira évidemment mais ça reste la plus belle déclaration qu'on m'ai jamais faite. Et pourtant ce n'est pas un je t'aime. Je vais défaillir ce jour là. En attendant je suis incapable de faire autre chose que sourire et il reprend la conversation comme si de rien avec la dernière question que je lui ai posée. J'ai même du mal à reprendre le fil.

« Bruce Willis ? Oui, il a fait de bons films. Je suis plus comédies romantiques, surtout anglaises comme Love Actually. Et les Disney, je l'avoue ! Mais j'aime bien les films de Tim Burton aussi. Il a un univers incroyable et qui en met plein les yeux ! »

Il ajoute qu'il n'aime pas lire mais ce n'est pas grave. Moi je n'aime pas le sport. D'ailleurs ça me fait rire.

« Ouf ! Parce que ce n'est pas ma tasse de thé. Mais prise dans l'ambiance je peux regarder un match de football et encourager l'équipe comme une vraie fan ! Par contre je n'aime pas du tout le tennis et la formule 1, ça m'ennuie. Le golf à regarder aussi, mais j'aime bien y jouer même si je suis nulle. Tu pratiques un sport alors ? Tu as déjà surfé ? Je prends des cours, on pourrait faire ça ensemble ? Ce serait marrant ! »

Je ne suis pas de celles qui pensent qu'on doit tout faire pareil et ensemble. Au contraire. On a tous besoin de nos moments à nous. Et avoir des goûts et centres d'intérêt différents, ça pimente le quotidien. Chacun apporte quelque chose à l'autre. C'est bien plus intéressant !

BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 2 Juin - 15:47

Usant de peu de mots, Calliope le rassurait, sans le rassurer vraiment. Puisqu'il lui avait donné une déclaration plutôt développée, William s'était attendu à ce qu'elle réponde elle aussi avec le même débordements... Mais peut-être était-ce lui, finalement, qui avait fait peur à la jeune femme. La question du couple était délicate, surtout posée en tout début comme là... Finalement, le O'Malley décida de se détendre, et de lui donner le temps de réfléchir. Il comptait bien la convaincre, de toutes les façons dont il était capable. Après tout, ils n'avaient même pas encore couché ensemble, et si William n'avait aucun doute sur la conclusion de leur première nuit, il savait néanmoins que c'était une étape cruciale dans l'évolution d'une complicité amoureuse, lorsque l'acte était accompagné de sentiments.

    - Et qu'est-ce que tu lis ? Poursuivit-il avec un sourire, après qu'elle lui ait annoncé des goûts cinématographiques plutôt adolescents. Ne pas lire ne l'empêchait pas de s'intéresser à ce qu'elle pouvait apprécier dans ce domaine... Ne serait-ce que pour de futurs cadeaux qu'il pourrait lui faire, sur les conseils de vendeurs experts en librairie. Je t'avoues que je n'ai vu aucun Tim Burton... Je n'ai pas vraiment eu beaucoup d'accès à la télévision étant petit, et ce n'était pas le genre de films que voulaient mettre mes... Camarades.


Comment appeler ces enfants qui avaient partagé comme lui les dortoirs tristes des foyers pour jeunes, puis plus tard, ses compagnons de cellule ? Tim Burton ne passait guère en prison, et les comédies romantiques encore moins... D'où l'absence de développement d'intérêt de sa part pour ce style qui était si loin de son quotidien.
Et encore une fois, son manque d'éducation lui posait un handicap de taille, car la nage ne lui avait jamais été inculquée, et il apprenait tout juste à se débrouiller sur les plages du Little Havana, en tentant de passer anonyme lors de ses entrainements.

    - Je préfère les sports de ballon... Débuta-t-il, avec hésitation, en regardant son assiette vide, que le serveur venait de repérer. Tout en discutant, il avait dévoré son plat comme un affamé, et le temps était passé plus vite qu'il ne l'aurait cru. Le dessert sera bientôt de rigueur, si Calliope le désirait. Mais je ne suis pas contre te voir en maillot de bain à l'occasion, ajouta le jeune homme, avec une expression charmeuse.


Il espérait la faire rougir un peu, car il adorait cette couleur sur son visage un peu enfantin, qui la rendait bien plus attirante qu'elle ne le pensait sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Lun 4 Juin - 21:36



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Je suis bavarde mais curieusement, parler de ce que mes vrais sentiments j’ai toujours du mal. Ou alors il faut que ça sorte de matière spontanée, imprévue. Si on me pose la question, je ne me sens pas forcément à l’aise pour tout dire, encore moins entourée de plein d’inconnus. Disons que je bloque un peu. Oui, je suis un peu bizarre comme fille, je le sais. J’espère que ça ne va pas froisser Will et qu’il a bien compris que je ne suis pas du genre à vouloir juste coucher avec lui. Heureusement il n’insiste pas et on continue la conversation. Ce que je lis ?

« Les romances, les chicklit, les romans… Rien de sanglant, ni trop dramatique sinon soit je fais des cauchemars soit je pleure trop ! Comme pour les films, même si ça m’arrive d’en voir des comme ça. »

S’il veut que je lui broie le bras ou que je lui trempe son T-shirt, il peut toujours essayer de m’en faire voir un. Certains films de Tim Burton d’ailleurs m’ont fait pleurer, comme Edward aux mains d’argent. J’écarquille mes yeux comme des soucoupes quand il me confie n’en avoir jamais vu.

« Alors il va falloir remédier à ça ! Ce sont des bijoux virtuels et les histoires sont toujours géniales ! »

Tout à fait mon univers. Je crois que Tim est comme moi, il ne veut pas devenir un adulte, il veut garder sa vision du monde innocente et colorée. Sans pour autant croire que tout le monde est un bisounours. En tout cas, voilà, on pourra se faire une soirée ciné. En attendant je lui propose qu’on prenne des cours de surf ensemble. Mais il n’aime pas ça, dommage. J’hausse une épaule en soupirant légèrement mais avec le sourire parce qu’il n’y a pas mort d’homme. Il ajoute qu’il apprécierait de me voir en maillot de bain et je rougis. J’y suis souvent sur la plage mais pas encore devant lui. Il n’y a pas de honte mais c’est sa façon de le dire avec son regard coquin. Mon esprit s’égare ! Il faudra que je pense à en mettre un joli. J’y pense ! Moi aussi je pourrais voir son torse musclé, comme un avant goût d’une future intimité. Et voilà je rougis encore plus et n’ose même pas regarder le serveur qui nous propose de jeter un œil à la carte des desserts. Je me cache derrière pour éviter que Will devine à quoi je pense. Et puis soudain j’ai une illumination et je reprends contenance. J’abaisse la carte et lui sourit, regard pétillant, comme si j’avais trouvée l’idée du siècle.

« On pourra faire un beach volley ! Mais je te préviens, je suis pas très douée ! »

Il a des chances de se payer le ballon dans la tête, surtout s’il est dans mon camps.

« Je pourrais proposer à Pilar et Lily de venir, même à Julian comme ça tu ne seras pas le seul mec. »

L’occasion pour mes amis de faire vraiment connaissance avec Will. S’ils ne l’apprécient pas, ce sera trop la loose. Mais il n’y a pas de raison, pas vrai ?
BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mar 5 Juin - 3:34

Même si elle n'avait pas vraiment répondu sur la question de fond, Calliope se rattrapait en donnant à son interlocuteur de quoi la connaitre un peu plus, et avec détails... Ce qui prouvait à William qu'elle tenait vraiment à faire en sorte qu'ils apprennent l'un de l'autre, et était bien sur plutôt positif. Il craignait cependant de ne pas être aussi intéressant, de son côté : il n'avait pas beaucoup de culture cinématographique, une totale absence d'avis littéraire, et il avait grandi bien trop vite pour garder une vision enfantine des choses comme la Sattler.
Evidemment, sa vision était plutôt rafraîchissante, du coup, et le rendait nostalgique d'une période de la vie qu'il n'avait pas connu... Il n'avait juste pas eu la chance de pouvoir découvrir les mêmes choses, d'être confronté à une stimulation enrichissante dans ces domaines.

    - Je vois... Répondit-il avec un sourire doux. Il n'avait aucune envie de la confronter à un contenu qui pourrait l'effrayer un jour, même si lui, au contraire, restait assez insensible devant les scènes les plus dures qui pouvaient défiler à l'écran... Non pas parce qu'il arrivait à mettre de la distance entre le virtuel et la réalité, mais justement parce que la violence avait été son quotidien pendant assez longtemps pour le rendre insensible. Je serais ravi d'en regarder avec toi, conclut-il à propos des films de Tim Burton. Si tu as les DVD, tu pourras en amener quand tu viendras goûter à ma cuisine.


A vrai dire, il n'était pas vraiment sur d'aimer ce style d'histoire... Il n'avait jamais vraiment appris à rêver, du moins pas de cette façon, et cela lui paraissait un peu farfelu. Mais passer une soirée avec Calliope, enlacés sur un canapé, confortables, valait certainement le coup de tenter d'apprécier quelques images fantastiques.

    - Pourquoi pas un Beach volley, en effet ! Sa remarque sur Julian la fit presque rire... Il avait failli lui casser le nez, au début, pour trainer trop près d'elle, se méprenant sur ses intentions. Maintenant, il craignait qu'au contraire, ce soit la rousse qui devienne jalouse de son rapprochement avec Lily. Il n'avait absolument rien à se reprocher, mais la King lui avait mis dans l'idée que les filles souffraient d'une concurrence, même hypothétique, et il ne voulait surement pas créer le moindre tord à leur relation. Mais à 5, ça va être difficile de faire des équipes.


Pas besoin d'être particulièrement doué en mathématiques pour s'en rendre compte... Mais pour une fois William était sur son terrain de prédilection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 9 Juin - 8:30



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Je souris à l’idée de pouvoir faire découvrir quelque chose que j’aime à Will et surtout à l’idée de passer une soirée romantique ensemble. Parce que oui s’il cuisine et qu’on regarde un film lovés l’un contre l’autre sur le canapé ou sur son lit, c’est romantique ! Et si c’est sur son lit… Non, ne pas penser à ça ! Le pire c’est que là quand j’y pense je suis toute retournée, je me fais plein de films, je repense au goût de ses lèvres sur les miennes, tout ça ! Mais j’ai peur qu’à l’instant T je panique complètement ou que je sois complètement nulle. Ma première expérience a été une telle catastrophe, j’ai eu mal pendant des jours ! J’en ai même voulu à une de mes amies qui m’avait sorti que c’était trop génial. Ou alors elle avait enjolivé les choses, ou alors je suis une vraie poissarde. Bref ! Parlons volley maintenant. C’est vrai qu’on ne serait que cinq, ce qui me fait rire.

« Je suis plutôt nulle alors on peut être trois dans mon équipe ! »


Pilar n’est pas douée non plus il me semble. J’ai peur quand la balle arrive trop vite sur moi et je tourne souvent le dos de peur de me la prendre en pleine tête et je suis assez douée pour assommer les autres ou la lancer en arrière… Mais ça n’empêche que l’idée de jouer tous ensemble m’enchante.

« Tu peux dire à tes copains de venir ! Comme ça tu me les présenteras. »

Je me demande bien avec qui il traine d’ailleurs. Pas avec son coloc à première vue. Il ne m’a toujours pas dit qui c’était, juste que l’entente n’était pas au beau fixe. Quel dommage !
La serveuse vient chercher nos assiettes et nous propose les desserts. Gourmande comme je suis, je lui commande des cajetas de coco avec une boule de sorbet ananas. Pas trop lourd, ça passera bien.

« Après ça, je crois qu’on pourra faire une petite marche. Mais peut-être que si tu me pousses je vais rouler ! »

Je sais qu’à la fin du repas j’aurais le bidou un peu rond, comme les bébés après leur biberon.

« Quand j’étais petite, j’étais un peu bouboule. Ado ça allait mieux, mais j’ai mis du temps à grandir. On me surnommait la lilliputienne. Je suis toujours pas bien grande, tu me diras. Bien souvent j’arrive pas à atteindre le bouton aux péages. »

Il doit se demander pourquoi je raconte ça, je ne le sais pas trop moi-même. Une pensée en amenant une autre, voilà ce que ça donne. Au moins il découvre quelques anecdotes sur moi.


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 9 Juin - 13:47

William se raidit légèrement quand Calliope parla de ses amis... Décidément, il y avait trop de zones d'ombre dans son histoire, et il avait l'impression de traverser un véritable parcours d'obstacles en essayant de parler avec la jeune femme... Et ce n'était pas du tout ce qu'il voulait.
Il inspira doucement, et lui sourit gentiment. Il allait devoir mettre au clair certaines choses, et rapidement - après tout, il valait mieux qu'elle l'apprécie pour lui-même, et non pour cette version vernie qu'il essayait de garder aux yeux de tout le monde.

    - Je n'ai pas énormément d'amis, tu sais, avoua-t-il, en repensant à ce jeune vacancier qui collectionnait les followers sur Instagram et faisait tomber toutes les filles. Calliope faisait-elle partie de ces groupies qui aimaient les hommes populaires ? J'ai appris à bien les choisir, insista le O'Malley, qui tenait à lui expliquer au mieux sa façon de penser. Avant, à Chicago, disons que j'avais de mauvaises fréquentations, et que ça m'a causé pas mal d'ennuis... Alors je fais attention.


Il observa la réaction de la Sattler, prêt à assumer les conséquences de ses propos : des questions, sans doute, auxquelles il tenait à répondre le plus honnêtement possible. Bien sur, pour ce qu'elle avait évoqué, il pourrait toujours demander à Jude, par exemple, de les rejoindre, s'il était disponible... Mais même le barman avait un côté bad boy, qui n'était pas étranger au fait qu'ils s'entendent bien... Calliope l'aurait surement remarqué elle-même, s'il ne lui avait pas dit.

    - Et puis je ne sais pas si j'ai envie de te partager, ajouta-t-il d'un ton plus moqueur, faussement boudeur, pour renchérir sur sa proposition de faire une équipe de trois. Il était déjà entendu qu'il serait dans son équipe. Je peux compenser, t'en fais pas... Je te dirais quoi faire, et on va être imbattables.


Il avait l'air plutôt sur de lui, et au fond, il l'était. Dans toutes sortes de challenges, William savait se donner à 200% pour ce qu'il voulait, et c'était peut-être ce trait de caractère qui le différenciait de tout ceux qui avaient eu le même parcours que lui. Et, il fallait l'espérer, c'était également sur cette détermination qu'il comptait pour réussir... La raison pour laquelle il travaillait autant.
Bien entendu, maintenant que Calliope était entrée dans sa vie, il avait l'intention de lui accorder beaucoup de son temps libre... Parce qu'il envisageait de faire d'elle son avenir, et qu'il fallait pour cela se laisser le temps, aussi contradictoire que cela puisse paraitre.

    - Oui si tu veux... On est pas loin de la plage, approuva William, qui ne se sentait pas trop mal, quand à lui, car il avait un gros appétit et pouvait avaler une quantité prodigieuse de nourriture avant de prendre 10 grammes et de se sentir plein. Je te porterai s'il le faut, plutôt ! Finalement, tu vois, c'est du sport de sortir avec toi ! Plaisanta-t-il, avant de faire un signe au serveur.


En réalité, il avait bien envie de partir vite, pour se retrouver seul avec elle. Son anecdote lui avait donné plus envie encore de l'embrasser... William avait besoin de s'occuper d'elle, comme si sa vie en dépendait. Qu'elle ait du mal à rattraper une balle ou toucher un bouton... Il voulait être là pour l'aider, la soutenir.

    - J'étais le contraire, trop maigre parce que je grandissais trop vite... Heureusement, j'ai fini par arriver à une taille adulte raisonnable, et l'exercice physique aidant, je n'avais plus l'air aussi sec, expliqua-t-il, sans ajouter qu'il s'était aussi mis à manger plus, car il avait trouvé quelques activités très lucratives qui lui permettaient d'acheter de quoi sustenter sa prise de poids. Bref, je te trouve parfaite, comme tu es, maintenant.


Il ne voulait pas non plus qu'elle croit qu'il n'aurait pas été attiré par une version d'elle plus en forme, mais il était vrai que sa silhouette actuelle lui semblait proportionnée sans aucun défaut. Et il devenait impatient de la découvrir vraiment, sans ces vêtements, certes jolies, mais aussi assez encombrants, dans cet état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Jeu 14 Juin - 21:31



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Will me dit ne pas avoir énormément d'amis. Normal vu qu'il n'est pas là depuis longtemps. Surtout s'il marque bien la différence entre amis, copains, potes. Il a appris à choisir ses amis, j'en conclus qu'il fait la différence. Je souris. Vu son passé, que je découvre tout doucement avec ce qu'il accepte de me confier, je comprends. Je ris ensuite quand il fait mine de ne pas vouloir me partager. J'espère quand même qu'il n'est pas sérieux. J'ai perdu des amies qui étaient avec des mecs qui voulaient les garder juste pour eux, qui ne pouvaient plus rien faire sans leur chéri ou son consentement. Il est hors de question que je tombe dans ce genre de relation. Je ne vais pas paniquer maintenant. Si Will est de ce genre je saurais lui expliquer gentiment que s'il veut que ça fonctionne entre nous, on doit savoir respirer en se faisant confiance. En attendant on pourra toujours faire équipe. Je ris en lui répondant :

« Je ne suis pas certaine d'être une bonne élève ! »

Je choisis mon dessert et annonce qu'il me faudra une balade pour digérer. ça a l'air de l'amuser et j'ai une vision de lui en train de me porter. C'est plutôt comique. Il doit croire que je suis un poids plume mais je suis pas du genre anorexique.

« Attention, je vais prendre au mot. »

Le serveur prend la commande et je confie ma période ingrate à Will. Je n'en suis pas triste, quand j'y pense maintenant ça me fait sourire. Il me raconte qu'il était à l'inverse de moi, ce qui ne me surprend pas. J'essaie de l'imaginer tout mince avec une bouille d'adolescent. Il me coupe dans mes pensées en me faisant une déclaration qui me laisse bouche ouverte, joues roses.

« Moi aussi, je te trouve parfait. »


Prise d'un élan d'audace, je me lève et me penche par dessus la table, sans rien renverser ! - miracle, pour poser un baiser sur ses lèvres. Je crois que si nous n'avions pas cette table entre nous, ni tous les clients autour, bref si nous n'étions pas là, je ferais plus que lui donner un tendre baiser. J'ai hâte de glisser mes mains sous son top, sur son torse musclé... Je me rassois pile pour recevoir mon dessert.

« Excusez moi, je vais manger le sorbet mais je vais emporter les cajetas s'il vous plait. »


Je glisse un regard coquin à Will. Si j'avais le cran je lui dirais qu'elles me font très envie, mais ce ne sont pas les seules. J'espère simplement qu'il le comprend et que ça l'émoustille autant que moi.

BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Sam 16 Juin - 11:20

Les expressions de Calliope étaient amusantes : elle était visiblement incapable de cacher la moindre émotion, ce que William trouvait particulièrement mignon... Et réconfortant. Il avait eu assez, dans sa vie, de joueurs de poker et autres manipulateurs, pour qui les sentiments étaient une faiblesse à laquelle ils ne cédaient jamais. Le O'Malley était désormais attiré par le vrai, le sensible. Il ne tenait plus à passer le reste de sa vie à essayer de deviner ce que la personne qui le côtoyait essayait de lui dire par des moyens détournés, qu'il lui fallait interpréter.

    - Tu sais ce qu'on dit... Il n'y a pas de mauvais élève, juste de mauvais professeurs, déclara le jeune homme, en lui faisant un clin d'oeil. Si tu me fais confiance, je sais que tu ne me décevras pas, comme je t'ai déjà dit.


Parlait-il encore de beach volley, ou d'une manière plus générale ? Son sourire pouvait semer le doute, et pour le coup, dans ce jeu de séduction, il laissait volontairement, et volontiers, planer le mystère. Si généralement ses flirts n'avaient jamais duré très longtemps, les filles de gangs n'étant guère patientes, William appréciait cette fois-ci de pouvoir apprendre à découvrir la rousse, et la faire rougir un peu en lui laissant imaginer des conversations plus intimes, avant de passer vraiment à l'acte.

    - Tu peux me prendre au mot, en effet, assura-t-il, cette fois-ci avec beaucoup de sérieux. Là d'où je viens, la parole est une question d'honneur, et quand on a que ça à perdre, on y accorde beaucoup d'importance.


Encore une fois, William transgressait ses propres règles, en lui ouvrant un peu plus la porte à son univers... Ou du moins ce qu'il avait été. Ce n'était pas très joyeux pour un premier rendez-vous, mais elle devait bien se rendre compte qu'il était différent de tous les vacanciers sans problèmes qu'elle rencontrait. Il ne tenait pas à ce qu'elle découvre plus tard qu'elle ne comprenait pas sa façon de penser, ou même ne la supportait pas.
Ce fut néanmoins à son tour de se sentir agréablement mal à l'aise lorsqu'elle lui rendit sa déclaration... Autant il lui était facile de donner des compliments, autant William avait encore du mal à les recevoir. Il savait en mériter quelques uns, et faisait tout pour, mais cela restait en général de l'ordre du professionnel.

    - Tant mieux alors, ça peut aider... Commença-t-il à plaisanter, avant qu'elle ne se lève par dessus la table pour l'embrasser. Bien sur, même surpris, William lui rendit son baiser, glissant sa main dans sa nuque comme pour la retenir. Malheureusement, la position et le contexte ne rendait pas la chose aisée, et il la laissa se rasseoir à regrets. Ce dessert semble presque fade, maintenant, en comparaison.


William jeta un regard à son sorbet et esquissa une grimace déçue, exagérée. En vérité, la glace était plutôt jolie, et surement délicieuse. La présentation avait quelque chose de chic qui contrastait beaucoup avec tout ce que le O'Malley avait pu connaitre auparavant.
Maintenant, il était fier de pouvoir offrir ce genre de plat à une personne qui allait surement compter pour lui plus que toutes les autres, très bientôt. Il s'excusa d'ailleurs, dès ceci avalé, pour aller régler à l'accueil. Il n'avait jamais payé aussi cher un premier rendez-vous, et cela ne le dérangeait pas, bien au contraire : Calliope méritait le meilleur et il avait l'intention de pouvoir le lui donner.

    - Si tu as fini, on peut y aller, conclut-il avec un sourire, en lui tendant la main : c'était rhétorique, puisqu'il voyait bien que l'assiette de la demoiselle était vide, et ses cajetas emballées. J'espère que ça t'a plu...


Il la prit par la taille dès qu'elle fut debout, pour lui voler un baiser plus long que celui qu'elle lui avait donné par dessus la table. Ses mains étaient un peu pressantes, l'attirant contre lui, mais rien de déplacé pour l'occasion. Plusieurs clients se retournèrent néanmoins pour les observer, ravis de découvrir un jeune couple qui semblait si frais et amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18

Revenir en haut Aller en bas

First rreal date - Callie & Will - 15/02/18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Date de tournée: Interpol
» => POUR AFFICHER SA DATE DANS LE CALENDRIER !!!
» Le Club des Vétérans : qui a assisté au Tour 89, quel âge aviez-vous, quelle (s) date (s) ?
» Que signifie ta date d'anniversaire et ton prénom??
» IRON MAIDEN AU WACKEN (date unique 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Cuba Libre :: Les boutiques & restaurants
-