AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

30/03 Lullaby [Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 4 Juil - 13:36

Le truc cool ici c'était que les plages étaient magnifiques, je m'en lassais jamais. Autant le matin très tôt pour aller courir que le soir au moment du coucher de soleil. Les paysages me fascinaient. Par contre je n'étais pas un grand amateur des périodes bondées de monde. Déjà je détestais la foule, assez bizarre pour un pilote pro mais j'aimais bien mon calme et en plus devoir supporter les cris des mioches me rendait dingue.

Sans déconner, mon chien était mieux éduqué que ces gamins, je trouvais ça pitoyable. Donc quand j'allais à la plage pour me baigner j'y allais en fin de journée genre 18h30- 19h. J'avais eu une journée typique: sport, détente, sport, détente. Ok j'étais dans un paradis pour ma convalescence mais je ne vivais pas non plus une vie bling bling.

La journée touchait à sa fin et avant de me préparer pour sortir un peu, je décidais d'aller piquer une tête dans la mer pour me rafraichir. C'est donc avec un look typique de touriste ( tong et short de bain) et armé de ma serviette de plage que j'allais vers ce lieu si reposant quand tous les nuisibles en étaient partis.

J'installais la serviette, posais mes tongs et allais me baigner. Je pense que pour moi c'était le meilleur moment de la journée. Mon corps pouvait enfin se détendre et ça ne lui faisait pas de mal car je le sollicitais beaucoup en ce moment. Je me mis en position très fatiguante de la planche et je fermais les yeux un instant pour me détendre. Je nageais un peu et puis je remontais vers la plage et m'allongeais sur ma serviette pour profiter des derniers rayons de soleil.

Je ne pensais pas bronzer car j'étais du style blanc...la honte pour un californien. Je zieutais mon tel comme d'hab des sms, des appels auxquels je ne répondais pas. Je restais là allongé à ne rien faire, pour moi c'était ça le luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Jeu 5 Juil - 14:09



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Journée de repos... La première depuis deux longues semaines. Je n'ai pas dû supplier Mila pour l'avoir, elle me l'a donné sans que je demande en fait. Il y a un peu moins de monde au bar ces derniers jours, rien de grave, donc autant en profiter. C'est donc bien décidée à profiter de cette belle journée ensoleillé, que j'ai posé les pieds au sol ce matin. Je vis dans un petit appartement typique de La Havana, en plein centre ville et assez près du bar. J'aime cette ville et ses couleurs... A chaque pas que je fais dans les rues, je ne peux pas m'empêcher de me dire que je me sens bien et que j'ai énormément de chance d'être ici.

Aujourd'hui, je dois retrouver une amie qui travaille au complexe hôtelier. On s'est donné rendez-vous à la plage, comme presque à chaque fois qu'on doit se retrouver d'ailleurs. J'aime beaucoup cet endroit... avec les criques, on dirait un endroit tout droit sorti d'un roman d'aventure... Après avoir enfilé mon maillot de bain et une petite robe légère, je file direction la plage. L'heure est déjà bien avancée et il me faut de longues minutes pour rejoindre le point de rendez-vous. Une fois sur place, je jette un coup d'oeil autour de moi pour tenter de voir si je la trouve mais elle n'est toujours pas là... D'ailleurs, c'est plutôt étrange parce qu'elle est du genre ponctuelle. Je laisse échapper un soupir et c'est à ce moment là que mon téléphone émet quelques vibration pour m'indiquer l'arrivée d'un message. Je le sors de mon sac et j'affiche une moue déçue lorsque je m'aperçois que c'est mon amie qui m'écrit qu'elle ne pourra pas venir puisqu'elle doit remplacer quelqu'un. Flûte, pour une fois que j'ai une soirée de libre... tant pis, je vais en profiter toute seule.

Je marche dans le sable, les pieds nus, à la recherche d'un petit coin pour profiter des derniers rayons du soleil. La plage est plutôt calme ce qui est plutôt appréciable en fait. Il ne me faut pas longtemps pour trouver LE coin où m'installer. Un homme est déjà là et je fais en sorte de me mettre à bonne distance pour ne pas empiéter sur son territoire. Je n'ai pas du tout envie de me prendre la tête... J'installe ma serviette et je retire ma robe. J'attrape mon mp3 et je met les écouteurs en place avant de lancer la musique. Allongée sur le dos, je ferme les yeux derrière mes lunettes de soleil. A ce moment là, je n'ai pas encore remarqué que l'homme présent un peu plus loin, je le connais...

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Ven 6 Juil - 18:50

Je n'ai pas vu la jeune femme arriver, ça aurait été difficile en ayant les yeux fermés. Je finis par les ouvrir car je sens que je m'endors, par réflexe je prends mon téléphone. J'essaie vraiment de déconnecter mais c'est difficile. Comme d'hab des sms, des appels en absence. Le doc m'avait pourtant dit de me reposer autant physiquement que mentalement car l'accident avait été violent, mais comment couper du monde quand on est une figure connue? Je dois rentrer des comptes à mon patron. Bien sur qu'il ne me harcèle pas, je suis déjà champion avec son écurie mais par respect je ne dois pas disparaître.  D'ailleurs je vois qu'il a appelé, plusieurs fois , ça doit être urgent.

Je me redresse et tente de l’appeler, rien ne passe, je regarde pourtant j'ai du réseau. Je re essaie une nouvelle fois et rien...rah putain d'Iphone de merde.  J'en voulais pas moi de leur bouse là mais pas le choix car Apple est un sponsor donc faut que j'en ai un et surtout que je montre que j'en ai un.  Allez Alek respire et essaie, et re niet là ma claque, le tel se tape un vol plané et atterrit dans le sable. Je me lève et vais le ramasser car là il est proche de se noyer, et d'ailleurs moi faut que je calme ces crises de violence et de colère. Finalement aller voir un psy comme me l'a conseillé ma physio n'est peut être pas une mauvaise idée.

En le ramassant je vois une jeune femme allongée sur le sable. Ah peut être que je pourrais utiliser son téléphone. Je m'approche et je vois qu'elle a des écouteurs dans les oreilles, merde, pas simple pour attirer son attention.  Je remarque aussi qu'elle a un très beau corps, mais sur le coup c'est pas vraiment ça qui m’intéresse.  Donc pour qu'elle percute que je suis là sans devoir faire trop de bruit je me met entre elle et le soleil pour lui faire de l'ombre. Quand elle réagit enfin et enleva ses lunettes pour voir pourquoi tout à coup elle avait de l'ombre, je lui souris.

"Désolé de vous priver de la chaleur du soleil, mais auriez vous un téléphone? Je dois passer un appel urgent et mon téléphone est allé dire bonjour aux poissons."

Bravo Alek ..belle entrée en matière...c'est fou comme j'avais beaucoup de mal à communiquer avec les gens dès que je sortais de mon milieu professionnel.  La chance que j'avais c'est que c'était une femme et que donc il y avait peu de chances qu'elle percute qui je suis. Même si j'ai fais quelques photos pour jouer le mannequin, je n'étais pas non plus une star de ce monde et donc souvent les femmes mettaient un moment à me calculer quand je n'étais pas dans un event officiel.

D'ailleurs en parlant de reconnaître les gens , moi j'étais à mille lieux de reconnaître Charlie. Faut dire qu'on ne s'était pas vu depuis au moins dix ans voir peut être plus. Pour moi je demandais juste de l'aide à une très belle touriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Dim 8 Juil - 15:32



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Bronzage et farnient... allongée sur ma serviette, les yeux fermés derrière mes lunettes de soleil, je profite du beau temps, de la chaleur et du calme pour me détendre. Ce qu'il y a de bien en fin de journée c'est que les plages sont un peu moins noires de monde et c'est beaucoup plus supportable. Les genoux remontés, je bat le rythme de la musique avec mes pieds. Je suis dans mon monde, dans ma bulle et rien ni personne ne réussira à me faire sortir de mon petit cocon. D'ailleurs sans même m'en rendre compte, je me met à fredonner quelques paroles de la chanson que je suis en train d'écouter.

Ma tête bouge doucement au rythme de la musique... Je finis par ouvrir les yeux derrière mes lunettes de soleil et du coin de l'oeil, je vois que l'homme qui est installé près de moi semble vivre un léger désagrément avec son portable. Je n'ai pas compris pourquoi et je ne cherche même pas à comprendre comment le téléphone s'est retrouvé dans l'eau. En fait, à ce moment précis, ce n'est pas la chose qui m'interpelle le plus. J'ai l'impression étrange de connaître cet homme et je n'arrive pas à me rappeler d'où je peux le connaître. Bref, je ne m'y attarde pas plus longtemps, de toutes façons, ça me reviendra quand j'arrêterai de chercher, j'ai toujours fonctionné comme ça. En plus je suis du genre à me souvenir des gens que je croise donc je finirai par me souvenir de lui...

Je m'apprête à de nouveau fermer les yeux lorsque quelque chose me cache le soleil. Je laisse échapper un soupir avant de relever mes lunettes juste pour voir ce qui peut me cacher le soleil. J'hausse un sourcil quand je me rend compte qu'il s'agit du lanceur de téléphone. Il me demande si j'ai un téléphone et je ne peux pas m'empêcher de sourire quand il me dit que le sien à dit bonjour aux poissons. Sans rien dire, je me redresse et j'attrape mon portable dans mon sac avant de le lui tendre.

- Par contre, le mien n'est pas du genre à apprécier les vols planés dans l'eau.

Je lui fais un clin d'oeil tout en retirant un écouteur de mes oreilles. Je dois avoir l'air d'une folle parce que je le fixe depuis pas mal de secondes et si il est mal luné, je ne lui en voudrai pas si il le prend mal. Mais avant de me faire engueuler, je préfère juste préciser, au cas où...

- Je suis désolée mais j'ai l'impression de vous avoir déjà vu...

Par contre, j'espère qu'il ne va pas penser que je suis en train de le draguer parce que loin de moi cette idée !

code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Dim 8 Juil - 19:32

Je suis soulagé qu'elle accepte de me passer son téléphone car je dois vraiment appeler mon boss. Je ne pense pas qu'il va me virer si je n’appelle pas mais par contre me passer un savon, ça c'est sûr et certain. J'ai beau deux titres, et plusieurs victoires, passé la trentaine, pour lui je reste le gamin qu'il a engagé quand j'avais quinze ans. Je souris à la jeune femme en prenant son téléphone.

" Ne vous en faites pas, je ne fais pas de mal aux Samsungs et puis vous êtes déjà sympa de me le passer."

Ouais j'avais reçu une bonne éducation donc je ne cassais pas les affaires des autres. Sauf les voitures de mes concurrents quelques fois. Quand elle reprit la parole pour parler, je me raidis d'un coup mal à l'aise. Merde...c'était pas bon ça. Moi qui voulais passer incognito ça semblait râpé. Ceci dit, elle restait calme donc ça ne devait pas être le genre groupie à se mettre à hurler ou autre truc taré du genre. Je détestais ces personnes...c'est vrai quoi...j'étais normal pas besoin de hurler.

"J'ai un visage banal c'est pour ça, encore merci pour le téléphone, je vous le rend dans cinq minutes."

Visage banal ce n'était peut être pas la meilleure excuse de l'année mais qu'importe. Je m'éloignais mais pas plus loin que ma serviette, pour pas qu'elle croit que j'y carrotais son téléphone. Je composais donc le numéro de mon boss que je connaissais par cœur. Comme je le pensais, je n'eu à attendre que deux sonneries et il décrocha.

"Salut..." Je sentis son hésitation car il ne connaissait pas le numéro.
"Salut, c'est Alek"
"Ne me dis pas que tu as encore explosé ton téléphone Alek...tu sais combien ça coute ces trucs? "
"Je sais, trop cher pour la merde que c'est, j'ai pas de réseau sur la plage, à deux pas d'un très gros complexe hôtelier."
"C'est notre sponsor Wilson."
"Balek faut en changer je pense, bref tu m'appelais pour? "
"Ben savoir comment tu allais tête de noeud, ok le championnat est mort cette année mais faut que tu penses au retour et j'ai peut être une surprise pour toi mon canard."
"Alors je reprend ma masse musculaire dans les jambes, je suis suivi par des coachs d'ici par contre pour le poignet se sera plus long. D'après le doc qui est venu j'en ai encore pour au moins 3 mois et là je serais à nouveau direct prêt à remonter dans le baquet pour des courses. J'ai repris le cardio, muscler la nuque et je me suis fais installer un mini simulateur dans la suite pour m'entrainer. "
"Bien que des bonnes nouvelles, tu nous manques à tous et aussi à ta voiture mais comme je l'ai dis, normalement en aout prochain je vais organiser une journée échange de baquets entre ceux de la F1 et vous en Indy...je veux que tu les battes, tous. "
"Message reçu chef, je fais au plus vite pour revenir."
"Non t'as rien compris, je veux que tu fasse ça bien, hors de question d'avoir un pilote diminué et revivre l'horreur de ton crash. A partir de maintenant appelle moi une fois par semaine, le doc viendra tous les quinze jours, ta physio une fois par semaine...prend ça comme une préparation intense...et ARRETE DE JETER TES PUTAINS DE TELEPHONE. Allez gamin à la semaine prochaine."

Il coupa la conversation de suite, il ne perdait jamais de temps au téléphone. Je venais encore de me faire engueuler comme un gamin mais sérieux ces tels c'était de la merde. Par contre son truc d'échange de baquet, il l'avait déjà fait l'année dernière et je les avais déjà tous battu donc à quoi bon? J'y penserais plus tard. Je ramenais son téléphone à la jeune femme en ayant pris soin d'effacer le numéro que je venais d'appeler.

"Encore merci pour votre aide. Me laisseriez vous vous offrir un verre au bar pour me faire pardonner de vous avoir dérangé? "

Non je draguais pas ,j'avais d'autres trucs en tête que d'avoir une femme dans mon lit. Mais pour moi c'était le moins que je pouvais faire après l'avoir dérangé en pleine séance de bronzage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 18 Juil - 14:54



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Je tend mon téléphone à l'inconnu pas si inconnu que ça pour qu'il puisse passez ce coup de fil qui a l'air plutôt urgent vu son empressement. Alors qu'il s'éloigne pour mettre de la distance et ainsi faire en sorte que je ne puisse pas entendre ce qu'il dit, je l'observe du coin de l'oeil, derrière mes lunettes de soleil. Je veux bien qu'il ait un visage banal mais bon sang, j'ai la sensation étrange de pourtant bien le connaître... Je suis sûre de l'avoir déjà croisé et ne pas réussir à me souvenir où et comment ben ça me perturbe.

En attendant, je ne sais pas à qui il téléphone mais de là où je suis, je peux voir que la discussion semble être animée. J'espère qu'il ne va pas passer mes nerfs sur mon portable et le faire piquer une tête. J'ai pas les moyens de m'en acheter un neuf. Je ne le quitte pas des yeux durant tout le temps où il est au téléphone. Heureusement, il a le dos tourné et ne se rend pas compte que je suis en train de le suivre du regard. Lorsque je me rend compte qu'il a presque fini, je m'empresse de remettre mes écouteurs et de faire comme si de rien était. Je fixe mon regard sur l'horizon devant moi et mes doigts jouent dans le sable.

Il revient vers moi et me rend mon téléphone. Je l'attrape avant de le glisser dans mon sac. Je retire les écouteurs alors qu'il s'adresse à moi pour me remercier de lui avoir prêté mon portable et il me propose même de m'offrir un verre pour se faire pardonner. Je lève les yeux vers lui et hausse un sourcil.

- Si c'est un plan drague, sachez qu'on ne m'attrape pas avec un verre...

Je marque une pause et je souris pour qu'il comprenne que je suis juste en train d'essayer de détendre l'atmosphère.

- Mais pourquoi pas.

J'espère juste qu'il ne va pas me proposer d'aller boire un coup au bar où je bosse parce que je sens d'avance que si Mila me voit en compagnie d'une personne du sexe opposé, je vais en entendre parler pendant des jours. Je me lève et j'enfile mon short en jean avant de lui tendre la main.

- Au fait, moi c'est Charlie.

Peut-être que si il me donne son prénom, j'arriverai enfin à me remettre le contexte de notre première recontre en tête parce que oui, je suis convaincue que je l'ai déjà vu quelque part et que ce n'est pas la première fois qu'on discute.

code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Jeu 19 Juil - 15:27

Je la regardais étonné de sa réponse. Ma proposition avait l'air d'un plan drague? pourtant ce n'était pas le cas, je me montrais juste poli. J'étais dans une période où j'étais pas du tout motivé pour draguer, j'avais mieux et surtout plus important à faire. Ensuite je remarquais son sourire qui voulait juste dire qu'elle m'avait charrié. Là aussi mentalement j'y étais pas trop, j'avais trop de trucs en tête. Ne pas voir de l'humour était un signe que je devais vraiment apprendre à me détendre et profiter aussi de ce séjour pour me vider la tête car mon retour sur les pistes allait se faire le couteau entre les dents pour reprendre ce qui m'appartenait de droit à savoir le titre.

"Promis ce n'est pas un plan drague foireux, juste un moyen de vous remercier pour le prêt de votre téléphone."

Je ne peux pas m'empêcher de la regarder quand elle remet son short en jean. Je remontais les yeux bien vite histoire de pas me faire gauler en train de la mater. Elle avait un très beau corps et en tant que pilote j'aimais beaucoup les belles courbes...Mais je ne voulais pas qu'elle croit que j'étais un mort de faim. Je pris sa main pour la serrer et là son prénom fit tilt dans ma tête de piaf.

J'avais connu une fille qui s'appelait Charlie au bahut, il y a des années. Il me semble même qu'on était sortis ensemble quelques temps. Enfin ce n'était peut être pas elle, mais ce prénom pour une fille ce n'était pas commun et je sais pas il me semblait que je la connaissais.

"Moi c'est Alek."

Je lâchais sa main encore un peu sous le choc de penser que c'était elle. Ce n'est pas que je l'avais oublié mais j'avais tellement rencontré de personne que parfois je confondais même les périodes de ma vie. En tout cas, je savais une chose, je n'avais pas couché avec elle car là franchement je ne l'aurais pas oublié. On quittait donc la plage direction la ville pour boire un verre. Je ne connaissais pas trop le coin pour boire, mais un bar en bord de plage ferait l'affaire. Je remis un débardeur pour éviter d'être torse nu en ville.

J'allais vers un bar dans lequel j'étais allé quelques fois après mes footings. Je trouvais une table avec deux chaises libres et on s'installa. Programme de rééduc en cours, je ne pouvais pas boire d'alcool et je commandais un coca zero, laissant à Charlie commander ce qu'elle voulait. En fait ne sachant pas trop si c'était la Charlie de ma jeunesse ou pas, je n'osais plus trop parler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Sam 28 Juil - 18:32



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Ce n'est pas un plan drague ? Flûte c'est dommage parce que faut bien avouer que c'est un beau spécimen. Mais bon, je dois sûrement pas être son genre de fille et puis ça se trouve il est même complètement gay. Mais tant pis, aller boire un verre avec cette chaleur ce n'est pas de refus et en plus c'est une proposition plutôt sympa de sa part. On fait les présentations et lorsque je lui donne mon prénom, j'ai carrément l'impression de le voir réagir, comme si ça lui disait quelque chose. Bon sang, maintenant je sais qu'on s'est déjà vus mais le lieu et le moment restent encore un grand mystère. Mais bon, pour le moment, je décide de ne plus trop porter mon attention là dessus parce que ça se trouve je me plante total et en plus de passer pour une folle, si je lui sors que je le connais, il va sûrement penser que c'est maintenant moi qui le drague. Je me contente donc de lui sourire et de faire un petit salut de la main.

- Salut Alek !

Mais dans ma tête de furieuse, ça tourne à vive allure et au bout de quelques minutes, je me souviens parfaitement d'où je le connais et bon sang, si c'est vraiment ça, c'est un sacré coup de la part du destin de nous avoir posé là, au même endroit, quelques années plus tard.

Je décide de garder cette information pour moi, du moins pour le moment et nous nous mettons tranquillement en route vers un bar en ville. Sur le trajet, on parle un peu de tout et de rien, j'essaye de faire la conversation parce que je ne supporte pas le silence. On finit par tomber sur un bar, de toutes façons ce n'est pas ce qui manque ici, et je ne peux pas m'empêcher de pousser un petit soupir de soulagement, ravie de voir que ce n'est pas celui de Mila. J'adore ma boss hein mais je la connais et je sais clairement que si je m'étais pointée accompagnée, elle m'en aurait parlé pendant 100 ans.

On s'installe à une table, je remarque amusée que la serveuse fait de grands sourires à Alek. Une fois installer, il commande un coca zero et moi un mojito. Je remarque de suite que mon voisin de table semble être mal à l'aise. Je décide alors de mettre les pieds dans le plat direct, quitte à passer pour une folle.

- Bon sang, dis moi que t'es le Alek avec qui je suis sortie au lycée que ça m'enlève cette sensation bizarre que j'ai depuis que je t'ai vu...

Je le fixe les yeux ronds, suspendue à ses lèvres et priant fortement pour qu'il réponde à l'affirmative à ma phrase.

code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mar 31 Juil - 19:20

Je préfère rester silencieux car je n'ai pas grand chose à dire et cette sensation de la connaitre me déstabilise. Le hic c'est que je ne veux pas gaffer car je sais que les femmes peuvent être assez susceptibles et j'ai franchement pas envie de me taper une crise féminine en ce moment. Je ne capte même pas que la serveuse me fait des sourires.

Ce n'est pas la première fois que je viens ici et le patron sait qui je suis car c'est un fan de sport auto mais il garde ça pour lui par contre cette serveuse croit toujours m'attirer à elle avec ces sourires mais aucunes chances. Déjà de un ..c'est pas mon type, j'aime pas les blondes platines et de deux là franchement j'ai autre chose en tête qu'avoir une femme dans mon lit.

C'est là que Charlie décide de parler...enfin d'encore parler pour me poser une question des plus hallucinantes. Mince c'est bien elle alors?

-Ouais c'est moi, je me disais bien que ton visage et le prénom me disait quelque chose...mais je ne voulais pas gaffer.

La serveuse revient avec nos commandes et tente encore un sourire que j'ignore totalement. Si elle continue je pense que là je vais pas tarder à l'envoyer valser. J'enlève le citron dans le coca car je déteste ça. Et je reporte mon attention sur Charlie.

-Truc de fou quand même qu'on se retrouve ici après toutes ces années. Qu'est ce que tu as fais depuis le bahut?

J'étais sorti avec elle quelques temps mais comme toutes mes copines ça n'avait pas duré car ma passion avait été la plus forte à chaque fois. Mais il me semble que ça ne s'était pas mal terminé, elle avait compris. Mais j'étais très content de la revoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 8 Aoû - 11:20



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Bon, là pour le coup, je fais totalement psychopathe puisque je fixe Alek non stop depuis que je lui ai demandé si c'est bien celui que j'ai connu au lycée... Bon sang, je ne suis pas si folle que ça et des Alek, je n'en ai pas connus des centaines depuis... je suis même sûre que c'est le seul que j'ai connu. Je plisse les yeux quelques secondes, j'essaye de sourire pour essayer de détendre le truc mais c'est pas vraiment le genre de situation dans lequel on aimerait être...

Je m'enfonce dans ma chaise en me disant que très certainement, je viens de me faire passer pour une nana échappée d'un asile et que d'ici quelques secondes, il va quitter la table sans rien dire et fuir loin, le plus loin possible pour ne plus avoir à croiser ma route. Mais apparemment, le destin en a décidé autrement puisque après quelques secondes de silence, Alek décide enfin à cracher le morceau et croyez moi, quel soulagement de l'entendre me dire que oui c'est bien lui et que tout comme moi, il n'osait pas me poser la question, de peur de faire une boulette. Et comme pour montrer mon soulagement et ma certaine fierté, je lève les bras en l'air, signe de victoire, manquant au passage de mettre mon poing dans le nez de la serveuse dragueuse qui vient nous amener nos boissons. Je grimace et j'esquisse un sourire mais qui n'empêche pas le regard noir de la blonde de me fixer. Je déglutis avant de lui lancer un "désolée". Une fois qu'elle a disparu, je me tourne de nouveau vers Alek et tout en aspirant mon mojito par la paille, je le fixe quelques secondes de plus.

- Bon sang, je n'arrive pas à croire que tu es là... ça va faire genre quoi... 12 ans ?

Tout comme moi, il n'en revient pas. Vous savez comment je le sais ? Parce que même si ça fait environ 12 ans qu'on s'est quitté de vue, il a gardé son regard super expressif. Sans même le quitter des yeux, j'attrape la rondelle de citron vert qu'il y a dans mon verre et je croque dedans à pleines dents. Je grimace légèrement sous le coup de l'acidité qui m'attaque le palais mais ça ne m'empêche pas d'y retourner car j'adore ça. En face, Alek me questionne et me demande ce que je suis devenue depuis le lycée. J'avale une nouvelle gorgée de mojito et je croise les bras sous ma poitrine avant de lui répondre.

- Mes parents ont voulu que je fasse médecine... j'ai fais médecine mais j'ai aussi vite arrêté...

Je marque une pause avant de continuer.

- J'ai pas mal voyagé et je suis tombée amoureuse de La Havane. Je suis serveuse dans un bar du centre ville, rien à voir avec médecine.

Je lui souris avant de lui demander.

- Et toi ?

J'ai bien ma petite idée sur la question. J'ai la télé et il m'arrive de regarder les sports automobiles... mais ça, je ne le dirai pas, j'attend de voir si il m'en parle ou pas.

code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 8 Aoû - 16:27

Ouh là je devais en plus me rappeler combien de temps ça faisait? j'en avais foutrement aucunes idées. Mais je me disais que Charlie devait avoir raison. La vache ...12 ans? ah ouais ça faisait longtemps.

"Peut être, je sais pas trop en fait, j'ai perdu la notion des années qui défilent."

Ce qui était vrai, dans mon métier on enchaînait les saisons et d'un coup on réalisait qu'on était là depuis longtemps. Le temps allait aussi vite que nous sur les pistes. C'est d'ailleurs ce que ma mère me répétait souvent car elle trouvait que je devrais aussi penser à avoir une famille. Sauf que moi, je m'en foutais complètement de ça, je voulais piloter, aller vite et tout le reste n'avait aucun intérêt. Elle avait même tenté de me dire que ça améliorerait mon image publique et m'apporterait plus de sponsors. Je ne voyais pas trop en quoi avoir une femme et des gosses allait me rendre plus riche...moins riche ça ok mais plus non là je voyais pas.

Par contre que Charlie ai manqué d'emplattrer le blondasse me fait sourire. Voila le regard assassin qu'elle lui jette. Ca aurait été encore plus marrant qu'elle lui mette vraiment un coup je pense que là blondie aurait pété une pile. Je lui avais demandé des nouvelles histoire de rattraper ces 12 ans de perte de vue. Médecine? eh ben ça c'était du challenge, truc que je n'aurais jamais pu faire. Une image un peu coquine me passa en tête. Pff parfois je me blasais tout seul comme un grand, mais pour ma défense, Charlie était devenue une très belle femme et très attirante. Je dis pas ça parce qu'elle était moche plus jeune ce qui n'était pas le cas.

"C'est clair que barmaid rien à voir avec médecine, mais le cadre de vie ici, je peux comprendre que tu aimes, c'est vraiment très beau."

Je bus quelques gorgées du coca car cette chaleur était parfois un peu difficile à supporter. J'étais californien donc normalement le chaud je connais, mais ici c'était chargée d’humidité pas comme chez moi où c'était très sec.

"J'ai continué dans le sport auto et je suis passé professionnel depuis quelques années maintenant. Je suis ici en convalescence pour quelques mois je pense."

J'avais pris soin de regarde qu'il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes dans le coin car je n'avais pas de raison de ne pas lui dire. Même quand nous étions ensemble plus jeune, j'avais passé tous mes weekend sur les pistes.

"Tu as revu des gens qui étaient avec nous en cours? J'ai gardé contact avec un ou deux mais pas plus. C'est la première fois que j'ai plus de 3 semaines consécutives sans rien faire donc pas facile pour garder contact."

D'ailleurs maintenant que j'allais beaucoup mieux, je m'ennuyais de ne pas trop pouvoir faire du sport type jet ski ou autre. Je commençais à tourner en rond. Je vidais mon verre de coca rapidement et fis signe à barbie de me ramener un verre d'eau. Et c'est en me retournant que je vis une personne avec un appareil photo longue portée. Pfff même là pas moyen d'avoir la paix. Perso pour moi ça me dérangeais pas j'y étais habitué mais Charlie je ne pense pas. Je restais tout à fait naturel.

"Je crois qu'il y a un photographe qui nous prend en photo donc ne sois pas étonné si demain tu lis sur internet que je suis en couple avec toi et toutes les conneries de ce genre des tabloïds."

Je ne fuyais pas les photos et je ne cachais pas ma vie car c'était impossible mais je prévenais toujours les gens avec qui j'étais. S'ils ne voulaient pas être embêtés, il ne fallait pas être vu en public avec moi surtout pour une belle femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Dim 2 Sep - 22:52



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Je sirote mon mojito sans quitter Alek des yeux alors qu'il me parle de sa vie à lui. Il est toujours pilote et franchement, faire l'étonnée serait mentir. Déjà lorsqu'on était ensemble au lycée, il avait cette passion pour les sports automobiles donc je ne suis pas vraiment étonnée qu'il soit devenu pilote professionnel. Il fait quelque chose qu'il aime et qui le passion et c'est, je trouve, la chose la plus importante. Après avoir manqué de se prendre ma main dans la figure, la serveuse avait fait le choix de fuir la zone, ce qui en quelque sorte ne me posait pas de soucis puisque son sourire béat et sa façon de baver littéralement sur le pilote étaient devenus quelque peu agaçants. Non pas que je sois jalouse, mais quand je suis assise avec quelqu'un, j'aime bien pouvoir parler avec lui sans devoir supporter les attitudes gnangnans d'une serveuse aguicheuse.

Je ralentis sur le mojito alors que je sens qu'il me monte rapidement à la tête. Si il y a bien une chose qu'on ne peut pas leur enlever aux cubains, c'est qu'ils savent faire les meilleurs cocktails à base de rhum. Je m'adosse à la chaise et je croise les bras sur ma poitrine. Dis donc, je n'en reviens pas qu'on se soit retrouvé ici, à Cuba, une dizaine d'années plus tard... Comme quoi... mais pour moi qui ne suis pas du genre à croire à ce genre de choses, au destin tout ça tout ça, ben je dois bien avouer que c'est un sacré coup du sort. En tout cas, je suis contente de l'avoir rencontré sur la plage.

Je suis sortie de mes pensées alors qu'il me demande si j'ai gardé contact avec certaines personnes qu'on avait avec nous en cours. Je me pince les lèvres et je hausse les épaules avant de lui répondre.

- Du tout... je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le faire...

J'avale une nouvelle gorgée de mojito avant de poursuivre.

- Plusieurs fois on m'a invitée aux réunions d'anciens élèves mais je n'y ai jamais mis les pieds...

Un sourire se dessine sur mon visage. A l'époque, tout le monde me voyait avoir un bon travail, j'étais une assez bonne élève... Pourquoi je n'ai jamais voulu mettre le pied à ces réunions ? Sûrement parce que je suis convaincue que si j'étais arrivée en leur disant que j'avais préféré devenir barmaid plutôt que serveuse, j'aurais eu le droit aux leçons de morale et franchement, j'en ai assez eu de la part de mes parents.

- Et toi ? Tu as des nouvelles de qui alors ?

Je noie le poisson, pas envie de parler de ces années là même si en aucun cas je ne regrette quoi que ce soit. Je m'apprête à lui demander ce qu'il s'est passé pour qu'il soit en rééducation aussi longtemps mais il m'interrompt en me faisant savoir que dehors, un peu plus loin, il y a un de ces photographes qui nous bombarde depuis quelques minutes maintenant. D'ailleurs sa remarque me surprend un peu concernant mon apparition probable dans la presse. Je souris et je fais un clin d'oeil à Alek.

- On le fait tourner en bourrique ?

Je finis mon mojito et je pose mes mains à plat sur la table, sans quitter Alek des yeux, sourire aux lèvres.

- Ça te dit qu'on lui fasse croire qu'il a l'exclusivité ?

Oui je suis joueuse et si mes souvenirs sont bons, Alek l'est aussi... Reste à voir si il a gardé cette facette de sa personnalité ou pas... En tout cas si il accepte, j'en connais un qui va être déçu quand il se rendra compte qu'il s'est fait rouler dans la farine.
code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Lun 3 Sep - 13:36

Oh con oui les réunions d'anciens élèves...la plaie. Je ne comprenais toujours pas ce besoin de vouloir se revoir tous les deux ans. Pour la grande majorité on pouvait pas s'encadrer au lycée et ça n'avait pas changé à l'âge adulte. Mais en allant à la première j'avais compris qu'elles étaient faites juste pour montrer qui avait réussis ou pas. Donc au final c'était encore l'ambiance lycée avec les populaires et non populaires. Et ceux qui ne venaient pas étaient donc par définition ceux qui avaient échoués dans la vie. Alors qu'en fait ils habitaient peut être trop loin pour venir, ou tout simplement pas envie.

"Je suis allé à la première, car je n'ai pas trop eu le choix et franchement c'est l'enfer, depuis je n'y suis plus retourné. En fait à ces trucs on se rend compte que certains ne sont jamais sortis du lycée."

Si on prenait en compte la réussite financière à cette époque j'étais celui qui avait le mieux réussis et encore à l'époque j'étais loin de mon salaire actuel et surtout je n'avais pas de palmarès en catégorie reine. Là maintenant je préférais vraiment éviter ces réunions, je n'avais aucunes envies de me vanter de ma réussite alors même que j'étais parfaitement conscient de ce que j'avais fais. Mais c'était ma satisfaction personnelle.

"Je ne sais pas si tu te rappelles de John? euh attend son nom de famille...Bennington. Il était dans ma classe, pas super populaire mais très bon en mécanique. On était souvent ensemble tous les deux. Ben par hasard mon écurie l'a engagé comme mécano, il est affecté à ma voiture. Il gère aussi mon compte instagram, fb et twitter car ça me soule ces trucs et lui adore ça. En fait je revois que lui."

Je ne sais pas si elle allait s'en rappelais car je ne sais plus si c'était l'époque où j'étais sorti avec elle. Ma mémoire n'était pas très claire sur certaines années. On est donc là tranquilles à discuter, à rattraper un peu le temps. Mon coca est déjà terminé depuis longtemps et j'ai commandé un verre d'eau de loin. La serveuse me l'apporte mais ne s'attarde pas. Et c'est là que je vois un photographe. Pfff pas moyen qu'ils me lâchent la grappe ceux là? J'entends Charlie me poser une question et là je tique un peu.

Ca se voit qu'elle ne sait pas trop de quoi elle parle. A moins que voir sa vie tout le temps épiée ne la dérange pas mais j'ai quelques doutes là dessus. De mes souvenirs elle n'aimait pas forcément être le centre de l'attention. J'aime pas trop ça non plus mais je suis payé pour dans un certain sens.

"Euh Charlie tu es sûre de toi là? "

Plus jeune j'aurais direct accepté et le pauvre photographe aurait passé un sale moment. D'ailleurs avec une amie du moment je l'avais fais et finalement ça avait plutôt tourné au vinaigre. Ces personnes étaient les morpions des gens connus, tu les attrapais dès que ton nom devenait un peu vendeur. Et après plus moyen de t'en défaire. Là j'étais un peu pris au piège car avait l'air de l'amuser de faire ça mais moi je savais parfaitement comment ça allait se terminer. Seulement un peu comme à l'époque du lycée j'avais du mal quand elle me regardait droit dans les yeux.

"On peut jouer, mais sache que c'est un jeu pas sans conséquences pour ta vie privée, tu seras prévenue. "

Elle devait bien avoir feuilleté au moins une fois dans sa vie un magasine people donc elle savait comment ça fonctionnait. Donc à elle de faire le choix en connaissance de causes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 5 Sep - 22:28



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
C'est le regard plein de malice que je fixe Alek. Les lèvres pincées, j'attend qu'il me dise si il est d'accord pour s'amuser un peu ou pas. En tout cas, je me souviens qu'il y a quelques années, il était le premier pour faire l'animation donc j'espère qu'il n'a pas perdu cette petite flamme. A ce moment là, parler des anciens camarades de classe ne m'intéresse plus, j'ai juste envie de faire tourner le rapace en bourrique. D'ailleurs, il est tellement pas discret que je n'arrive même pas à imaginer comment il a pu avoir ce job... Enfin bref... Toujours assise face à Alek, je l'observe alors que ma petite proposition semble lui avoir fait un effet kiss cool. J'appuie mon menton au creux de ma main et je me mord doucement le bout du doigt, amusée de le voir autant flipper.

Il me met en garde en me faisant tout un monologue sur les conséquences que ça peut avoir etc... Bon sang il est devenu barbant en fait ! Je souris et sans rien dire, je glisse pour aller m'installer sur la chaise juste à côté de lui. Une fois installée, je lui donne un léger coup d'épaule.

- Ne t'en fais pas, je suis une grande fille ! C'est juste pour s'amuser.

Je lui fais un clin d'oeil et tout naturellement, ma main va se poser sur la sienne. Je sens le corps tout entier du pilote se raidir sous ce contact, ce qui ne fait qu'accentuer mon sourire.

- Détend toi, on dirait que tu vas te liquéfier sur ta chaise...

Je passe une main dans mes cheveux et j'hausse mes épaules avant d'ajouter.

- No panic, je ne vais pas te manger.

De toutes façons, je risque quoi ? Je n'ai pas de vie privée donc au point où j'en suis hein. Au moment où ma main se pose sur celle du pilote, la serveuse choisit ce moment pour refaire son apparition. Elle se stoppe net quand elle se rend compte qu'on s'est rapproché tout les deux et son malaise se propage dans toute la pièce. Je lève les yeux vers elle et faisant mine de ne rien avoir remarqué, je lui commande un verre d'eau gazeuse. Elle prend ma commande et celle d'Alek si il en a envie et disparaît aussi vite qu'elle n'est arrivée. Amusée, je me tourne vers le pilote.

- On dirait bien que j'ai fais une jalouse.

Nouveau sourire. Discrètement et du coin de l'oeil, j'essaye de voir si la fouine est encore à sa place en train de prendre des photos à tout va.

- Prend les choses en main, on dirait clairement que je te prend en otage là.

Nouveau sourire. Je ne cherche pas à le mettre mal à l'aise mais juste à m'amuser. En tout cas, je suis étonnée de voir qu'il est devenu bien plus sage qu'à l'époque du lycée... La rigueur sportive sûrement...
code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Jeu 6 Sep - 19:25

Une grande fille? mouais c'est pas que j'en doutais mais là elle ne savait même pas de quoi elle parlait. Alors c'état souvent à double tranchant, soit les photos passeraient niquel et rien ne se passerait, mais dans le cas contraire, sa vie risquait de devenir bien plus compliquée. Je pense qu'elle n'avait vraiment pas conscience de ce côté là de la célébrité. Alors bon moi je l'avais choisi, j'assumais mais elle? Je ne répondis rien car je serais vraiment passé pour la rabas joie de service. Ceci dit c'était pas elle qui avait certaines relations voler en éclats à cause de ça.

Charlie s'était déplacée sur la chaise à côté de moi et sa main sur la mienne me fit réagir mais pas à cause du paparazzis. Sa peau était très douce et ça j'avoue j'avais oublié. En fait c'est vraiment très très pénible de ne pas pouvoir agir comme une personne normale, de faire tout le temps attention à ses gestes en public. Là j'avais juste envie de lui prendre la main, rien de plus, mais ce simple geste pouvait mettre le feu aux poudres. Seulement j'éclatais de rire à sa remarque qu'elle n'allait pas me manger et je décidais de jouer mais tout en respectant certaines règles. Donc je me penchais vers Charlie pour lui parler à l'oreille.

"Ca me ne dérangerais pas ..."

Et vlan ça c'était dit. Je m'éloigne d'elle et c'est là que je vois la serveuse qui n'a pas l'air d'aller bien. Voilà le regard mauvais qu'elle jette à Charlie, elle pensait vraiment avoir ses chances? c'était risible.

" De toute façon ce n'est pas mon genre, je kiffe pas plus que ça les blondes, bimbos."

Après si un soir j'avais rien d'autre à mettre dans mon lit et que vraiment j'avais envie de baiser, je sais où aller, mais fallait que les deux conditions soient réunies...ce qui clairement n'allait pas arriver car je n'avais pas de mal à avoir des femmes quand je le voulais. Par contre je n'aimais pas trop le comportement de Charlie, pour elle c'était un jeu ok mais elle n'avait pas compris que moi ça me faisait pas marrer? Je voulais avoir la paix ici et de savoir qu'il y avait des paparazzis me mettait plus en rogne qu'autre chose.

"Je n'ai pas envie de prendre les choses en main, ce qui pour toi est un jeu et un enfer pour moi tous les jours, pas juste dix minutes dans ma vie..."


Oui j'avais changé mais par la force des choses, elle par contre ne semblait pas avoir murit et je trouvais ça dommage. D'ailleurs je reportais mon attention sur le vautour et lui fit un doigt d'honneur que bien sur il s'empressa de prendre en photo.

"Demain tu vas avoir ton heure de gloire, tu seras dans les magasines people du pays, instagram aussi etc."

Là d'un coup le fait de l'avoir retrouvé était moins sympa. Je ne savais pas trop si elle avait ça juste pour s'amuser ou se faire mousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Dim 16 Sep - 18:08



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
J'essaye de détendre l'atmosphère mais c'est compliqué. Je sais qu'il doit sûrement avoir un rapport tout particulier aux paparazzis et justement j'essaye de lui faire oublier à quel point ces mecs peuvent être de vrais vautours mais je ne veux certainement pas qu'il se braque ou qu'il décide de partir. Ma main posée sur la sienne, j'essaye de lui faire comprendre qu'il faut qu'il se détende mais je sens que c'est compliqué. Cependant lorsque je lui dis que je ne vais pas le manger, il éclate de rire et c'est le genre d'éclat de rire qui lui va tellement bien. Je me souviens qu'à l'époque où on était ensemble au lycée, il avait souvent ce genre d'éclat par contre je ne m'étais pas rendue compte que ça m'avait manqué. Il se penche alors vers moi et les quelques mots qu'il me dit me font frissonner. Je déglutis, quelque peu décontenancée par sa petite remarque. Il s'écarte de moi et la serveuse en profite pour faire son apparition. Elle a du voir notre petit rapprochement puisqu'elle en profite pour me balancer le genre de regard qu'on apprécie pas vraiment. Je fronce les sourcils quelques secondes et je réprime la forte envie de lui dire d'aller voir ailleurs.

Alors qu'elle part, Alek me fait savoir que les blondes du genre de la serveuse ne sont pas du tout son genre de femmes. Là encore je ne sais pas du tout comment je dois le prendre. Je décide donc de ne pas relever cette petite réflexion. Et là, je ne sais pas du tout ce qu'il se passe mais son comportement change du tout au tout.

Lui proposer ce genre de petit jeu était à l'évidence une très mauvaise idée et maintenant je regrette d'avoir été aussi stupide avec lui. Je retire ma main et je me pince les lèvres alors que Alek se tourne vers le vautour pour lui faire un bon gros doigts d'honneur pris aussitôt en photo. J'ouvre grand les yeux quand il me fait savoir que demain, j'aurai mon jour de gloire dans les magazines et autres plateformes people.

Là je me rend compte que j'ai agi de façon complètement stupide et je me sens plutôt nouille pour le coup. Avoir mon heure de gloire n'était pas du tout mon intention. Je change immédiatement de chaise en me demandant même si je ne dois pas partir d'ici pour calmer les choses.

- Je... Excuse moi...

Charlie va vraiment falloir que tu apprennes à réfléchir avant d'agir...

- Je ne pensais pas à mal... je ne voulais pas te mettre mal à l'aise et encore moins me faire repérer...

J'ai toujours été comme ça, spontanée mais là pour le coup, j'aurai mieux fais de rester cacher et de continuer à faire comme j'agissais depuis le départ.

- Prend les choses en main, on dirait clairement que je te prend en otage là.

J'attrape mon sac et j'en sors mon petit porte monnaie pour payer l'addition... J'ai envie de me faire pardonner et je finis par me lever de ma chaise avant de me tourner vers Alek.

- Viens, on va le semer...
code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mar 18 Sep - 16:07

J'ai peut être réagis un peu brusquement mais déjà de un la gestion de mon énervement c'est pas mon domaine de prédilection et puis là avec ces choses j'arrivais encore moins à garder mon calme. Je les haïssais et je ne comprenais pas qu'on puisse faire un travail pareil. Fallait surement avoir une âme de charognard, seulement avec moi ils étaient mal tombé car j'avais une âme de prédateur et grâce à leur bêtises j'avais réussis à toucher de jolis chèques. Charlie voulait juste simplement s'amuser mais ça c'était pas possible avec eux. Et je ne voulais pas qu'elle subisse leurs effets néfastes.

C'était quelqu'un que j'appréciais donc pas la peine de l’entraîner dans les aspects négatifs de ma vie. Au fil du temps j'avais réussis à avoir un certain gentleman agreement avec certaines agences de paparazzis. Je ne me cachais pas quand je sortais en public mais en échange je voulais avoir un œil sur les photos qu'ils allaient publier. Mais là celui là ne faisait pas partie de ces agences, soit une avec lequel je n'avais pas d'accord soit un freelance...c'était la pire espèce.

"Je sais que tu ne pensais pas à mal et je suis désolé d'avoir réagis comme ça, mais je n'ai pas envie que tu sois dérangée dans ta vie alors qu'on prend juste un verre et rien de plus."

Je savais déjà les gros titres qui allaient sortir et ça me fatiguait d'avance. Je ne savais comment certaines stars faisaient pour ne pas être atteinte par ces gens. Là j'avais juste une seule envie, me lever et aller lui en coller une, mais je ne le ferais pas car ça aggraverais mon cas et se serait moi le méchant. Comme m'avait dit mon frère une fois " Tu as choisis d'être professionnel, avec les bons et mauvais côtés, tu dois tout assumer." Merci fréro..ou pas.

Quand je la vis sortir son porte monnaie, je me demandais ce qu'elle faisait. Elle était sérieuse là? j'avais dis que je l'invitais pour me faire pardonner d'avoir ruiné son après midi bronzage. Bah du coup je risquais de lui avoir ruiné plus qu'une aprem. Quoi qu'il en soit, je sorti un billet qui paierait nos consommations et aussi un pourboire. Je remis mes lunettes de soleil et ma casquette.

"Je te suis, je ne connais pas trop alors à toi de le semer."

Je ne sortais pas souvent du complexe et je savais que c'était un tort de ma part. Je fis signe à la serveuse qu'on avait payé et je lui tournais le dos prêt à partir. Je vis notre vautour qui n'avait toujours pas lâché son appareil photo et prenait clichés sur clichés. Que l'inventeur du mode rafale soit envoyé au diable. J'avais légèrement grimacé en me levant car ça avait tiré sur mes cicatrices. J'en avais ras le bol qu'elles continuent à me faire mal quand je gardais trop longtemps la même position. Je n'étais pas patient, d'ailleurs si je l'étais je ne ferais pas un sport de vitesse. Je ne savais pas non plus comment Charlie allait s'y prendre pour qu'on perdre ce connard mais je lui faisais confiance, fallait pas me demander de courir de suite.

"Tu as une idée où aller? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mar 18 Sep - 23:00



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Apparemment, il tient vraiment à m'offrir ce verre malgré ce que je viens de faire. Je grimace et je le regarde poser son billet sur la table. Une fois la chose faite, il enfile ses lunettes et sa casquette. Je met mes lunettes mais avant de quitter l'endroit, je vais me diriger vers le bar. Une fois devant le barmaid, je me hisse sur les pieds et je lui glisse quelques mots à l'oreille. Vous n'avez pas besoin de savoir ce que je lui dis puisque j'ai ce que je veux. En quelques secondes, il m'indique une sortie qui mène dans une ruelle à l'arrière du bar. Tout aussi discrètement, je me dirige vers Alek et sans m'arrêter à son niveau, je lui souffle de m'attendre derrière.

Sans attendre sa réaction, je quitte le bar. Une fois devant la porte, je m'arrête et je sors mon téléphone avant de le porter à mes oreilles et de parler haut et fort.

- Allo ? Alek ? Oui c'est moi ! Je vais récupérer ma voiture et je te rejoins comme prévu à la plage.

D'un coup d'oeil discret, je vérifie la position du paparazzi. Il a dû entendre ma fausse discussion puisqu'il disparaît aussi vite qu'il est apparu. Il n'y a plus qu'à espérer qu'il a mordu à l'hameçon. Du coup, je laisse passer quelques secondes et après m'être assurée qu'il avait bel et bien quitté les lieux, je me dirige vers ma petite voiture. Je grimpe dans ma coccinelle rouge décapotable et je démarre pour rejoindre rapidement l'arrière du bar où Alek est censé m'attendre. Je rejoins assez vite le point de rendez vous et avant de faire monter le pilote dans la voiture, je débarrasse le siège avant passager et je balance tout à l'arrière. Avec cette voiture, j'en ai fais de la route et faut dire que niveau bordel, je crois que c'est le summum de l'anarchie. Des cartes routières, des paquets de gâteaux des bouteilles vides... Va vraiment falloir que je pense à faire un coup de ménage là dedans.

Je m'arrête au niveau d'Alek et je lui ouvre la porte pour qu'il grimpe. Je sais clairement que ma voiture n'a pas le standing de celles qu'il a l'habitude de conduire mais tant pis. C'est soit il grimpe soit je le laisse planté là et je me tire. Je baisse la musique cubaine qui rugit dans l'autoradio.

- Allez princesse, monte dans ton carosse.

Il a peine le temps de fermer la portière avant que je démarre et sans quitter la route des yeux, je lui adresse quelques mots.

- Sache que si tu as l'audace de critiquer ma voiture, je t'abandonne sur le bord de la route...

Et je rajoute tout en tapotant le tableau de bord.

- Cette vieille carriole m'a conduite partout dans le monde alors respect pour elle hein ?

Je tourne vite les yeux vers lui et je lui adresse un clin d'oeil, amusée. Je baisse la fenêtre et je monte un peu le son.

- Alors laisse toi guider et laisse moi te faire découvrir Cuba et ses petits secrets.
code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 19 Sep - 13:25

Bon voila maintenant faut partir d'ici tout en évitant que le connard nous suive. Remarque s'il nous suit je pourrais l'attaquer pour harcèlement et me faire encore un petit billet tranquilou. Mais je n'ai pas envie d'en arriver là, moi je veux juste qu'on me foute la paix, le temps que je puisse faire ma convalescence. Quand j'aurais repris ma carrière là je serais moins chiant avec eux. Quoi que...tout dépendra mon humeur de l'instant. J'ai pas la réputation d'être quelqu'un qui garde son calme en toutes circonstances sauf quand je suis au volant.

Bref Charlie me dit de l'attendre derrière et qu'elle arrive, ce plan me ferait presque sourire si c'était la première fois que je le faisais. Malheureusement non. Je me dirige donc vers la porte à l'arrière du bar et l'attend dans une ruelle. Je soupire de dépit de devoir en arriver là. Après quelques secondes d'attente je vois arriver une coccinelle rouge décapotable. Sérieux? elle veut que je monte là dedans? oh j'ai ma fierté quand même...ça a même pas 100 chevaux ces trucs là...En plus la musique cubaine braille à fond...putain l'horreur quoi. Mouais je t'en foutrais moi d'un carrosses, elle est déchue la princesse pour en arriver là. Mais je n'ai pas vraiment le choix donc je monte dans ce machin roulant.

A peine j'ai posé mon fessier sur le siège que Charlie me lance un avertissement. Ah ben loin de moi l'idée de critiquer cette chose qui n'est pas une voiture. Je n'ai jamais compris cette envie de certaines personnes d'avoir des voitures anciennes où limite j'irais plus vite en vélo. Ma mère serait fan de la voiture de Charlie.

"J'ai rien dis...mais bon tu te doutes bien que c'est pas trop mes habitudes pour les voitures."


Si là j'étais pris en photo vla la honte planétaire. Quand nous étions ensemble j'avais déjà une voiture de sport malgré mon âge j'étais jamais passé par la case vieille voiture. Et cette musique...rah bordel je me demande si j'aurais pas été mieux à aller taper la causette au paparazzi car là mes tympans se mettaient à saigner.

"Ca fait longtemps que tu as atterrit ici? Ca fait un mois et demi pour moi et je crois que c'est seulement la deuxième fois que je quitte l’hôtel pour venir en ville. "

L'endroit était vraiment beau, par contre question engins à quatre roues c'était la déprime totale pour moi. J'étais allé à Miami il y a quelques temps et j'avais été hyper heureux de revoir un parc auto ...moderne. En fait même si je trouvais le lieu magnifique, les USA me manquaient de plus en plus. On roulait en bord de mer, à allure lente, du moins pour moi et c'était donc à ça que ressemblait une vie normale?.

"Tu penses y rester longtemps?"


C'était assez rare pour moi de poser autant de questions mais après tout je connaissais bien Charlie, enfin il y a quelques années de ça. Donc chose assez rare ce qu'elle pensait, voulait faire de sa vie etc m’intéressait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Jeu 27 Sep - 11:55



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Au volant de ma petite coccinelle rouge, âgée et qui a déjà bien vécu, je sais parfaitement que ce n'est pas le genre de carrosse que Alek a l'habitude de conduire... Mais bon, il n'a pas le choix si il veut se tirer de là et puis je n'ai pas mieux à lui offrir comme véhicule. Je baisse machinalement la musique qui résonne dans la voiture pour qu'on s'entende parler. Comme je m'en doutais, il me fait savoir que ce genre de voiture ce n'est pas du tout celui qu'il a l'habitude de côtoyer lors de ses folles journées. Je me souviens que lorsque nous étions ensemble, il avait déjà une voiture de sport qui en jetait pas mal mais bon, je n'ai pas les même moyens que lui et moi avec mon salaire de barmaid, je n'ai pas de quoi m'offrir une voiture hors de prix. Puis de toute façon, cette voiture me convient parfaitement et tant qu'elle roule, je ne vois pas pourquoi j'en achèterai une autre.

On quitte peu à peu la ville pour suivre une route en bord de mer. A travers mes lunettes de soleil, je jette un coup d'oeil vers le bleu intense de l'eau... et avec le soleil qui vient me chauffer la peau, ça me donne envie d'aller me baigner. Je laisse échapper un soupir et me concentre sur la route. Alek rompt le silence en me posant des questions. Sans quitter la route des yeux, je lui répond.

- Je suis ici depuis bientôt 4 mois....

Je marque une pause avant de lui répondre sur le fait que ce n'est que la seconde fois qu'il quitte l'hôtel.

- Tu n'as pas de garde du corps ? En tout cas, ne panique pas, je ne compte pas t'enlever et tu seras rentré à ton hôtel avant minuit.

Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je bifurque sur une autre route, qui s'engage vers une foret, rien à voir avec la route en bord de mer. Alek me demande si j'ai l'intention de rester longtemps ici. J'hausse les épaules.

- Pour le moment je suis bien ici... on verra si les choses changent...

J'ai toujours été comme ça, à me laisser porter par le vent. Je n'aime pas tout planifier dans ma vie parce que j'estime que ça nous fait louper des choses... En voulant à tout prix suivre un chemin bien tracé, on peut parfaitement passer à côté de quelque chose qui peut nous rendre encore plus heureux.

- Et toi ? tu es ici pour combien de temps ?

On continue de rouler durant plusieurs minutes et je finis par garer la voiture en bord de route... enfin de chemin. Je coupe le moteur et je descend sans un mot. Je fais le tour et j'ouvre la porte à Alek.

- Suis moi...

Sans un mot de plus, je suis un petit chemin qui passe au milieu des arbres et de la végétation. Les cris des oiseaux nous accompagnent tout le long et après quelques minutes de marche et de petite escalade dans les rochers, on arrive face à une petite cascade et un point d'eau bien cachés... Seulement les gens qui savent où elle est peuvent la trouver. Je me tourne vers Alek, je retire les lunettes de soleil que je pose sur un rocher et je commence à retirer mes affaires pour vite me retrouver en maillot de bain.

- Je viens souvent ici... c'est calme comme endroit...

Sans attendre, je me dirige vers l'eau et même si elle est un peu plus fraîche que celle de l'océan, j'y rentre sans trop de difficultés. Je fais quelques brasses et je me tourne vers Alek tout en lui faisant un signe de la main.

- Allez, viens !
code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Dim 30 Sep - 11:10

La route que Charlie nous fait prendre est très belle, bord de mer, soleil, que demander de plus? Ah oui une plus jolie voiture, mais ça je sais que je peux pas. Charlie n'a pas la même passion que moi pour ces engins à quatre roues et je comprends très bien et puis je dois avouer que son taco a du charme. La voiture lui correspond bien. Je sors mon téléphone qui est en mode walking dead et je prends des photos du paysage. Je suis content qu'elle ai baissé la musique car vraiment mes tympans saignent avec ce son. Je rigole à sa remarque.

"Oui vaut mieux car sinon à minuit passé je me transforme en citrouille. Et non pas de garde du corps, je suis tout seul."


J'étais pas une star comme ciné ou musique donc je n'avais pas de gardes du corps. D'ailleurs je détestais quand j'en avais et j'avais pété un câble en sortant avec une actrice d'avoir toujours un chien de garde avec nous. Autant avoir un vrai chien, c'était bien plus efficace et ça coûtât moins cher. Charlie avait toujours été un esprit libre même au lycée. On se voyait pas tout le temps mais ça dérangeait ni l'un ni l'autre.

"Je trouve que cette île te correspond bien."

Ensoleillée, fêtarde, joyeuse, c'est vrai que ça lui allait très bien. Moi par contre ça commençait à me sortir par les yeux simplement parce que j'étais à pied. A mon avis quand j'aurais repris le volant ça ira mieux.

"Je ne sais pas encore, je me suis crashé en début de saison donc j'ai tout mon temps pour me remettre mais je dirais encore deux mois ici, pas plus."

On continue de rouler et le paysage est toujours aussi beau, je dirais même reposant. Finalement Charlie arrête la voiture devant un sentier. Je la suis pour marcher mais les parties d'un peu d'escalade je galère un peu. Je ralentis le rythme pour arriver finalement à un endroit magnifique, digne d'une carte postale. Mes cicatrices me tirent la peau. Charlie ne perd pas de temps pour se mettre en maillot et aller dans l'eau. Moi j'avoue que je buggue un peu sur son corps. Elle est vraiment magnifique.

Bon Alek c'est pas le moment de baver, j'enlève mon débardeur , ma casquette et mes lunettes. Les baskets aussi car j'ai pas envie de niquer des Jordans. L'eau est en effet un peu plus fraîche mais j'apprécie ça fait du bien aux cicatrices.

"C'est un très bel endroit, tu l'as trouvé par hasard? "

Je nage et m'approche de la cascade, je plonge sous l'eau pour passer dessous et ressortir juste derrière. Je replonge et reviens vers le lac ou je sais pas comment ça s'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Ven 5 Oct - 15:58



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Dans l'eau je me sens bien... A chaque fois que je viens ici, j'ai l'impression que tout mes soucis sont effacés par l'eau claire et fraîche. Je plonge de nouveau quelques secondes avant de remonter... Je fais signe à Alek de venir me rejoindre dans l'eau et ce dernier se déshabille rapidement. En quelques secondes, nous nous retrouvons tout les deux dans l'eau claire et fraîche de ce petit paradis sur terre.

Je souris à Alek qui ne tarde pas à venir à ma hauteur et je ne peux pas m'empêcher de suivre ses cicatrices du regard... Je sais que ça ne se fait pas mais c'est plus fort que moi... Je fais en sorte de ne pas trop insister dessus mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il a vraiment du morfler pour en arriver là. Bref, je ne lui poserai pas la question, je suis personne pour le faire et puis il est assez grand pour savoir si il veut en parler ou pas.

Après quelques brasses, Alek me demande si j'ai trouvé cet endroit par hasard ou pas. Je souris, je passe une main dans mes cheveux pour les ramener en arrière et je lui répond.

- Si je te dis comment je l'ai trouvé, je vais devoir te tuer...

J'éclate de rire et me hisse sur un rocher qui borde la cascade.

- C'est une vieille dame qui m'a parlé de cette endroit...

Je m'assois sur le rocher et je penche la tête en arrière pour profiter des rayons du soleil qui filtrent à travers les feuilles des arbres.

- Elle m'a aussi dit qu'il y avait une légende ici... Quand la lune est haute dans le ciel, les gens qui sont sous la cascade à ce moment là, trouvent l'amour rapidement...

Je rigole une nouvelle fois et je tourne mon visage vers lui.

- Je ne sais pas toi mais personnellement, j'ai du mal à croire qu'une simple lune peut faire ça.

Je suis plutôt quelqu'un de terre à terre et du genre à ne croire que ce que je vois... Les légendes ne sont pas forcément les genres du truc que je prend au pied de la lettre, au contraire, je serai plutôt du genre à vouloir prouver que ce ne sont que des idioties. Je me redresse avant de me mettre debout sur le rocher. Les mains posées sur les hanches, je lui dis.

- Ne t'en fais pas, tu seras sorti de là avant que la lune soit haute dans le ciel.

Nouveau rire et je finis par plonger du rocher. Je ressors quelques secondes après, juste derrière la cascade.

code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mer 10 Oct - 19:56

Me tuer ? ah ben en voila une bonne, avec son gabarit de guêpe ? Je rigole l'air narquois. Franchement là c'est amusant et maintenant vla la vieille dame. Je me croirais dans un manga tiens. La vieille "sage" du village. Manquait plus que le chat noir et on avait le tableau complet. Et allez on continue dans le manga avec la légende du lieu. J'étais toujours dans l'eau car là je ne sentais plus mes cicatrices qui tiraient ma peau et puis elle était à bonne température donc je vois pas pourquoi j'en serais sorti.

AH tiens pas mal la légende...un peu trop culcul la praline pour moi mais je suis sûr que ça devait fonctionner avec certaines personnes. Genre des locaux parce que bon sinon fallait être complet con pour penser que ça allait fonctionner.

"Attend y'a des lunes très belle mais pas de là à tomber amoureux, c'est ridicule."

J'allais rajouter que de toute façon le concept même d'amour était ridicule mais j'évitais car dans mes souvenirs Charlie y croyait à l'époque. Maintenant je ne savais pas mais j'évitais de gaffer au cas où. Par contre concernant les belles lunes là j'étais sincère, j'adorais me mettre sur la terrasse de mon chalet dans les Rocheuses, une bonne bière à la main et contempler le ciel. Je vais passer pour un être égocentrique mais dans mon boulot on était vite monté sur des piédestal et parfois c'était cool de se rappeler qu'au final nous n'étions rien. Je sortis de mes pensées en l'entendant me provoquer gentiment et puis plonger. J'attendis qu'elle ressorte de l'eau, pour la provoquer à mon tour.

"Je te rappelle que j'ai déjà été amoureux de toi donc j'ai pas besoin d'une lune et d'une cascade pour ça."

Tiens Miller prend ça dans le dents et on verra comment tu réagis. Le pire c'était que c'était strictement la vérité, bon techniquement je me rappelais plus trop comment j'en étais arrivé à être amoureux mais je savais que ça n'avait rien à voir avec une lune céleste. Je nageais encore un moment mais je décidais de sortir pour aller m'allonger sur le bord. Je passais mes mains sur les blessures en grimaçant un peu, bordel que j'en avais marre de ça.

"N'empêche c'est un superbe endroit, elle t'a pas menti la vioque sur la qualité du lieu. Après sur le fait de tomber amoureux ça a du lui arriver à elle alors elle dit que c'est pareil pour tout le monde. Ceci dit soyons clair...pour chopper et finir à l'horizontale c'est un très bon spot."

Clairement je serais infoutu d'y revenir tout seul mais y être avec elle c'était cool. Ca rappelait des souvenirs. L'époque où on était jeunes et cons, bon pour moi j'étais toujours con et Charlie était devenue une femme à tomber par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Barmaid


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Mar 16 Oct - 14:06



LULLABY
Just give it one more try, With a lullaby, And turn this up on the radio, If you can hear me now, I'm reachin' out to let you know, That you're not alone...
Le grand amour... Gamine j'y croyais, j'avais envie de connaître les papillons dans le ventre à chaque fois que le garçon me faisait craquer me regardait dans les yeux... j'avais envie qu'on me chuchote des mots dans le creux de l'oreille et que ça me fasse frissonner... Je croyais à toutes ces jolies choses qu'on lisait dans les contes et les histoires de princesse. Mais un jour tout a changé... Tout a changé parce que celui que j'aimais est parti et que je ne l'ai jamais revu. Maintenant, je me dis que cette histoire de grand amour n'est qu'une vaste blague et que surtout pas une lune allait pouvoir changer tout ça. Il faut vraiment être stupide pour penser que c'est vrai... J'aime rêver, j'aime me perdre dans ce genre de contes, de croyances mais pour moi, le grand amour est quelque chose d'abstrait et je sais que je ne suis pas destinée à le rencontrer...

Assise sur un rocher, derrière la cascade, je suis quand même curieuse de savoir ce qu'en pense Alek. En réalité, je m'attendais plus à ce qu'il me dise que pour lui ce sont des conneries, des histoires de bonnes femmes mais non... Monsieur le pilote décide de la jouer nostalgique en me parlant des sentiments qu'il avait pour moi à l'époque où nous étions ensemble, sans manquer de préciser qu'il n'avait pas eu besoin de lune pour ça. J'hausse un sourcil, un peu étonnée par ce qu'il vient de dire et un peu déçue qu'il ne me l'ait pas dit plus tôt... quand il a préféré partir pour devenir pilote... Je garde ça pour moi et je préfère passer au dessus de sa petite réflexion... Je passe une main dans mes cheveux mouillés et je remonte mes jambes.

De son côté, Alek va s'installer sur le bord de l'eau et je décide de le rejoindre. Alors que je me hisse sur un rocher non loin de lui, il me donne son point de vue sur ce que la dame qui m'a parlé de cette légende avait vécu... Je lève les yeux vers le ciel et je les ferme alors que les rayons du soleil viennent caresser ma peau.

- De toute façon, l'amour c'est une vaste blague...

En temps normal, je ne suis pas défaitiste, je crois même que je suis la nana la plus optimiste qu'il soit... seulement voilà, sur ce sujet là, je n'ai jamais eu de chance et je crois qu'à cause de tout les coups bas qu'on m'a faits, je suis amère....

J'étire mes bras au dessus de ma tête et je laisse échapper un sourire lorsque Alek indique que par contre, cet endroit a tout ce qu'il faut pour s'envoyer en l'air sans avoir peur d'être dérangé. Encore une chose qui n'a pas changé chez lui... Je ne veux pas dire par là qu'il est obsédé, je veux juste dire que le sexe n'était pas un sujet tabou entre nous et c'était une des choses qui faisaient que ça durait... Je me tourne vers lui et je glisse doucement le long de la paroi rocheuse avant d'aller m'installer juste à ses côtés. Mes yeux se posent sur son corps endolori et blessé...

- Tu ne t'es pas loupé cette fois...

Sans m'en rendre compte ma main s'approche doucement d'une de ses cicatrices et un de mes doigts de met à effleurer doucement la zone boursouflée. Je n'y vois là aucun geste mal placé de ma part, au contraire, masser doucement peut aider et puis ce n'est pas comme si je ne connaissais pas son corps... Mais je ne peux pas m'empêcher lui jeter un regard comme pour lui demander la permission de continuer...

code by bat'phanie
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba


Emploi : Pilote de course


MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie] Jeu 18 Oct - 16:18

L'amour une vaste blague? prenez un papier et un crayon vous avez 4 heures. Franchement je ne voulais pas me lancer dans ce débat là car il me donnait assez vite mal au crâne. L'amour clairement je n'y croyais pas mais en plus j'en avais strictement rien à faire. Je vivais très bien sans ça. Après oui j'avais eu de l'affection pour quelques femmes mais de l'amour? je ne m'étais jamais posé la question. Quoi que là je mentais car lors d'une histoire avec une femme géniale je m'étais demandé si je l'aimais. Si elle arriverait à me faire un peu hésiter quand je partais sur les circuits, mais en fait non, je n'aimais rien ni personne aussi fort que ma passion pour le pilotage. Et notre histoire s'était terminée comme toutes à cause de mes absences répétées. Par contre nous étions devenus amis, vrais amis sincères. On avait fait l'inverse des relations classiques entres hommes et femmes.

Du coup je préférais ne rien répondre à la remarque de Charlie, elle avait sûrement dû avoir son lot des connards en tous genres ou de mecs biens aussi mais pas trouvé le bon. Honnêtement profiter du soleil du rocher était plus agréable que se triturer les méninges pour un sentiment passager. J'avais fermé les yeux pour me détendre en mode lézard, je ne les ouvris même pas pour lui répondre car je savais de quoi elle parlait. Le "cette fois " me fit sourire car c'est vrai que ce n'était pas mon premier bobo mais c'était le plus important.

"Ouais faire un câlin à un mur à 300km/h ce n'est pas un truc à faire. "

J'ouvris les yeux en sentant ses doigts effleurer une cicatrice. Se sont des zones sensibles et du coup j'évite tous contacts autre que moi. Mais je sais qu'elle ne me fera pas mal donc je lui donne l'autorisation tacite de faire ce qu'elle veut.

"En fait mes freins ont lâchés, j'étais pourtant tranquillement en tête sans stress et en bout de ligne droite quand j'ai appuyé sur la pédale, il ne s'est rien passé. Je n'ai pas souvenir de l'impact, je ne me souviens que de ce temps interminable avant le choc. Genre j'ai vu ma vie défiler ainsi que la piste. Quand j'ai re ouvert les yeux j'avais pompiers et médecins pour m'extraire de ce qu'il restait de ma voiture. J'ai eu beaucoup de chance d'en sortir vivant quand on voit ce qu'il reste de ma voiture et de la barrière."


En fait le délire qu'on entendait de voir sa vie défiler et bien ça arrivait vraiment. Et finalement j'en étais plutôt content car j'avais réussis mon rêve. Le fait de ne pas voir les femmes de ma vie, ne m'avait pas dérangé. Selon les pompiers j'avais été inconscient quelques minutes d'où ma perte de mémoire mais après je m'en sortais bien et je me remettais bien donc bientôt ça ne serait même pas un mauvais souvenir mais juste un souvenir de plus. C'est pour ma famille que c'était un mauvais souvenir. C'est dans ces cas là qu'on se dit aussi que n'avoir personne dans sa vie c'est pas un mal car évite de voir la peur dans les yeux des gens proches.

"Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai gardé l'épave de la voiture, elle est dans mon garage à Los Angeles. Peut être qu'avec ça j'arriverais enfin à réaliser que ma vie ne tient qu'à un fil et que je ne suis pas immortel. "


Le seul truc qui me dérangeait c'est que du coup ben j'avais un corps moins bien qu'avant, peut être que je ferais des tatouages par dessus pour cacher les cicatrices. Ou alors rien du tout pour garder à l'esprit que tout peut s'arrêter d'un coup. En tout cas je ferais moins craquer les femmes ça c'est certain.

"Et toi? Pas de near death experience? d'embrassage de mur ou de trucs traumatisants à raconter? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: 30/03 Lullaby [Charlie]

Revenir en haut Aller en bas

30/03 Lullaby [Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Ornithology, Charlie Parker
» Charlie Parker : Bird/The Savoy Recordings (Master Takes) (1944-1948)
» Charlie Parr à Paris, le 19/2
» Charlie Parker
» Tablature Ruby - Charlie Mac Coy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: ღ Vamos a la playa :: Plages et criques
-