AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

First rreal date - Callie & Will - 15/02/18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Jeu 21 Juin - 22:39



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Il parait qu’on lit en moi comme dans un livre ouvert. On me l’a souvent dit. Parfois j’aimerais que ce ne soit pas le cas. Pas que j’ai des choses à cacher mais le fait qu’on devine ce que j’en pense peut facilement mettre mal à l’aise. Comme quand je pense à des trucs cochons avec Will. Surtout qu’il a l’air doué pour comprendre ! Il s’amuse de la situation. Heureusement pas à mes dépends.
Il me dit que je peux le prendre au mot. Intéressant. Puis il ajoute une phrase qui me fait tilter. C’est le genre de phrases que j’ai entendu de personnes venant de cités ou de milieux pour le moins dangereux comme on dit. Est-ce un indice sur son passé ? Difficile de lui poser la question de but en blanc alors j’en prends note en souriant.
Il me complimente, je fais de même. J’ai l’impression que ça le déconcerte. C’est marrant. Alors je l’embrasse. Je ris en m’asseyant quand il grimace devant mon sorbet. Je mange le mien en le dégustant mais lui fait assez vite et file payer. Je suis un peu gênée, même s’il m’a invitée j’aurais aimé pouvoir lui proposer de partager. Bon, je payerais la prochaine fois ! Il revient vers moi quand la serveuse me donne les cajetas dans un doggy bag, et que j’engloutis la dernière bouchée de glace. J’hoche la tête.

« Je suis prête ! »

Je mets mon sac à mon épaule, prends le doggy bag et enfin sa main. Je me lève, ravie.

« C’était parfait. Merci beaucoup. »

Je l’embrasse sur la joue.

« Prochaine fois c’est moi qui t’invite. »

De là il me prend par la taille et me vole un baiser bien plus long que le mien. Evidemment je ne me plains pas ! Je lui rends son baiser qui a le goût du sorbet, un délice supplémentaire ! Lorsque nos lèvres se détachent je remarque qu’on nous observe et ça me fait glousser. Sur la pointe des pieds, je lui murmure à l’oreille.

« Filons d’ici. »


On ne tarde pas et je dois dire que l’air plus frais dehors me fait du bien. Je mets le doggy dans mon sac pour avoir les mains libres. Rapidement je glisse l’une d’elle dans celle de Will. On entame notre balade dans les rues animées. J’adore cette ambiance, ça me rappelle l’Espagne.

« On va vers la plage ? »


Nous en prenons la direction, ne parlant pas trop au début. Pas de silence qui met mal à l’aise pour ma part, juste celui qui me fait profiter pleinement de l’instant. J’enregistre dans ma mémoire cette soirée et ces doux moments. Quand j’ai le sentiment que c’est bon, j’entends une chanson que j’adore et il y a même des gens qui dansent dans la rue devant le groupe musical.

« Danse avec moi ! »

Je trouverais ça diablement sexy avant d'aller se rouler dans le sable pour s'embrasser et plus...


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Ven 22 Juin - 5:53

La nervosité que William ressentait n'était pas un sentiment désagréable en soi : il était impatient de découvrir Calliope, et impatient de savoir si elle accepterait de le découvrir également, réellement. Il stressait bien sur de devoir lui révéler la vérité, au risque de se voir repoussé, mais ses craintes s'estompaient au fur et à mesure qu'ils discutaient... Et en même temps, ses espoirs, qui devenaient plus grands, n'en auraient été que plus douloureux si elle avait du les détruire, en même temps que sa carrière naissante - car évidemment, concéder son secret à une employée comme lui comportait la menace que celui-ci soit exposé.

    - On est pas loin, approuva-t-il, quand la demoiselle proposa une balade vers la plage. Il la dévisagea un instant avec interrogation, avant de lui serrer la main qu'elle lui avait donné, et de la suivre dans les rues. C'est toujours animé par ici, constata le jeune homme, partagé entre l'enthousiasme que cette observation lui provoquait, et la frustration de ne pas pouvoir avoir quelques instants seuls, encore une fois.


La jolie rousse lui réclama une danse alors qu'ils passaient devant un groupe de musiciens, et le O'Malley hésita un instant. Rue et danse ne faisaient pas encore dans sa tête de lien logique : son passé ne l'aidait pas à se détendre, dans un contexte qui avait toujours été pour lui, dans ses souvenirs, un endroit tendu, où ses sens devaient rester en alerte.
Et puis, il n'était pas le meilleur danseur de Havana, même s'il savait bouger, un peu. Il regretta presque, sur l'instant, de ne pas avoir demandé plus de conseils à Corto, pour apprendre à se déhancher d'une façon qui ne le rendrait pas ridicule... N'ayant pas bénéficié néanmoins de cours ni d'une quelconque aide, William décida d'assurer le strict minimum, ce qui consistait à ne pas marcher sur les pieds de sa partenaire, en la laissant plus ou moins guider. Il tenait à ce qu'elle s'amuse... Mais lui n'y prenait guère plus de plaisir que celui qui venait de son contact rapproché.

    - J'espère que je passe le test, grommela William à son oreille, en faisant une moue légèrement boudeuse, exagérée, pour la faire sourire, tout en lui faisant comprendre qu'il ne s'agissait pas de son activité préférée. A vrai dire, il s'étonnait qu'elle n'ait pas été plus sensible à lui demander son avis avant de l'entrainer sur la piste, alors qu'il s'agissait d'une véritable épreuve pour la plupart des hommes, surtout lorsqu'il s'agissait de rythmes latins, aux gestes bien particuliers et sensuels. J'ai pas eu l'occasion de prendre beaucoup de leçons, encore, s'excusa-t-il.


A vrai dire, il n'en avait pas pris une seule, et l'envie ne se présentait pas... A moins qu'elle ne l'exige de lui. Dans ce dernier cas cependant, cette exigence en dirait surement long sur le devenir de leur relation.

    - Faites attention ! S'énerva-t-il contre un couple qui venait de leur rentrer dedans, après un tour trop endiablé. Les muscles de Will se tendirent tous brusquement, transmettant son message à Callipe, autant qu'à son rival : les réactions violentes, impulsives, étaient ce qui caractérisaient Will, et qu'il luttait pour contrôler. Désolé, ça me rappelle mon coloc, prof de salsa : il prend toute la place, et les autres n'ont qu'à se pousser. Et c'est pas mon genre d'obéir.


Il avait encore une fois une intonation presque gênée. Il n'assumait pas particulièrement son coté brute, mais il avait du mal à se laisser faire... Il avait eu trop le réflexe d'apprendre à s'imposer pour survivre, depuis l'enfance.
Le raccourci avec la salsa était facile : il n'avait aucune idée de ce que pouvait enseigner le brun, et c'était le seul nom qu'il connaissait dans l'univers des boites de nuit du coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Jeu 28 Juin - 21:29



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
En route vers la plage, on tombe sur des musiciens qui jouent une musique que j'adore. Bon d'accord, je suis une fille et j'adore beaucoup de chansons. Mais celle-ci, je ne sais pas, dès que je l'entends j'ai envie de danser. Et là encore plus car j'ai envie de sentir Will contre moi tout en nous amusant. Je le vois hésiter et j'espère qu'il ne va pas me refuser. Je m'en fiche qu'il danse bien ou pas, je ne suis pas moi-même une pro de la danse. Il est chou parce que je vois bien qu'il accepte alors que ça ne le branche pas plus que ça. Etre en couple c'est faire des concessions et je suis touchée de voir qu'il en fait, encore une preuve qu'il tient vraiment à moi, à nous. Il s'excuse et je ris.

« On s'en fiche ! C'est pas un concours, c'est juste pour s'amuser. Je vais te montrer le pas de base. »


Et c'est ce que je fais. Je lui montre le pas de base de la salsa, c'est simple et même si on devait se marcher une ou deux fois sur les pieds, ça me ferait rire. Je ne suis pas de celles qui se prennent la tête à toujours vouloir être les plus belles, les meilleures et patati et patata. Malheureusement il doit être stressé car il s'énerve quand on est bousculé par un couple qui danse près de nous. Il y a comme une alarme qui se déclenche en moi. Je me sers contre lui et je pose une main sur sa joue pour qu'il me fixe, plongeant mon regard dans le sien.

« T'as pas à toujours t'excuser , surtout quand tu fais rien de mal. »


Je l'embrasse tendrement. La chanson est presque finie. J'aurais eu ma minute Dirty Dancing ! Et j'ai mon Johnny ! Cette pensée me fait sourire. Je lui reprends la main.

« Allons à la plage. On va se trouver un petit coin de paradis. »

On recommence à marcher, la plage n'est qu'à quelques mètres. Je ne sais pas si c'est de penser au fait qu'on va peut-être être que tous les deux dans quelques minutes, mais je sens comme des papillons dans mon ventre. Quand on y arrive je retire mes chaussures pour les tenir dans une main.

« J'adore sentir le sable sous mes pieds, pas toi ? Enfin, sauf quand il est brûlant ! Et si on faisait la course jusqu'à l'eau ? Le premier qui arrive devra masser l'autre ? »

Quelle idée j'ai de sortir un truc comme ça ?! Trop tard ! Est-ce que je peux tricher et partir sans donner le top départ ?


BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bolero


Emploi : Agent d'entretien


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Ven 29 Juin - 4:21

Fort heureusement, toute chanson avait une fin, et celle-ci se termina sur un geste plus agréable, pour lequel William était plus à l'aise : un baiser. Il savourait les lèvres de sa partenaire, sentant sa colère retomber à ce contact, pour se muer en quelque chose de plus doux - il réfréna l'intensité de son désir, qui n'avait été qu'enflammé par la bousculade, pour ne pas gâcher ce moment, qu'il savait suffisamment romantique et important pour la jeune fille.
Et il voulait lui donner ces souvenirs dont elle pourrait rêver, même s'ils n'étaient pas nés de ses propres aspirations... Plus terre à terre, il se créerait d'autres éléments à garder en mémoire, des images impérissables à n'en pas douter. Il lui sourit alors qu'elle proposait de rejoindre la plage.

    - Je te suis, déclara-t-il, en exécutant immédiatement ses propos. Tu sais, je m'excusais parce que je m'énerve un peu vite des fois, et c'est une bonne raison... Enfin j'veux dire que j'ai vécu dans des conditions où il fallait savoir se défendre à la moindre altercation alors... J'peux pas m'empêcher, même si j'essaye, mais j'veux pas que tu crois que j'pourrais un jour être violent avec toi.


Etait-ce le bon moment pour lui parler de la prison ? Peut-être pas quand même. Et puis malgré les quelques indices ou perches qu'il lui avait tendu ça et là, Calliope ne s'était pas vraiment montré curieuse sur sa situation passée, ce qui pouvait être un bon comme un mauvais signe, et l'arrangeait sans pour autant le rassurer complètement.
Pour ce que était du coin de paradis, William l'avait déjà trouvé : il savait que n'importe, il lui suffirait d'être dans ses bras pour être bien, et inversement... Et pour le coup, les gens étaient tellement habitué à ce spectacle nocturne de la mer et du sable, que la plage était presque déserte.

    - Tu veux te baigner ? Demanda-t-il, un peu angoissé à cette idée, puisqu'il ne savait pas vraiment nager, et encore moins la nuit... Il allait donc, encore, devoir trouver une parade pour échapper au bain de minuit, même si l'idée de la voir en sous vêtements trempés n'était pas pour lui déplaire. Si tu veux un massage, il suffit de demander. Tu risques fortement de perdre puisque tu ne sais pas marcher dans le sable sans tomber...


Moqueur, il l'attrapa à la taille, pour jouer, et lui fit un croche patte, en prenant soin d'amortir sa chute en se laissant choir à ses côtés, avant d'en profiter pour l'embrasser. Détournant son attention des vagues qui les gratifiait d'un fond sonore apaisant, William la gratifia de quelques caresses plus insistantes. Même s'il faisait de son mieux pour être respectueux et patient, le O'Malley restait un garçon élevé dans la rue, dominé par ses instincts.
Une de ses mains vint glisser sous le haut de la jeune femme, attrapant son sein avec envie. Bien sur, il savait parfaitement qu'ils n'allaient rien faire sur une plage où ils pourraient être découverts à tout moment, mais il voulait lui faire comprendre qu'elle serait à lui bientôt, et qu'il la traiterait bien.

    - Tu viens chez moi, la prochaine fois ? Murmura-t-il à son oreille, avant de déposer quelques baisers dans son cou, poursuivant son exploration plus ou moins intime de son corps, sans se préoccuper du sable qui trahirait surement leur étreinte en se collant à tous leurs vêtements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : réceptionniste


MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18 Mar 3 Juil - 19:36



Every time we embrace, I go to that far away place. When we just walk hand in hand. I’m in never, never land. Whenever I look into your eyes, I begin to get butterflies, then my heart skips a beat, and our lips passionately meet.



First real date. Callie & Will
Will m’explique pourquoi il s’était excusé, je sais que nous allons en discuter mais je ne pense pas qu’au milieu de la rue soit le meilleur endroit. Vu ce qu’il me dit ce sera une vraie conversation, pas juste quelques mots comme ça. Alors je lui fais un signe de tête parce que je le crois. On me reproche parfois de ne voir que le bon, de ne jamais vouloir croire que les gens puissent être mauvais mais je suis comme ça. Au lieu de ça je lui propose la plage et un petit jeu pour s’amuser. Je n’ai pas spécialement envie de me baigner, mais sentir mes pieds dans l’eau oui. Mais il ne l’entend pas de cette oreille et quand je vais pour lui dire que je tiens très bien debout, il me fait un croche patte en m’emportant vers le sol.

« Tricheur ! »

Rapidement je n’ai plus l’occasion de parler car ses mains se veulent exploratrices. J’ai des frissons. Ce n’est pas du jeu ! Il m’embrasse dans le cou et me parle de venir chez lui la prochaine fois. Je ne peux m’empêcher d’imaginer ce qu’il s’y passerait si on y va. Est-ce que je suis prête ? Je ne parle pas de le faire attendre 107 ans mais on est ensemble depuis quelques jours seulement. On verra ! Pour l’instant je ne réponds pas. De toute façon je suis trop occupée à l’embrasser à mon tour et à laisser mes mains se faufiler dans son dos. Faire ça ici à quelque chose d’à la fois rassurant et excitant. Je sais qu’on n’ira pas bien loin et en même temps c’est déjà beaucoup sachant qu’on peut nous surprendre. Nos caresses ne descendent pas sous le pantalon mais suffisent à tremper ma culotte. Peut-être que ses mains seraient descendues si on avait pas été dérangés par des jeunes venus faire la fête sur la plage.

A regrets Will propose qu’on rentre. On marche main dans la main et on se fait des petits câlins en discutant de tout et rien. Il me raccompagne tel un gentleman.

« J’ai passé une excellente soirée. Merci. »

Je l’embrasse une dernière fois et rentre à reculons dans mon bungalow. Plus tard, je m’endors le cœur léger après une bonne douche !

BY .SOULMATES


_________________
Somewhere beyond happiness and sadness I need to calculate what creates my own madness and I'm addicted to your punishment
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: First rreal date - Callie & Will - 15/02/18

Revenir en haut Aller en bas

First rreal date - Callie & Will - 15/02/18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Date de tournée: Interpol
» => POUR AFFICHER SA DATE DANS LE CALENDRIER !!!
» Le Club des Vétérans : qui a assisté au Tour 89, quel âge aviez-vous, quelle (s) date (s) ?
» Que signifie ta date d'anniversaire et ton prénom??
» IRON MAIDEN AU WACKEN (date unique 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Cuba Libre :: Les boutiques & restaurants
-