AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Mar 8 Mai - 12:01



Forcément, pour avoir le physique qu'il avait, Marcus ne pouvait pas cacher son addiction au sport : c'était une des choses que sa mère n'avait pas forcément encouragé, mais qu'il avait développé de lui-même. Si les résultats esthétiques étaient un bonus non négligeables qui avaient largement convaincue sa génitrice de subventionner toutes ses passions, le Butler pratiquait pour le plaisir, principalement. Il aimait se dépenser, surmonter ses propres faiblesses, se créer de nouveaux challenges... Il ne se comparait pas aux autres, et préférait souvent les matchs d'équipes aux compétitions individuelles.
Au Little Havana, le surf était presque une religion, et le brun s'y était très bien adapté, se liant d'amitié avec les instructions comme avec les autres adeptes, avec son enthousiasme habituel et communicatif. Il n'avait pas eu l'air d'avoir honte de ses pires chutes, ni d'entretenir à ses débuts un équilibre précaire assez ridicule... Bien au contraire, il se prônait en exemple de l'autodérision en s'affichant sur ses comptes connectés dans de nombreuses vidéos peu flatteuses à priori, mais qui au final l'avait rendu plus populaire encore que s'il s'était juste exposé torse nu à des clichés sexy dans le sable.


    - J'crois que j'ai battu mon record aujourd'hui... Clama le jeune homme en se laissant tomber à cheval sur sa planche, se laissant porter par les vagues plus calmes jusqu'aux cotés de son ami et professeur. Il disait la même chose tous les jours et le savait bien, d'où son air exagérément satisfait et moqueur. La météo de demain est dingue mon ami, faut qu'on aille de l'autre coté de l'ile pour se prendre les plus grosses !


Il reprit son souffle un instant, conscient que la séance n'avait pas été de tout repos, et que ses muscles clamaient déjà les courbatures qu'il ressentirait le lendemain... C'était le genre de douleur qu'il espérait, en vérité, car elles le faisaient se sentir vivant et fort.


    - Au fait, c'était qui la fille avec qui t'étais hier soir ? Demanda-t-il brusquement, en se souvenant d'avoir voulu lui poser la question plus tôt, et d'avoir été interrompu par la perspective d'un rouleau excitant à traverser. Tu commences à sentir la vieillesse te peser, tu cherches à te poser ?


Marcus ne l'embêtait pas souvent sur leur différence d'âge, mais il avait réalisé que la plupart des hommes qu'il fréquentait sur l'ile étaient plus vieux que lui, et ne s'engageaient pas pour autant comme sa propre mère l'encourageait à le faire... Derrière la plaisanterie, Marcus commençait à se poser de sérieuses questions sur ses propres envies et aspirations pour le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi : ancien militaire britannique ~ nombreuses cicatrices
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Prof de surf & gérant du pôle sports nautiques


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Mar 15 Mai - 18:10


Marcus & Jayce


& & &


If everybody had an ocean
Across the U. S. A.
Then everybody'd be surfin'
Like Californi-a.


Prendre la vague, rien de tel pour se sentir libre. C'est grisant, même sur les petites, on a l'impression que tout peut arriver, on lutte pour tenir sur la planche. On peut rapidement se prendre pour un dieu. Perso, ça me rappelait toujours que je revenais de loin et ça c'était le plus puissant des sentiments !
Le cours se termine et on se cale sur nos planches comme bien souvent pour discuter. Je dois bien avouer que lorsque Marcus a débarqué au club pour prendre des cours, je me suis dit que c'était encore un de ces petits cons fortunés qui me rendaient dingue. Je ne suis pas du genre à porter des préjugés mais il y a des cas qu'on retrouve bien trop souvent. Les minets qui pensent apprendre en deux leçons pour aller se la jouer devant les nanas, j'en vois trop souvent. Mais lui, non. Il veut vraiment apprendre et il se donne à fond. Fier de se surpasser à chaque fois mais j'allais pas l'en blâmer.

« Si tu continues t'auras bientôt plus besoin de moi ! »

Je ris en l'entendant d'aller se taper les vagues plus grosses demain.

« On ira les voir déjà, après on verra si tu te sens toujours prêt. »

Je lui adresse un clin d’œil. Il est doué mais j'ai pas envie qu'il finisse plâtré, ou pire, pour le reste de son séjour. Je m'en voudrais !
Changeant de sujet, Marcus me parla de nana. Hier soir ? Eva ou Lily ? J'ai pu le croiser avec les deux. Encore un qui va croire que j’enchaîne.

« Tu parles de laquelle ? » dis-je en riant avant qu'il me demande si l'âge me pèse. Je lui envoie de l'eau en plein visage.

« Dis gamin, tu me traite de vieux là ? »

Evidemment ça ne me vexe pas, je me marre.

« J'espère bien avoir trouver la bonne, et qu'elle le réalise. Et toi ?»

BY .SOULMATES


_________________
A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui : je peux vivre sans vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Mer 16 Mai - 21:44

Surprotégé toute sa vie par une mère envahissante, Marcus n'avait néanmoins développé aucune peur particulière de l'inconnu, bien au contraire : il adorait se donner des défis, se dépasser, en restant juste suffisamment conscient des risques qu'il pouvait encourir.
Bien sur, le surf n'était pas un sport dénué de menaces... Un accident était vite arrivé, surtout lorsqu'il fallait s'adapter à la nature, tenter de la maitriser, pour en faire un bon terrain de jeu. Marcus avait vite compris qu'il ne lui suffirait pas d'avoir l'envie et la condition physique pour dompter une vague, et les cours lui avaient parus une nécessité, pour lesquels il était prêt à payer en toute modestie. Marcus avait une étrange façon d'équilibrer sa grande confiance en lui-même pour ne pas être pour autant un égocentriste puant.

    - Le but n'est pas de me débarrasser de toi, mais le challenge est intéressant ! Répondit Marcus, avec une véritable appréhension de ne plus pouvoir bénéficier des conseils de Jayce, et surtout de sa présence rassurante. Il n'estimait pas avoir à être protégé, pas dans ce sens, mais le Butler ne se sentait pas spécialement à l'aise lorsqu'il était seul... Il n'avait donc jamais imaginé de faire de la planche sans un témoin pour l'épauler, et partager ce moment. Les voir et ne pas les tester ne me semble pas du tout envisageable... Mais tu n'auras qu'à me regarder, si TU n'es pas prêt.


Ils aimaient se taquiner et Marcus savait parfaitement que le King résisterait moins que lui encore à l'appel des rouleaux, s'ils apparaissaient tels que prévus à la météo, sur les plages où ils étaient attendus. Bien sur, cela dépendrait aussi de l'emploi du temps de Jayce, qui n'avait pas autant de liberté qu'un jeune héritier décidant de partir en vacances avec sa fortune, durant les plus belles années de sa vie.

    - Une brune, du coin sans doute, détailla le Butler, en essayant de se remémorer l'inconnue. Un air latino, des hanches dansantes... Il ne se souvenait pas de grand chose d'autre, en tout homme qu'il était. Tu veux dire qu'il y en a eu plusieurs rien que hier soir, si tu me demandes de préciser ?


Pour le coup, Marcus était vraiment étonné. Il avait quelques connaissances qui ne se privaient pas pour enchainer, mais à ce rythme, c'était presque maladif. Et il n'avait jamais imaginé que Jayce puisse faire une chose pareille, même s'il ne doutait pas de son aura auprès des femmes.
Il avait certes le pouvoir, et puis il y avait le vouloir. Quel genre de personne trouvait un quelconque intérêt à balader deux femmes à quelques heures d'intervalle ? Marcus avait du mal à comprendre ce comportement, spécialement de la part d'un beau spécimen masculin qui avait l'âge de fonder une famille, quoi qu'il puisse en dire ou se vexer.

    - Maintenant que j'me suis engagé, j'espère que j'ai fait le bon choix, déclara Marcus, persuadé que Jayce connaissait tout de sa situation sentimentale, s'il suivait un minimum les actualités d'instagram. Après tout, cela faisait plusieurs mois qu'il s'était fiancé, et la nouvelle était relayée presque tous les jours par la chanceuse en question, qui n'hésitait pas à afficher leur couple, jusqu'aux limites de leur intimité, ce qui dérangeait parfois Marcus. C'est moi qui réalise pas encore qu'elle m'a choisi, je crois !


Il sourit, et tourna son regard bleu vers l'horizon. A vrai dire, mis à part une, il n'avait jamais poursuivi une femme, et celle-là n'était pas l'exception à la règle... La blonde l'avait pratiquement harcelé jusqu'à ce qu'il fasse ce qu'elle attendait de lui, et Marcus avait trouvé un certain confort à lui obéir. Elle cochait toutes les cases des critères imposés par sa mère, et elle était plutôt agréable à regarder, le Butler ne pouvait pas se plaindre... Il avait été convaincu qu'il formait le duo parfait, et qu'il avait vraiment de la chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi : ancien militaire britannique ~ nombreuses cicatrices
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Prof de surf & gérant du pôle sports nautiques


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Dim 20 Mai - 21:34


Marcus & Jayce


& & &


If everybody had an ocean
Across the U. S. A.
Then everybody'd be surfin'
Like Californi-a.


Ce mec me fait rire. Il a du répondant et pas froid aux yeux. On dirait un peu moi plus jeune. Et bien entendu il a un argument auquel je ne saurais résister : ça ressemble à un cap ou pas cap et il est évident que je ne vais pas vouloir passer pour un trouillard. Evident aussi que je ne mettrais pas nos vies en danger. Un accident me suffit. J'ai beau aimer l'adrénaline et les défis, je ne me risquerais plus à finir ma vie en fauteuil. Et je ne supporterais pas que ça arrive à quelqu'un par ma faute.

« On va voir demain qui est prêt ! »

Il m’enchaine sur les femmes et visiblement il m’a vu avec Eva. Rien que de penser à elle me fait sourire. Oui, je suis une vraie gonzesse sur ce plan-là. J’y peux rien cette femme me rend fou ! Et la tête qu’il fait en supposant que j’ai pu avoir plusieurs parties de jambes en l’air hier soir me fait carrément marrer. Il est crédule parfois ! Je me tate à lui dire la vérité mais je trouve ça bien plus drôle de le laisser mariner un peu. Je me contente donc d’un clin d’œil et lui retourne la question. Engagé ? Là, c’est moi qui suis surpris. Je ne sais pas, je ne l’imaginais pas déjà fiancé. En même temps il a beau avoir une bouille de nounours, il doit approcher de la trentaine alors c’est un bon âge pour s’engager. C’est moi qui suis en retard pour le coup.

« Ah ? Ça je peux comprendre ! Mais alors, t’es fou amoureux ? Elle est où cette princesse qui a embrassé un crapaud ? »

Je me demande à quoi elle ressemble. Vu Marcus je m’attends à une jolie fille, plutôt douce et drôle, fraîche. Sans doute riche aussi mais pas du genre Kardashian et compagnie. Peut-être même que je lui ai donné un cours si elle est ici.

« C'est pour quand le mariage ? »

BY .SOULMATES


_________________
A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui : je peux vivre sans vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Lun 21 Mai - 5:52

C'était un plan ! Marcus confirma le rendez-vous avec un sourire joueur. Il ne croyait pas une seconde qu'il pouvait surpasser son professeur, mais cela ne l'empêcherait pas d'essayer, c'était dans son caractère. Dans l'action, le jeune Butler savait très bien se débarrasser de son téléphone et se concentrer sur ses gestes, ses objectifs.
Le sport était bien sur une de ses grandes passions : il avait toujours été un enfant dynamique, et bien que l'école l'intéressait également, sa mère lui avait vite fait comprendre que ce n'était pas ce à quoi elle accordait le plus d'importance... Pour elle, son fils se devait d'être à son image, c'est à dire superficiel, sociable, et ambitieux, dans cette direction. Marcus répondait parfaitement à ses attentes, puisque tout ce qu'il appréciait servait ce but.

    - T'es pas sérieux ? Répéta-t-il en interprêtant le sourire de Jayce comme une approbation de sa théorie sur sa soirée bien occupée. Et alors, au final, tu as fait un choix ?


Brune ou blonde ? Les hommes avaient bien sur tout un tas de théories sur le sujet, à savoir lesquelles étaient les plus sauvages au lit, les plus caractérielles... Marcus n'avait pu vérifier qu'une partie de ces légendes, mais le sujet l'amusait. Peut-Être que Jayce avait une certaine expertise dans le domaine, qu'il voudrait bien partager.

    - Ashley est la femme parfaite pour moi, déclara Marcus, comme s'il répétait une litanie apprise par coeur. Ce n'était pas faux en tout cas : elle était belle, intelligente mais pas trop, et partageait la plupart de ses intérêts. Tout le monde était du même avis qu'ils étaient faits pour être ensemble. Elle est chez ses parents à New-York, en visite.


Enfin... Aux dernières nouvelles. Il ne se rappelait plus vraiment, parce qu'elle le harcelait d'informations qu'il n'écoutait qu'à moitié, lorsqu'elle ne l'attrapait pas sur FaceTime et qu'il était obligé de porter une attention visible à ses propos.

    - On devrait officialiser devant Dieu l'été prochain... Si elle arrive à tout préparer comme elle le voudrait d'ici là, rigola-t-il, en se laissant porter par une vague douce, qui signifiait surement un cours plutôt calme ce jour. Tu verras quand tu passeras par là... Une nuance de couleur peut tout changer, et même provoquer les pires disputes !


C'était sans doute pour cette raison que le Butler s'était écarté du projet. Il n'arrivait pas vraiment à s'y inclure, d'une certaine manière. Ashley se débrouillerait parfaitement, il lui faisait confiance pour ça. Dans l'année qui suivrait, il y aurait surement une cinquantaine d'unions qui s'inspireraient de la leur, et des photos des décorations partout sur Instagram.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi : ancien militaire britannique ~ nombreuses cicatrices
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Prof de surf & gérant du pôle sports nautiques


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Mar 22 Mai - 16:15


Marcus & Jayce


& & &


If everybody had an ocean
Across the U. S. A.
Then everybody'd be surfin'
Like Californi-a.


Marcus ne marche pas, il court. Ça me fait rire. Et ça me flatte qu’il croit vraiment que je puisse avoir autant de succès. Pas que j’ai à me plaindre mais bon, quand même. C’est pas à ce point. Quoique j’ai jamais essayé… Non, honnêtement, je ne pense pas que ça le ferait.

« Il n’y en a qu’une. »


Je lui adresse un clin d’œil. Je n’ai pas envie de m’étaler en lui expliquant qu’on a couché une fois ensemble y’a bientôt trois mois, que juste après elle m’a remercié en gros et que depuis, nada. Je tente des rapprochements mais rien de probant pour l’instant. Je préfère qu’il me parle de sa dulcinée. Je l’écoute bien et je dois dire que je tique sur son discours. Je m’attendais à un je l’aime, elle me rend fou, tout ça avec de l’entrain. Genre moi quand je suis en chien devant Eva. Là, on dirait plus un discours bien rodé. Leur mariage est prévu pour cet été ou l’an prochain, je suis pas certain. Je finis quand même par sourire quand il me parle des crises que peuvent provoquer la préparation d’un mariage.

« Oh, j’imagine bien ! Je crois que je m’esquiverais lâchement ! »

Je me demande quel genre de mariage aimerait Eva, si on allait un jour jusque là. Je laisse les douces vagues nous bercer et scrute un instant l’horizon. On a peu de vent aujourd’hui. Les nuages se sont levés. Ce n’est pas encore l’été mais on a quand même beau temps déjà pour un mois de mars. Enfin, on ne parle pas de mars à Manchester. Là-bas, ça n’a rien à voir. Je me tourne vers Marcus.

« Tu l’aimes ? Je veux dire, t’es amoureux d’elle ? T’as mal au ventre quand tu penses qu’elle pourrait te quitter ? »

Je suis un romantique même si j’en ai pas l’air. Le jour où je me marierais c’est parce que je serais certain que j’ai trouvé mon âme sœur, celle avec qui je veux vieillir. Après, on peut toujours se tromper ou les aléas de la vie peuvent réussir à nous séparer, mais à la base, il faut le ressentir au plus profond de soi. Je n’aime pas juger mais j’ai un peu l’impression que Marcus se laisse porter, comme si sa chérie avait décidé que fallait se marier et que lui n’y voyait pas d’inconvénient. Où est le véritable amour là-dedans ? J’espère me tromper. Je l’aime bien ce gars, je serais deg’ pour lui qu’il se marie à une mégère.

BY .SOULMATES


_________________
A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui : je peux vivre sans vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Jeu 24 Mai - 6:31

Une ? Marcus fronça les sourcils avec un air interrogateur. Décidément, il fallait lui tirer les vers du nez à celui-là... Et le Butler avait du mal à comprendre pourquoi vouloir cacher ainsi les grands évènements de sa vie. Lui, il avait toujours été ouvert à l'inverse : c'était limite s'il ne découvrait pas qu'il était en couple après tous ses followers. Ashley d'ailleurs avait un peu usé de ce stratagème, et lui faisant passer des messages subliminaux par Instagram, et poussant tous leurs abonnés à l'encourager dans ce sens. Ils allaient tellement biens ensemble... Beaux, riches, populaires : leur union était une évidence et émouvait beaucoup le monde d'internet.

    - Oh, laquelle alors ? Demanda-t-il, intrigué, principalement parce qu'il appréciait Jayce et espérait qu'il soit heureux, sincèrement. C'est du sérieux ?


Après tout, il pouvait en avoir une à la fois, et ne toujours pas les traiter comme de potentielles compagnes pour la vie... Marcus avait toujours été particulièrement romantique, et n'avait jamais utilisé sa notoriété pour céder aux avances de n'importe qui. Concernant Ashley, ce qu'il éprouvait était... Hum, de l'amour, oui, surement.

    - Les papillons dans l'estomac, c'est les premiers amours, quand on est ados ! Ashley ne me quittera pas justement, alors je n'ai pas à m'en faire, déclara-t-il, très sur de lui. C'est avec ce genre de femmes qu'on se marie : celles qui apportent une assurance sur l'avenir !


Loin de lui l'idée de penser comme un homme d'affaire, mais il avait l'impression que le mariage était bel et bien cela : un contrat, dont les termes devaient être assez indéniables pour qu'il n'y ait aucun risque d'investir à perte.

    - Je te la présenterai un jour ! Elle est magnifique, brillante, et tout le monde l'adore... Commença-t-il, avec la naïveté d'un homme qui, malgré sa connaissance poussée des réseaux sociaux, n'en avait jamais vu l'hypocrisie. Oh, je peux te filer son Instagram, si tu veux.


Ce n'était pas pour lui faire de la pub, car elle n'en avait pas besoin, et lui non plus. Marcus voulait juste partager son bonheur... Ou plutôt rechercher une sorte d'approbation, qui le rassurerait. La plupart de ses amis ne tarissaient pas d'éloges sur sa fiancée, et il les appréciait, car cela renforçait sa détermination, et éloignaient les doutes, qu'il possédaient malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi : ancien militaire britannique ~ nombreuses cicatrices
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Prof de surf & gérant du pôle sports nautiques


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Dim 27 Mai - 22:18


Marcus & Jayce


& & &


If everybody had an ocean
Across the U. S. A.
Then everybody'd be surfin'
Like Californi-a.


Il est curieux ce Marcus ! ça me fait sourire.

« J'aimerais que ce soit sérieux, mais je sais pas... je crois qu'elle a peur de s'engager. Mauvaise expérience passée sans doute. »

Car je lui plais, ça j'en suis certain ! On a passé qu'une nuit ensemble et sexuellement c'était super, je suis conscient que ça ne fait pas tout. Je sais que je lui plais car j'ai bien vu la dernière fois que 1 : je ne la repoussais pas, 2 : elle passait un bon moment avec moi. Jusqu'à ce qu'elle soit malade, mais bon, ça... c'est un détail !

Et lui alors ? Il va se marier, c'est sérieux mais j'ai du mal à ressentir l'amour dans ses paroles. Il se moque gentiment de ma question, je ne le prends pas mal mais je secoue la tête. Et ce qu'il dit à la fin me confirme qu'il n'est pas amoureux, juste bien avec sa fiancée.

« Permets moi de ne pas être d'accord avec toi. J'ai 35 piges et pourtant quand je vois Eva, j'ai l'impression d'être dans un ascenseur émotionnel. Pour moi si une histoire ne commence pas avec ça alors c'est peut être un bon arrangement, mais c'est pas l'amour avec un grand A. Mais bon, chacun voit midi à sa porte. »

Je n'ai pas envie de le vexer. On évolue pas du tout dans le même milieu, j'imagine facilement qu'il y a des codes à respecter dans le sien. Si déjà il se sent bien avec sa fiancée, qu'elle ne lui est pas imposée, c'est peut-être génial donc tant mieux pour lui. Je suis peut-être aussi trop fleur bleue. Ou simplement que j'ai toujours eu besoin de vivre les choses à fond, l'amour y compris. D'ailleurs je n'ai été amoureux qu'une fois, il y a longtemps... Jusqu'à aujourd'hui. Ce que je ressens pour Eva, je sais que ça pourrait vite devenir de l'amour si elle me laissait entrer dans sa vie. Bref.

« Son quoi ? Ah, Instagram... Euh non, merci, tu me la présenteras. Les réseaux sociaux c'est pas mon truc. Pas assez concret, tu vois ? »

Je ne dirais pas que c'est un écart de génération car j'ai des potes de mon âge et plus qui sont à fond dedans. Juste pas mon truc. Je me servais de facebook ou skype en Afrique pour appeler mes proches, mais c'est tout. Ce n'est même pas moi qui gère la page du club de surf.

« Mais tu pourras me montrer une photo si tu veux. Elle va te rejoindre ici ? Vous vous êtes connus comment au fait ? »

BY .SOULMATES


_________________
A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui : je peux vivre sans vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Sam 2 Juin - 7:56

N'ayant jamais vraiment eu de problème du côté relationnel depuis Lily, Marcus ne pouvait pas vraiment donner de conseils... A vrai dire, il se laissait un peu porter par les choses. Quand une fille lui plaisait, il la laissait généralement faire l'effort de venir à lui, et il en allait de même pour ses ruptures, qu'il ne gérait que grâce à sa mère, qui se chargeait malgré lui, et sans qu'il s'en rende compte, d'éliminer les prétendantes gênantes.
Le Butler n'avait donc jamais eu à se torturer pour comprendre les femmes, depuis qu'une certaine King l'avait abandonné sans aucune explication, dans un contexte pour le moins perturbant. Et il en avait tant souffert qu'il avait préféré relayer cette information au fin fond de son esprit, sans plus chercher à comprendre.

    - Tu devrais pas te prendre la tête, si c'est la bonne, ça se fera tout seul, déclara naïvement le jeune homme, pour qui finalement aucun élément de son quotidien n'était laissé au hasard, sans même qu'il le réalise. Elle t'a peut-être vu avec la blonde et se pose des questions, ajouta-t-il avec un clin d'oeil moqueur, pour rentrer dans son jeu.


L'opinion de Jayce sur l'Amour fit sourire plus encore l'instagrammeur. Bien sur, tomber amoureux de cette manière, c'était grisant... Mais il avait appris à ses dépens que la passion ne durait pas, alors que les points communs, l'envie de réussir, l'ambition de couple, voilà ce qui faisait tenir deux personnes ensemble - selon son point de vue, encore une fois bien influencé par l'éducation envahissante de Virginia Butler.
Il ne tenait pas cependant à gâcher les bons moments de son ami, et tenait au contraire à l'encourager sur cette voie... Après tout, lui-même ne regrettait aucun moment passés dans ses premiers émois, et il avait beaucoup appris de cela. Il avait choisi d'en garder les meilleurs souvenirs, et il n'avait d'ailleurs que cela, avant sa disparition.

    - C'est ce que disent tout ceux qui n'ont pas essayé ! Rit le bel héritier, en évitant une vague avec dextérité, pour continuer cette discussion. L'état de l'océan n'était pas assez remuant pour mériter un nouvel entrainement... Le surf était un sport qui nécessitait de la patience, puisqu'il était dépendant d'éléments naturels incontrôlables. Je pense qu'il faut trouver la bonne balance entre réseaux sociaux et bonheurs plus concrets... Comme pour tout.


Et même si Marcus était très présents sur ses pages internet, il maintenant un parfait équilibre, et n'avait jamais négligé le reste - probablement parce qu'il était aidé, encore une fois, par toutes celles qui travaillaient dans l'ombre à son image, et se chargeaient de faire sa publicité.
Pour le coup, d'ailleurs, il aurait voulu lui montrer une photo de sa fiancée, et il n'avait pas son téléphone... Mais il ne doutait pas une seule seconde que le surfeur approuverait totalement. Ashley était d'une beauté et d'une classe universelles, que personne ne pouvait nier, comme pouvait en témoigner son immense popularité, d'ailleurs.

    - Non, c'est pas prévu qu'elle vienne, elle est plutôt occupée, déclara Marcus, sans prendre conscience qu'il ne savait même pas vraiment ce qu'elle faisait, et ne lui avait jamais demandé, par manque d'intérêt. Mais il était assez fier qu'elle soit si demandé, malgré tout, sans savoir pourquoi... Sa mère lui avait toujours montré qu'une femme respectable ne cessait jamais de courir. C'est un peu compliqué et ça va te sembler surement ridicule, puisque tu ne crois pas à la réalité des rencontres en ligne... Disons qu'on se suivait mutuellement depuis un moment sur Snapchat, et puis c'est ma mère qui a organisé une rencontre, en quelque sorte. C'est assez marrant, comme le hasard fait les choses.


Ou pas. Mais le Butler avait trop bon caractère pour imaginer que son histoire romantique puisse être pure manipulation. Il avait confiance, et il le supportait très bien... C'était surement une des raisons pour laquelle il avait si peu de haters par rapport à d'autres célébrités d'internet. Personne ne pouvait réellement lui en vouloir pour quoi que ce soit, ou être méchant à son égard sans éprouver de la culpabilité face à son enthousiasme innocent.

    - Et toi et ton Eva ? J'ai envie de savoir comment elle a pu faire pour conquérir ton coeur à ce point maintenant ! S'exclama le jeune millionaire, avec une réelle curiosité. Et il comptait bien l'assouvir aussi d'une autre manière, que Jayce le veuille ou non, en la cherchant sur les réseaux sociaux... Il voulait protéger son pote, et vérifier qu'elle ne fuyait l'engagement que pour de bonnes raisons. Allez, raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi : ancien militaire britannique ~ nombreuses cicatrices
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Prof de surf & gérant du pôle sports nautiques


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Dim 3 Juin - 22:12


Marcus & Jayce


& & &


If everybody had an ocean
Across the U. S. A.
Then everybody'd be surfin'
Like Californi-a.


Ne pas me prendre la tête. Le conseil bateau mais qu'on devrait tous suivre. Seulement ce n'est pas si simple. Je suis un humain, pas un chat. Eux, ils se foutent de tout tant qu'ils ont à bouffer et des gratouilles à la demande. Pour moi, pour nous, c'est plus compliqué que ça. Je ris à sa remarque. Eva m'aurait vu avec Lily, c'est possible sauf qu'on a aucun geste ambigu et il suffirait qu'elle se renseigne pour savoir qui elle est. Donc non, le problème ne vient pas de là.

On enchaine sur lui et les réseaux sociaux. C'est pas mon truc de raconter ma vie sur la toile. Pas le temps, pas envie, pas besoin et à ça vous ajouter une certaine paranoïa que j'ai depuis que je suis entré dans l'armée. On est bien assez surveillés sans en rajouter une couche. Mais il est de cette génération. Il y a du bon et du mauvais comme dans tout. Si ça l'éclate alors tant mieux. Surtout si sa fiancée était sur la même longueur d'onde ; ça leur faisait un point commun en plus, ils devaient même s'éclater à poster des vidéos et photos. Ce qui peut être mignon parfois. Est-ce que Eva en avait un ? Pour son boulot sans doute. j' irais regarder tiens. En attendant, curieux, je demande où était la future Mrs Butler. Comment l'avait-il rencontrée ?

« Le hasard ou le destin, va savoir. Mais je ne dénigre pas les rencontres en ligne. C'est dans l'ère du temps. C'est juste raconter sa vie dessus que j'ai du mal à piger. Pour des likes d'inconnus, c'est bizarre quand même, non ? A moins que t'ai envie d'être un peu célèbre ? »

Comme les Kardashian and co, qui étaient connus dans le monde entier pour des duckface sur le net alors que les trois quarts de la population ignorait qui avait apporté une avancée monumentale dans la lutte contre le cancer par exemple. Marcus n'est pas idiot, j'espère quand même qu'il n'est pas un de ses kékés imbu de lui même qui a besoin de sa dose de followers pour se sentir exister.
Mon Eva ? J'aime bien, ça sonne bien. Je prends de l'eau dans ma main et asperge mes cheveux qui sèchent déjà. J'aime bien qu'ils restent mouillés. Allez je vais lui en parler, je lui fais confiance.

« Elle travaille ici, c'est une danseuse talentueuse et terriblement sexy !!! On se voyait parfois aux soirées, on échangeait quelques mots, le courant passait bien. Un soir on a flirté et une chose en entrainant une autre, on a passé la nuit ensemble. Moi, je pensais qu'on allait se revoir mais elle m'a évité. Jusqu'à dernièrement où je ne lui ai pas trop laissé le choix. Cela dit elle ne m'a pas non plus fuit cette fois, elle était même adorable car elle pensait que j'avais trop bu. Bref. On s'est baladés, on a discuté. On n'a rien fait cette fois mais c'était super quand même. Mais là, elle rejoue les anguilles. »

Je vais peut-être finir par demander à Corto comment il a fait si ça continue !

« Je suis un mec têtu. Je lui laisse du temps. Du temps pour voir que je suis un mec bien et que j'ai pas juste envie de coucher avec elle. C'est con mais à mon âge les femmes ont besoin d'être rassurées là-dessus car elles sont tombées sur trop de connars qui les ont blessées. »

Je fixe un instant l'horizon comme s'il allait m'apporter une quelconque réponse. Et finalement je soupire.

« Je t'offre un verre ? Là on aura plus de bonnes vagues. Si tu veux je peux te présenter d'autres activités aquatiques. »
BY .SOULMATES


_________________
A moins que vous ne soyez une pizza, la réponse est oui : je peux vivre sans vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018 Jeu 21 Juin - 20:49

A vrai dire, l'incompréhension des personnes qui n'étaient pas connectées avait toujours plutôt amusé Marcus. Il le voyait un peu comme n'importe quel loisirs : certains ne comprenait pas que d'autres s'infligent la torture de la musculation, d'un régime strict, de tatouages, risquent leur vie sur une moto... Chaque activité avait son lot de détracteurs, ou du moins, de sceptiques.
Les nouveaux usages d'internet, pour ceux qui n'avaient pas directement vécu leur essor, pouvaient se montrer très obscurs. Et pourtant, qu'est-ce qu'ils étaient utiles !

    - La popularité, de nos jours, est un excellent argument de vente ! Il y a surement du négatif à cela, mais il n'y a pas de mal à surfer sur la vague, si on est capable de tenir le cap et ne pas se laisser emporter vers des eaux plus sombres... Argumenta Marcus, avec un clin d'oeil, s'amusant de lui offrir une métaphore à la hauteur de sa propre passion. Je suis célèbre, conclut-il, en éclatant de rire.


Il le vivait simplement, et sa déclaration n'avait rien d'orgueilleux : il énonçait juste les choses telles qu'elles étaient. Après tout, il avait été plusieurs fois classé dans des web magazines, et son nombre de followers, même s'il ne le consultait pas régulièrement, ni n'était obsédé par sa croissance, était assez conséquent pour qu'il soit reconnu à peu près partout où il allait.

    - Je ne me suis jamais vraiment posé la question du pourquoi... Ca me fait plaisir de poster des photos pour motiver, partager... Après tout, pourquoi parler à son voisin quand on prend l'avion, alors que c'est un inconnu ? Le Butler haussa les épaules. J'aime les intéractions, quelles qu'elles soient. Je m'intéresse aux autres aussi, ce n'est pas que dans un sens.


C'était ce qui rendait Marcus particulièrement attachant surement envers ses groupies : il prenait le temps de répondre et d'être poli, même avec les plus bizarres et les plus collants. Il ne prenait personne de haut, bien au contraire, et tous les types de caractères l'intéressaient, des émos dépressifs, aux créateurs, en passant par chaque artiste qui souhaitait exposer son oeuvre. Bien sur, il avait des opinions et des goûts personnels, mais il était assez tolérant et ouvert pour chercher toujours à découvrir.

    - Et vous avez eu une discussion claire sur ce qui s'est passé la première nuit ? Demanda Marcus, rendu curieux par l'histoire de son pote. A ce que tu dis, on dirait qu'aucun de vous ne sait vraiment ce que veut l'autre.


C'était peut-être simplifier beaucoup la situation, mais le jeune héritier prenait les choses ainsi, sans essayer d'interpréter, mais en énonçant avec le moins de doute possible ce qu'il pensait et ressentait. Peut-Être était-il juste trop jeune, d'une autre génération, et ne gérait-il pas les femmes de la même manière... Jayce le lui rappela gentiment.

    - Justement mon vieux, t'as pas le temps d'attendre ! S'exclama-t-il, en lui adressant un sourire moqueur. J'serais toi, je me lancerai, j'ferai un truc super romantique qui lui laisse zéro doutes sur tes intentions... Si elle fuit encore après ça, alors c'est mort, il vaut mieux passer à autre chose.


Il ne lui conseillait cette solution que parce qu'il était certain qu'aucune femme n'allait lui mettre de vent, surtout s'il se pliait à quelque chose d'assez sensible pour prouver ses sentiments. Malheureusement, il fallait dépasser la peur de se faire jeter, et c'était la partie la moins évidente.

    - Ca marche ! Approuva le beau intagrammeur, en commençant à nager vers la plage, dans l'optique de ce verre promis. Tu fais d'la plongée ou des trucs comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018

Revenir en haut Aller en bas

Two men in the sea - Jayce & Marcus - 6 mars 2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Futur Marcus Miller à 10 ans
» [obtenu] une tablature de marcus miller s'il vous plait
» Marcus Miller
» Marcus Miller "free"
» Marcus Miller à l'Olympia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Cuba Libre :: Les boutiques & restaurants
-