AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Entre les deux blondes - Lily & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 9 Juin - 19:34

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Si elle avait pu prolonger ce baiser, elle l'aurait fait. Mais il y avait plusieurs facteurs qui l'en avait empêché. Notamment le lieu. Ils se trouvaient dans le couloir et quiconque pourrait passer, surtout Ashley ou la mère de Marcus qu'elle n'avait pas revu depuis un moment. Son père aussi, même si elle le soupçonnait d'apprécier voir sa fille heureuse avec Marcus. Et puis il y avait son pied.
Elle ne savait pas trop ce qu'il allait se passer une fois qu'ils seraient dedans, mais une chose était certain, elle n'avait plus peur et plus de doute. Quoi qu'il se passe, elle n'aurait aucun regret.

Mais ce baiser était plein de promesse et elle espérait qu'il y en ait d'autres à venir. Pour cacher son trouble, elle s'amusa de sa condition de femme blessée et Marcus joua le jeu. Une fois de nouveau dans ses bras, elle soupira de bien être et se laissa emmené sur le canapé du grand salon. Cette suite était magnifique.

« Wouaouh »

Fit-elle en regardant autour alors que Marcus était parti dans la salle de bain. Lily restée seule, contempla chaque coin de la pièce. La suite était aussi grande que le bungalow qu'elle partageait avec les filles, blanc, épuré, c'était de toute beauté.

Lorsque le Butler revint, elle se redressa sur l'assise et posa son pied sur la cuisse de son infirmier occasionnel

« Ca va » répondit-elle à sa question «  j'ai juste un peu soif, je me rends compte que j'ai pas bu depuis un moment, si tu as de l'eau, après je veux bien … tu es bien installé ici, c'est pas trop grand pour toi tout seul ? »

Sur le coup, elle se demanda où logeaient Ashley et Madame Butler, et lorsque Marcus commença à lui nettoyer la plaie, elle se raidi. Des picotements parcoururent son pied et monta jusqu'à sa jambe.

« Figure toi que j'ai voulu travailler dans un hôpital et je n'y suis pas restée longtemps, quand je me suis rendu compte que la vue du sang me rendait malade … c'est con pas vrai ? »

Elle regarda ailleurs pour ne pas tourner de l'oeil. Pourtant du sang elle en avait vu avec Clyde, lorsqu'il s'en prenait à elle, mais ça lui faisait toujours le même effet.
Alors qu'il lui bandait le pied, Lily repensa à la proposition de Marcus, juste avant l'incident du verre

« Mercredi .. je suis libre mercredi si tu veux toujours sortir avec moi »

Formulé ainsi, cette phrase pouvait avoir une connotation complètement différente, mais là c'était bien de passer un moment ensemble dont elle faisait allusion, pour commencer du moins.
La demoiselle rougit, et quand Marcus termina et prit place sur le canapé elle regarda son pied

« Merci … j'ai évité l’amputation du pied » Elle sourit, n'osant le regarder, mais son parfum lui arrivait au nez et elle en appréciait les nuances subtils mélanger à son odeur naturelle qui lui faisait tourner la tête.

Le silence s'installa quelques secondes. Les pensées de la blonde se portèrent sur ce qu'elle lui avait dit quand ils s'étaient revu. C'est peut-être le fait de se retrouver seuls tous les deux qu'elle pensa à cela. Parce que l'opportunité était là … il fallait qu'elle s'explique sur ses propos, alors elle se tourna à demi vers lui et

« Tu sais la dernière fois j'ai dis que ... »
mais Marcus aborda le sujet en même temps, et après un léger malaise elle le laissa continuer mais pas terminer, car Lily posa son index sur les lèvres du beau Butler pour le faire taire

« Shhhhh … écoute moi … ce que j'ai dis ce soir là je m'en souviens très bien .. mais sache que j'ai envie .. très .. mais c'est pas pour que tu m'aides .. c'est pas de cette façon que je voulais le dire .. je ne savais pas comment te faire comprendre que … je te veux .. et pas quelqu'un d'autre .. toi Marcus … mais seulement si toi tu en as envie .. et que tu ne regrettes pas ... »

Elle fit glisser son doigt sur ses lèvres, le souffle suspendu attendant une réaction.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 9 Juin - 20:07

Comme il n'avait jamais connu que ce genre d'endroits, Marcus ne se rendait pas bien compte à quel point l'appartement pouvait sembler immense ou même disproportionné pour quelqu'un qui ne menait pas ce genre de vie. Il s'en doutait, bien sur, mais ce n'était pas une chose à laquelle il pensait, quand il faisait entrer des invités - il espérait juste que le ménage soit bien fait, et qu'il y ait des boissons au frigo, et non au choc que pourrait causer la découverte de l'impressionnant salon.
Malgré cela, sa mère et Ashley n'avaient pas établi domicile dans la suite, estimant qu'ils y seraient trop à l'étroit, et Ashley étant trop vexée, du moins à son arrivée, pour ne pas le lui faire comprendre de cette manière drastique.

    - Non, ça va, j'y suis pas souvent seul en fait, avoua-t-il, sans craindre que cela soit interprété d'une façon tordue, car c'était trop loin de sa mentalité pour l'envisager. En réalité, comme il avait l'appartement le plus grand et le mieux équipé, sa bande venait juste souvent squatter chez lui, par facilité. Et comme Marcus aimait la compagnie... S'il n'était pas là avec ses amis, il n'y restait vraiment que pour dormir. Tu as l'air d'avoir essayé plein de choses ! Constata-t-il juste à la remarque de Lily, sur un ton admiratif.


Lui s'était juste contenté de faire ce qu'il savait faire, toutes ces années, tandis que la jeune femme semblait avoir cherché activement sa voie... Il était réellement appréciatif de cette attitude, quoi qu'aient pu en être les obstacles et les ratés - et cela ne venait que confirmer sa théorie qu'elle était plus forte que ce dont elle avait l'air, ou qu'elle croyait.

    - Mercredi, c'est noté ! Confirma Marcus, avec un clin d'oeil. Il ne savait pas encore ce qu'il préparerait, mais il essayerait de la surprendre... Peut-être plus que ça, même, il fallait se rendre à l'évidence. Un verre d'eau, c'est vrai ! Se souvint-il brusquement, le bandage fait, en se précipitant à la cuisine.


Il ne mit guère de temps à se servir un verre au frigo américain, bien frais, avant de revenir s'installer à ses côtés, prêt à aborder un thème sérieux, qu'il n'arrivait plus à s'enlever de la tête. Il savait qu'il devait le dire, il devait essayer, lui demander... Ou il regretterait toujours d'avoir perdu cette occasion, et probablement les suivantes, car plus il attendait, et plus lancer le sujet deviendrait difficile.
Heureusement, il n'eut pas à en dire beaucoup pour que Lily comprenne de quoi il voulait parler, et y réponde plutôt positivement. Bien sur, il comprenait aussi ce qu'il voulait comprendre : qu'elle avait jeté son dévolu sur lui pour reprendre la main, et pas un autre, mais le Butler n'osait pas espérer plus, et bloquait dans son esprit toute chance, toute projection dans un avenir où elle pourrait le vouloir vraiment, cette fois-ci, sans plus partir.
Pour cette nuit en tout cas, il ne pouvait pas lutter contre son désir de profiter au moins de ça, de l'attirance de la jeune femme et de son désir de l'assouvir. Au moins, Marcus pouvait être rassuré sur ses performances de l'époque : le sexe ne semblait pas être ce qui l'avait fait fuir.

    - J'en ai envie, lui assura-t-il, avec un ton grave, ses prunelles sombres rivées au sienne. Avoir envie n'était même pas assez fort pour décrire son sentiment... Et s'il n'avait pas été soucieux de faire les choses bien, il l'aurait déjà prise sur le divan, s'assurant seulement qu'elle était aussi prête qu'elle le disait. Dis moi si... Si je fais quelque chose qui te plait pas.


C'était un peu un signal de départ, et il lui tendit la main en se relevant, pour qu'elle le suive dans la chambre. Ce simple délai, cette courte distance jusqu'au lit était une douce torture, d'autant plus en sachant ce qui allait se passer quand ils arriveraient là-bas. Marcus lui sourit, d'un air complice. Il se souvenait de chaque instant de leur première fois, et pourtant, il avait l'impression qu'il allait la redécouvrir.
Il la poussa doucement à s'asseoir sur les draps frais, et se pencha sur elle pour l'embrasser, en prolongeant cette fois-ci jusqu'à ce qu'elle laisse sa langue se frayer un passage jusqu'à la sienne. Ses mains glissèrent sur sa nuque, enrobèrent ses seins un court instant, lui arrachant un gémissement d'envie, avant de descendre à son pantalon. S'il était tendre pour l'instant, pour ne pas la brusquer, il savait qu'il n'arriverait pas à se contenir très longtemps, et surtout quand il entrerait enfin en elle à nouveau... Il avait attendu bien trop de l'avoir encore, pour se retenir.
Il se sentait presque timide pour l'instant, comme s'il avait peur de lui faire mal, de la décevoir, d'une quelconque manière, et c'était une émotion qui le déstabilisait, car il ne l'avait pratiquement jamais connue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 9 Juin - 22:16

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Etant beaucoup plus jeune, la vie de Lily avait été baignée d'aisance et de richesse dû aux affaires florissantes de ses parents. Elle n'avait manqué de rien et obtenait ce qu'elle voulait. Mais elle avait aussi apprit de ses géniteurs que pour vivre aisément il fallait donner de sa personne et travailler. C'est pour cela que, lorsqu'elle eut l'âge de quitter le nid et le confort, elle avait entreprit de chercher sa voie en louant un petit appartement dans le centre de Londres. Elle savait aussi qu'elle ne manquerait de rien si le besoin d'argent se faisait sentir, mais elle voulait prendre le risque de s'en sortir seule. La suite fut moins drôle pour la demoiselle, mais aujourd'hui, se retrouver dans cette suite, lui rappelait ce qu'elle avait laissé il y a fort longtemps mais qui ne lui manquait pas spécialement. En tous cas, elle appréciait la beauté de cet appartement.

Si Marcus y vivait seul pour son séjour à Little Havana, elle sentit un pincement au cœur lorsqu'il indiqua qu'il ne l'était pas tout le temps non plus. Elle n'osa lui demander qui pouvait venir, se rappelant qu'il y a plus d'une heure encore il était fiancé, et qu'il avait sûrement passer la nuit avec Ashley dans cette même suite.

« Oui .. »
confirma-t-elle bien contente d'avoir un autre sujet chassant celui qui la rongeait en ce moment « J'essaie de trouver ce qui me convient, mais je pense que je suis sur la bonne voie » Se rappelant le plaisir qu'elle a prit à préparer cette soirée et tous les souvenirs qu'elle avait de décorations et autre préparatif festif. C'était peut-être ça qui lui permettrait enfin de se poser et d'aller de l'avant. Avec en prime un mari, un enfant, une vie faite pour elle. Pour l'instant, seul le beau Butler était le principal projet de sa soirée.

Après lui avoir bandé son pied blessé et confirmé le jour de disponibilité de la jeune King, Marcus parti lui chercher le verre d'eau qu'elle avait réclamer quelques secondes plus tôt. Une fois fait, il lui donna tout en prenant place sur le fauteuil. Lily le prit, et malgré la fraîcheur mordante du liquide, elle qui était assoiffée, s'enfila le contenu sans reprendre sa respiration. Il faut dire qu'elle n'avait pas pensé à s'hydrater durant la soirée, et les événements récent lui donnèrent soif.

Depuis ce fameux soir où les deux jeunes gens s'étaient revus, Lily n'arrivait pas à s'enlever de l'esprit ce qu'elle avait ressentie ce soir là. Lorsqu'il lui avait dit qu'il la voulait, pas directement, mais ces gestes, sa façon de faire, son empressement, à la posséder de nouveau. Tout ceci avait été si rapide, qu'il fallait bien l'avouer, elle avait prit peur. Sans compter le fait qu'il sentait l'alcool. À partir de ce moment où elle lui avait dit non, elle s'était demandé ce qu'il ce serait passé si elle avait dit oui. Elle ne pouvait s'empêcher d'arriver à la même conclusion : Marcus aurait eut des regrets vis-à-vis d'Ashley surtout. Elle savait qu'elle avait bien agit même si au fond d'elle, elle en avait eut terriblement envie.
A présent, c'était différent. Elle ressentait le besoin de renaître et de revivre, dans ses bras à lui et avec lui. Comme il l'avait fait la toute première fois qu'elle lui avait offert sa virginité.

Il en avait envie, sûrement autant qu'elle. Et cela se ressentait dans la fébrilité de ses gestes mais aussi au son de sa voix. Elle était tout autant fébrile que lui, voir plus. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas été aimé par un homme, qu'elle se sentait comme cette soirée il y a dix ans : inexpérimentée, tétanisée, excitée.

Sans un mot de plus mais le regard dans le sien, elle lui donna sa main, se leva et le suivit dans la chambre. Son état actuel l'empêchait de s'extasier sur la  beauté de la chambre, qui était aussi blanc et épuré que le salon. Le lit avait les mêmes teinte que le reste, blanc immaculé. Lily fut assise par les mains du jeune Butler qui aussitôt se pencha sur elle pour l'embrasser. Cette fois le baiser fut moins chaste que le précédent. Sa langue se fraya un chemin pour venir caresser la sienne, avec sensualité tandis que son corps se cambrait vers le sien. Les mains de la jeune femme se posèrent sur le dos de son amant, elle caressa son échine, gémissante aux baisers et aux caresses de son partenaire.
Les caresses aussi tendre, aussi sensuelles soient-elles ne faisaient qu'augmenter son besoin d'être posséder par Marcus. La langue avide du bellâtre qui parcourait sa peau, dénotait avec ses gestes plus timide alors qu'il s'attaquait à l'attache de son jean. Lily n'en pouvait plus, elle sentait qu'il se retenait, de peur de la brusquer sûrement. Ne souhaitant pas faire durée plus longtemps ce supplice, la blonde défit à son tour le pantalon du Butler, le faisant glisser le long de ses cuisses fermes. Elle entreprit de retirer son débardeur et défit l'attache de son soutien gorge, laissant le soin à Marcus de libéré ses seins de leur fourreau. La bouche de la blonde était tout aussi avide de découvrir la douceur de sa peau, elle se redressa posa ses mains sur les fesses du jeune homme et sa langue suivit les lignes fines de ses abdos. Il ne tenait qu'à lui à présent de les libérer de cet enfer qu'ils vivaient depuis leur retrouvaille.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Dim 10 Juin - 8:54

Depuis qu'il était entré dans la sexualité, assez jeune d'ailleurs, Marcus n'avait jamais eu vraiment de longues périodes de carence dans ce domaine. Les femmes s'était toujours plus ou moins bousculées pour profiter de ses faveurs, et même s'il avait toujours respecté ses valeurs et ses critères, le Butler s'était souvent laissé convaincre par l'une ou l'autre, les plus manipulatrices et intelligentes, qui savait comment captiver son esprit, tout en créant une certaine attirance physique.
Il n'avait jamais vraiment été amateur d'aventures, ou d'accumulation, et au final, ses conquêtes n'étaient pas non plus si nombreuses... Mais elles ne l'avaient jamais privé de cette intimité, qu'il pratiquait autant par plaisir que par besoin : un homme de son âge nécessitait une activité régulière pour satisfaire les pulsions naturelles impliquées par ses hormones.

Malgré cela, il avait l'impression qu'il n'avait pas réellement fait l'amour depuis des années, et ne savait plus comment s'y prendre, pour rendre l'expérience la plus agréable possible pour son ancienne amante. Bien sur, inconsciemment, l'expérience lui avait donné quelques habitudes et gestes instinctifs qui ne le rendaient pas si maladroit... Rien que ses baisers montraient très bien qu'il maitrisait la chose, et y mettait les efforts nécessaires.
Son corps battait néanmoins d'une façon qui le déconcentrait un peu... Jamais son corps n'avait réagit ainsi par le passé. Bien sur, il y avait toujours l'excitation, le plaisir qui montait, presque douloureux... Mais toucher Lily avait un effet tout à faire différent, plus intense.

Alors qu'il prenait soin de bien la traiter, Lily semblait s'impatienter, et Marcus sourit avec plaisir en la voyant s'attaquer à son pantalon, l'aidant à le retirer totalement alors qu'elle se défaisait elle-même de son débardeur. Pour le coup, ni l'un ni l'autre n'avaient à rougir de leur corps... Et Marcus n'avait pas non plus de complexe proprement masculin sur la taille de sa virilité : s'il n'était pas énorme, il se savait néanmoins assez bien proportionné pour ne pas souffrir de remarques sur la question.
Faire des sports collectifs, et se déshabiller devant ses coéquipiers dans les vestiaires lui avait également appris cela, en même temps qu'il y avait développé sa musculature.

D'un mouvement assez expert, il se pencha vers la jeune femme pour finir de détacher son soutien-gorge, et s'attaquer à pleine bouche à ce qu'il découvrait ainsi. Maintenant qu'il était lancé, il retrouvait son assurance, poussé par le désir presque animal qu'il avait contenu jusque là.
Il le ressentait jusqu'au fond de son ventre, dans ses tripes : elle devait être à lui.
Avec beaucoup moins de douceur, il arracha son jean et ses sous-vêtements et se coucha sur elle, relevant une de ses jambes autour de sa taille, pour l'emprisonner sous lui. Ils avaient assez attendu, espéré, souffert d'une proximité qu'ils n'avaient pas pu rendre plus intime avant.
Marcus ne pensa pas une seule seconde aux préservatifs qui restaient inutilisés dans le tiroir de la salle de bain... Ses relations avaient toujours été assez sérieuses pour qu'il ne s'inquiète jamais de ce genre de détail : les femmes responsables prenaient la pilule, et il n'avait jamais couché avec quelqu'un qui aurait pu lui transmettre une quelconque MST. Lily n'avait pas eu de sexe depuis des mois, et elle n'était pas malade non plus, à ce qu'il savait... Bref, il s'en foutait totalement, à cet instant.

Ses hanches trouvaient parfaitement leur place entre ses cuisses, et Marcus s'appuya sur ses bras pour la regarder, tandis qu'il s'enfonçait en elle. Il ne voulait louper aucun instant, et s'il ne pouvait pas lui dire, par peur, il voulait qu'elle puisse voir dans ses yeux toute l'adoration et le respect qu'il lui vouait, malgré la situation, qui était pour le moins confuse.
Il y allait tendrement, encore une fois, comme la première fois, lorsqu'il craignait de lui faire mal, à la différence qu'il ne percevait aucune résistance chez la jeune femme qu'il tenait fermement à sa merci. Il soupira de bonheur en entamant un va et vient plus insistant, enlaçant ses doigts à ceux de la blonde, et retrouvant ses lèvres avec plaisir.
Après quelques secondes langoureuses et l'encourageant de caresses, il retourna la jeune femme pour la prendre dans une autre position, qu'il savait rendre particulièrement agréable pour les deux partenaires... Il ne tenait pas spécialement à lui montrer l'étendue de ses performances désormais, mais il avait envie d'explorer tout avec elle, pour trouver ses faiblesses, et lui donner des orgasmes comme elle n'en avait jamais eu, en qualité et quantité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Dim 10 Juin - 22:04

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
L'expérience de Lily, même si elle avait eut quelques partenaires aussi bien hommes que femmes, était plutôt un parcours chaotique. Si elle devait faire la liste des hommes avec qui elle avait prit du vrai plaisir, il n'y en aurait que deux : Marcus et Clyde pendant les six premiers mois de leur relation. Le reste du temps était une expérience qu'elle voulait oublier à tout prix et dont elle avait honte, se sentant salie au plus profond d'elle. Si elle devait également désigner un partenaire avec qui elle aurait aimé que cela dure plus longtemps, il n'y avait aucun doute la dessus c'était Marcus.

D'ailleurs, juste après que le jeune homme ne lui ai plus donné de nouvelles, Lily avait mit du temps à faire de nouveau confiance à un homme. Ce n'est que lorsqu'elle eut atteint ses 18 ans, qu'un soir de beuverie, elle avait de nouveau franchi le pas. C'est d'ailleurs également à ce moment là, qu'elle se rendit compte que l'alcool n'était pas fait pour elle. Depuis, elle en consommait mais à petite dose. Certains diraient d'elle qu'elle n'est pas drôle, pas bonne vivante, qu'elle ne sait pas s'amuser, elle dirait juste qu'elle est prudente.

Pendant les dix ans qui venaient de s'écouler, il lui était arrivé de comparer ses partenaires avec Marcus, cherchant le détail qui pourrait lui faire rappeler son premier amour et avec qui elle se sentirait bien. C'est d'ailleurs pour ça qu'après un certain temps de drague subtil, elle avait fini par succomber au charme mystérieux de Clyde. Il avait su la mettre en confiance dans ses moments de vie les plus vulnérables pour finir par la détruire. Pendant cette période de vie atroce avec lui, elle s'était protégé aussi bien avec la contraception qu'avec les préservatifs. Sauf à des rares moments où  son ex violent ne lui laissait guère le temps ni le choix de se protéger.
Après son passage à l'hôpital, et des examens approfondies, Lily était certaine de ne rien avoir attraper.
Depuis plusieurs mois, elle n'avait eut aucune relation et c'était dit que le jour où elle serait certaine de trouver enfin le partenaire idéal pour recommencer sa vie, elle prendrait de nouveau la pilule. Les plaisirs solitaires ne risquaient rien en soit.

Mais à présent, ce qu'il se passait dans cette suite d'hôtel, allait peut-être changer le cour de sa vie.
Dans l'immédiat, elle ne pensait absolument à rien sauf aux mains expertes et à la bouche délicieuse de son amant. L'homme, pour qui son cœur battait de nouveau d'une force indescriptible, se tenait devant elle et s'attelait à la déshabiller. Trouvant que cela n'allait pas assez vite, ou n'en pouvant plus de ne pouvoir s'unir à lui, Lily l'aida en s'attaquant à son pantalon. Marcus prit le relais, et il se retrouva nu et affreusement beau et bien bâti devant ses pupilles assombrit par le désir. Elle retint son souffle lorsqu'elle se rendit compte qu'il la voulait vraiment. Et lorsqu'elle fut enfin nu, elle sentit son corps frissonner, ou trembler, une sensation aussi étrange que délicieuse.

La demoiselle se positionna au centre de lit, sans quitté son bellâtre du regard. Il était doux et aussi fébrile qu'elle. Dans son corps entier, elle ressentait les mêmes sensations que la toute première fois qu'il lui fit l'amour. Le temps était suspendu alors qu'il se plaçait de façon à ce qu'ils ne fassent qu'un. Son corps épousa le sien, et lorsqu'il vint en elle, elle resta en apnée, les lèvres entre ouverte et le corps tendu de désir. Elle ne sut combien de secondes cela dura, mais lorsqu'elle reprit sa respiration, elle haletait tout en gémissant sous les va et vient de son amant. Il y avait de la tendresse dans ses gestes, son regard et ses baisers. Sa bouche était chaude et humide, autant que leur corps qui glissaient l'un contre l'autre. Leur souffle se mêlait au rythme de leur respiration qui augmentait sous la pression sanguine de leur ébat. Il n'en fallait pas beaucoup à la demoiselle pour atteindre le point de non retour. Mais Marcus dû le sentir car il se retira assez rapidement pour la retourner sur le ventre.

Lily resta frustrée et hébétée durant quelques secondes, jusqu'à ce qu'il se retrouve de nouveau en elle. La position étant différente, elle redressa son fessier pour se placer de façon à ce qu'il la remplisse au maximum. Sensation aussi frustrante qu'agréable pour les deux amants. Elle ne le voyait plus mais le cognement de son bassin contre ses fesses résonnant dans le silence de la chambre, était un  facteur supplémentaire au plaisir. Se mordant la lèvre tout en resserrant le tissus sous ses doigts, la jeune femme prenait un immense plaisir à être ainsi dominé. Marcus la tenant par les hanches, il était maître de la situation. Pouvant ainsi contrôler les mouvements, son propre plaisir et celui de Lily qui n'allait pas tardé à arriver à son apogée.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Lun 11 Juin - 6:33

Même dans les positions qui le rendaient dominateur, Marcus restait attentif à sa partenaire... Il caressa le dos de Lily avant de s'agripper à ses hanches pour lui infliger un rythme plus intense. Sa peau était incroyablement douce, et le Butler s'en souvenait ainsi - le spectacle de ses fesses et de son dos ainsi exposés était quand à lui une découverte des plus excitantes. Percevant qu'il n'arriverait pas à tenir bien plus longtemps, Marcus ralentit la cadence, en profitant pour se penchant sur la jeune femme, et poser quelques baisers sur ses épaules nues, à défaut de pouvoir retrouver ses lèvres, tout en poursuivant ses mouvements de bassins plus lents et profonds.

    - Lily, je... Commença-t-il, l'émotion lui nouant le ventre, aussi bien que le plaisir. Est-ce que ça va comme ça ?


A vrai dire, il savait plus ou moins : il ressentait la pression de son vagin autour de lui, qui se contractait de plus en plus, tandis qu'il glissait en elle. Malgré qu'il n'ait pas de doute sur son talent ou sa taille, le fait qu'il puisse toujours satisfaire la King lui donnait du baume au coeur. Il s'appliqua avec ses doigts, d'abord sur ses seins, puis allant chercher entre ses jambes, à l'aider à jouir plus vite, plus fort.
Une main plaquée sur son ventre pour la soutenir, il perçut son orgasme qui arrivait, et coordonna son mouvement à cette vague, pour la rendre plus puissante encore.
Il s'autorisa à venir en même temps qu'elle, s'écroulant contre son corps à la force de ce dénouement.

    - Désolé... S'excusa-t-il, en roulant sur le côté, le souffle court, des perles de sueur brillant sur sa peau. Il fixa la demoiselle, interrogateur. Il ne savait pas vraiment s'il devait l'enlacer ou non, se montrer tendre, l'embrasser... Maintenant qu'il l'avait eu, il avait de nouveau peur qu'elle s'échappe. J'vais prendre une douche, tu fais comme chez toi d'accord ?


A la regarder, ainsi offerte, dans son lit, il avait peine à croire à la chance qu'il avait... Et il avait presque envie de recommencer encore, s'il n'avait pas eu peur, encore une fois, qu'elle y voit une sorte de harcèlement. Il préféra donc détourner les yeux, et s'éclipser dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Lun 11 Juin - 21:02

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
La position était appréciable et les mains de Marcus encore plus. Elle sentie sa bouche sur sa peau ce qui l'électrisa en même temps que ses va-et-vient qui ne faisaient qu'augmenter le flux sanguin dans son corps. Elle ne pouvait le voir, mais elle sentait ses caresses, il chercha ses seins, elle gémit. Sa main glissa sur son ventre, elle sentie une contraction entre ses cuisses. Et plus il descendait, plus elle se mordait la lèvre. La chaleur augmentait autant que son envie. Elle sentie que lui aussi était prêt à céder et le son de sa voix lui parvint dans un souffle, un murmure, rauque et profond

« Oui .. oui .. continu ... »

Les mouvements plus lent étaient une réelle torture, mais elle aimait ça car elle  en voulait encore plus. Le frottement de son membre gonflé et gorgé de sang accentuait la pression dans son vagin et lorsque Marcus posa sa main entre ses cuisses pour titiller son bouton, elle ne put se retenir, soupira de plaisir avant de laisser son orgasme remplir la chambre dans un râle rauque et profond. Marcus se laissa aller également, elle le sentie et son cœur se gonfla d'amour.

Marcus se laissa retomber, elle fit de même, il s'excusa, elle plissa légèrement les sourcils. Elle aurait voulu lui demander pourquoi, mais elle n'en avait pas la force. Ce qu'elle voulait à présent, c'était qu'il la prenne dans ses bras, afin qu'elle puisse s'y blottir, s'endormir et rester ainsi toute la nuit.  Un sourire béa étirait ses lèvres, elle respirait profondément, cherchant à récupérer son souffle. Ses joues étaient rosées et elle ferma les yeux quelques secondes, se sentant lasse mais apaisée.

La voix de Marcus lui parvint proche et éloigner, Lily ouvrit un œil puis l'autre. Il partait se doucher. Il fuyait le bougre. Avec un gros effort, elle se redressa sur le lit et regarda autour d'elle. Il était bel et bien parti. Il lui avait dit de faire comme chez elle. Très bien, qu'aurait-elle fait si elle était chez elle ? Elle aurait été prendre une douche.
La blonde se leva du lit, regarda ses vêtements au sol, ceux de Marcus et hésita à prendre sa chemise pour la mettre. À défaut, elle partie à son tour dans la salle d'eau aussi blanche et épuré que le reste de l'appartement.

Marcus avait allumé l'eau et il se trouvait déjà sous le jet. Ruisselant mais terriblement sexy, elle resta quelques secondes à le regarder avant de franchir la porte et de s'approcher de la grande paroi vitré. Il lui tournait le dos, elle entra et vint se placer derrière lui. Elle plaça ses bras autour de lui, posant ses mains sur son ventre et sa joue contre son dos.

« Pourquoi tu es parti si vite ? » demanda-t-elle alors que l'eau, à présent coulait sur sa peau nu « ça ne t'a pas plut ? » elle déposa des baisers sur sa peau mouiller et caressa son ventre «  Tu aurais pu me demander de t'accompagner … tu aurais pu même rester avec moi dans le lit, me câliner et m'embrasser … tu me fuis ? »

A présent, elle se plaça habilement devant lui en passant sous son bras et attrapa le savon, elle s'en mit dans les mains et lava le torse de son amant « Je veux rester avec toi cette nuit, je ne travaille que en fin d'après-midi et je déjeune avec mon père le midi, on peut passer la matinée ensemble si tu veux ... » la demoiselle leva son visage vers son amant et lui sourit avant de se hisser sur la pointe des pieds pour lui voler un baiser qu'elle rêvait d'avoir depuis qu'il l'avait laisser seule dans la chambre «  Sauf si tu préfères que je parte maintenant ... » tenta-t-elle de demander avec une légère pointe d'inquiétude en attendant sa réponse.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Mar 12 Juin - 6:28

L'eau coula sur sa peau brulante, et Marcus frissonna. Il savait qu'il avait fuis, pour ne pas avoir à prendre les responsabilités d'un plan raté... Il n'avait aucune idée de ce que la jeune femme attendait de lui à présent, si elle comptait partir, l'oublier encore une fois, ou au contraire, lui réclamer une autre performance. Dans tous les cas, le Butler aurait bien eu besoin de se laver l'esprit de toutes les émotions parasites qui venaient le harceler depuis le début de la soirée.
Il devait bien le reconnaitre, le sexe avait été extraordinaire, surpassant ses souvenirs. Son coeur tentait encore de s'en remettre, battant assez fort pour heurter sa cage thoracique. Il ferma les yeux un instant, essayant de se déconcentrer sur le présent, quand un toucher sur sa peau le fit sursauter.

    - Bien sur que si... Répondit-il, partiellement, à la question de la demoiselle, qui s'inquiétait de son plaisir. Il n'osait même pas lui dire à quel point il avait adoré être en elle, et combien son contact lui avait cruellement manqué, parce qu'il craignait que laisser cette constatation s'échapper lui faisait prendre le risque de perdre ces choses qu'il venait à peine de retrouver. Lily... C'est pas ça, mais c'est tellement compliqué, bébé.


Ses doigts sur son ventre éveillaient de nouveaux désirs, et Marcus dut se faire un effort surhumain pour ne pas laisser son corps trop le trahir. Il était jeune, en pleine santé, voire encore mieux que cela, et il n'avait pas de mal à enchainer, avec quelques minutes de repos. Mais il ne savait pas encore si c'était une bonne idée de se laisser totalement consumer par cette envie de la jeune femme... A trop donner il ne voulait pas se perdre, dans le processus, alors qu'il venait tout juste de se retrouver.

    - Tu peux rester... Soupira-t-il, sous les caresses de son amante : comment aurait-il pu résister, dans ces conditions ? Il se laissait trop aisément convaincre par ces lèvres sur les siennes, et il s'abandonna à ce baiser avec délice, l'eau tiède coulant toujours sur son corps ferme. Il faut que tu te reposes, alors.


Il jeta un coup d'oeil à son pied blessé, qui ne paraissait plus l'ennuyer tant que ça. D'un geste protecteur, il l'enlaça pour l'aider à se laver elle aussi. Pouvait-il effacer toutes ces années, et faire comme si elles n'avaient pas existé ? Il était doux, cherchant seulement à lui faire du bien, parce qu'il savait qu'elle avait souffert et que quoi qu'elle ait pu lui faire, il ne voulait pas qu'elle revive cela, de près ou de loin. Elle avait changé, et lui aussi... Et si, physiquement, ils s'entendaient toujours parfaitement, ou mieux encore, Marcus voulait s'assurer qu'elle tomberait amoureuse de la personne qu'il était devenu, avant de lui-même laisser libre court à ses sentiments.

    - J'vais pas pouvoir me contenter de câlins si tu arrêtes pas d'me toucher comme ça, murmura-t-il, presque dans un grognement, à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Mar 12 Juin - 18:34

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Qu'est-ce qui était si compliqué ? Lily n'arrivait pas vraiment à comprendre. Etait-ce le fait de ne pas être resté avec elle dans le lit ? Ou bien qu'il avait fuit ? Là, il y avait de l'incohérence dans ces propos. Pourquoi ne pas juste profité de ce moment sans chercher où était la complication ?
Il y avait autre chose que Lily entendit et qu'elle apprécia par dessus tout, c'était le petit nom qu'il venait d'employer. Son cœur se gonfla de nouveau un peu plus et elle sourit, alors que sa bouche caressait sa sienne.

Tout les deux sous la douche, l'eau en jet de pluie, les englobait dans une sorte de cocon douillet et humide, apaisant. Le corps de Lily pourrait se détendre, sauf que celui de Marcus la captivait. De ses mains, elle enveloppait les pectoraux de son amant, s'amusant à titiller ses tétons saillants de sa paume. Le savon les faisait glissé, elle en appréciait un peu plus la sensation

« Ne peux-tu pas juste profiter de ce que le destin nous offre de nouveau ? Profitons d'être ensemble, il n'y a rien de compliquer la dedans, crois moi »

Ses lèvres caressaient les siennes, elle fini par l'embrasser à pleine bouche, rendant le baiser passionné et sensuel. Ses mains s’agrippaient à ses épaules, et elle se hissa un peu plus sur la pointe de ses pieds.
La douleur de sa coupure était encore présente, mais elle n'en tint pas rigueur, trop absorber par la langue humide, douce et chaude de son amant.

Laissant sa bouche, elle fit glissée ses lèvres sur sa joue, son oreille, son cou pour finir par déposer des baisers sur son buste.

« Tu veux bien que je reste parce que je te le demande ? Ou bien parce que tu as pitié de moi et tu ne veux pas que je rentre seule dans la nuit ? » Elle s'amusa à dessiner des sillons sur sa peau, se délectant de l'eau qui y coulait tout en la caressant de sa langue « A moins que tu le veuilles vraiment » Elle sourit. Emporter par son petit jeu de séduction, elle sentie en elle l'envie de s'unir une nouvelle fois à lui.

Ce n'était pas que du sexe qu'elle cherchait. En fait, elle avait un besoin cruel de ne faire qu'un avec Marcus. De le sentir, peau contre peau, en elle, sa bouche, ses mains. Elle avait déjà ressentie ce besoin la toute première fois, du haut de ses 16 ans. Quand ils s'étaient quittés pour retourner chacun chez soi, elle avait ressentie un vide immense. C'était comme si une partie d'elle était morte ce jour là. En fait, Marcus avait été, et elle se rendait compte à présent, qu'il était sa drogue.

« J'ai le temps de me reposer .. après la douche .. plus tard ... »


La demoiselle se retourna, dos à lui. Elle prit la main de son amant, la gauche qu'elle ramena sur son sein droit. De sa main droite, elle prit la sienne et la guida vers l'antre de ses cuisses. Mettant une légère pression elle emmena les doigts de Marcus en elle, se laissant pénétrer. Elle retint son souffle

« J'ai pas envie d'arrêter … » Murmura-t-elle en sentant son palpitant s'affoler

Tournant de nouveau son visage, elle chercha les lèvres du Butler pour reprendre ses baisers. Enflammer, avide, passionné. Sa main guidant ses doigts, allaient et venaient entre ses cuisses. Son cœur tambourinait sourdement dans sa poitrine. Elle gémissait au fur et à mesure que la pression des doigts augmentaient son plaisir.

« hmmmmoui c'est bon ... »

Contre le bas de son dos, le sexe de son amant se durcissait ce qui ne faisait qu'amplifier son plaisir. Si leur aventure ne devait durée qu'un temps, alors elle voulait qu'il garde en lui une trace indélébile de leur retrouvaille.

L'humidification de sa cavité vaginale et les fourmillements qu'elle sentie poindre entre ses cuisses, remontant vers son ventre pour finir par lui picoter le cœur, était signe des prémices de la jouissance.

Lily stoppa les doigts de Marcus, retira sa main, et se retourna pour lui faire face. Sans lui laissé le temps de réagir, elle se baissa pour que son visage se retrouve à la hauteur de son sexe. Le prenant dans sa main elle le caressa d'abord de sa langue sur toute sa longueur, titillant le gland. Elle le caressa longuement, calquant ses mouvements à la respiration de son amant, et quand elle sentie le moment venu, elle le mit en bouche pour en apprécié sa grandeur.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Mer 13 Juin - 19:16

Ce n'était peut-être pas le meilleur moment pour demander à Marcus de réfléchir à ses désirs pour le futur, et ses relations. La soirée avait été trop mouvementée, et ses sentiments étaient à complètement bouleversés. Lily ne pouvait pas lui demander ce qu'il voulait ou éprouvait sans risquer de le braquer... Le Butler commençait à penser qu'il avait probablement agit dans la précipitation, et craignait de regretter ses gestes, ou du moins leurs conséquences, en retombant complètement sous le charme de son amante.

    - Ce n'est pas être ensemble qui est si compliqué... Gronda Marcus, en fermant un instant les yeux pour profiter de la chaleur de l'eau qui dégoulinait sur son visage. Ses muscles tendus répondaient à travers sa peau aux caresses de Lily, se contractant au contact de ses doigts, comme électrifiés... Nu, le corps du Butler était plus impressionnant encore, et révélait ses heures de travail, et donc une volonté que ne lui aurait pas forcément prêté l'avis public, tant il semblait rendre tout facile dans sa vie. Tu le sais bien...


Elle savait plus que lui, même, puisque c'était elle qui était partie, après tout. Quelles qu'aient été ses raisons, elle en avait surement de bonnes, à l'époque... Et s'ils avaient changé, certes, il était possible qu'elle ne trouve toujours pas chez lui de quoi la faire rester. Et Marcus souhaitait qu'elle reste... Plus que pour la matinée. Pour cela, il devrait la convaincre, avec le temps : le sexe était une méthode très satisfaisante, mais qui ne faisait pas fonctionner un couple à long terme.
Il avait toujours eu de quoi nourrir ses appétits de chair... Mais il comprenait à présent qu'autre chose lui avait manqué bien plus. Sa connexion avec Lily était malheureusement encore teintée de trop de non-dit pour qu'il en soit parfaitement rassuré.

    - Un peu des trois, j'imagine, répliqua-t-il avec un sourire joueur, avant qu'elle ne se retourne pour lui offrir sa cambrure de reins. Ce n'était probablement pas ce qu'elle voulait entendre, mais il n'était pas prêt pour les déclarations, qui résonnaient dans son coeur comme un danger trop grand pour être affronté à ce moment. Comme tu veux...


Il soupira, de plaisir autant que de résignation, devant la femme offerte à lui de nouveau. Il ne pouvait pas nier qu'il la désirait, et surement sans jamais s'en lasser, même son corps était incapable de le cacher. Et quand elle se collait ainsi à lui, il rejetait les lendemains au plus loin de son esprit, pour ne savourer que la douceur de sa peau.
Guidé par la demoiselle, Marcus glissa ses doigts entre ses cuisses, gémissant contre sa nuque du bonheur de la toucher, de la sentir apprécier son contact, se cambrer sous la pression qu'il lui imposait, parce qu'elle le lui demandait... Il adorait d'ailleurs le fait que cela vienne d'elle, pour ne pas paraitre réclamer comme il l'avait fait parfois avec Ashley, en dehors de son calendrier bien tenu.

Il étouffa une injure lorsqu'elle se baissa pour le prendre à son tour dans sa bouche, tant il était prêt déjà à exploser. La chaleur de sa langue et de ses lèvres était presque insoutenable. Il ne s'était jamais sentit aussi gonflé, énorme - même si cela n'était qu'une impression, il restait d'une taille plutôt appréciable, qui faisait son effet... Que Lily allait sentir bientôt en elle, parce qu'il ne se retiendrait plus très longtemps de l'explorer et de sentir son étroitesse autour de lui, embrassant son membre.
Posant ses mains sous ses fesses, il la souleva complètement, sans effort, la forçant ainsi à enrouler ses jambes autour de ses hanches. D'un coup impatient, rapide, ils furent unit, et entamèrent de nouveau mouvements langoureux vers le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Jeu 14 Juin - 21:17

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Rooh ! Qu'est-ce qu'il pouvait être mystérieux depuis qu'elle l'avait revu. Certains de ses propos n'avaient pas de sens pour Lily. Il y avait comme des reproches parfois qu'elle n'arrivait pas à comprendre. Encore maintenant, quand il lui dit que c'est compliqué et qu'il rajoute qu'elle le sait bien. Non ! Elle n'en savait absolument rien. Peut-être que la soirée l'avait déboussolée. Sûrement oui. Voilà ça devait être l'explication. Elle n'allait pas chercher à en savoir plus, il devait se détendre. Il avait eut une dure journée, elle aussi d'ailleurs. Faut dire que les préparatifs de cette soirée, presque raté pour certains, l'avait épuisé.

Mais cette délicieuse douche juste après avoir éprouver un plaisir ardent, était une invitation à recommencer. Elle prit les devants et le fait de le guider dans des gestes sensuelles et charnelles n'avaient pas l'air de déplaire au Butler. Elle l'entendait grogner contre son oreille, son souffle se raccourcissant au rythme de son doigté. Elle-même ressentait une spirale de sensations exquise. Pour ne pas se laisser aller à jouir ainsi, elle entreprit une autre démarche tout aussi délectable pour son amant. Au fur et à mesure que sa caresse buccale accomplissait son œuvre, le sexe de Marcus gonflait, se gorgeant de sang, faisant battre ses veines qu'elle sentait sous sa langue. Le sentant atteindre presque l'apothéose, elle se retrouva soulever par les mains expertes du beau brun. N'ayant pas eut le temps de réagir, mais trouvant cela pour le moins féroce et absolument excitant, elle se retrouva coincé contre le mur et le corps de son partenaire. Nouvelle pénétration délicieusement brutale, les coups de reins de son amant étaient emprunt d'un besoin absolu. Elle-même avait le souffle court. Son regard ne pouvait se détacher du sien, cette position en face à face était la meilleure qui soit. Lily avait le cœur au bord des lèvres, elle se retenait pour ne pas lui dévoiler ce qu'elle sentait au fond d'elle et qui l'avait fait fuir auparavant. Ses sentiments écrit avaient sans doute était le facteur déclencheur de son silence. Aujourd'hui, elle savourerait ces instants précieux avec le jeune Butler sans prendre le risque de le faire fuir de nouveau.

Le frottement de son sexe dans sa cavité augmentait l’étroitesse de celle-ci, ce qui formait un étau. Plaquant sa bouche sur la sienne, elle y glissa sa langue pour un balai sensuel et passionné, ses mains se refermèrent sur sa nuque et elle finit par jouir contre ses lèvres. Les contractions de tout son corps lui faisaient mal tellement l'orgasme avait été puissant. Si bien, qu'elle fut submerger d'une forte émotion qui la fit pleurer. Certes, les larmes qui coulaient sur ses joues n'étaient pas visible, elle se fondaient dans l'eau de la douche qui coulait de ses cheveux. Et elle en fut rassurée, elle n'aurait pas eut de mot à mettre sur ses larmes, ne sachant elle-même comment interpréter ce flot d'émotions.

La jeune femme resta plusieurs longues secondes dans les bras de Marcus. Elle reprenait doucement son souffle et lorsqu'elle sentit les forces de son corps la quitter, elle se détacha de l'étreinte de son amant pour remettre ses pieds au sol. Lorsque son pied blessé se posa, elle ressentie une douleur qui la fit grimacé, posa son regard sur le bandage pour se rendre compte qu'il était trempé et légèrement rougeâtre

« Oohh … je crois que … j'aurais pas dû venir avec ... il te reste des bandes ? ou des compresses ça peut faire l'affaire.»


La situation pouvait être comique, ne sachant pourquoi, elle se pinça les lèvres pour se retenir de rire

« Décidément, cette journée aura été ...humm comment dire … chaotique aussi bien pour toi que pour moi »

La blonde se serra contre le jeune homme, elle se retenait à lui pour ne pas tomber, fatiguée par cette journée. Elle ferma les yeux laissant l'eau les bercer tout les deux. Ce moment était si rare et magique à la fois, qu'elle n'eut pas envie de se sortir de cette délicieuse étreinte. Si le temps pouvait rester suspendu à cet instant pour toujours, elle ferait en sorte qu'il ne change jamais.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Ven 15 Juin - 3:56

Faire l'amour avec Lily, après toutes ces années, semblait presque irréel... Marcus s'accrochait à elle, tandis qu'il l'avait encore, avec l'énergie du désespoir, en profitant de chaque seconde aussi fort qu'il le pouvait. Il n'était plus aussi précautionneux, sans doute, mais il sentait aux réactions de la demoiselle que cela ne la gênait pas vraiment. Il ne lui fallut pas longtemps, encore une fois, pour venir en elle dans un orgasme puissant, qui lança un frisson à travers son corps entier.
Une de ses mains avait glissé jusqu'à son sein qu'il massait avec passion, tandis que son autre bras la maintenait toujours contre lui... Il n'osait presque pas bouger, tant il voulait graver l'instant dans son esprit, au cas où il ne se reproduise plus jamais.

    - Oui, on va arranger ça, assura Marcus en s'écartant à regrets, et avisant la blessure de la jeune femme, qui s'était rouverte avec l'intensité de leur étreinte. Il déposa un dernier baiser sur ses lèvres, et sortit de la douche, en attrapant deux serviettes, tendant l'une à son amante, tandis qu'il entourait l'autre autour de sa taille. Il était d'autant plus beau qu'il arborait son physique extraordinaire avec un naturel désarmant. Tu viens ?


Après avoir attrapé de quoi refaire son bandage, Marcus lui tendit la main, avec un sourire tendre. Etre avec elle, prendre soin de la King, tout lui paraissait trop... Normal, comme s'ils avaient toujours été en couple. En même temps, la nouveauté de la chose avait un côté excitant, qui n'était pas du au fait que l'avenir était incertain mais plutôt à un sentiment d'avoir atteint une destination, qu'il restait à découvrir. Qu'elle veuille qu'il la porte ou la guide juste jusqu'au lit lui était égal, il était désormais prêt à toutes éventualités. Quelques gouttes brillaient encore sur son torse, et cette douche lui avait redonné un peu d'énergie, la sensation d'être propre et frais, et l'envie de se complaire dans cet état.

    - Maintenant il va falloir dormir un peu, mademoiselle l'insatiable... Se moqua-t-il doucement en la rejoignant sur le lit où il venait de la soigner à nouveau, avec beaucoup d'application. Il la souleva à peine pour la conduire sur les oreillers avec lui, et s'allonger contre elle. Il tira un drap sur eux, pour recouvrir leurs corps encore nus. Il faut que tu sois en forme, je suis plutôt du matin... Ajouta-t-il, avec un clin d'oeil amusé.


Il passa une main de sa cuisse à son épaule, pour l'attirer encore plus à sa peau, et renforcer leur contact. Il voulait passer la nuit aussi proche que possible de la jeune femme, l'emprisonnant pour ne pas qu'elle puisse s'échapper. Pour le coup, il était vraiment vidé : émotionnellement et physiquement. Il ne mit pas longtemps à tomber dans le monde des rêves, son torse musclé se soulevant doucement au rythme de son souffle, appuyé contre la poitrine de la blonde.
Ainsi posé, il semblait apaisé, heureux. Dans la nuit, il murmura plusieurs fois le nom de la King, la serrant un peu plus fort... Il ne se souviendrait plus de ses songes au réveil, mais l'essentiel était qu'elle soit encore là.
Il n'avait même pas réalisé que son téléphone était resté dans le salon, et qu'il n'avait pas eu le réflexe de consulter ses notifications avant d'aller se coucher, comme il le faisait d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 16:46

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Lily prit la serviette que lui donna Marcus. Elle s'entoura le corps avec, n'osant bougé de là où elle se trouvait. En fait, son corps tremblait étrangement. Un mélange de soulagement mais aussi d'épuisement. Son corps était vidé de ses forces. La demoiselle serra la serviette contre sa poitrine, il lui fallait une serviette pour ses cheveux qui dégoulinaient d'eau sur ses épaules. Marcus lui assura qu'il allait arrangé son bandage, elle lui sourit, le remercia d'un signe de tête et s'avança doucement pour reprendre une autre serviette, se l'entourant en turban autour de la tête.

L'invitant à le suivre, Lily étendit ses bras en avant, un sourire remplit de malice sur les lèvres, attendant qu'il la porte de nouveau. Voulant aussi profiter de son contact, son torse nu, ses bras musclés. Ce qu'il fit avec plaisir. La demoiselle s'accrocha de nouveau à son cou. Elle pourrait rester ainsi tout le temps. Son cœur battait la chamade. C'était grisant d'être dans ses bras.
Son chevalier la posa sur le bord du lit et s'attela de nouveau à soigner son pied. Lily ferma les yeux, plus par fatigue que par crainte de voir la plaie de son pied. Et lorsque Marcus termina, elle posa son regard sur lui

« Merci … je serais incapable de recommencer » Dit-elle en baillant. La blonde se sécha le corps et les cheveux, s'allongea et se colla à son amant. Son corps épousa le sien, elle déposa des baisers sur ses lèvres en le regardant s'endormir avant de sombrer à son tour dans les bras de Morphée.


Lily se trouvait dans une sorte de prairie, elle portait une robe blanche mouillé qui lui collait au corps. Elle était nue en dessous et le tissu épousait ses formes. Elle arborait un ventre légèrement arrondi. Ses cheveux étaient plus long et moins blond. La jeune femme aperçu Marcus qui se trouvait au bout d'un tunnel, derrière une vitre et d'un signe de la main il lui demandait de venir le rejoindre.
Lily lui sourit et s'avança vers lui, tel une nymphe. Plus elle avançait et plus elle se rapprochait de son bien aimé. Ce n'est que lorsqu'elle tendit sa main pour toucher la vitre derrière laquelle il se trouvait, qu'une main agrippa sa cheville. La jeune femme tomba, se retourna et écarquilla les yeux en reconnaissant son bourreau. Clyde leva la main pour la frapper, comme il avait eut l'habitude de le faire tant de fois. Instinctivement, elle protégea son ventre tout en le suppliant d'arrêter.

Lily s'agita dans son sommeil, persécutée par ses cauchemars qu'elle revivait encore et encore. Il était différent cette fois car Marcus était présent

« Non ! Arrête ! Je t'en supplie tu vas le tuer !! »
Gémissante de douleur et terrifiée, elle pleurait tout en se débattant, jusqu'à ce qu'elle se redresse pour se recroqueviller contre la tête de lit. Elle ramena ses jambes contre sa poitrine et resta quelques secondes ainsi, le regard perdu dans le vide.

Ce n'est que lorsqu'elle prit conscience de là où elle se trouvait qu'elle vint se jeter dans les bras de Marcus pour pleurer contre son épaule.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 17:41

Le début de la nuit, après cette soirée agitée, avait été plutôt calme. Epuisé par les évènements et ses efforts, Marcus s'était endormi sans difficulté, d'autant plus qu'il sentait la peau de Lily contre lui. Aucune femme ne lui avait jamais fait cet effet, apaisant, et à la fois électrisant, qui faisait gonfler son coeur à chaque fois qu'il sentait les battements du sien.
Le Butler avait évolué dans des rêves si profonds qu'ils étaient au-delà de sa compréhension et de sa mémoire, et seuls des cris et des coups l'en tirèrent brusquement, alerte. Jamais il ne s'était vu menacé durant son sommeil, et cette perspective lui était aussi surprenante que choquante. Il évalua donc la situation avec rapidité et angoisse, réalisant qu'il s'agissait d'un cauchemars de la King, surement, qui semblait se battre contre quelques démons à côté de lui.

    - Hey, Lily, du calme... Murmura-t-il simplement, en posant sa paume sur l'épaule dénudée de la jeune femme, n'osant guère faire plus, de peur de la voir se retourner contre lui. Bébé, personne ne va tuer personne... Je ne laisserai pas quelqu'un te faire du mal, plus jamais.


Il le croyait vraiment, même si cela ne dépendait pas que de lui. Après tout, elle aurait pu décider de partir encore, et de rencontrer de nouveau un homme qui l'aurait maltraité. A cette pensée, Marcus serra les dents et les poings. Il ne pouvait pas se résoudre à la laisser faire, cette fois-ci, dusse-t-il courir après elle aux quatre coins du monde pour la protéger contre ses folies...
Revenant à la conscience, du moins partiellement, la jeune femme s'était jetée dans ses bras, et sanglotait maintenant contre son épaule, alors qu'il la serrait contre lui, assez fort pour lui faire comprendre qu'il ne la lâcherait pas.

    - C'était lui, dans ton rêve ? Osa-t-il demander, doucement, ne voulant pas la brusquer, mais cherchant à évaluer l'influence qu'avait encore son passé sur l'état de la King. Il lui caressa le dos d'un geste réconfortant, déposant un baiser dans sa nuque. C'est fini...


Il ne savait pas vraiment quoi lui dire pour faire partir ses peurs. Après tout, elles étaient surement légitimes après ce qu'elle avait vécu, et à part chercher son ex et faire en sorte de l'enfermer pour le reste de sa vie, Marcus n'avait pas la moindre idée de quoi faire - et il en avait très envie, ne se retenant que par respect pour elle et ses décisions.

    - C'est déjà le matin, en fait, déclara Marcus avec une voix amusée, pour essayer de la distraire de ses malheurs, en avisant son horloge murale. Malgré cela, il ne comptait pas mettre ses douces menaces à exécution avant qu'elle ne soit totalement remise, et se contenta de lui attraper une fesse, qu'il massa avec envie et enthousiasme. Qu'est-ce que tu dirais d'un petit déjeuner au lit ? Les viennoiseries encore chaudes, ça fait toujours du bien au moral, non ?


S'écartant d'elle juste pour mieux l'embrasser, et sécher partiellement du pouce les larmes qui avaient coulées sur sa joue, Marcus attrapa le combiné de téléphone de l'hôtel, pour passer commande. La voix qui lui répondit parut surprise d'avoir de ses nouvelles si tôt, lui qui trainait habituellement au lit jusqu'aux heures où un déjeuner aurait été de rigueur. N'ayant aucune consigne particulières de la part de son amante, Marcus se permit de prendre le menu complet, pour deux personnes, ce qui ferait surement jaser tout l'hôtel.
Ce fut quand il raccrocha qu'un détail attira son attention.

    - Je sais plus où j'ai mis mon iPhone... Grogna-t-il, avant de hausser les épaules. Après tout, pour la première fois depuis longtemps, il n'avait pas besoin de consulter les scandales qui devaient fleurir à son sujet sur la toile. Ils sont super rapides ici, alors tu n'as que quelques minutes pour me raconter ce qui te perturbe exactement. Ensuite, ce sera du passé, on mangera, et je te ferai oublier qu'un autre t'a un jour touché d'une autre façon que moi, d'accord ?


Il plaisantait, mais pas vraiment. C'était ce qu'elle lui avait demandé la première fois qu'ils s'étaient recroisés, et il comptait bien tenir cette promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 18:35

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Lily ne s'était pas rendu compte qu'elle avait dormit autant. Si son cauchemar ne l'avait pas réveiller en sursaut, elle serait encore blotti dans les bras de son amant. Peau contre peau. Là elle y était blotti, mais elle sanglotait. Les paroles de Marcus lui arrivaient aux oreilles, mais elle était incapable de parler. Son corps était encore tétanisé par son rêve. Elle mit du temps à ce calmer, apaiser par les mains et la voix du Butler.

Après quelques minutes, elle finit par opiner de la tête et prit la parole pour lui répondre, sa bouche contre son cou

« Oui .. c'était lui … il me hante encore … j'arriverais jamais à m'en débarrasser... »

Réalisant ce dur constat, la demoiselle ferma ses bras autour de son amant, s'agrippant à lui comme à une bouée de sauvetage. Assise sur ses cuisses, elle s'y sentait en sécurité

« Tu crois vraiment que c'est fini ? » Elle leva son visage baigner de larmes pour le regarder, un regard plein d'espoir

« J'y arrive pas et pourtant j'essaie … je ne contrôle pas mes rêves et il entre dans ma tête pour me torturer encore »

Posant son front contre le sien, elle ferma les yeux essayant de contrôler ses tremblements. Dès qu'elle fermait les yeux, elle revoyait le visage de Clyde, ses traits déformés par la colère, la rage et le poing levé. Si bien, qu'elle essayait de garder ses yeux ouverts, pour ne plus le voir. Elle savait que ça partirait, il suffisait juste que son esprit soit occupé sur autre chose.

Marcus fit le constat que le jour était levé. La blonde posa son regard vers la fenêtre, et prit conscience qu'il était le matin, mais quelle heure ?

« Déjà ? J'ai l'impression d'avoir dormi qu'une heure. »

Machinalement, elle chercha elle aussi son téléphone mais n'arrivait pas à réfléchir correctement sur l'endroit où il pouvait être. Ça lui reviendrait, encore perturbé par son rêve.
La main de Marcus serra sa fesse, elle se redressa légèrement pour lui la lui offrir tout en l'embrassant

« Oh oui, j'ai faim ! Et soif !  Il me faut du café surtout, je vais en avoir besoin »

La blonde ferma les yeux au contact des mains de Marcus sur son visage. Ses larmes furent sécher. Lorsqu'il la laissa pour passer commande, elle en profita pour se lever et aller aux toilettes. Elle se passa de l'eau fraîche sur le visage, essayant de chasser ainsi, l'image de Clyde qu'elle n'arrivait pas à chasser de son esprit.

Lorsqu'elle revint le rejoindre, elle reprit sa place dans le lit. Se souvenant de l'endroit où leur téléphone étaient restés

« Ils sont dans le petit salon, nos téléphones. C'est moi qui les ai laissé là hier soir. J'ai oublié. »

Elle afficha une petite moue pour se faire pardonné, mais son expression s'assombrit quand le beau brun lui proposa de lui raconter son histoire.
Lily ramena le drap sur son corps. Elle hésitait de peur de la réaction de Marcus. C'était différent avec lui. Le raconter à son cousin, ou à Will avait été plus facile que là. Pourtant, il fallait qu'il sache. Peut-être qu'après ça il la laissera de nouveau. Prenant une profonde inspiration qui lui donna du courage, elle se décida à parler

« Clyde, c'est son nom, il … en fait … heu … c'est pas facile parce que ça a été le pire moment de ces deux ans avec lui .. »  Avant de continuer sur le sujet sensible de son histoire, elle eut le courage de le regarder pour voir sa réaction « J'étais enceinte de lui .. quand il l'a sut il a … péter un plomb .. j'ai fini à l'hôpital mal en point et plus de bébé. » Son cœur devint douloureux à ce souvenir, les larmes montaient de nouveau. Sa gorge se noua. C'était pas facile pour elle et encore plus difficile d'en parler avec l'homme qui aurait fait un meilleur père que Clyde « Je me dis que au final, c'est pas plus mal parce que à ce moment là, je pensais qu'un enfant allait le faire changer, qu'il réaliserait la chance qu'il a d'être père. En fait, si cet enfant était né, il aurait eut une vie pire que la mienne » Elle haussa les épaules, essayant de se rassurer sur ce fait. C'était le seul moyen de ne pas dédramatiser. Même si elle aurait pu y rester ce jour là, elle ne pensait qu'à cet enfant.

Entendant frappé à la porte, Lily s'essuya les joues. Le petit déjeuner était arrivé, elle allait pouvoir passer à autre chose.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 19:10

L'idée qu'un autre hantait les pensées de Lily, en bien ou en mal, ne plaisait clairement pas à Marcus. S'il aurait détesté de toute façon tous les exs de la jeune femme, il haïssait plus encore celui-là parce qu'il l'avait maltraitée, et qu'il ne pouvait se rendre à l'évidence qu'il n'avait pas pu la protéger... Le Butler s'était senti responsable d'elle dès le premier jour où il l'avait croisé, où il avait essayé de soigner ses angoisses, déjà. Marcus l'avait fait rire, sortie des pensées moroses qui l'habitait, et être ainsi utile à l'adolescente qu'elle était lui avait donné l'impression d'avoir un véritable but, une raison d'exister pour quelqu'un.
Qu'un autre ait pu profiter de ses faiblesses, l'humilier ou lui faire le moindre tord lui était insupportable... Il culpabilisait d'une absence qu'elle lui avait pourtant imposée - mais cette constatation, aussi étrange qu'elle puisse être, lui imposait désormais de ne plus jamais recommencer, refaire cette erreur.

    - Oui, ce n'est déjà plus qu'un mauvais souvenir, assura-t-il, bien qu'il n'ait pas la moindre connaissance sur le fonctionnement du cerveau et de ce genre de traumatismes. N'essaye plus, tu t'épuises pour rien. Maintenant je prends le relai, je ferai barrière pour l'empêcher de t'atteindre, fais moi confiance. Tu dormiras ici avec moi jusqu'à ce que tu te sentes en sécurité jusque dans tes rêves.


Et plus encore ? Il le faisait autant pour elle que pour lui, et ses cauchemars étaient une bonne excuse pour l'obliger à rester, d'une manière indirecte. Elle ne pouvait ni refuser, ni lui reprocher un tel dévouement... Et Marcus croyait désormais impensable qu'elle puisse passer une nuit seul, terrorisée qu'un pervers narcissique vienne l'empêcher de se reposer.

    - Il est 7h30... Il parait que c'est le meilleur moment pour se lever, et profiter d'une journée complète, et... Il esquissa un clin d'oeil. Tu ne perds rien pour attendre le service.


Il approuva ses demandes, et sa théorie sur leurs téléphones. Il y avait de toute façon de fortes chances qu'ils les retrouvent : aucun invité n'était assez fou pour voler le téléphone de l'un ou l'autre, et se voir attrapé en moins de 2 minutes par tout ceux qui surveillaient au grain. L'intérêt était trop mince de posséder l'outil privilégié de l'instagrammer, dont le cryptage avait été sécurisé au maximum, et qui était reconnaissable entre tout ceux qui séjournaient dans les lieux.
Lily avait finalement décidée de se confier, et Marcus tomba des nues : s'il s'attendait à être choqué par ses révélations, il n'aurait cependant jamais cru qu'elles lui feraient personnellement si mal. Si l'imaginer subir les coups d'un homme était insupportable, le fait qu'elle ait pu porter son enfant était pire. Il déglutit pour ne rien en montrer, et sourit tristement.

    - Tu... Tu auras d'autres enfants, finit-il par déclarer, en la fixant intensément. Il avait envie de lui dire qu'il l'aiderait pour ça, et qu'il serait à ses côtés pour les élever, mais les mots ne vinrent pas : il n'était pas certain qu'elle en veuille, qu'elle les veuille de lui, ou même qu'il soit prêt. Encore une fois, la confusion régnait dans son esprit, rendue flou par ce sentiment qu'il éprouvait pour elle, et qui changeait tout. On...


Mu par un élan d'amour, il avait failli passer le pas et se proposer pour la tache, dans un geste irréfléchi mais néanmoins gorgé de bonnes intentions. Même lorsqu'il avait accepté de se marier avec Ashley, il n'avait pas réfléchi sérieusement à la paternité, que cet engagement impliquait surement.
Le service d'étage était arrivé juste à temps pour l'interrompre, et il se leva brusquement, comme piqué par un insecte, pour se précipiter à la porte, et ouvrir aux plateaux débordants des meilleurs fruits et pâtisseries de la carte. Sur la desserte, entre la théière et le pot de crème, deux téléphones étaient posés, intrus dans ce spectacle de saveurs.

    - Qu'est-ce que... ? Commença Marcus, en interrogeant la demoiselle en tenue de travail, qui bavait sur ses abdominaux visibles, puisqu'il avait juste pris le temps d'enfiler un boxer. Son regard la trahis sur sa réponse : elle ne savait pas du tout comment ces objets avaient atterris là, et n'avait été que la commanditaire. Marcus fit rouler le meuble à l'intérieur en remerciant l'employée, avant de fermer la porte. J'espère que tu ne comptais pas garder notre relation secrète, car apparemment, quelqu'un sait que tu es dans ma chambre, annonça-t-il en amener toutes les douceurs près du lit, où ils pourraient se servir.


Il lui tendit son téléphone, avant d'allumer le sien, qui protesta avec un bip agressif - il n'avait plus de batterie. Marcus soupira en s'étirant, puis se pencha vers la blonde, pour gouter à nouveau à ses lèvres. Il ne savait pas par quoi commencer, entre les merveilleux mets culinaires colorés, et la peau douce de son amante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 20:42

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Quoi ? Elle avait dû mal comprendre ce qu'il venait de dire. Lily le regarda en plissant les sourcils, il venait de lui proposer de rester avec lui ? Ici ? Tout le temps qu'il serait sur l'île ? Non, jusqu'à ce qu'elle se sente mieux. Mais quand même

« C'est gentil, Marcus, mais qu'est-ce que je vais dire à Callie et Pilar ? Ce sont mes colocs, on vie ensemble toute les trois, et déjà Calliope a dut m'appeler  et .. enfin je veux pas non plus t'embêter pendant tes vacances. »

Oui, ses vacances, qui ne sont pas éternels et qui finiront par s'arrêter à un moment, signe du futur départ de Marcus. Ce qui la ramena à la réalité, prenant conscience du peu de temps qu'il devait lui rester et de l'occasion de pouvoir être avec lui.

« D'accord ! » Dit-elle spontanément, elle ne voulait gâcher aucune autre minute, secondes loin de lui

« J'accepte ! Après mon déjeuner j'irais au bungalow prendre quelques affaires et je préviendrai les filles pour qu'elles soient rassurées »

Elle sentie son cœur se gonfler et un élan de bonheur fit frissonner son échine. Elle sourit, se rappelant qu'il l'avait déjà sauver d'un enfer il y a dix ans, et qu'il pourrait de nouveau la sortir de celui-ci. Elle en était persuadé. Marcus avait été et était encore une fois, son sauveur, son prince et son chevalier. Elle ne savait pas vraiment pourquoi il faisait ça, peut-être pour se racheter de l'avoir laisser, en tous cas, elle ne chercherait pas à le savoir.

« Merci » Dit-elle encore une fois, touchée avec sincérité.

Si tôt ? Même si elle n'était pas une grosse dormeuse, Lily serait bien restée à dormir encore un peu.   Son déjeuner n'était qu'à midi, mais elle devrait retourner chercher ses affaires resté en bas, avec son téléphone et celui de Marcus, ses chaussures, son sac, la robe qu'on lui avait prêté. En fait, elle n'avait pas grand chose sur elle et c'était le cas.

« Un service ? Quel service ? Celui du petit déjeuner ? J'espère bien, je suis affamé ! »

Amusée, elle déposa un baiser sur ses lèvres et puis comme demandé, elle lui raconta son histoire. La réaction de Marcus était prévisible, sauf qu'elle y vit comme une sorte de douleur dans le regard. Elle ne saurait dire pour quel raison, mais cela devait être de la souffrance pour ce qu'elle avait subi. Plusieurs fois elle s'était demandé comment aurait été sa vie si elle et lui étaient restés ensemble. Elle serait sûrement mère et peut-être même deux fois. Aujourd'hui, elle était dans l'incertitude de savoir si elle était prête à en ravoir, où même si elle y arriverait un jour.

Pour la rassurée, sans doute, il dit qu'elle aurait d'autres enfants. Elle haussa les épaules, un sourire triste

« Possible .. les médecins m'ont dit que ça pourrait mettre du temps, peut-être même que ça n'arriverait plus jamais. Et que si je devais avoir de nouveau cette opportunité, il y aurait des risques pour lui et pour moi. »

Elle aurait aimé lui demander ce qu'il avait en tête avec ce « On » mais Marcus parti ouvrir. C'est là que Lily percuta sur le fait qu'elle ne prenait plus de contraception depuis son séjour à l'hôpital. Un frisson glacial lui traversa le corps. Elle serra le drap contre son corps et regarda la porte. Qu'avaient-ils fait ? Elle se remémora ces instants délicieux de corps à corps endiablés et chercha dans ses souvenirs, si à un moment Marcus c'était protégé. Mais non, elle en était certaine. La blonde se mordit la lèvre, ne sachant ce qu'elle devait faire.  Lui dire et trouver une solution ensemble ? Ou se taire et aller acheter la pilule du lendemain pour être certaine qu'il n'y ait pas de surprise ? Si elle tombait enceinte maintenant, ce qu'elle ne croyait pas trop mais le risque était quand même là. Et bien Marcus le prendrait peut-être mal. Peut-être même qu'il l'accuserait de l'avoir fait exprès pour le piéger.  Non, elle ne voulait pas qu'il pense cela, car ce n'était absolument pas le cas.

Elle était dans ses pensée lorsqu'il revint avec le plateau du petit déjeuner.

« Oooh mon téléphone ! » Dit-elle en tendant la main pour prendre son bien. Il était éteint, elle aussi n'avait plus de batterie

« Je le chargerai plus tard » Elle haussa les épaules et le posa sur la table de chevet. Son regard se posa sur tout ce qu'il y avait devant elle et son estomac se mit à grogner

« Ooh lala ! Ça a l'air trop bon ! »


Elle prit une tasse et se servit du café, prit un fruit et croqua dedans

« Ca t'ennuie si quelqu'un sait que je suis là ? Qui les a ramené ? »


Le beau brun préférait goûté ses lèvres que lui répondre, elle l'embrassa en retour mais son envie était autre, sur le plateau. Tout en déposant des baisers sur sa bouche, elle croquait son fruit, et avec ses dents, elle le partageait avec son amant.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 21:17

Marcus haussa les épaules quand aux arguments qu'elle avancerait à ses colocataires - pourquoi pas la vérité ? Déjà que le Butler n'était pas habitué à ce qu'on lui dise non, il n'aurait pu le supporter cette fois-ci, alors qu'il s'agissait de sa santé. Heureusement, elle finit par accepter l'offre généreuse du jeune homme, qui avait bien l'intention de lui rendre la chose encore plus facile en envoyant directement quelqu'un chercher ses affaires chez elle, et même lui acheter le reste de ses nécessités à neuf. La décision de cet emménagement n'était étrangement pas stressant comme il pouvait l'être lorsqu'un couple prenait le pas de s'engager ensemble... Ayant d'autres raisons, celui-ci paraissait tout à fait naturel, alors qu'il n'en était pas différent, sur la forme.

    - Très bien, tu seras mieux ici, assura-t-il, d'un air très sérieux. Les muscles de ses épaules et de son torse ne pouvait pas contredire cette déclaration... Ni même ses yeux bleus, déterminés, fixés sur elle. La suite était largement assez grande pour accueillir une jeune femme, voir même plusieurs, si tel avait été son souhait. Je suis en vacances toute l'année, ma chérie, et je te rappelle que nous serons amené à travailler ensemble bientôt.


Il lui adressa un clin d'oeil joueur, impatient de voir leur collaboration fleurir. A vrai dire, tant que Ed King serait à la tête de son entreprise, ils n'auraient sans doute pas grand chose à faire... Mais l'idée d'être collègues l'amusait beaucoup.
Ce qui le faisait moins rire, cependant, était le rappel douloureux de ces souvenirs qui ne cessaient de la harceler, alors qu'elle était à l'aube d'une nouvelle vie dans laquelle Clyde n'avait plus sa place.

    - Il y a toujours des moyens, déclara Marcus, très sur de lui. Il était vrai que l'argent achetait tout, et même, en partie, la santé. Et s'il fallait, il payerait les meilleurs médecins pour que Lily et lui... Il arrêta le flot de ses pensées, surpris par sa propre audace. Tout allait trop vite, et il n'avait pas le droit, déjà, de s'imaginer père, quand il ne savait même pas ce qu'elle espérait de leur avenir commun. Je suis désolé que tu ai eu à endurer tout ça... Si j'avais su...


Qu'aurait-il fait ? Il détourna les yeux, embarrassé, coupable, mais pas pour les raisons qu'elle croyait. Il aurait voulu la retenir, la sauver, mais il s'était juste senti abattu par son abandon. Marcus avait perdu la foi, et il regrettait aujourd'hui de n'avoir pas insisté. Alors, peut-être, lui aurait-il évité bien des souffrances, et seraient-ils parents d'un ou plusieurs enfants en parfaite santé... Avec Lily, imaginer une famille ne lui faisait pas peur.

    - Non, j'ai aucune idée de qui les a trouvé et je m'en fiche... Après cette soirée, les rumeurs seraient allées bon train de toute façon, constata le bel héritier, en se servant lui aussi dans le plateau de brioche, recouvrant l'une d'elle d'une bonne cuillère de beurre de cacahuète. Je veux dire que c'est mon quotidien... L'attention permanente, les photos... J'espère que ça ne t'effraie pas.


Il lui jeta un regard interrogateur. C'était une véritable question. A ses côtés, elle se mettait sous le feu des projecteurs... Il l'y avait plus ou moins obligée la veille, mais il ne tenait pas à la forcer et à faire de son quotidien un calvaire à cause de sa notoriété.

    - Et... Tu voudrais un enfant ? La questionna-t-il, avec l'appréhension de toucher de nouveau un sujet délicat. Tu comptes rester ici, au fait, tu as un contrat à durée déterminée ?


Il ne posait pas ces questions au hasard, et attendait avec angoisse, presque, sa réponse. Il se trompait peut-être, mais il voulait faire partie de son futur, et s'il le fallait, pouvoir s'adapter à ses plans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Sam 16 Juin - 22:02

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
L'idée de vivre quelques temps avec Marcus était excitant mais aussi perturbant pour la blonde. C'était surtout irréel. Elle qui en avait rêvé depuis qu'il l'avait laissé, avait fini par abandonné tout espoir de le revoir, aujourd'hui elle se retrouvait avec lui dans sa suite, et dans son lit.
Il lui assura qu'elle sera mieux ici, certes, mais elle était bien aussi avec les filles. Ça faisait beaucoup d'un coup. Était-ce une prison dorée qu'il lui offrait ?

« Je pourrais voir mes amies au moins ? » Demanda-t-elle avec cette appréhension de se retrouver de nouveau piégé comme elle l'avait été avec Clyde. Elle espérait que non, Marcus n'était pas comme ça « Désolée .. c'est pas ce que je veux dire, en fait, il y a des soirs où on se regarde des films, ou on sort, et parfois même on fait des jeux. J'aimerais juste être certaine que je pourrais quand même y participer encore. Je voudrais pas qu'elles s'imaginent que je les abandonne tu comprends ? » Elle espérait qu'il comprendrait et qu'il ne soit pas blessé par ses mots. Elle se rendait compte que cela pouvait être mal interprété par le beau brun.

C'est vrai que Marcus ne travaillait pas. Elle se rendit compte qu'elle ne savait pas grand chose de sa vie actuelle, comme par exemple, où vivait-il le reste de l'année ?

« Oh .. c'est vrai, je vais devoir te supporter .. quelle idée à eut mon père » Exagérément, elle leva les yeux au ciel tout en secouant la tête, ce moquant un peu de lui « Je ferais en sorte d'être une bonne collègue et de ne pas te faire la misère. » amusée, elle lui tira la langue et ce mit à rire, détendue.

Lily commença à manger, tandis que Marcus essaya de la rassurée au sujet des moyens de la médecine. Certes, avec l'évolution et de l'argent elle pourrait avoir ce qu'elle v eut, mais le voulait-elle ? Subir des injections, ou des opérations quand on a vécu quelques temps enfermé dans une chambre d'hôpital avec la seule envie d'en finir .. non, elle ne voulait pas revivre ça. Le temps ferait les choses et …

« Je sais Marcus, mais je ne veux pas, si je n'arrive pas à avoir d'enfants, j'adopterais. Même seule je pourrais élevé un enfant, j'en ai les moyens et il y a tellement d'enfants qui rêvent d'un foyer .. » Dans sa tête, elle se voyait finir sa vie seule, avec quelques aventures. Aujourd'hui, elle aimerait y ajouter Marcus, mais c'était tellement nouveau et fragile qu'elle avait peur qu'il fuit encore.

La blonde prit la main du jeune homme, et afficha un sourire reconnaissant

« Tu ne pouvais rien faire Marcus, personne ne le pouvait.. C'est fait, je dois affronter mes démons et aller de l'avant pour recommencer ma vie » Avec toi aurait-elle aimé ajouter. Mais elle se tut.

Lily se servit à son tour, mangeant avec appétit et à pleine dent ce qu'elle prenait. Elle fut néanmoins surprise de le voir tartiné sa brioche de beurre de cacahuète. Il avait une belle ligne et pas un poil de graisse.

« Comment tu fais pour manger comme ça sans prendre un gramme ? » Dépitée, elle reposa sa brioche et prit un fruit, déterminée à garder la ligne

« Je sais » Dit-elle au sujet de son quotidien «  J'ai des parents connus, certes pas autant que toi, mais bon, ils ont voulu me préserver étant plus jeune, aujourd'hui je vais arrêté de vivre cacher .. » Elle se tut de nouveau, feignant de réfléchir à quelque chose avant de reprendre «  Ce n'est pas toi qui m'a dit hier qu'il fallait arrêter de se cacher ? Et bien voilà, montrons nous ! »

La blonde se pencha pour voler un baiser à son amant

« J'ai pas peur Marcus, avec toi à mes cotés, je sais que je peux tout surmonter et tout affronter .. et tu verras, je sais me tenir droite tout en gardant la tête haute, comme les femmes dans les magasines»

Après ces mots, elle redressa la poitrine et la tête, prenant une posture de star, agitant même sa main façon « Reine d'Angleterre »

« J'ai toujours rêvé de faire ça »

S'amusa-t-elle à dire.

La question de Marcus la surprit mais elle était censé et d'actualité. Elle resta quelques secondes silencieuse avant de répondre avec sincérité

« Oui, j'aimerai tellement sentir les effets d'une grossesse, sentir les premiers coups d'un bébé et pouvoir le tenir dans mes bras juste après qu'il naisse … je pense que c'est le désir de toute les femmes. C'est un souhait que j'aimerai réalisé … si je le peux » Son regard c'était perdu au loin, vivant en pensée tout ces instants qu'elle rêvait de vivre au moins une fois dans sa vie.
« J'ai un contrat saisonnier pour l'instant, je verrais pas la suite si je le prolonge ou pas. »

Elle haussa les épaules, ne sachant trop ce que l'avenir sur Little Havana lui réservera.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Dim 17 Juin - 6:31


Voyant Lily émettre quelques objections, Marcus fronça les sourcils. Bien sur, il ne voulait pas l'emprisonner, et la laisser libre de faire ce qu'elle souhaitait... Lui-même ne s'imaginait pas délaisser ses amis et sa vie sociale. Après tout, le changement aurait été beaucoup trop violent pour ses followers : il remarqua, encore une fois, que la King ne ressemblait en rien aux jeunes femmes avec qui il était sorti jusque là, justement parce qu'elle acceptait son statut, sans pour autant le rechercher.
Malgré lui, Marcus était tombé sur des demoiselles dont la célébrité était à construire, et qui s'étaient servies autant de sa popularité que de sa générosité générale.

    - Bien sur, je ne te demanderai jamais d'abandonner personne, répondit-il, en serrant un peu les dents. Après tout, ne l'avait-elle pas abandonné, lui ? Marcus n'était pas rancunier, mais la voir ainsi se préoccuper des autres alors qu'elle n'avait pas eu cette considération pour lui faisait mal. Je pourrais peut-être les rencontrer pour les rassurer, si tu veux.


Il n'était pas contre se faire une place parmi ses amies. dans sa vie... Restait à savoir si c'était aussi son cas. Petit à petit, il espérait la convaincre qu'il était le parfait match, un partenaire présent, attentif, que tous adoraient, lorsqu'ils apprenaient à le connaitre. Marcus n'était pas égocentrique au point de se penser parfait, mais il savait qu'il avait quelques avantages, et surtout, l'envie de bien faire, de la rendre heureuse, chose qu'apparemment elle n'avait pas réussi à trouver.

    - Je pense que ton père a quelque chose derrière la tête, pour être honnête... Songea Marcus à voix haute, en repensant à la proposition du King, et sa façon d'agir avec lui, avec confiance et compréhension. Les parents avaient souvent plus de distances pour analyser le comportement de leurs enfants... Ed King pressentait-il ces retrouvailles ? Tu n'as pas à travailler comme serveuse, si ça te plait pas.


Cette constatation lui avait brulé les lèvres depuis la première fois qu'il l'avait revu. Il détestait qu'elle puisse se fatiguer pour gagner un salaire misérable, alors qu'elle avait les moyens de vivre confortablement avec l'argent de sa famille, ou même un travail plus facile offert par son père. Même s'il pouvait envisager en partie ce besoin d'indépendance, Marcus supportait difficilement que la King s'inflige volontairement ces galères, quand elle avait d'autres solutions, et il entendait bien la faire changer d'avis, pour qu'elle reprenne la vie de princesse qu'elle méritait, et qu'il pouvait, lui, au mieux, lui donner.

    - J'aurais pu lui casser la figure... On dirait pas comme ça, mais je sais me battre, aussi, plaisanta-t-il, avec un fond de sérieux. Il ne s'était jamais retrouvé dans une bagarre, mais il avait pratiqué plusieurs sports de combat et s'en était toujours très bien sorti. Sa condition physique aidait à impressionner ses adversaires, ce qui lui apportait un avantage conséquent. Il ne doutait pas une seconde de pouvoir avoir le dessus sur la plupart des hommes qu'il rencontrait. Le beurre de cacahuète, c'est le secret des bodybuilders, tu savais pas ? Les muscles doivent être bien nourris. Et puis, on va dire que j'élimine assez facilement.


Il lui sourit, en contractant ses biceps pour lui faire une démonstration, faussement exagérée... Et il n'avait pas de quoi avoir honte de sa forme. Et il espérait que cela plaisait à la blonde. Quand ils étaient encore adolescent, Marcus était plus svelte, bien que bati avec de bonnes fondations, solides.
Il rit en la voyant tenter de se conformer au modèle qu'elle se faisait d'une compagne d'instagrammeur connu, et lui rendit son baiser. Il souhaitait sincèrement qu'elle puisse s'habituer à ce quotidien, et ne jamais lui en vouloir d'être ainsi exposée.

    - Tu vas faire des jalouses... Tu ferais une magnifique reine, avoua-t-il, avec un soupir d'appréciation et de bonheur. S'il avait commencé sa phrase sur un ton presque moqueur, son compliment était des plus sérieux. Même au réveil, sans maquillage, les cheveux décoiffés, elle lui paraissait la plus belle femme qu'il ait jamais vu. Je... Tu veux des waffles ? Je demande toujours celles qui sont protéinées, et elles sont délicieuses.


Le Butler saisit l'assiette de gaufres, qu'il lui mit sous le nez. L'odeur était en effet irrésistible, et distrayait du sujet qui lui occupait véritablement l'esprit. Il résistait à l'envie de lui dire qu'il voulait l'aider à être mère, en commençant à s'entrainer dès cet instant... Il s'étonnait lui-même de trouver la pensée d'une conception si excitante, et il désirait plus que tout partager ce sentiment avec elle, sans oser lui imposer. Ils avaient tant de choses à découvrir et à faire avant. Marcus n'était pas inconscient au point de ne pas se rendre compte que des parents devaient être unis avant d'envisager une grossesse... Il n'aurait pas accepté que la mère de sa descendance ne l'aime pas plus que tout, avant de mettre au monde d'autres êtres qui le rejoindraient dans son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Lun 18 Juin - 22:06

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Tout arrivait d'un coup pour la jeune femme, et pour le coup, elle se sentait légèrement perdue. Marcus lui proposait de rester avec lui, très bien, elle accepta, après tout, avec lui elle se sentait bien et en sécurité. Mais cela arrivait trop vite. Elle n'avait pas le temps de s'y préparer mentalement et physiquement. Callie et Pilar n'allaient peut-être pas appréciées qu'elle les abandonne ainsi. En même temps, elle ne partait pas pour toujours. A trop réfléchir, elle parlait sans vraiment prendre conscience que ses mots pouvaient blessé le jeune homme. Mais Marcus la rassura. Elle pourra continuer à les voir, et même il aimerait les rencontrer. Lily écarquilla les yeux, une vague d’allégresse envahissant son échine. Décidément, il était surprenant.

« Bien sûr ! Avec plaisir ! Tu verras elles sont géniales ! Il y a Calliope la rousse et Pilar la brune, à nous trois on est comme les trois drôles de Dames ! » Dit-elle en riant.

Cela lui paraissait tellement irréel de parler de ses amies avec lui. Elle se rendait compte qu'elle n'avait pas vraiment d'amies lorsqu'elle était à Londres, et le peu de collègues qu'elle avait eut, elle avait dû les laisser à cause de son ex.
Présenter Callie et Pilar à Marcus était la prochaine étape à faire. Il manquait juste à savoir comment présenter la chose à ses colocs, elle verrait le moment venu.

Lily avait eut la même impression au sujet de son père que venait de le formuler Marcus. Mais son idée était bien plus dramatique. Dans son esprit son père serait souffrant et il chercherait à ce que son empire soit entre de bonnes mains pour la continuité de sa gestion. Ed avait apprécié Marcus dès que celui-ci avait rendu le sourire à sa fille chérie. La patriarche avait aussi le nez pour savoir à qui faire confiance. Effectivement, en agissant ainsi il avait sans doute senti quelque chose. Mais à quel moment ? Il ne savait pas que sa fille était à Cuba, sauf si au contraire il le savait mais n'en a rien dit. Peut-être qu'un jour elle aurait le fin mot de l'histoire. Pour l'instant, la blonde acquiesçait aux paroles du Butler, avec un air de quelqu'un qui réfléchit en même temps. Sauf que lorsque le beau brun lui parla de son travail, Lily releva la tête, plissa les yeux avec surprise

« Quoi ? Ça me plaît comme boulot. Bon, c'est pas le grand luxe mais sans ça je ne pourrais pas payer ma part de loyer avec mes colocs. J'ai besoin de ce travaille. »

C'est vrai que Marcus savait qu'elle avait les moyens financiers de vivre sans travailler, mais ce qu'il ne savait pas c'est que Clyde avait dilapidé une partie de ses économies et qu'elle ne voulait pas réclamer à ses parents. Elle ne voulait pas non plus toucher à l'argent qu'elle avait sur d'autres comptes, elle voulait se débrouiller seule. Peut-être que Marcus ne le comprendrait pas

« Je peux pas rester à rien faire, c'est pas mon truc, tu comprends ? » dit-elle pour justifier son choix

« C'est sur que c'est pas le meilleur des boulots, mais il me convient »

Et encore, il ne l'avait vu travailler que au Havana, alors que d'habitude elle bosse au bar de la plage, en tenue de plage devant des hommes qui la reluque sans retenu. Soudain, elle se demanda si inviter Marcus à venir boire un verre préparer par ses soins étaient une bonne idée. Il trouverait le moyen pour lui dire d'arrêter de bosser. Peut-être même qu'il la séquestrerait dans sa chambre. Cette idée n'était pas sans lui déplaire en tous cas.


L'imaginer poings lever pour se battre avec un homme l'amusait et l'émouvait. Décidément, le Marcus qui l'avait laissé sans nouvelles après l'avoir dépuceler était bien différent que ce dont elle s'était dit. Tout ça paraissait tellement étrange. Ses réactions, ses actions, ses mots. Il prenait soin d'elle comme si ils ne s'étaient jamais quittés. Cette constatation lui remplissait le cœur d'amour et de joie, mais également de tristesse. Sa vie aurait été différente avec Marcus, il n'y aurait pas eut de Clyde, elle en était certaine.

« On va laissé Clyde de coté, d'accord ? J'aimerais qu'on en parle plus. »

Lily fut captiver par le beau corps de son amant, qui était musclé juste ce qu'il fallait. Ni trop, ni peu. Parfait ! Tendant la main elle effleura du bout des doigts ses pectoraux en dessinant la ligne.

« Reine, c'est exagéré mais merci pour le compliment »  Elle lui sourit et vint déposer un baiser sur ses lèvres avant de se redresser et de regarder l'assiette qu'il lui mit sous le nez

« Non merci, je préfère les fruits » Elle prit un des fruits de saison et croqua dedans à pleine dent, mais l'odeur des gaufres lui montait aux narines

« Tu essaies de m'amadouer Butler ? » S'amusa-t-elle à dire en repoussant l'assiette.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Mar 19 Juin - 5:59

En voyant le visage de Lily s'illuminer à l'évocation de ses amies, Marcus ne put s'empêcher de sourire également. Il était certain d'apprécier les jeunes femmes, si la King tenait tant à elle... Et puis, de manière générale, le Butler était quelqu'un de sociable, évidemment, et il arrivait à se faire apprécier de tout ceux qui croisaient sa route - à l'exception peut-être de ceux dont l'opinion était déjà faire et immuable sur son compte. Il espérait donc que Calliope et Pilar, puisque c'était leurs noms, ne seraient pas trop dures envers lui et sa relation un peu précipitée avec Lily.

    - Hum, je vois, j'espère que vos aventures ne sont pas trop dangereuses quand même ! Répondit-il avec un clin d'oeil, en imaginant la blonde et sa maladresse habituelle essayer de dénouer une énigme policière... Son instinct de protection ne trouvait pas spécialement l'idée fantastique, mais elle avait l'air si enthousiaste qu'il ne pouvait contester. Si tu permets, j'vais rester dans les parages, pour surveiller, au cas où tu décides de te fourrer dans de nouveaux ennuis.


Il regretta aussitôt ses paroles, de crainte qu'elles n'aient blessées la demoiselle : en effet, il remettait en doute, en quelque sorte, son jugement, et ne voulait pas avoir l'air de minimiser ce qu'elle avait vécu avec Clyde. Dans tous les cas, bien qu'il n'ait nullement l'intention d'être étouffant, Marcus tenait à garder un oeil sur les agissements de la King, juste par sécurité.
D'ailleurs, il avait plus ou moins l'impression que son père lui avait confié cette mission, indirectement.
Constatant que Lily défendait avec une certaine fierté son travail, le Butler n'insista pas plus. Elle savait surement qu'elle pouvait toujours obtenir un soutien financier de sa famille, ou même de lui, et il trouvait assez honorable qu'elle veuille se débrouiller seule, même s'il envisageait qu'avec le temps, elle trouve un poste moins fatiguant.

    - Tant mieux alors, murmura-t-il doucement, en la dévisageant avec tendresse. Son bonheur était tout ce qui important, aussi niais que cela puisse paraitre. Marcus avait toujours été sensible, et parfaitement sincère sur ce genre de sujet. Je voulais juste m'assurer que... Commença-t-il, sans savoir comment formuler sa pensée. Tu as l'air de t'en sortir très bien.


Il eut un petit pincement au coeur à cette déclaration : il aurait souhaité qu'elle ait besoin de lui, d'une certaine manière, mais il ne pouvait qu'accepter l'idée qu'elle avait fait sa vie sans lui, et qu'à part la menace de son ex, son quotidien était bien rempli. Serait-il capable d'y faire sa place ?
Il approuva son désir de ne plus évoquer cette tâche dans son passé, et s'amusa de sa moue face aux gaufres.

    - Il faut que tu prennes des forces... Les fruits n'apportent pas les nutriments nécessaires, même si c'est du bon sucre, et il ne faut pas en abuser, déclara-t-il, en tentant de ne pas avoir l'air trop paternaliste. Pour pratiquer depuis longtemps le développement physique, Marcus ne jurait que par les protéines et les bons lipides. J'veux prendre soin de toi, c'est tout. Mais on dirait que t'as pas l'habitude, parce que tu te laisses pas faire...


Son ton était joueur, et il se pencha pour lui enlever le fruit des lèvres, et le remplacer par un baiser, qu'il prolongea assez longtemps pour lui donner envie de plus. Cette fois-ci c'était à son tour de lui faire plaisir, et il comptait s'appliquer, avant d'insister pour qu'elle avale quelque chose de plus consistent pour tenir jusqu'à son déjeuner. Il ne tenait pas à ce que Ed la trouve faible, ou cernée, et ait des doutes sur ses capacités à s'occuper d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Mer 20 Juin - 18:25

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Marcus avait l'air de vouloir s'investir dans la vie de Lily et cela lui paraissait tellement étrange, mais tellement touchant à la fois. Elle ne pouvait pas le mettre de coté, elle avait envie de partager sa vie avec lui. Peu importe le temps que ça durerait. C'était le meilleur moment à saisir. Il lui offrait de son temps, elle devait saisir la balle au bond. Aucun des hommes qu'elle avait fréquenté, et il y en avait peu, ne s'était autant investit. Tout ceci était nouveau pour elle. Si bien, qu'elle affichait un sourire radieux, conquis et amoureux sur ses lèvres.

Les paroles du brun la firent rire aux éclats. Elle s'imaginait participant à des missions d'espionnages avec ses amies et Marcus en protecteur la suivant pour qu'elle ne se casse pas un ongle, l'image était plutôt comique. Amusée, elle lui mit une légère tape sur le bras, secoua la tête et leva les yeux au ciel

« Tu seras mon Charlie personnel dans ce cas »

Elle n'avait pas l'intention de le partager avec aucune autre femmes. Sachant qu'il venait de se séparer d'une d'elle, ce n'était pas pour le voir au bras d'une autre à part le sien.
La blonde lui fit un clin d'oeil avant d'ajouter avec un air plus sérieux

« Tu seras mon sauveur, cette fois, si je dois de nouveau me retrouver dans les galères. Mais je doute que ça arrive, avec toi à mes cotés il ne peut rien m'arriver » Dit-elle en redressant sa poitrine couverte du drap.

Son travail n'était pas des plus glorieux, mais elle l'aimait bien. Et le fait que Marcus ne s'y oppose pas la soulageait. C'était tellement bizarre cette sensation d'attendre l'aval de l'autre pour continuer sa vie. À cet instant, ils formaient un couple. Fragile, certes, mais leur vie se construisait petit à petit. Ca lui faisait peur d'ailleurs, de se dire que tout pouvait s'écrouler et redevenir comme avant.
Elle afficha un sourire un peu triste en se disant que oui, elle s'en sortait bien, mais à quel prix ?
La vie n'avait pas été des plus tendres avec Miss King, c'est pour cela qu'aujourd'hui elle devait apprendre à s'en sortir seule. Car demain serait un autre jour et peu importe le temps que durera son histoire avec Marcus, elle ne voulait pas être dépendante de lui.

Lily préférait les fruits, même si l'odeur des gaufres étaient alléchantes. Ce n'était pas une question de ligne ou autre, elle avait besoin de vitamines après le peu de sommeil qu'elle avait eut. Marcus, lui, voulait qu'elle se nourrisse avec plus de consistance. Et elle en fut toucher. Son regard sur lui était tendre et elle fondait devant cet homme si beau et si parfait. Son cœur battait tellement fort qu'elle avait l'impression qu'il allait sortir de sa poitrine.

« Non, j'ai l'habitude, mais le changement ne me fait pas peur » dit-elle juste avant qu'il ne vienne l'embrasser.

Un baiser complet. Fruité, sucré, juteux, sensuel. Elle se laissa aller à y répondre en soupirant de bien être. Tout en savourant pleinement sa langue, elle déplaça le plateau et tout ce qui était à porter de main, de façon à ne rien faire tomber. Elle se pencha vers lui, laissant tomber le drap qui lui couvrait le corps. Ses bras entourèrent son cou, elle le chevaucha assise en tailleur, ses jambes entourant les hanches de son amant.
Le baiser s'intensifia autant que le désir qui montait en elle. Sa poitrine nue à présent se colla contre le torse viril du beau Butler. Lily laissa sa bouche pour faire glisser ses lèvres jusqu'à son oreille qu'elle mordilla tout en murmurant dans un souffle

« C'est pas toi qui m'a dit que tu étais du matin ? À moins que ce soit un autre homme qui m'a fait divinement l'amour cette nuit ... »

Amusée, elle mordilla à présent son cou, tout en faisant en sorte de se frotter contre son membre tendu qu'elle sentait à travers son boxer. Si lui portait un vêtement, elle ne portait rien, et elle en jouait en faisant monter la température.
Ses mains caressèrent son dos se déplaçant le long de sa colonne vertébrale pour atteindre la raie de ses fesses.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Jeu 21 Juin - 5:51

Depuis tout petit, Marcus n'avait toujours côtoyé que des femmes, ou presque. Le manque d'hommes dans sa vie avait surement créée quelques distorsion dans son esprit, mais sa sensibilité, elle, trahissait clairement cette situation dans laquelle il avait été élevé. Sa mère n'avait pas spécialement cherché à en faire le partenaire idéal pour une autre, mais son propre désir de le voir atteindre des sommets, et son influence inconsciente l'avait surement orienté dans ce sens. Le Butler avait, en plus de cela, hérité le caractère doux et légèrement naïf de son père, qui en faisait un petit ami particulièrement attentif au bonheur de celle qui avait la chance de l'avoir à ses côtés.
Lily lui correspondait, malgré elle sans doute, car elle avait besoin de ce genre de coéquipier, dans la vie, plus qu'une autre, et sa fragilité, qui n'était pas tant une faiblesse, touchait particulièrement le jeune héritier. Il la voyait parfaite pour lui, parce qu'elle avait autant d'admirables traits que de charmants défauts... Les épreuves qu'elle avait vécu l'avait changé, et le Butler ne l'en aimait que plus, parce qu'elle avait eu le courage d'endurer jusqu'au point de fuite, ce qui prouvait de quoi elle était capable pour suivre ses sentiments, l'un dans l'autre.

    - On fera en sorte que ça n'arrive pas, en effet, confirma-t-il avec sérieux, en essayant de chasser de son esprit l'image de la belle blonde blessée, meurtrie par des coups. Cette pensée le perturbait atrocement, parce qu'elle révélait en lui des émotions qu'il n'avait jamais éprouvé avant : une colère sourde et destructrice. Je prendrais le temps de t'apprendre.


La demoiselle, encouragée par son baiser, prenait place sur ses genoux, et ses mouvements rendaient toute discussion presque impossible. Marcus sentit son envie d'elle devenir de plus en plus forte, alors qu'elle lui offrait le magnifique spectacle de son corps nu. S'il avait le luxe d'être difficile lorsqu'il s'agissait de femmes, il ne l'était pourtant pas spécialement, plus facilement attiré par une personnalité touchante que par les bonnets refaits des instagrammeuses... Néanmoins, il avait l'impression de n'avoir jamais touché plus belle femme que Lily, avec ses courbes généreuses, et son visage à la fois angélique, et extrêmement féminin.
La vision de ses lèvres, seule, le rendait avide de ses baisers, de sentir sa bouche sur sa peau, de la voir les entrouvrir en gémissant de plaisir, lorsqu'il la prendrait encore.

    - Je suis sur que je peux faire mieux... Murmura-t-il à son oreille, en la soulevant pour la coucher sur le dos, descendant sur son ventre en la couvrant de baisers, ses mains attrapant avec possession ses seins pour vérifier qu'ils appréciaient aussi ses caresses avides. Autoritaire, il écarta les jambes de la blonde et glissa son visage entre ses cuisses. Laisse-toi aller, bébé, tu sais que je ne te ferai jamais de mal...


Il n'avait levé les yeux que pour la rassurer, parce qu'il n'était pas assez patient pour lui faire l'amour trop tendrement, ce matin. Il voulait la faire jouir d'abord, pour qu'elle soit plus que prête à ce qui viendrait après, parce qu'il allait lui montrer qu'il avait gagné en puissance depuis qu'elle l'avait connu adolescent. Il tenait à lui faire comprendre qu'elle était à lui à présent, dans son lit, à sa merci, et que cette dépendance n'aurait rien de semblable à tout ce qu'elle avait vécu auparavant.
La pire douleur qu'il lui ferait endurer sera probablement de la frustrer de temps en temps, dans l'attente d'un orgasme plus fort que les autres.
Le sport lui avait fourni également plus d'endurance, et il était, comme il l'avait promis, du matin : elle était partie pour une séance de sexe qui durerait autant qu'il le faudrait jusqu'à ce que, tremblante, elle ait tout juste l'énergie de s'accrocher à lui avant de se laisser emporter par les vagues de plaisir qu'il provoquerait dans son ventre.
Marcus n'avait pas de déjeuner avec sa famille, il venait d'avaler de quoi tenir, et il ne se sentait jamais rassasié d'avoir Lily contre lui... Il savait néanmoins qu'il devrait la laisser partir, à un moment, et il ferait en sorte qu'elle le ressente encore alors qu'ils seraient séparés, pour qu'elle ait envie de revenir le soir, et l'avoir en elle à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus Hier à 20:24

Entre les deux blondes : Lily & Marcus
Ce « On » qu'il employait était remplit de promesses muettes qu'elle aimait entendre et espérer qu'il s'investisse autant avec elle par des actes que par des mots. Ce « On » qui, lorsqu'elle l'entendait lui remplissait le cœur d'un bonheur absolu. Ce « On » qu'elle aurait aimait qu'il ne s'arrête jamais et qu'ils l'emploient depuis toutes ces années passés. Ce « On » qu'elle entendait venant de sa bouche et dont elle s'imaginait enfin construire le « Nous » qui officialiserait enfin toutes ses promesses faites et jamais réalisés.
Avec le temps elle avait perdu tout espoir de s'imaginer fonder de nouveau un avenir avec un homme, Marcus lui montrait qu'il y avait encore une possibilité, et ça lui plaisait. Ce qu'elle souhaitait avant tout c'était que ce soit avec lui. Si leur histoire ne devait être qu'éphémère, elle en garderait le meilleur et avancerait seule jusqu'à ce que le destin lui ouvre de nouveau ses portes vers le bonheur. Pour l'instant, à ce moment présent, il n'y avait que lui et elle qui comptait.

Dans son baiser et ses caresses elle y mettait tout l'amour qu'elle ressentait pour lui. Son cœur palpitait, son corps se chauffait et ses muscles se contractaient. Entre ses cuisses elle sentait l'humidité que le désir faisait monter et si il n'était pas couvert, elle se serait laisser aller sur lui. Mais les frottements augmentait son désir pour elle et, ce simple fait, la faisait gémir de plaisir.

Les mots de Marcus furent rempli de promesses et elle était certaine qu'il pouvait faire mieux. Elle sourit lorsqu'il l'allongea sur le dos et elle remonta ses bras au dessus de sa tête, lui offrant son corps tout entier, nu aux baisers de son amant. Elle ferma les yeux et soupira de plaisir. Chaque doux baiser de Marcus elle le ressentait dans tout son corps qui frissonnait au contact de sa bouche. Lorsqu'il se plaça entre ses cuisses, elle ferma ses mains sur le draps pour s'y agripper. Retenant son souffle à chaque coups de langue, elle retenait sa respiration sentant un frisson parcourant son échine, partant de la pointe de ses pieds jusqu'à la racine de ses cheveux. Se mordant la lèvre, elle cambra le bassin, accentuant la pression entre la bouche de son amant et son pubis.
Elle le savait qu'il ne lui ferait jamais de mal, au contraire, il lui faisait un bien fou. Trop même. À force de coup de langue, elle commençait à ressentir poindre l'orgasme. Et avec toute la volonté du monde, elle savait qu'elle n'arriverait pas à le retenir.

Posant ses mains sur la tête de son bien aimé, elle tira légèrement ses cheveux pour qu'il arrête, grognant dans un souffle

« Mon ange s'il te plaît .. je vais ...pas pouvoir tenir ...viens ... »

Mais il n'en fit rien, il continua jusqu'à ce qu'elle finisse par céder. Laissant jaillir le plaisir de ses lèvres, elle se cambra en raidissant son corps et son orgasme envahit de nouveau la pièce.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: Entre les deux blondes - Lily & Marcus

Revenir en haut Aller en bas

Entre les deux blondes - Lily & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Resserrer un élément texte entre deux traits de « Séparation »
» Projet "le qi entre 2 chaises" vol II DISPO !!
» Petits suicides entre amis. Arto Paasolina.
» Je cherche une adresse sympa pour deux nuits à Paris
» Mika : marié, deux enfants..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Little Havana Resorts :: Casino
-