AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Dim 24 Juin - 15:23


Marcus & Lily

I've Got You Under My Skin


Lily avait passé une journée pas trop mauvaise, si on mettait de coté sa contrariété suite aux propos de Marcus. Elle ne lui avait pas donner de nouvelles de la journée, de toute manière, elle n'avait pas son numéro.

Après avoir quitté l'hôtel, elle avait pu trouver la pilule du lendemain. Pour être tranquille jusqu'à son rendez vous avec le médecin, il était préférable de se protéger, mais ça se serait dire à Marcus qu'elle n'avait pas de contraception, ne se protégeant pas, elle ne voulait pas qu'il lui mette sur le dos une possible grossesse qu'il ne voudrait pas. Et puis si cela devait se faire, elle aviserait le moment venu. Tout était confus dans sa tête depuis qu'elle l'avait revu, mais encore plus depuis cette nuit.

Lorsqu'elle fut rentrée au bungalow, elle fut assaillie de questions par ses colocs. Elle leur raconta une partie de sa nuit, son histoire antérieur avec le jeune Butler et la proposition qu'il lui avait faite au sujet de vivre avec lui dans sa suite. Hors, elle n'était plus vraiment sûre d'elle à ce sujet. Les filles ne la poussèrent ni à rester, ni à partir, lui disant seulement que le choix lui appartenait. Et il fallait bien avouer, que c'était ce genre de propos qu'elle aimait entendre.

Après une bonne douche et une petite sieste réparatrice, elle s'était habillée pour aller à son déjeuner avec son père et son cousin. Ces quelques heures passés avec eux fut une bouffée d'air frais. Une bénédiction même. Plus tard, elle retourna chez elle et se reposa de nouveau car le soir même elle travaillait au bar de la plage.

Dans ses souvenirs, elle ne savait plus si elle avait dit à Marcus où elle travaillait habituellement. La première fois qu'ils s'étaient revus c'était au Havana. Dans un sens, ce n'était pas plus mal si il ne savait pas où elle était. Même si au fond d'elle elle avait envie de le revoir, un coté d'elle ne le voulait pas. Elle se savait faible face à lui, elle avait peur de succomber encore à son charme dévastateur.

Lily prenait son service à 17h jusqu'à 23h ce soir là. Elle était arrivée au bar de la plage comme à son habitude, un quart d'heure avant pour se préparer. Enfilant un maillot de bain aux couleurs local, un paréo autour de la taille et une fleur derrière l'oreille, elle commença son service avec sa collègue. Tout se passait bien, les vacanciers et autres festivaliers du coin arrivaient après leur journée plage ou pour d'autre, de leur balade à la foire. Les clients relous n'arrivaient que vers la soirée. Et ce soir là il y en avait pas mal. Un groupe d'hommes en voyage d'affaire assez bruyant et perturbateur, le genre d'hommes que la King voulait évité à tout prix. Sauf que, pour les servir les filles devaient se relayer. Et lorsque Victoria était occupée ailleurs, Lily devait s'y coller.

C'est ce qui arriva, à croire qu'ils faisaient exprès de commander plusieurs fois de suites, plusieurs boissons différentes, et de rajouter de quoi manger juste pour voir les filles aller et venir entre leur table et le bar.
La blonde arriva vers eux avec un plateau à la main, elle déposa leur commande et prit ce qui était vide. Lorsqu'elle s'apprêta à partir, un des hommes passa un bras autour de sa taille et la bascula sur ses genoux

-Hey ! Pas si vite ma jolie ! Tu veux pas boire un verre avec nous ?

Les autres riaient se régalant du spectacle alors qu'il tirait sur la bretelle du haut de son bikini pour découvrir son épaule. La blonde se raidi, et se redressa pour partir, mais l'homme en question la maintenait fermement

« Lâchez-moi ! »

-Pourquoi faire ? T'es là pour nous servir alors on attend bien plus de ta part qu'un simple verre, tu pourrais satisfaire chacun de nous non .. ce soir par exemple.

Attrapant son visage il l'obligea à tourner le sien vers lui pour l'embrasser. Lily, remonter et ne voulant plus se laisser faire, appuya le talon de sa chaussure sur son pied, ce qui eut pour effet de le faire lâcher prise. Elle en profita pour se relever et reculer

-Salope ! Tu vas me le payer !

Cria-t-il rouge de rage en se levant à son tour. Victoria stoppa ce qu'elle faisait pour venir soutenir la blonde qui avait besoin d'aide. En fait, c'est tout le bar qui se tut à ce moment là.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Dim 24 Juin - 20:27

Même s'il n'en paraissait rien devant sa troupe d'amis, Marcus n'était pas vraiment sorti pour faire la fête : la vérité était que le Havana où ils étaient passé en premier l'avait informé que Lily King n'y était pas serveuse régulière, mais juste en dépannage. Il avait donc fallu au jeune homme une excuse pour visiter les autres établissements alentours.
Il avait essayé de boire le moins possible, mais malheureusement, le contexte rendait sa couverture difficile, et il avait avalé assez de verres pour commencer à en ressentir les effets, ce qui ne l'enchantait pas, bien au contraire. Il avait besoin de tous ses esprits pour parler à Lily et la convaincre, et la retrouver sans que ses amis n'accentuent le scandale qu'ils avaient déjà causé.

Le hasard voulu qu'il entre dans le lieu de travail de Lily au moment où celle-ci se faisait importuner par un client trop familier, et le sang de Marcus ne fit qu'un tour. Malgré son taux d'alcoolémie qui lui valut de bousculer plusieurs chaises pour traverser la distance qui la séparait d'elle, le Butler fut à ses côtés en un temps record, et le coup qu'il lança à l'inconnu atteint parfaitement sa mâchoire, le mettant hors d'état de nuire sans plus d'efforts.
Il n'avait pas réussi à contrôler la puissance de son poing, dans l'état d'ébriété qu'il était, mais ses avocats lui assureraient surement de ne pas se voir ennuyer pour les blessures causées, dussent-ils faire un chèque à la victime, qui avait d'abord été agresseur, même si ce n'était pas lui qui avait subit ses attaques. La justice était parfois bien tordue, et Marcus se félicitait d'avoir toujours eu une équipe pour gérer ce genre de litiges à sa place - car mine de rien, beaucoup d'opportunistes cherchaient également des moyens de l'arnaquer.

    - J'croyais qu'on avait dit plus d'ennuis, bébé, sussura-t-il à son oreille, en la serrant contre lui. Il se fichait qu'elle n'en ait pas envie, ou soit fâché : il avait besoin de la tenir, de ce contact pour s'assurer qu'elle irait bien, dans ses bras désormais. Il faut qu'on parle, ajouta-t-il, en se retenant tout juste de l'embrasser, parce qu'il en avait très envie, mais qu'il savait le moment malvenu.


Et puisqu'il s'était déjà montré aux clients comme un chevalier servant dans les règles de l'art, il n'était plus à une photographie près pour confirmer son exploit et l'exposer sur les réseaux... Se moquant totalement de l'avis de ses amis, et du reste des témoins de son intervention, Marcus se baissa pour saisir la jeune femme sous les genoux, et la soulever de terre pour l'entrainer avec lui.

    - Pause obligatoire, confirma-t-il à Victoria, en passant devant elle, alors que la jeune femme ouvrait de grands yeux, ne sachant visiblement pas si elle devait contester cette décision qui ne venait pas directement de leur patron, ou pas. Je vous la rends dans un petit moment... Ou pas.


Il lui adressa un clin d'oeil charmeur, et un sourire amusé : les dernières Pina Colada qu'il avait ingurgitées lui rendaient la situation presque comique. Il traversa la pièce, se retrouva dehors, à l'air chaud du soir, et s'éloigna suffisamment des abords de la rue, se rapprochant de la plage, pour être tranquille. Enfin arrivé sur le sable, il reposa son beau fardeau, presque à regrets.

    - Il faut croire que tu as besoin de moi, Lily, déclara-t-il, soudain un peu plus sérieux. L'obscurité et le jeu des lumières qui éclairaient la scène rendait le décor romantique, et toute la silhouette de Marcus particulièrement sculptée et attirante... La King lui correspondait parfaitement, sexy dans son costume de service. J'ai bien réfléchi après ce matin, et je voulais m'excuser... L'idée qu'un autre ait pu... Bref, j'adore faire l'amour avec toi, et même si je suis pas prêt, je voudrai que tu me laisses une chance d'être celui qui peut-être te donnera un jour un enfant qu'on désire... J'aimerai qu'on essaye vraiment, si tu veux... Je veux dire, je suis prêt à être à toi, pour de bon, si tu... Enfin, si tu penses que ça peut marcher entre nous, cette fois.


Il n'avait pas du tout répété ce discours ainsi dans sa tête, qui lui tournait déjà à l'idée qu'elle puisse le rejeter, être effrayée par l'engagement ou lui rire au nez.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Dim 24 Juin - 21:29


Marcus & Lily

I've Got You Under My Skin


Ce genre de situation arrivait assez souvent, mais pas aussi virulente que ce soir. Ces hommes étaient assez puissant pour ce croire tout permis. En fait, ils se sentaient puissant dû à leur situation financière. Ils oubliaient juste que les femmes étaient aussi apte à se défendre. C'est ce qu'avait apprit Lily au fil du temps, et aussi grâce à Will. Elle n'en était pas au point de mettre un coup de poing comme venait de le faire .. Marcus !

La blonde écarquilla les yeux en voyant le Butler devant elle. Elle ne l'avait pas vu venir, ni entendu d'ailleurs. Ses oreilles bourdonnaient dû à la colère qui l'avait envahit. L'homme qui s'était permit des gestes déplacer envers elle, se retrouva au sol, balayant ce qu'il y avait sur la table sur son passage. Il maugréa en se tenant la mâchoire. Victoria était comme Lily : bouche bée, impossible de bouger.

Lily se retrouva dans les bras de son chevalier, toutes les personnes dans le bar se mirent à applaudirent et Victoria s'approcha de la table des fouteurs de trouble

-La maison ne tolère pas ce genre de comportement envers le personnel, vous êtes priés de quitter les lieux !

Le vigile qui était arrivé trop tard pour aider la demoiselle, vint aider les hommes à trouver la sortie.
Quant à Lily, elle respirait le parfum de son amant et surtout l'alcool que dégageait son halène. La demoiselle ferma les yeux, prête à reculer pour se détacher de son étreinte. Les battements de son cœur révélaient encore une fois l'effet qu'il avait sur elle, imbibé ou non. Il voulait parler, elle croisa les bras sur sa poitrine, pas prête à bouger mais lorsqu'elle fut soulever de terre, elle s'accrocha machinalement à son cou

« Marcus ! Lâche moi ! »

Décidément, les hommes ce soir lui en voulaient, mais il fallait bien avouer que celui qui la portait en ce moment, était le partenaire de ses rêves.
La blonde regarda Victoria qui était hypnotiser par le beau Butler, Lily sourit, il faisait cet effet aux femmes et c'était avec elle qu'il était.

« Désolée ! Promis je me rattrape plus tard » dit-elle à sa collègue tandis qu'elle s'éloignait d'elle.

Regardant le visage de son prince, elle ne savait pas trop si elle devait lui en vouloir, si elle était en colère, si elle était contente qu'il l'ait sauvé. Tout ça était mélangé en fait. Elle posa sa tête contre son épaule le temps qu'il l'emmène là où il voulait aller. Lorsqu'il la posa sur le sable, elle recula, ne voulant pas succomber et se jeter dans ses bras. Elle attendit juste qu'il parle .. ce qu'il fit.

Les mots du jeune homme étaient quelques peu embrouillés, la demoiselle ne savait pas trop ce qu'elle devait prendre en compte dans son flot de parole, la première chose qu'elle réussi à dire est

« Tu as trop bu Marcus, est-tu conscient de ce que tu dis ? Ce matin tu me demandes si je veux un enfant de toi, oui j'en veux un, je suis consciente que tu ne parles pas de maintenant mais dans l'éventualité où il y ait une suite entre nous, j'ai bien compris, et ensuite ? Tu pars dans des propos blessant sans connaître mon histoire. Maintenant tu reviens sur ce que tu as dis ce matin ? »

Elle était perdue, elle n'arrivait pas elle-même à remettre ses mots dans le bon ordre, à leur trouver un sens, était-ce l'alcool qui le faisait agir ainsi ? Elle espérait que non, car pour le coup, elle voulait y croire vraiment ce qu'il lui disait. Mais elle c'était faite avoir tellement de fois, que si elle passait à coté elle risquait de le regretter.

« Tu sais pourquoi je suis tomber enceinte ? Parce que certains soirs, quand il rentrait il était bourré, plus que toi en ce moment, et il me violait ne me laissant pas le choix, si j'osais bouger ou crier il me frappait. Trop blessée et fatiguée, il m'arrivait d'oublier ma pilule et un jour c'est tomber. Quand je lui ai dit, je pensais qu'il allait prendre cette grossesse comme un changement dans sa vie, mais non, il a voulu tuer le petit être qui grandissait en moi et il y est parvenu. Je comprends que tu aie pu penser que cet enfant était voulu, mais non, il ne l'était pas, ni de moi et encore moins de lui. Mais l'éventualité d'être mère est enraciné en moi depuis ce jour là. Oui je veux un enfant, si j'arrive à en avoir un un jour, et avec toi serait pour moi le plus beau jour de ma vie, mais je ne veux pas t'imposer quoi que ce soit si tu ne te sens pas prêt. »

Elle se souvint à ce moment qu'elle n'avait toujours pas prise sa pilule acheté dans la journée et qu'elle avait 72h pour la prendre, pour plus d'efficacité.
Lily regarda Marcus, reprenant sa respiration après avoir laissé jaillir à son tour son flot de parole. Il était beau à la lueur de la lune et aux lumières de la rue. Néanmoins, elle se rendit compte qu'il y avait encore un fossé entre eux

« Si tu veux qu'on avance ensemble, on doit parler, ouvertement, même si ça doit nous faire mal. »


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Lun 25 Juin - 3:23

Bien sur, il avait bu, et son discours ne faisait pas beaucoup de sens. Une grande tristesse l'envahit quand Lily reprit la parole pour l'accabler... Marcus n'avait jamais été quelqu'un de méchant, et il ne pensait pas spécialement mériter de reproches sur la façon dont il gérait des évènements qu'il n'avait jamais provoqué. Pire encore, il était désolé de voir que ce qu'avait subit Lily semblait avoir causé des traumatismes dont la guérison semblait au delà de ses compétences.
Il n'avait jamais rencontré une femme qui ait subit ce genre de sévices, et il ne savait pas s'il y avait quelque chose à faire, vraiment, pour la sauver, sans se sentir coupable dès qu'il oserait lui faire le moindre reproche. Il ne voulait pas pourtant croire que son passé l'avait à jamais éloignée de lui, sans retour. Et pourtant, son histoire était devenue tellement lourde à porter, qu'il n'était pas certain d'avoir les épaules pour l'aider : comment vivre avec l'image constante que la femme qu'il aimait s'était fait violer, et qu'elle était restée si longtemps avec un autre homme, qui la menaçait et la battait régulièrement ?
Marcus se sentait malade à cette pensée, et l'alcool ne facilitant surement pas les choses, il devenait de plus en plus nauséeux - un état dans lequel il ne s'était pas trouvé depuis des années, lorsqu'il ne connaissait pas encore ses limites. Mais la violence de la réalité l'avait frappé en plein estomac, et il devait faire des efforts presque surhumain pour ne pas fuir, juste parce que ç'aurait surement été la solution la plus logique et facile.

    - Tu me traites comme si j'étais un monstre parce que je n'arrive pas à accepter que tu ai pu endurer tout ça... Tu crois que c'est simple pour moi ? Répliqua-t-il, agacé lui-même d'être obligé de mettre des mots sur cette constatation honteuse, parce qu'il ne lui semblait pas légitime de faire sien un mal dont il n'était pas le sujet principal. On croit toujours que ceux qui ne sont pas les victimes directes n'ont pas à se plaindre ou à souffrir mais... J'aurais préféré encore que ce soit moi qui soit battu !


Et sachant la douleur qu'il ressentait devant ses révélations, il ne lui aurait surement rien dit, pas par orgueil, mais juste pour lui épargner cette culpabilité malsaine, ce malaise dont il ne savait pas quoi faire. Ce fantôme restait un obstacle entre eux, qui lui paraissait insurmontable en cet instant.
Il l'aimait pourtant, plus que lui-même, mais il n'arrivait pas à se résoudre à vivre avec ces souvenirs affreux qu'elle ne cessait d'évoquer, les brandissant comme une arme contre lui.

    - Si on avance ensemble, il faut surtout que le passé reste au passé... Gronda-t-il, en serrant les poings, incapable de maitriser la rage qu'il éprouvait pour cet homme qui avait détruit tout espoir pour Lily d'avoir un futur normal et heureux, il le comprenait à présent. L'homme qu'elle lui avait préféré, quand elle avait eu le choix. J'peux être patient, Lily, mais j'peux pas te partager, et j'peux pas prendre la responsabilité de ce qu'à faire ce Clyde, non plus.


Il voulait que cet individu croupisse en prison, que sa présence soit à jamais effacée des mémoires, que son existence ne soit plus jamais un problème qui pourrait venir gâcher leur futur. Mais la King estimait visiblement qu'il méritait de rester libre d'agir encore, de la poursuivre, dans l'espoir d'une rédemption... Et dans quel but ? Celui de le retrouver ?

    - J'ai pas de squelettes dans mes placards Lily, rien à avouer... Toute ma vie est affichée sur les réseaux, et je dois surement remercier le destin de m'avoir offert un parcours si enviable... Soupira-t-il, en réalisant bien que la blonde avait été la cause des seules bosses sur sa route par ailleurs tranquille, presque monotone tant elle était plate. Tu es l'unique femme que j'ai réellement aimé... Et j'ai jamais pu oublier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Mar 26 Juin - 18:47


Marcus & Lily

I've Got You Under My Skin


La jeune femme écouta attentivement le beau Butler. Elle soupira se pinçant l'arrête du nez. Prenant une profonde inspiration, elle ferma les yeux quelques instant, essayant de contrôler les tremblement de ses jambes. Elle se sentait mal, très mal. Elle ne savait pas comment gérer ce qui arrivait. Marcus était impuissant face à ce qu'elle avait subit, elle en était consciente, et c'était ça le problème. Elle ne voulait pas en arriver là, à entendre ses mots

« Arrête Marcus … tu n'es absolument pas un monstre. Jamais je n'ai pensé cela de toi. Au contraire » Elle rouvrit les yeux qu'elle leva sur lui pour regarder son visage éclairé par la lune « Je m'en veux .. et tu sais pourquoi ? Parce que je n'ai pas eu la force et le courage de le quitter .. parce que j'ai cru qu'il pouvait changé. Je suis responsable de ce que j'ai subis et je ne veux pas que tu t'en veuille pour ça. J'ai juste besoin de toi pour m'aider à aller mieux, à avancé comme tu l'as fais il y a dix ans. Quand mon cousin était parti et que mes parents m'ont emmenés en vacances, j'allais mal, et c'est là où tu es arrivé et tu as changé ma vie. »

Elle avança de quelques pas pour se rapprocher de lui, prenant ses mains au passage. Elle sentait encore cette boule se former dans sa gorge, les larmes lui monter aux yeux. C'était tellement difficile comme situation. Et pourtant, elle le sentait au fond d'elle qu'il fallait qu'elle s'ouvre à lui pour avancer et qu'il l'accepte avec ses démons. Pendant quelques secondes, elle eut le sentiment qu'elle pouvait le perdre de nouveau à cause de son passé

« Il faut que tu l'acceptes, mon passé fait parti de moi, que tu le veuilles ou non. Je suis désolée pour ce matin, je me suis emportée parce que cette histoire de bébé me tien à cœur. Et en parler avec toi c'est tellement irréel .. tu sais .. » Lily sentait que c'était le moment, elle se souvint aussi de ce que son cousin lui avait dit au repas au sujet de la mère de Marcus et des courriers qui n'étaient jamais arrivés. Elle voulait croire au fond d'elle que ce n'était pas ça, que Virginia n'était pas en cause, mais une partie d'elle avait peur d'entendre de la bouche de Marcus qu'il l'avait juste mise de coté car il ne voulait pas d'elle, tout était confus dans sa tête « Je me suis toujours demandé quelle serait ma vie si .. on était .. resté ensemble. Peut-être qu'on aurait déjà un enfant, qu'on serait marié, qu'on vivrait ailleurs. Il n'y aurait pas eut de Clyde. »

Pour la première fois, elle ne savait pas comment abordé le sujet. La veille, elle avait réussi avec du courage à lui en parler, hors, il ne l'avait pas entendu, perdu dans la contemplation d'une photo de Ashley avec un autre homme. Mais Lily avait besoin de savoir, elle avait besoin de comprendre. Elle lâcha les mains de Marcus et recula de nouveau, pour le regarder écoutant ses dernières paroles qui la laissèrent sans voix car elle jugea que c'était comme si il avait deviner ce qu'elle n'arrivait pas à dire. Se furent les mots qu'elle attendait pour aborder le sujet qui lui tenait à cœur. Cependant, elle ne s'emporta pas, restant calme, attentive à ses réponses et aussi, il fallait l'avouer, anxieuse de ce qu'elle allait entendre.

« Oublié quoi ? Notre histoire ? Pourtant c'est ce qu'il s'est passé, Marcus. Les lettres que je t'ai envoyés, celles qu'on devait s'écrire, toutes mes lettres sont restés sans réponses. Pendant deux mois, je t'ai écris deux fois par semaine, dans chacune de mes lettres je te disais que je t'aime, et aujourd'hui, j'ai peur que t'avoir ouvert mon cœur il y a dix ans, était une mauvaise idée. Si je suis comme tu le dis, l'unique femme que tu ais aimé, que c'est-il passé ? »

Son visage exprimait l'étonnement, mais aussi l'incompréhension suite aux paroles du Butler.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Mer 27 Juin - 20:59

Malgré l'alcool, Marcus parvenait à ressentir clairement le noeud qui lui broyait le coeur. Il n'avait peut-être pas les idées claires, et disait des choses d'une manière qu'il n'aurait probablement pas due, mais au moins, elles étaient posées, comme des panneaux de signalisation, devant la route qui les attendait peut-être s'ils décidaient de continuer ensemble. Trop de doutes et de non dits posaient encore des obstacles entre eux, qu'ils leur fallait surmonter ou fuir, encore une fois, selon leurs estimations de la valeur de leur relation.

    - Mais ça me semble tellement de responsabilités, maintenant, avoua-t-il. Il se sentait fatigué d'avance de voir que Lily pensait toujours à lui, et le laissait influencer son présent, alors qu'il était là, en chair et en os, prêt à lui donner... Tout ce qu'elle voudrait, sauf si elle voulait moins que cela. Il ne voulait pas se contenter d'être toujours celui vers qui elle venait trouver de l'aide, avant de l'abandonner, quand lui avait besoin d'elle. Il ne la blâmait pas de l'utiliser, puisqu'il lui en donnait l'occasion, mais il refusait seulement de se laisser faire, cette fois, jusqu'au point de non retour, où elle le détruirait. Je dois penser à moi, tu comprends...


Il s'en voulait d'être égoïste, mais il le voyait presque comme son unique façon de survivre. Elle avait une manière de l'attirer à elle qui n'était surement pas saine, puisqu'elle n'était pas entièrement réciproque. Elle le sentait sans doute, elle le savait, et en profitait : elle tenait son coeur entre ses jolis doigts, et n'avait presque eu qu'à les claquer pour qu'il brise son engagement, et bouleverse déjà toute sa vie. S'il l'avait fait en premier pour lui, parce qu'il avait compris qu'Ashley n'était pas celle qui le rendrait heureux, il l'avait fait indirectement pour elle, parce que sa présence lui rappelait la valeur de ses sentiments.

    - Il y aurait surement eu un autre... Soupira le beau Butler, quand la King commença à imaginer ce qu'aurait été leur destin. Il ne tenait pas à s'aveugler d'illusions : si elle était partie tôt pour rencontrer Clyde, elle l'aurait aussi trompé plus tard, avec un Jake ou un Greg, peu importe. Si seulement... Tu pouvais...


Il lâcha ses mains, puisqu'elle s'écartait encore, et secoua la tête. Décidément, l'alcool ne le rendait pas toujours gai, ou ses effets commençaient à retomber. Si seulement elle pouvait l'aimer, autant que lui le faisait, depuis le premier jour, au point de vouloir faire passer son bonheur avant le sien. C'était pourquoi il n'avait pas insisté, ne l'avait pas poursuivie : il espérait qu'elle avait pris la bonne décision de le laisser pour aller vers d'autres aventures. Et il n'était pas du genre à apprécier le rôle de boulet.
Il ne lui avait souhaité que du bien en abandonnant tout espoir.

    - N'importe quoi, je n'ai jamais reçu de nouvelles de toi après ces vacances... Déclara-t-il avec une certaine hargne, sur la défensive. Qu'inventait-elle pour se justifier ? Essayait-elle de le manipuler ? Il avait reçu des centaines de lettres par la suite, de filles plus belles, intelligentes, et disponibles. Pas une de celle qu'il attendait. Qu'elle dise la vérité signifiait forcément qu'une autre mentait, abusait de lui, et cette prise de conscience le secoua tout entier. C'est pas possible !


Ebranlé par des émotions étranges et indésirables, Marcus sentit son estomac se retourner. Il eut juste le temps de faire quelques mètres pour s'éloigner d'elle, et les conséquences de son marathon de Pina Coloda le rattrapa : il se pencha brusquement en avant, et vomit dans le sable, comme le dernier des fêtards débiles du Havana.
Les spasmes terminés, il se laissa tomber à genoux, des larmes coulant sur ses joues, pleurant sans bruit comme un petit garçon qui vient de se faire mal et a déjà enregistré qu'il ne fallait pas montrer ses faiblesses, tout homme massif qu'il était, ses larges épaules tremblant sous les sanglots.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Jeu 28 Juin - 21:46


Marcus & Lily

I've Got You Under My Skin


La discussion qui avait lieu en ce moment allait soit être bénéfique, soit être catastrophique et pour l'un et pour l'autre. Pourtant, Lily le sentait, c'était le bon moment. Malgré l'état dans lequel se trouvait Marcus, elle ne savait absolument pas si il se souviendrait de ses paroles le lendemain. Mais il fallait l'avouer, c'était lui qui était venu la chercher et qui entamait ce dialogue.
Elle espérait à travers ses paroles, qu'il prenne conscience que son passé n'influencerait pas sur son avenir, leur avenir. Mais le jeune Butler n'avait pas l'air de le voir de cette manière. Pourquoi se sentait-il responsable de ce qu'il n'avait pas fait ? En fait, c'était étrange car il agissait comme si le passé de la King allait avoir une incidence sur leur avenir. Mais non, elle était certaine qu'au contraire, il ne pouvait que lui faire du bien et l'aider à avancer, avec lui. Ensemble.

La blonde restait stupéfaite par les propos de Marcus. Elle ne savait pas quoi dire, quoi répondre. Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ? Quelles responsabilités ? Incapable de sortir un mot de sa bouche, elle resta à l'écouter, essayant de comprendre. Elle avait l'impression qu'elle ne faisait que ça, chercher dans les phrases du brun le sens de chaque mots. Le problème était que certaines de ses paroles avaient une connotation qu'elle n'entendait pas forcément de la manière dont il voulait le dire. Par exemple, lorsqu'il lui dit qu'il devait penser à lui, le cœur de Lily se déchira en mille morceaux. Pour elle cela signifiait qu'il voulait avancer seul, que le vécu de la blonde était un lourd fardeau à porter, pour lui. Car pour elle qui l'avait vécu, subit, c'était comme si elle ne le vivait pas certaine nuit, comme ce matin. Non, ses cauchemars n'étaient pas un lourd fardeau à porter peut-être. Il était égoïste à cet instant, en fait, elle ne le connaissait pas vraiment et le découvrait entre hier et maintenant.

Le cœur de la blonde venait de se briser, elle porta la main à son cœur, sentant une atroce douleur tendre les muscles de son corps. Elle vacilla légèrement. La bile lui monta à la gorge. Elle revivait ce qu'elle avait vécue encore une fois, par le passé. Lorsque Marcus avait eut ce qu'il voulait et qu'il la laissait. Sauf que cette fois, il lui disait. Elle devenait une trop grande responsabilité. Voilà.... Tout simplement.

Elle n'entendait plus rien, ne voyait plus rien. Les bourdonnements de ses oreilles étaient si stridents que des larmes vinrent lui brouiller la vision, maintenant il ne la croyait pas pour les lettres. Donc pour lui elle était une menteuse aussi. La blonde recula, voulant s'éloigner de lui. Le cœur détruit par les mots du Butler. Elle s'en retourna pour partir au moment où lui parti vomir. Lily s'arrêta quelques secondes, ne sachant trop que faire. Oui il avait bu, savait-il vraiment ce qu'il disait ? Et si au final il viendrait à regretter, devait-elle réagir trop vite pour finir par avoir des regrets et le perdre pour de bon cette fois ? Le mieux était d'attendre qu'il dessoûle et d'avoir de nouveau cette discussion lorsqu'il irait mieux.

Cependant, malgré l'envie de partir, elle ne le fit pas. Jugeant cela assez humiliant pour le jeune héritier, la blonde repéra non loin les douches à l'air libre. Elle défit son paréo et s'y dirigea pour le tremper d'eau clair. Se retrouvant juste en maillot de bain, en pleine nuit étoilé, elle revint vers lui. Levant ses pieds chaussés de chaussures compenser, l’ascension était assez périlleux et délicat jusqu'à lui. Elle s'accroupit tout en lui tendant le tissu mouiller. N'ayant pas remarquer jusque là l'état général du jeune homme, elle parut surprise en le voyant pleurer

« Hey … Marcus … qu'est-ce qu'il se passe ? »

Le fait de boire faisait pleurer les filles, ça arrivait, mais les hommes et surtout lui...c'était étrange et elle ressentie une peine profonde.
La blonde s'attela à lui nettoyer la bouche. Sentant toute sa colère et sa rancoeur quitter son corps, à cet instant, elle ne voulait que réconforter son bel amant, n'aimant pas le voir dans cet état déplorable. Doucement, elle essuya ses joues et essaya de l'aider à se remettre debout

« Viens, on va s'asseoir … aide moi s'il te plaît »
Dit-elle en le soulevant autant qu'elle pu avec le peu de force qu'elle avait, le prenant sous les aisselles « Je ne sais pas ce que tu as mais je n'aime pas ça Marcus »

Combien de fois l'avait-elle aidé depuis qu'ils s'étaient revus ? Trois fois au moins, entre la soirée au Havana, la soirée de ses fiançailles ratés et ce soir, elle secourait son amant pour au final être celle qui avait besoin d'être secourue.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Ven 29 Juin - 5:18

Marcus était perdu, et il n'arrivait pas à savoir s'il s'agissait des effets de l'alcool, ou des révélations de la blonde. Ce qu'impliquait ses propos était trop... Dur à envisager. Si elle avait écrit, quelqu'un avait forcément intercepté ses lettres : un courrier pouvait se perdre, mais surement pas plusieurs, et toujours de la même personnes, alors que celui de toutes ses groupies trouvait bon port. Le Butler avait trop peur d'envisager cette version de leur histoire, car elle signifiait qu'il avait souffert par la faute de quelqu'un, que tous ses doutes concernant la King n'avaient jamais été justifié... Qu'il aurait pu être heureux, depuis des années.
Qu'elle l'aimait, aussi, probablement, véritablement, et qu'elle aussi avait du faire face à un silence incompréhensible et douloureux... Et peut-être était-ce le pire, qu'elle ait pu avoir mal par sa faute, indirectement, alors qu'il avait toujours cru l'inverse, et que sa seule consolation avait été de penser qu'elle l'avait quitté par choix, pour faire ce qui était le mieux pour elle.

    - Rien, je... Commença-t-il, sans savoir vraiment quoi lui dire. Se précipiter encore ne pouvait surement qu'empirer la situation, s'il n'avait pas le coeur net, s'il n'avait pas de réponse claire. Je n'aime pas ça non plus, grogna-t-il, sans oser la regarder.


Auraient-ils pu s'éviter tous ces doutes ? Qui avait pu s'opposer à leur bonheur ainsi, avec tant de méchanceté ? L'image de sa mère s'imposa un instant à l'esprit de Marcus, mais il l'en chassa aussitôt : non, il ne pouvait pas croire que Viriginia puisse volontairement gâcher sa relation, alors qu'elle avait été témoin de chaque sourire que Lily lui avait causé, et des étoiles qui brillait dans ses yeux quand elle était à ses côtés. Marcus avait toujours sous-estimé le pouvoir de la jalousie, étant complètement étranger à ce sentiment lui-même.
Jamais de sa vie il n'avait envié quelqu'un d'autre, puisqu'il avait toujours bénéficié du meilleur, ou tout fait pour obtenir l'objet de ses désirs... Seul Lily avait été un échec, et pourtant, même dans ce cas, il avait abandonné le combat en lui souhaitant de trouver quelqu'un, qui serait à l'opposé de ce qui était finalement advenu.

    - Tu as écrit ? Répéta-t-il, un peu hagard. Je n'ai reçu aucune lettre, alors que j'en ai envoyé des dizaines. Tu ne voulais juste plus de contact, alors j'ai arrêté. Je ne voulais pas te harceler, puisque tu ne répondais pas. Tu étais sensée être heureuse sans moi.


C'était sa vérité, celle qui l'avait aidé à tenir... Si c'était faux, toute sa vie depuis avait été un terrible mensonge. Il ne pouvait pas l'accepté, et son corps entier se rebellait contre cette évidence. Son esprit allait au plus simple, c'est à dire la crédibilité de Lily.
Elle s'était assise auprès de lui, et semblait sincère... Mais comment être sur qu'elle ne le manipulait pas, comme tant de femmes avaient l'habitude de le faire, apparemment ? Marcus lui jeta un regard interrogateur, hésitant.

    - Je crois que j'ai besoin... De réfléchir, finit-il par conclure, en se levant, tant bien que mal, en titubant un peu. Il fallait qu'il rentre. Qu'il dorme, qu'il se vide la tête. Qu'il fasse du sport. Puis qu'il décide d'agir, de la manière la plus affreuse qu'il ait jamais imaginé, faire ce qu'il n'avait jamais pensé accomplir de sa vie : confronter sa mère. Dans cette bataille, il devrait être seul. Je crois qu'il vaut mieux que je sois seul cette nuit.


Ce n'était probablement pas la meilleure solution de lui faire encore payer si elle était innocente dans cette histoire depuis le début, mais Marcus n'était plus en état de prendre une décision cohérente.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Sam 30 Juin - 16:56


Marcus & Lily

I've Got You Under My Skin


Des clients imbibés d'alcool était le quotidien de la blonde, sauf que, elle ne les aidait pas à sortir du bar. Pas comme elle le faisait avec Marcus en ce moment. Avançant tant bien que mal, le jeune Butler appuyé contre son épaule, elle le maintenu jusqu'au banc qui se trouvait non loin des douches. Elle l'aida également à s'y asseoir et le cœur serré, elle le regarda quelques secondes pendant qu'il parlait. Pouvait-elle lui en vouloir de profiter de ses vacances, de sa jeunesse, de la vie ? Non, elle ne le pouvait pas. Elle n'était ni sa mère, ni sa femme. Marcus était en âge de prendre seul des décisions responsable ou non. Demain il aurait tout le temps de réfléchir à ce qu'il avait fait ce soir, tant qu'il prenait conscience du mal que cela lui faisait était un signe qu'il commençait à se sentir mieux après avoir vomi.
Lentement, elle prit place à coté de lui sur le banc, frotta ses mains sur ses cuisses nues et resta silencieuse le regard porté au loin sur la mer reflétant la lune.

« Oui » Lui dit-elle en réponse à sa demande. Elle le regarda en inclinant la tête et écouta la suite, son cœur se serrant au fur et à mesure de ses mots, encore, mais pas pour les mêmes raisons « Mon Dieu .. Marcus … si tu savais … j'ai attendu désespérément un retour. j’ai cru que tu avais ... » elle devait être sincère dans ses paroles sinon elle s'en voudra. C'est avec des larmes dans les yeux qu'elle reprit sa contemplation sur la mer «  J'ai pensé que comme on avait coucher ensemble tu n'avais pas aimé ou que tu avais eut ce que tu voulais et que je n'étais pas assez bien pour toi. » Honteuse, elle baissa les yeux sur ses mains tout en se passant la langue sur les lèvres pour y récolter les larmes salés venant de ses joues « j'ai voulu reprendre contact via les réseaux sociaux et je t'ai vu avec des filles, tu avais l'air heureux, souriant, bien .. je me suis effacée de ta vie pour que tu continu sans moi... Je suis désolée ... » Elle se sentait mal, elle avait mal de ne pas avoir fait ce qu'elle aurait dû il y a dix ans. Mais les propos du brun sur ses courriers envoyés la surprirent. Elle releva la tête, de l'interrogation dans ses yeux humides « Quoi ? Je n'ai reçu aucunes lettres de ta part … Pourquoi ?  Je ne comprends pas qui aurait pu prendre ces lettres ? Quel intérêt ? » Ses parents ? Sa sœur ? Impossible, ils appréciaient Marcus et la preuve en était encore par le cadeau que son père lui avait fait. Non, ça ne venait pas de là. Et puis les mots de Jayce revinrent dans son esprit « A mon avis sa mère les a interceptées. T'as jamais regardé Cruel Intentions ? » Cette révélation lui coupa le souffle. Elle n'en dit rien à Marcus, ne pouvant prouver que cela pouvait venir de sa mère. Mais la question, même si c'était vrai : Pourquoi ?

« J'ai été malheureuse sans toi » Conclut-elle dans un souffle avant de fondre en larmes.

La King cacha son visage dans son paréo humide, elle se laissa aller à pleurer jusqu'à ce qu'elle sente Marcus se lever. Il partait, elle n'avait pas la force de le retenir, de toute façon, elle n'avait pas prévu de passer la nuit avec lui. Et les révélations faites ce soir n'allaient aider à arranger les choses. Elle le sentait, s'était sûrement la fin d'un début court mais intense.

Lily ne sait pas combien de temps elle resta assise sur ce banc, ce sont des voix s'approchant qui lui firent lever la tête. L'air perdu, elle se leva à son tour et commença à revenir vers le bar.
Sur son chemin elle croisa des visages familiers, elle se souvint qu'ils étaient à la soirée des fiançailles de Marcus et Ashley, l'un d'eux l'interpella

-Hey ! J'te connais toi ! Il est où not'pote Marcus ?

« Heu .. il est rentré, il me semble, bonne soirée » Dit-elle, hésitante et ne voulant pas s'attarder avec eux, elle continua sa route

-Joli ptit cul tu trouves pas ? Tu crois que Butler il se l'est tapé ? P'tain il se tape les meilleures le gars, ché pas comment il fait !


Ceci acheva la King qui accéléra le pas pour rentrer au plus vite au bar, travailler un peu lui ferait le plus grand bien.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hola, Mi nombre es
Invité
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus Mer 4 Juil - 20:40

Cette discussion avait finalement amené trop de surprises pour le Butler, qui les prenaient comme autant de chocs. Lily avait l'air tellement sincère... Son coeur se broyait dans sa poitrine à la voir ainsi, son visage tourné vers lui, suppliant presque des yeux qu'il la croit.
Et pourtant... C'était trop risqué. Il y avait encore tellement de variables inexplicables, et de doutes... Et il y avait ce souvenir effroyable, celui du moment où il avait abandonné, et cessé d'y croire, arrêté d'attendre ses lettres. Il ne pouvait prendre le risque de revivre ce genre d'émotions, car il ne savait pas s'il surmonterait la douleur, cette fois. Et ces grands yeux bleus, magnifiques, levés vers lui dans l'attente de son pardon, étaient ceux qui l'avaient mis au sol tant d'années avant, comme jamais plus il ne s'était laissé blesser.
Les mots de Lily étaient autant de coups de couteaux qui le tourmentaient, et il n'avait qu'une envie, car il était incapable de les encaisser, de les accepter : fuir. Ce fut donc ce qu'il fit, avec difficulté, une sorte de courage malsain, ou de lâche nécessité. Il ne se retourna pas, pour ne pas céder, ne pas avoir à affronter sa faiblesse envers la jeune blonde, pour qui il se surprenait à vouloir craquer encore, et lui offrir bien plus qu'il ne pouvait endurer de perdre.
A peine s'était-il éloigné qu'il composa le numéro de sa mère, qu'il connaissait par coeur malgré l'enregistrement sur son iPhone. Il voulait savoir où elle était, qu'importe l'heure, puisqu'il devait impérativement lui parler, lui poser quelques questions... Il ne pouvait pas envisager d'explications qui le satisfassent et voulait entendre sa mère le rassurer, lui dire que toutes ces années n'avaient pas été qu'un lot de mensonges.

    - Maman, est-ce que Lily m'a écrit des lettres ? Demanda-t-il dès que la voix endormie de Virginia se fit entendre à son oreille. Elle dit qu'elle a écrit, et je n'ai jamais rien reçu. Alors que je lui en avais envoyé plusieurs sans réponses.
    - Lily ? Questionna la veuve, qui cherchait à gagner du temps, comme si elle ne voyait pas immédiatement de quelle demoiselle son fils parlait. Je ne comprends pas de quoi tu me parles mon chéri. Nous verrons cela demain à tête reposée.
    - Lily King, je te parle de Lily King, bien entendu, s'agaça le jeune homme pour la première fois contre sa génitrice, ou presque, fatigué, épuisé même par tout les quiproquos et les malentendus. J'ai besoin de savoir si tu sais quelque chose... Qui était notre facteur, à l'époque ?
    - Mais je ne me rappelle plus, enfin, Marcus ! S'énerva aussi la femme qui sentait le vent tourner dans la mauvaise direction. Qu'est-ce qui t'arrive à la fin ? Le principal c'est que tu as retrouvé cette demoiselle, maintenant, et que son père t'a proposé un excellent poste... Le destin a des voies mystérieuses, tu sais.


Evidemment, comme toutes bonnes américaines qui se respectaient, Virginia allait régulièrement à l'église pour prier une entité à laquelle elle n'était pas trop sure de croire, mais dont l'évocation aidait son argumentation de temps en temps.
Le Butler était sans voix, toujours tétanisé par les portes qui s'ouvraient peu à peu dans son esprit, et qu'il ne voulait surtout pas emprunter. Il se souvenait très bien avoir confié ses propres enveloppes à Virginia, pour les remettre à la poste. A quel endroit du cheminement s'étaient-elles égarées ?

    - Marcus, mon grand, va te coucher, c'est plus que l'heure, Conclut l'héritière d'une colossale fortune, et d'un enfant que le monde lui enviait, et qu'elle ne comptait pas laisser lui échapper. Je vais me rendormir, je ne suis plus assez jeune pour supporter ce genre de mélodrames, tu vas me tuer, chéri. Repose toi, et oublies cette histoire ridicule.


Et elle raccrocha, laissant Marcus complètement perdu, cherchant, hagard, l'hôtel où il pourrait se obéir aux ordres maternels, et se coucher. Devait-il savoir, après tout ? Ou avancer, sans creuser dans les horreurs qui visiblement s'étaient entassées dans son passé ?
Il ne savait plus, et sur cela, les mères avaient toujours raison.
Revenir en haut Aller en bas


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus

Revenir en haut Aller en bas

I've Got You Under My Skin [11/03 soir] feat: Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sammy Davis Jr. "I've Got You Under My Skin"
» The Cranberries - Beneath the skin: live in paris
» American skin (41 shots)
» Buddy Guy - Skin Deep
» Nick Drake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: ღ Vamos a la playa :: Plages et criques
-