AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[16/03] distraerse feat : Jimmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: [16/03] distraerse feat : Jimmy Jeu 5 Juil - 22:29

distraerse

Jimmy & Pilar

Je suis revenue hier soir, tard. Après cette soirée horrible que j'ai vécu, je suis partie quelques jours chez ma mère. Elle et abuela ne voulaient pas que je revienne. Elles ont eut peur et je comprends. J'ai hésité à revenir moi-même. Je fais des cauchemars, je revois le sang sur mes mains et sur moi. Dans ces cauchemars c'est moi qui tiens l'arme mais elle est invisible. C'est flippant.

J'ai quand même mieux dormi cette nuit, même si je me suis réveillée plusieurs fois en sursaut au moindre bruit venant de dehors. Et ce matin je traîne dans le lit. On est dimanche et je bosse pas. J'aurais préféré ça m'aurait occupé l'esprit.

Mon téléphone vibre plusieurs fois de suite, je le prends et le regarde. Ma mère … ma mère … ma mère … ah tiens ma mère …. Abuela … oui comme je réponds pas aux messages de ma mère c'est abuela qui prend le relais. Il vibre encore .. décidément .. cette fois c'est Julian. Je me redresse pour lire son message. Il propose de faire du roller aujourd'hui. Je réfléchi et il insiste. Je crois qu'ils se sont tous ligués contre moi. Si je ne réponds à personne vont-ils croire que je suis morte ? Et après ils vont tous se pointer ici.
Okay … message à ma mère : je vais bien. Message à Abuela : Maman te dira ce que je lui ai répondu. Message à Julian : Ca marche on se rejoint sur place.

Je pose mon téléphone sur le lit, je me lève et je file me doucher.

La matinée se passe, Callie et Lily essaient de me remonter le morale mais rien n'y fait. Après que les filles soient parties, je me décide à me préparer pour la sortie patin. Je les cherche et les trouve au fond de mon armoire. Je prends un short à pois et un haut en dentelle qui aurait pu être à Abuela.
Mes protections coudes, genoux, et tête. Oui je vais mettre un casque. Je ramène mes cheveux en un chignon au dessus de la tête, j'y visse mon casque et tout en restant raide j'essaie d'enfiler le reste. Je m'y suis mal prise, j'ai fais à l'envers, j'aurais du commencer par le plus facile. Quand je vous dis que ça va pas.

J'ai fais le parcours en roller, mollement. À chaque bruits étrange et strident, je ressens le coup de feu que le vigile avait tiré ce soir là, et je sursaute. Si bien que lorsqu'une voiture avec un pot échappement troué est passée à coté de moi, elle m'a fait flippé. J'ai perdu l'équilibre, impossible de me redresser et de me remettre droite. Je me rattrape comme je peux sur ce qui me tombe sous la main. Mon casque se détache, il tombe à cause du poids  de mes cheveux, qui eux viennent me cacher la vue. Je cri

-Aaaah !

Ma main s'agrippe à une manche, je sais pas qui, je sais pas quoi, je chute en arrière et me retrouve avec le poids d'un corps sur moi, entraîner par ma faute dans ma chute.
Mes cheveux cache mon visage et mes yeux, j'ai les bras écartés et j'ose pas bougé

-¿ Perdón soy afligida, usted está bien?

Je ne sais pas si c'est un homme, une femme, si je la connais ou pas. Pour le moment je suis bloquée.




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Ven 6 Juil - 2:30


Si les jumeaux Watson étaient plutôt fusionnels par certains aspects de leur quotidien, notamment sentimentaux, parce qu'ils ne supportaient guère les fortes émotions de l'un ou l'autre, ils étaient néanmoins trop différents pour pouvoir tout faire ensemble, et chacun vaquait à ses occupations dans la journée, sans avoir besoin de se retrouver avec sa moitié.
Quand il n'était pas sur l'ordinateur, et que ses parents le forçaient à sortir, avec tous les moyens d'argumentation dont ils disposaient, Jimmy trainait souvent au Game center, ce qui ne le changeait guère de ses habitudes. Il n'y avait pas vraiment d'amis, mais de quoi s'occuper, en tout cas, dans le domaine qui l'intéressait le plus.

    - Hey, faites attention ! S'écria-t-il en voyant une jeune femme s'élancer sur un gamer qui semblait de particulière mauvaise humeur, et que le choc n'allait surement pas attendrir. Beaucoup jouaient comme s'il s'agissait de leur propre vie, et perdre leur donnait des envies meurtrières qu'il ne valait mieux pas tenter. Vous voyez bien qu'elle a pas fait exprès, ajouta donc Jimmy à l'attention du molosse qui s'apprêtait à réduire Pilar en charpie, pour avoir osé faire tomber son jeux vidéo préféré, dont heureusement la boite avait résisté à la chute juste parce qu'il s'était écrasé sur elle.


Ayant découragé la victime de cet accident de prendre sa revanche en l'aidant à se relever, Jimmy se retourna vers l'auteure du problème, qui avait probablement aussi souffert de sa cascade inopinée. Ce n'était pas vraiment le genre du Watson de jouer les sauveurs, mais il avait été assez bien élevé pour ne pas laisser une jeune femme au sol sans intervenir : il ne s'agissait en rien d'héroïsme, mais plutôt d'un civisme que visiblement personne ne partageait plus.

    - Est-ce que ça va ? Demanda-t-il finalement à la brune, en lui tendant la main pour la soutenir. Avec sa chevelure en bataille, il n'avait même pas encore vu son visage, même s'il avait remarqué malgré lui ses fines jambes nues, en constatant qu'elle ne semblait pas blessée - et cette vision lui avait fait bizarre, même s'il était bien trop loin d'avoir la moindre pensée perverse consciente. Ton casque n'était pas bien attaché, c'est dangereux, constata le blond foncé, en ramassant l'objet en question, pour lui tendre.


Maintenant qu'elle était de nouveau sur pieds, ou plutôt sur roulettes, Jimmy ne savait plus vraiment quoi faire... Il ne tenait pas à faire la discussion, mais il craignait de la laisser repartir avec un traumatisme crânien. Cherchant dans ses souvenirs ses cours de secourisme, il la dévisagea avec insistance, en lui tenant toujours le bras pour maintenir son équilibre.

    - Tu t'appelles comment ? T'as quel âge ? Commença-t-il, comme un enquêteur de police, pour vérifier qu'elle avait encore toutes ses facultés mentales - dans le cas contraire, il faudrait qu'il l'emmène à l'hôpital, et regrettait déjà ce voyage imprévu. Tu sais où t'habites ?


Elle avait le teint halé des filles du coin, et d'ailleurs, sa peau était particulièrement douce et chaude, était forcé de constater le Watson, qui se sentait mal à l'aise d'apprécier autant ce contact. Ses relations avec les autres étant généralement compliquées, il avait encore moins d'expérience avec les filles, et n'était même pas particulièrement sensible à savoir ce qui lui plaisait chez l'autre sexe, malgré l'insistance de sa soeur, qui tenait absolument à le caser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Ven 6 Juil - 21:34

distraerse

Jimmy & Pilar

Des voix, c'est tout ce que j'entends. A travers mes cheveux, je n'arrive pas à voir grand chose, et le corps qui se trouve sur moi pèse. À première vu c'est un homme. Dios Mio ! J'ai un homme sur moi ! Vite vite qu'il se lève et qu'il parte ! Je me sens sali d'un coup, il m'a touché et je pari qu'il est pas beau en plus.

Je sens mon corps devenir plus léger quand il arrive enfin à se redresser. Aider par je ne sais pas qui, je me relève aussi. Vous savez quand vous avez une mouche qui tourne autour de vous, vous brassez l'air avec vos bras … et bien c'est ce que je fais en ce moment, essayant ainsi de replacer mes cheveux à leur place, derrière ma tête. J'y vois enfin quelque chose. Je regarde autour de moi et je tombe sur deux billes noir qui m'observent.

-Ooh … oui ça va …

Je plisse le front me demandant si c'est lui que j'ai fais tombé

-C'est toi celui que j'ai percuté ?

Je lui demande parce que si c'est lui, il est pas trop mal... bon complètement différent des mecs pour qui je craquais à l'école et qui ne me calculaient pas, brun, le teint hâlé, les yeux sombres, brun … Ah si ! il a juste les yeux sombres. Mais bon, pour l'instant c'est pas le plus important.
Derrière moi j'entends une autre voix et celle ci me paraît plus familière, je tourne la tête, je ressens en même temps une légère douleur à l'arrière de mon crâne, j'y pose ma main et je vois un garçon regarder dans une boîte tout en m'observant et maugréant dans sa barbe. Je viens de comprendre

Je me frotte l'arrière du crâne, j'ai rien mais je me souviens de m'être cogné légèrement en chutant

-Oui .. mon casque je sais il est cassé au niveau de l'attache

Je récupère mon bien et me rend compte que le garçon que je ne connais pas me retiens toujours le bras. Mon regard va de sa main à son visage

-Je vais bien merci ...

Pourquoi il me lâche pas ? Et quand il me pose des questions, je comprends

-Mais ça va je te dis je sais qui je suis

Je secoue la tête et une douleur lancinante me fait grimacer

-Je m'appelle Pilar, j'ai 20 ans, bientôt 21 et j'habite dans un bungalow sur Little Havana

Tout en me frottant l'arrière du crâne, je repère un banc et lentement, je roule jusque la bas pour m'y asseoir, constatant que, effectivement, ça pourrait être pire

-Et toi ? Tu t'appelles comment ?

Lui demandais-je en levant les yeux vers lui, je ne l'avais jamais vu, et bizarrement, ma timidité envers les autres, je ne la ressentais pas envers lui.

-Merci de m'avoir aidé.


Je me penche en avant pour défaire les lacets de mes patins, j'enlève les protèges genoux et ceux des coudes et je reste assise là, à attendre l'arriver de Julian.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Sam 7 Juil - 19:06

Jimmy ne prit pas la peine de lui répondre, en voyant l'expression de son visage : petit à petit, elle reformait elle-même le scénario qui l'avait mené jusque là. Elle avait compris qu'elle avait percuté l'autre gars, et que le Watson l'avait juste aidé à se relever. Il se contenta d'hocher la tête, comme s'il approuvait ses pensées.
Visiblement, elle savait parfaitement qui elle était, ce qui du moins rassurait sur l'absence de traumatisme crânien - après tout, vu sa chute et la perte de son casque, mieux valait s'en assurer. Jimmy, réalisant qu'il la tenait toujours, relâcha sa main, confiant sur son état. Il y avait eu plus de peur que de mal, comme disait sa mère.

    - C'est pas prudent de rouler avec un casque cassé, Pilar, constata-t-il posément, comme s'il énonçait une vérité universelle et incontestable. C'était sa façon d'être, un peu, de rendre le moindre détail de l'existence particulièrement sérieux et sombre. Il était loin d'être dépressif pourtant, il possédait juste une sensibilité particulière, rapport à sa perception très pointue et particulière du monde. Il y a des promos dans le magasin de sport juste à côté, ils en font à - 30%, ultra résistants.


Il la dévisagea comme s'il attendait une réaction spéciale à l'énonciation d'un pourcentage. Il avait toujours apprécié les nombres, et chaque problème mathématiques évoquait pour lui un océan de possibilités, qu'une telle conversation pouvait facilement enclencher.
Bien qu'il se gardait de le montrer, il était capable de calculer le pourcentage soldé de n'importe quel vêtements d'un battement de cils, ce qui servait bien à Jane, même si elle ne le réalisait pas vraiment.

    - Jimmy, se présenta-t-il, très sobrement. De rien, ça fait partie des règles du civisme, non ? Dans la famille Watson, tous les membres étaient attachés aux règles, ou du moins, en faisait un peu une fixation, qu'elles soient écrites, ou morales. Puis, voyant qu'elle ne bougeait pas, qu'elle s'asseyait même, il fronça les sourcils, accentuant l'air renfrogné de son visage pourtant fin et agréable à regarder. Tu viens ?


Il prit le temps de la regarder réellement, maintenant qu'elle était immobile, et lui trouva un air de... Quelque chose. Il y avait un truc agréable à regarder dans son visage, que sa logique implacable d'arrivait pas à définir. D'un point de vue parfaitement objectif, elle n'avait pas les atouts que les jeux vidéos lui avaient appris à apprécier chez les femmes.

    - Tu pourras pas rentrer sans casque, insista-t-il, persuadé que sa mission de sauvetage ne s'arrêtait pas à la relever. Si t'as pas de sous, je peux t'avancer, proposa le jeune homme, en se méprenant peut-être sur les raisons de son hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Sam 7 Juil - 21:45

distraerse

Jimmy & Pilar

A la base je n'avais pas eu l'intention de porter un casque, si je l'avais mis c'était tout simplement parce que les derniers événements m'avaient fait prendre conscience du danger qu'il y avait n'importe où, n'importe quand. La preuve en était là, je venais de chuter et j'aurais pu me faire plus mal. Au final, je m'en sortais bien, juste une future petite bosse à l'arrière du crâne qui arrivera bientôt.

Je reporte mon attention sur le garçon qui m'a aidé. C'est bien la première fois qu'une personne étrangère de mon entourage m'aide. Et encore plus un garçon. Je ne sais pas comment réagir en fait. Il a un coté bienveillant qui me perturbe. Je ne saurais même pas dire si c'est ça ou si il y a autre chose. Je me sens bizarre. Des sensations que je ne connaissais pas.

Sur ma peau, je ressens encore la chaleur et la douceur de sa main, c'est comme une marque indélébile. J'ai envie d'y toucher mais j'ai peur qu'il trouve ça étrange. Je ne voudrais pas qu'il se méprenne sur mon geste.

-Je sais, mais je n'ai pas eu l'occasion d'en racheter un et je fais du roller que très rarement

Je hausse les épaules, il a raison, je le sais mais ça n'avait pas une grande importance pour moi. Si il était tombé c'est surtout à cause de mes cheveux. Je n'avais pas pris le temps de les attacher correctement et donc de bien fixer mon casque sur ma tête.

En pensant à mes cheveux, je retire l'élastique que je garde au poignet et, avec une habitude experte, je les tresse contre mon épaule et maintient le tout avec le bout de plastique.
Voilà comme ça plus de danger.

-Oh heu .. j'irais faire un tour à l'occasion.

Racheter un casque même à bas prix n'était pas prévu au programme, et je ne comprenais pas pourquoi ça avait l'air si important pour lui. Ce qui est amusant, ou étrange, est qu'il connaît les offres du moment. Moi même je ne le savais pas.

Après que je lui ai demandé son nom, il me l'indique et je trouve qu'il lui va bien, il sonne doux à mon oreille. Je me surprends à penser ça.

-Pour aller où ?

Je le regarde alors que je viens juste de retirer mes protections, il me demande de venir, je ne comprends pas trop ce qu'il veut faire. Je regarde autour de moi jusqu'à ce qu'il me précise qu'il veut que j'aille acheter un casque

-Oh Non...non … c'est bon, je … j'attends un ami, on doit patiner ensemble .. normalement …

Je regarde mon téléphone, il est en retard je pensais qu'il serait déjà là

-J'ai de l'argent Jimmy, c'est gentil mais je ne veux pas prendre de ton temps tu as sûrement quelque chose de prévu ?

J'ai pas envie qu'il parte. Je regarde ses mains et ressentir mentalement la chaleur de l'un d'elle sur ma peau me donne des frissons. Pourquoi ? J'ai des picotements bizarres dans le corps, et une sensation de faire pipi alors que j'ai pas envie.

Il a une jolie bouche, et des yeux complètement captivants... je me reconnais pas, ça me fait peur.
Je détourne les yeux ... En fait si, il faudrait qu'il parte avant que je ne découvre des nouveautés chez moi qui me feraient penser que je deviens comme toutes les autres filles à baver devant un garçon.
C'est pas moi ….





codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 8 Juil - 7:37


Elle attendait un ami pour patiner...  Etrangement, Jimmy se sentit déçu, et mit cette émotion sur le compte de son irresponsabilité à vouloir poursuivre ce sport sans protection. Elle disait en faire rarement, mais pour le coup, apparemment, elle avait l'intention d'en faire toute l'après-midi, et les publicités avertissaient bien pourtant qu'il suffisait d'une fois pour tomber - ou était-ce celles pour la prévention des préservatifs, qui portaient un tel slogan... Mais cela revenait au même.
Il ne cessait de la fixer avec son air interrogateur, observant malgré lui les traits de son visage, à la recherche de quelque chose... Une explication. Jimmy appréciait de tout comprendre, et il y avait quelque chose dans son rapport à la jeune fille qui lui échappait, un truc qu'elle avait qui la rendait particulièrement singulière à ses yeux, sans qu'il puisse vraiment trouver quoi.
Et il devait savoir... Les mystères irrésolus le perturbaient.


    - Non, j'ai rien de prévu, je me baladais juste, répondit-il simplement, en haussant les épaules d'un air maussade, qui était presque naturel chez lui. Il n'était pas particulièrement triste, il n'avait juste que très peu d'éclats de joie, et réservait ses démonstrations de sentiments pour des occasions bien particulières. Ton copain est en retard ?


Encore une fois habitué à ses principes et à la régularité des heures, Jimmy avait beaucoup de mal à accepter que quelqu'un puisse défier le cours du temps, et arriver à une heure qui ne correspondait pas à celle donnée par un rendez-vous... Si c'était le cas de l'ami de Pilar, il aurait d'avance des difficultés à le tolérer, d'autant plus que son absence avait failli causer un grave accident.
Hésitant un peu, il finit par s'asseoir à côté de la jeune fille.


    - Je vais attendre avec toi, pour prévenir le danger, au cas où tu déciderai de te jeter sur quelqu'un d'autre, sans protection adéquates, annonça-t-il, un sourire joueur se dessinant sur son visage à cette déclaration. Il était capable d'un peu d'humour, de temps en temps, même si la plupart de ses plaisanteries étaient plutôt noires. Tu travailles, sinon ?


Jimmy n'était pas particulièrement sociable, ni même intéressé par les gens en général, mais Pilar l'intriguait, et il voulait connaitre la source de ce sentiment. Une mèche brune tombait toujours sur les yeux de la demoiselle, qui venait pourtant de les attacher en une longue tresse, et le Watson la repoussa délicatement vers son oreille, parce que ce détail le perturbait : parler à quelqu'un dont une partie du visage est barré par quelques cheveux sombres... Même si visiblement, elle-même n'en avait pas été gênée.
La coupe de Jimmy était pourtant tout aussi aléatoire, et ses boucles blondes commençait à tomber un peu trop bas sur ses sourcils... Le jeune homme n'était juste pas adepte des coiffeurs, et attendait que ce fait choque sa soeur, qui prendrait surement quelques minutes pour raccourcir sa frange, et tenter d'arranger ce volume dont il avait hérité, comme elle - à la différence que Jane était une utilisatrice experte de son lisseur rose à paillettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 8 Juil - 16:32

distraerse

Jimmy & Pilar

Pourquoi son expression parait si maussade d'un coup ? J'ai dis quelque chose qu'il fallait pas ? Je ne me souviens pas l'avoir vu sourire depuis que je suis tombée sur lui. Façon de parler, bien sur puisque au final ce n'est pas lui que j'ai percuté. Mais son visage a une expression que je n'aime pas. Pour se faire, je souris en le regardant, peut-être que ça le forcera à en faire autant

-Qui Julian ? Oh, j'ai l'habitude tu sais, depuis qu'il a trouvé un copain, il me zappe un peu, mais comme il m'a proposé cette sortie, je pensais qu'il voulait passé du temps avec moi. En fait, je pense qu'il doit être retenu par son chéri … je ne vais pas lui en vouloir …


Pourquoi je dis ça ? En fait, en disant ça c'est une façon de lui dire que Julian n'est pas mon petit ami. Je sais pas pourquoi mais c'est comme si j'avais été poussé malgré moi à le dire.

-Je vais attendre encore un peu et si il vient pas, je rentrerais chez moi.

Je hausse les épaules comme une évidence, après tout qu'est-ce que je peux faire d'autre ? Même si j'aimerais que ce moment avec Jimmy dure plus longtemps, je ne vais pas lui imposer ma présence, ni prendre de son temps.

Il s'assoit à coté de moi, et je me raidi. Sa présence me trouble, et le sentir là c'est .. euphorique en fait. J'ai envie de sauter partout tout en sentant des fourmillements dans tout le corps. J'aime pas ça …
Mais ses mots me font rire, un grand éclat de rire, qui au final me fait le plus grand bien

-D'accord, je te promet de faire attention.

Mais ce qui me plaît encore plus c'est son sourire. Il a deux belles fossettes qui se forment lorsqu'il sourit, c'est trop beau ! Je suis là à le regarder fasciné par sa bouche et j'opine de la tête tout en répondant à sa question

-Je suis couturière, et toi tu fais quoi ? Je me souviens pas t'avoir vu, tu es ici depuis longtemps ?

Je vais en apprendre plus sur lui, et je me surprend à attendre sa réponse, appréhendant le moment où il me dira qu'il est juste de passage et qu'il va repartir bientôt.
En attendant, je le vois tendre la main pour venir déplacer une mèche que j'avais pas prit dans la tresse que j'ai faite. J'ai retenu mon souffle, la bouche légèrement ouverte, pendant ce geste que j'ai trouvé agréable. Parce que ses doigts ont effleurés ma peau et que j'ai aimé ça. Mon cœur c'est mit à battre plus vite et cette sensation bizarre dans mon ventre et entre mes cuisses à recommencer. Mince alors .. il va falloir que je demande à Callie ce que ça peu être …

-Merci …

Dis-je après qu'il l'ait fait

-Pourquoi tu es si … attentionné ?

Cette question me brûlait les lèvres depuis qu'il m'avait aidé. Parce que je n'avais pas l'habitude et que les garçons en général n'étaient pas comme ça, lui il était complètement différent. Et ça me troublait et m'intriguait.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 8 Juil - 17:17

Ce n'était pas son petit ami. Ce fait, qu'elle parut insister à souligner, soulagea étrangement le jeune homme. Après tout, il n'aurait pas du y apporter grande importance, mais il réussit à se convaincre qu'il aurait été juste plus choqué encore que la personne l'ayant abandonnée, et donc provoqué indirectement son accident, soit également celui qui aurait du la protéger.
Le Watson avait une vision très particulière du couple, qu'il n'avait lui-même jamais testé, mais qui s'apparentait un peu avec sa relation de famille, envers Jane - le sexe en moins. Il n'avait pas eu l'occasion d'essayer ce dernier point non plus, même s'il découvrait son corps depuis plusieurs années déjà, comme n'importe quel garçon bien formé.

    - Oh, je vois... Commença-t-il, en se radoucissant un peu, esquissant ce qui pouvait ressembler au près d'un sourire, un peu poussé. Et toi, t'as pas de mec, du coup ?


A vrai dire, ce n'était que la suite logique de son raisonnement, que Jimmy formulait. Il n'avait pas l'impression d'être déplacé, ou de sous entendre autre chose, qu'une interrogation parfaitement légitime, après ce qu'elle venait de lui compter, sur un ton assez plaignant.
Jimmy n'appréciait pas qu'elle se plaigne, d'ailleurs, il trouvait ça particulièrement agaçant que quelque chose puisse la mettre dans cet état, et en voulait vraiment à ce garçon qu'il ne connaissait même pas, mais sur lequel le peu d'information qu'il avait ne lui plaisait pas.

    - J'suis encore à l'université, répondit-il, en hésitant à expliciter son choix de parcours, qui n'en était pas vraiment un. J'ai déménagé dans le coin avec ma famille, il y a deux semaines, mais du coup c'est aussi les vacances pour moi.


Qui ne rêverait pas de vivre dans un lieu comme celui-ci ? Et bien lui. Jimmy ne s'enthousiasmait pas autant de sa situation que n'importe qui. Il ne recherchait pas spécialement le soleil, et n'était pas un fêtard dans l'âme, pas plus qu'un lézard de plage.
L'interrogation suivante de la demoiselle le laissa un peu perplexe.

    - C'est si étrange que ça ? Répliqua-t-il, en se posant lui-même la question. Il ressentait un profond sentiment de défense envers cette fille, qu'il ne pouvait pas nier... Mais il ne cherchait pas spécialement à le justifier. J'imagine que c'est parce que mon père est médecin, et ma soeur est beaucoup trop comme ça avec moi. C'est une manière de me dire que je t'agace ?


Jane, parfois, l'agaçait à vouloir toujours le défendre pour un rien. Peut-Être que Pilar ressentait la même chose et dans ce cas... Le coeur de Jimmy se serra dans son torse, et il grimaça légèrement à cette sensation peu habituelle.

    - Tu devrais pas t'attarder trop longtemps, conclut-il en se levant pour partir, ne tenant pas à agrafer son cas auprès de la brune. Après tout, il avait fait ce qu'il fallait, ce n'était plus son rôle de lui tenir compagnie, si elle ne le souhaitait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 8 Juil - 17:47

distraerse

Jimmy & Pilar

Le simple fait de dire à Jimmy que Julian n'était pas mon ptit ami était une façon de lui dire que d'une j'étais libre et de deux qu'il ne risquait rien si Julian arrivait et le voyait avec moi. Même si vu le retard qu'avait mon ami et dont ce n'était pas son habitude quand il était célibataire, je commençais à douter de sa venu. J'hésitais à lui envoyer un message mais si il se trouvait avec Zane je n'allais pas l'embêter.

-Non, j'ai pas de mec … à proprement parlé, j'ai des amis mais pas de petit ami ...

J'hésitais à lui dire que je n'en avais jamais eu mais peut-être que je devrais ne pas en dire plus, comme le fait que j'ai voulu lui demander si il avait quelqu'un dans sa vie, mais là aussi, j'ai rien dis parce que la réponse me faisais peur. J'ai préféré en savoir plus sur sa venue ici. L'université, voici un endroit que je ne connais que de nom. Je le regarde avec une certaine admiration cette fois

-Tu vas faire des grandes études de quelles genres ? Médecins ou avocat ? C'est comment dedans ? Il paraît que c'est grand et qu'il y a de grande salle qui accueil pleins d'élèves ! Je n'ai pas fait de grandes écoles, ma famille n'avait pas beaucoup d'argent pour ça, mais je suis contente de mon parcours. Par contre je suis fascinée par les personnes qui font de longues études !

Il va resté ! J'en reviens pas ! Je suis trop contente même si je met ça sur le compte de l'université, ça permet de détourner son attention sur autre chose alors que dans ma tête ça fait tilt ! Je pourrais peut-être le revoir !

Mais mon sourire s'efface vite lorsque je vois que ma question le laisse perplexe. Ne se rendait-il pas compte qu'il avait une attitude envers moi qui le rendait totalement craquant et attirant ?
Oui c'est ça, c'était un tout chez lui, il me faisait craquer d'une certaine manière et m'attirait d'une autre. Je n'avais jamais ressenti ça et j'en étais complètement bouleversé même si je ne le montrais pas de peur de devoir trouver des mots dont moi même je n'arrivais pas à définir.

-Attends !

J'attrape sa main avant qu'il ne parte et je sers ses doigts entre les miens. Ce simple geste m'électrise le corps. J'en ai le souffle coupé net, il me faut quelques secondes pour retrouver la parole et ma langue natale prend le dessus

-No te vayas por favor, siéntate

J'ai lâché sa main à regret, mais j'ai la sensation d'avoir été brûlé et j'attends qu'il reprenne sa place

-Tu ne m'agaces pas Jimmy, au contraire .. à l'école j'étais la risée des garçons et des filles, parce que j'avais un look affreux et décalé avec les autres. Et comme on était pas riche, les vêtements que je portais étaient fais de tissu bon marché et cousu par ma mère ou abuela, alors ta façon d'être est .. j'adore … sincèrement .. c'est juste que je n'ai pas l'habitude.

Je le regarde en inclinant la tête ma tresse descendant un peu plus sur ma poitrine et je lui souris

-Excuse moi si je t'ai offensé je ne le voulais pas.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 8 Juil - 18:24

Elle n'avait pas de copain. Encore une fois, Jimmy sentit un grand soulagement l'envahir, sans qu'il comprenne d'où ce sentiment venait et prenait ses racines, alors qu'elle n'était qu'une inconnue pour lui encore, et qu'elle ne correspondait à aucun de ses fantasmes d'adolescent.

    - Pourquoi ? Renchérit-il, ayant plus que jamais l'impression de se mettre dans la peau de sa soeur lorsqu'elle s'inquiétait de son célibat. Jimmy l'envoyait balader, parce qu'il n'appréciait pas qu'elle compare leur parcours, quand son copain n'avait pas plus de valeur qu'un nouveau sac à main pour elle. Pilar était différente, et il lui semblait que tenter de la comprendre n'était en rien une accusation. Tu préfères les filles ?


Après tout, elle trainait visiblement avec un gay, et était assez particulière pour avoir des goûts assumés en la matière. La positive n'allait pas lui plaire, mais quitte à commencer ce chemin, il voulait aller jusqu'au bout et savoir, au risque de paraitre insistant.

    - Pour l'instant, je code des programmes informatiques, mais je ne sais pas si j'ai envie d'en faire un métier, annonça Jimmy, en soupirant. Les cours étaient trop simples, bien qu'il ramène une mauvaise note de temps en temps, histoire de ne pas éveiller les soupçons. Il se savait capable de créer des applications plus performantes que la plupart de ses professeurs... Mais il savait qu'il ne devait pas se vendre, car blesser Jane dans sa fierté serait comme se blesser lui-même. Le prix n'en valait pas la chandelle. Ma famille est assez aisée, donc c'est pas un souci...


Il se sentait presque honteux d'admettre que son succès appartenait en partie à ce que ses parents soient en mesure de lui financer des études... Il n'y avait jamais vraiment songé dans ce sens, et avait même montré plusieurs fois une certaine ingratitude, en ne travaillant pas autant qu'il aurait du à sa réussite.

    - Il n'y a rien de vraiment fascinant, tu sais... Il posa quelques secondes, en visualisant les lieux avec ce nouveau regard, neuf et enthousiaste. Il se sentait décidément peu méritant d'avoir cette ouverture, alors qu'elle ne pouvait pas. C'est pas extraordinaire, tu ne manques rien, lui assura le jeune homme, parce qu'il pensait que c'était ce qu'elle avait besoin d'entendre, au fond, pour ne rien regretter.


Alors qu'il partait, elle le retint par la main, et il sursauta, surpris par ce contact et sa chaleur... Et par les mots qu'elle employait dans un espagnol parfait, qu'il comprenait plus ou moins, par habitude d'en entendre, sans avoir jamais appris.

    - Tu m'as pas offensé, je veux pas t'ennuyer, c'est tout... Il hésita néanmoins à se rasseoir. J'ai jamais été très populaire à l'école non plus, au contraire de ma soeur, ajouta-t-il, pour la rassurer. Tu regrettes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 15 Juil - 11:45

distraerse

Jimmy & Pilar

Pourquoi je n'avais pas de copain ? Cette question j'en connaissais la réponse, parce que les garçons n'étaient pas attiré par moi, parce que je n'étais pas intéressée sauf par ceux qui étaient inaccessible ou ceux qui ne voulait que me prendre ma virginité. Mais là, je devais avouer que je ne savais pas trop quoi lui répondre. Je me disais que si je lui en dévoilais trop il fuirait peut-être, comme les autres garçons. Même si les seuls qui m'avaient plut datait de l'école, et que à ce moment là j'étais inexistante pour eux, aujourd'hui je sentais bien que les regards étaient différent sur moi. Mais je n'aimais pas vraiment ça. Je me sentais comme un agneau entourée de loups. Pourtant, Jimmy n'avait pas le même regard et c'est ce qui me mettait à l'aise avec lui. Pour lui répondre, au final, je haussais juste les épaules

-Je ne sais pas … j'ai peut-être pas trouvé le bon tout simplement …

Oui, ça devait être ça. En fait cette réponse me satisfaisait à moi. Trouver celui avec qui je me sentirais bien et avec qui je pourrais envisagé d'aller plus loin, plus longtemps. Etais-ce parce que j'étais seule que je devais préféré les filles ? Je devais donné cette image sans le vouloir, ou bien parce que mon seul ami garçon était gay ? Je trouvais cette question étrange mais pertinente à la fois. Ça me faisais me poser des questions sur moi

-Non .. enfin ma meilleure amie est une fille et je suis en coloc avec des filles mais non .. je suis hétéro …

Enfin je crois j'aurais pu ajouter, car combien de fois j'ai lu que certaines filles avaient été déçue de leur première fois et qu'elles avaient trouvé leur plaisir avec une autre fille, alors qu'elles se pensaient hétéro. Et si au final ça m'arrivait aussi ? Je secoue la tête pour chasser cette idée.

Il me parle de lui et je l'écoute, enfin de ce qu'il fait comme étude. L'informatique est étrange et complexe à la fois. Je sais que je suis nulle dans ce domaine. Moi qui aime créer des vêtements il y a des logiciel qui te permette de le faire sur ordinateur, je serais incapable de l'utiliser, d'en connaître le fonctionnement.

-Pourquoi ?

Lui demandais-je à mon tour, surprise par son choix

-C'est génial pourtant, et ça ouvre tellement de porte sur l'avenir du travail, je suis certaine que tu dois être super doué la dedans !


Et je le pensais, surtout que l'évolution du monde passait par l'informatique et tout ce que cela engendrait. La programmation pouvait offrir tellement d'opportunités. Mais je n'avais pas le droit de contredire son envie

-Tu aimerais faire quoi ?

Car la question était là, étais-ce son choix ou lui avait-on imposé cette orientation ? Au final si ses parents étaient assez aisés ils avaient peut-être décidés pour lui. En fait je me sentais heureuse et comblée d'avoir une vie simple et une famille compréhensive et à l'écoute. Ce qui devait sûrement manqué à Jimmy.

L'université était un rêve pour tellement de jeunes comme moi, venant des endroits les plus pauvres du pays et ayant très peu de moyen pour faire de longues études qui pourrait nous ouvrir un avenir meilleur. Alors rencontré quelqu'un qui y étudiait était excitant ! Mais la joie d'en savoir plus retomba très vite aux paroles de Jimmy. Je n'en saurais rien d'autres et en fait, je n'avais plus envie de savoir. Déçue par sa réponse mais à quoi m'attendais-je au final ?

Je lui ai demandé de se rasseoir mais il ne le fait pas, alors je lève la tête pour le regarder et lui répondre

-Tu ne m'ennuies pas, en fait c'est la première fois que je me sens bien avec quelqu'un que je connais à peine. Je suis du genre timide, mais avec toi, c'est différent. Tu en parles beaucoup de ta sœur, moi je suis fille unique, je ne sais pas ce que c'est que d'avoir un frère ou une sœur …


Il me demande si je regrette, regretter quoi au juste ? Je balance mes jambes de façon à faire rouler les roues de mes patins sur le sol et je réfléchi

-Regretter de ne pas avoir d'amis à l'école ou de ne pas avoir été populaire comme beaucoup l'ont été ? Au final qui étaient les plus heureux ? Ceux qui se donnaient un genre pour donner une image différente d'eux ou ceux qui étaient eux pour ne pas faire comme les autres ? J'ai toujours été moi, jusqu'à maintenant …

Dis-je en baissant les yeux sur ma tenue. Elle ne me représentait pas comme je l'étais avant, elle représentait la nouvelle moi

-Mes amies veulent que je me lâche plus, que je m'ouvre plus et que je sois une fille moins effacée, même si j'ai du mal je pense qu'elles ont raisons. C'est aussi me permettre d'avancer dans la vie.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Mar 24 Juil - 6:43

Bizarrement, cette fois, la réponse de la brune lui plut. "Le bon" était un concept qu'il avait du mal à appréhender, dans son esprit très logique, qui ne gérait pas au mieux les données sentimentales ou globalement émotionnelles, mais il comprenait en tout cas qu'elle n'avait personne, ni en ce moment, ni en vue, visiblement.

    - Oh, et c'est quoi, tes critères ? Répliqua-t-il, sur un ton presque scientifiques, étudiant les informations qu'elle voulait bien lui fournir, avec un sérieux presque drôle, qui trahissait un intérêt qu'il ne s'avouait pas lui-même. Il était bien au courant que chaque fille avait des goûts particuliers, et que sa soeur, pour la prendre toujours en tant que référence, ne connaissait pas ses propres priorités en la matière, ce qui l'avait poussé à choisir quelqu'un qu'elle n'aimerait surement jamais, car il correspondait à des normes sociétaires et non personnelles. Enfin, désolé, c'est un peu indiscret...


Il fit une petite grimace embarrassée, en haussant les épaules. Après tout, il maitrisait aussi parfaitement les règles des interactions humaines et avançait sur une limite qui le dérangeait, mais respectait à force d'habitude.
Le thème des études, et les débats professionnels en général, était un terrain beaucoup moins glissant dans une conversation, et il se plia donc à cet exercice avec peu d'appréhension, même si cela touchait une corde sensible pour ses ambitions.

    - Je ne sais pas. Disons que j'aime apprendre, et que j'ai peur de ne pas avoir assez de challenges, dans mon futur métier... C'est dur à expliquer, concéda-t-il, résumant en une phrase ce qu'il n'avait jamais exprimé à ses parents, de peur qu'ils puissent interpréter avec justesse son ennui, et le guider vers quelque chose qui correspondrait à ses véritables capacités, au risque de bouleverser Jane et sa vie entière. Je verrais, j'ai le temps.


Pas tant que ça, en fait. Mais c'était une chose à laquelle il ne voulait pas penser... Ses compétences, si elles étaient un jour reconnue, lui ouvriraient sans doute toutes les portes qu'ils désireraient. Il suffisait qu'il joue bien ses cartes, pour obtenir un poste important sans éveiller les soupçons de sa famille.

    - Je pense qu'on est heureux tant qu'on fait ce qu'on a envie... Les menteurs peuvent donc trouver leur bonheur dans l'illusion qu'ils créent, puisqu'ils le choisissent, déclara Jimmy, comme si Pilar lui avait posé une question légitime de philosophie, ou psychologie avancée. Le Watson n'avait jamais creuser ce problème, mais ses lectures lui avait déjà données quelques pistes d'arguments. Tu n'as pas à te forcer, si c'est pas ce que tu veux, conclut-il. T'as l'air bien comme tu es.


Il n'avait pas réellement réfléchi à la portée de cette constatation, mais il en pensait chaque mot. Il n'aurait pas pu expliquer pourquoi, ce qui le dérangeait clairement : il n'aurait rien changé chez elle, s'il avait été nommé juge de personnalité.

    - Ca te dirait d'aller à l'université ? Pour visiter, j'veux dire. Je peux te faire entrer, proposa le jeune homme. Il ne pensait pas cette sortie des plus agréables, mais il était prêt à essayer de lui faire plaisir, parce qu'il voulait être avec elle. Moi aussi, je me sens bien avec toi.


Il ne sourit pas, mais ses yeux la fixaient intensément, appuyant ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Mer 25 Juil - 22:21

distraerse

Jimmy & Pilar

C'était étrange de parler de ça avec Jimmy. « Ca » c'était tout simplement mes relations avec les garçons ou plutôt pourquoi je n'avais pas de petit copain. Seul Callie et Lily savait pourquoi. Julian aussi. Mais Jimmy m'était étranger jusqu'à présent. Devais-je lui dire le profond pourquoi de mon célibat ? À savoir ma virginité que je gardais pour mon futur mari ? Etant plus jeune je trouvais ça merveilleux, et noble de ma part de me préserver pour lui. Aujourd'hui, avec tout ce qui se passait, et toute ses liaisons extra conjugal qu'il y avait autour de moi, je me posais la question différemment. Si je me préserve pour mon futur, et que je ne lui convienne pas, vais-je regretter d'avoir fais ce choix ? Si je devais en parler à Abuela elle m'étriperait, ma mère me dirait « Fonce ma fille ! Envoie toi en l'air et tu deviendras une femme ! » C'est marrant mais Callie me dirait la même chose. Et moi qu'est-ce que j'en pense de tous ça ? Au final on ne m'a pas posé la question. Je pars sur le principe que je dois écouter mon aïeule.

La question de Jimmy me déstabilisa. Mes critères ? En voilà une question que je ne m'étais jamais posé

-Heu …
Commençais-je à formuler sans trop savoir par quoi commencer. En fait, je cherchais ce qui m'attirais vraiment chez un garçon. En dehors des célébrités qui faisaient fantasmer la plus part de mes copines, comme Corto Perez par exemple, quelles étaient mes critères ? Mon regard se porta sur Jimmy toujours debout en face de moi. Et puis je me suis imaginé qu'il pourrait correspondre à ce que je recherche sans vraiment être certaine ma foi ...- Et bien je pense qu'il devra être attentionné, et fidèle, drôle et intelligent, qu'on puisse avoir de la conversation sur tout et n'importe quoi, qu'il puisse m'émerveiller sur son savoir, être patient aussi et tendre .. enfin je crois … à vrai dire, je n'en sais trop rien, je pense que c'est ce dont recherche toutes les filles non ?

Je haussais les épaules à mon tour, ne sachant que dire d'autres. Au final, je pense que je le saurais quand je l'aurais trouvé

-Doit-il y avoir des critères spécifique pour ce genre de relation ? Parce que j'ai tellement entendu parler de coup de foudre ou de contraire qui s'attirent comme des êtres qui se complète.... Au final je pense que il ne doit pas y avoir de critères il faut juste peut-être ne pas faire les difficiles et s'ouvrir aux autres pour ne pas passer à coté du bonheur.

Je venais de parler comme un philosophe ou j'ai rêvé ?  Bizarre ça ne me ressemblait pas de parler comme ça. Jimmy avait une influence sur moi qui me stupéfiait.

Parler sur ses études était un sujet intéressant. Il avait la possibilité d'étudier dans une université et je trouvais ça fascinant. Malgré tout, il n'était pas du même avis que moi. Peut-être qu'en fait ce n'était pas aussi bien que ça ? En tous cas les études qu'il faisait n'avait pas l'air de lui correspondre..Etrange. Je l'écoutais me donner son jugement sur ses études et j'opinais de la tête lui montrant ainsi que je comprenais. Même si au final je n'arrivais pas à l'imaginer dans un métier en particulier.

En changeant de look j'avais peur de perdre ma personnalité. Au final j'étais toujours moi, avec une apparence différente. J'aimais ce que l'image renvoyait de moi, mais là, j'avais l'appréhension de ne pas plaire à Jimmy. Pourquoi ? J'en sais rien. Peur de ressembler trop à une poupée habillée comme certaine fille de joie. Oui, je sais, j'y vais un peu fort. Mais si Abuela me voyait avec ce short, elle ferait une crise cardiaque. Il fallait vraiment que je coupe le cordon avec grand-mère. J'ai sentie le feu me monter aux joues aux paroles du jeune garçon. Il me trouvait bien ? Pourquoi ce simple fait me faisait plaisir ? Je souris bêtement en le regardant, et puis j'ai baissé les yeux consciente de paraître sûrement stupide car lui ne souriait pas. Il me regardait fixement et ça me mettait mal à l'aise de ne pas savoir ce qu'il pensait quand il me regardait comme ça.

-Ca me plairait beaucoup oui !

Aller à l'université ! Madre de Dios ! C'était un rêve qui se réalisait. Même si je n'y étais pas étudiante, je vivais ça comme si on m'offrait un diplôme et que je portais une de ses toges avec ces drôle de chapeau plat. Je me relevais d'un bond, oubliant que j'étais sur mes patins. Perdant l'équilibre, je tanguais sur mes jambes d'avant en arrière essayant de retrouver l'équilibre

-On peut y aller quand ?

Je lui demandais en m'agrippant finalement aux bras de Jimmy, un sourire étirant mes lèvres, j'étais aux anges.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Jeu 26 Juil - 5:34


Pour ce qui était des critères féminins en matière d'hommes, Jimmy avait la chance, ou le malheur, selon les points de vue, de vivre avec une experte, qui ne manquait pas de partager son avis sur la question haut et fort avec ses copines, à chaque fois qu'elles se réunissaient à la maison. Chaque fois, le Watson ne pouvait s'empêcher de soupirer d'entendre tant d'inepties, constatant avec une sorte de tristesse résignée que sa soeur se connaissait moins qu'elle ne le laissait prétendre, pour le bien de sa réputation sans doute. Pour ce qui était de jouer ce rôle aux yeux de la communauté universitaire, elle était en tout cas cohérente avec ses propos : son petit ami correspondait parfaitement à sa description. James était beau, musclé, populaire, plus ou moins intéressé par les cours, et venait d'un milieu social aisé, qui lui donnait une sorte de confiance aveugle en sa réussite future.

Les repères de Pilar était bien différents, ce qui le surprit agréablement... Et peut-être était-ce d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait plus de mal à trouver : ce qu'elle recherchait n'était pas forcément visible de l'extérieur, à priori, ce qui rendait les jugements hâtifs difficiles.
Jimmy n'essaya pas une seconde de se reconnaitre dans ces déclarations : il ne se comparait jamais, ni ne tentait de se fondre dans un moule, et seule la curiosité avait guidée sa question, même s'il trouvait la réponse particulièrement attrayante, par son originalité.
Il approuva donc d'un hochement de tête, convaincu désormais qu'insister sur ce sujet le mettrait dans une position ambiguë et embarrassante envers la jeune fille, qui ne tenait peut-être pas à se livrer intimement à un presque inconnu.

    - Hum, je crois que beaucoup de choses s'expliquent scientifiquement aussi, déclara le Watson, d'un ton sérieux, cassant inconsciemment, peut-être, le romantisme dont pouvait faire preuve la demoiselle. Lui, il aimait comprendre, et tout expliquer par des faits, des preuves. L'idée de l'amour comme une force supérieure et sans logique le perturbait, parce qu'elle échappait à son contrôle sur le monde, et sur ses propres émotions probablement, un jour, s'il était touché par le phénomène. Les phéromones, l'instinct animal, la sélection naturelle... Enfin, je veux dire, il y a surement quelqu'un qui réponde à tes signaux, quelque part, tenta-t-il de se rattraper, pour ne pas qu'elle pense qu'il catégorisait son célibat dans une sorte de fatalisme naturel.


Il conclut donc par une sorte de grimace gênée, réalisant encore une fois qu'il s'exprimait d'une manière qui pourrait certainement vexer son interlocutrice. Après tout, elle semblait avoir tout ce qu'il fallait, et Jimmy ne s'estimait pas apte à juger de sa valeur sur l'échelle de la reproduction humaine : loin de lui cette idée, aussi théorique qu'elle soit encore dans son esprit.
Jusqu'à présent, et malgré l'insistance de Jane, qui espérait que son jumeau trouve une partenaire avec laquelle s'afficher dans la normalité de leur âge, Jimmy ne s'était pas intéressé à ses options, et se tenait loin de cette perspective, qui ne lui semblait pas encore nécessaire à son quotidien. Ainsi, il estimait pouvoir faire ce choix, non par besoin mais par envie, quand ce jour arriverait.

    - On peut y aller quand tu veux, c'est ouvert au public, il y a toujours quelques enseignants-chercheurs qui trainent dans le coin, et je connais bien les gardiens, répondit-il, n'ayant pas un emploi du temps surchargé lui-même pendant les vacances. Si Jane lui avait sans doute prévu quelques activités pour le faire sortir, elle serait ravie de les annuler pour qu'il puisse aller se promener avec une fille, quelle qu'elle soit. Des fois le bonheur c'est d'être tout seul, y'a pas de règle universelle je pense, ajouta-t-il, parce qu'elle paraissait culpabiliser de ne pas être extravertie. Mais tes amies ont raison dans un sens, j'imagine... Il faut tester, pour savoir ce qui marche pour toi.


D'ailleurs, il parlait d'expérience : il se sentait parfois beaucoup mieux face à son ordinateur qu'à la table de Jane à la cantine... En fait, il n'y avait pas la moindre hésitation sur sa préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 29 Juil - 16:33

distraerse

Jimmy & Pilar

Parler de mes critères en matière de garçons me faisait prendre conscience que je ne savais pas si Jimmy était attiré par les filles ou par les garçons. D'ailleurs, quelles pouvaient être ses critères à lui ? Je me mis à l'observer quelques secondes, juste pour essayé de l'imaginer avec un type de fille précis. Mais en fait, je me rend compte que je ne suis pas douée pour ça, car la seule personne que je vois avec lui … c'est moi. Stupide pas vrai ? Pourquoi moi ? Je crois que je commence à sentir le célibat pesé sur moi. Et mes copines qui ont des mecs comme Callie et Lily et Julian … Je vais avoir 21 ans, il faut vraiment que je vois mon avenir différemment.

Spontanément, je relève le visage vers lui, juste après qu'il m'ait parlé de science, d'instinct naturel et de sélection animal .. ou peut-être l'inverse. En fait j'ai décroché lorsqu'il a ouvert la bouche, fasciné par le mouvement de ses lèvres

-Et toi ? Me rendant compte qu'il ne pouvait pas vraiment comprendre le but de ma question, j'approfondie -Ton type de filles .. ou de garçons ? Car, c'est vrai, après tout tu es peut-être attiré par les garçons … Ce qui m'ennuierais fortement d'ailleurs. Pour une fois qu'un garçon me regarde sans avoir une lueur bizarre et perverse dans les yeux, parce que ça arrive un peu trop en ce moment. Depuis que j'ai changé de look j'existe pour certains mais pas dans le bon sens. Et je ne suis pas du genre vulgaire, mais je dirais qu'ils me regardent en pensant d'abord à mon cul qu'à mon cœur. Bref, j'attends sa réponse suspendue à ses lèvres.

Je m'étais levé pour le remercier, contente qu'il me propose d'aller visiter l'université. Je n'en croyais pas mes oreilles ! Je ne savais pas qu'on pouvait y aller ! D'ailleurs, c'est normal, je n'osais pas approché ce grand bâtiment, c'était comme-ci je me retrouvais dans une zone en quarantaine, interdite à ceux qui n'avaient pas le niveau ni les moyens d'y entrer. Alors moi … Dedans … cette idée ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Mais là ça devenait réel. Je sentais que mes yeux pétillaient pendant qu'il me parlait. Je sentais la chaleur de l'excitation à cette idée me parcourir le corps. Un jour je dirais à mes enfants que je suis rentrée dans une université ! Oui .. je sais ça rend moins bien que si je leur disais que j'y avais étudié. Mais chaque chose en son temps, pour l'instant je préférais vivre le moment présent

-C'est quand tu veux ! Je suis disponible une bonne partie de la journée, sauf à partir de 17 heures et quelques week-end .. Oh tu sais quoi ? Je vais te donner mon numéro et tu m'appelles, quand tu as un créneau et on fixe ça, d'accord ?

Mon téléphone qui se trouve dans la poche de mon short se met à vibrer au même moment. Je le prends pour lire le message qui vient d'arriver, c'est Julian. Je lis le message dans ma tête et je reste à contempler l'écran avant de répondre un retour rapide et court. Et puis je me dis que Jimmy a besoin de savoir, après tout il a dit qu'il restait avec moi le temps que Julian arrive, alors autant lui dire qu'il ne viendra pas

-Ooh .. c'est Julian il me dit qu'il est avec son copain, il m'a oublié, il est désolé et il propose de se revoir un autre jour … Je ne le montre pas mais je me sens blessée dans mon amour propre parce que je deviens la roue de secours de mes amis et … bref ...j'ai pas envie de pleurer même si ça me ronge de l'intérieur. Je perds mon sourire et mon enthousiasme d'un coup. Je me gratte le front pour cacher mon malaise, une façon de détourner l'attention peut-être ? Non en fait je sais pas quoi dire pour le coup à Jimmy qui a été adorable de me tenir compagnie. Et puis mon regard est attiré par une vitrine un peu plus loin et là je sourie de nouveau. Je relève la tête pour le regarder – Tu sais quoi ? Pour te remercier et pour aussi montrer à Julian que je peux très bien me passer de lui, je t'offre une glace ! Il y a un glacier juste là, je sais pas si tu as déjà goûter leur glace, elles sont délicieuses ! Et tout en sortant mon porte-monnaie de mon autre poche, je lui met sous le nez -Et j'ai de l'argent, je peux très bien te l'offrir !

Alors que je reprenais mes affaires, bien décidée à l'embarquer avec moi, je me rappela ce qu'il venait de me dire au sujet de la solitude et je rebondie dessus tout en passant les liens de mes protections dans ma main afin de les bloquer sur mon poignet

-Je suis d'accord, mais parfois la solitude ça pèse. Avant j'avais mes amies, et depuis qu'ils sont en couple, je les vois rarement. Donc à un moment, c'est bien de se faire des amis .. Tu veux bien être mon ami ? Dis-je subitement, en levant la tête pour le regarder avec sérieux.

C'est con comme question non ? Bon sang, voilà que je quémande une amitié … Je deviens folle …


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Dim 29 Juil - 19:27

Malgré toute sa perspicacité, Jimmy avait oublié que Pilar pourrait très facilement lui retourner sa question, et celle-ci le prit un peu au dépourvu. Il la prit néanmoins au sérieux, puisqu'il l'avait posé ainsi, sans arrières pensées. Clairement, son type de femmes envahissait la toile internet, et plus particulièrement les jeux de stratégie sur lesquels il passait la plupart de son temps libre, en dehors du codage et de ses lectures.
Entre Atsounamon de l'adaptation récente de Civilizations III et Victoire Gardner de Tresor Raider, il n'était pas certain de savoir s'il préférait les brunes à la peau claire, ou les blondes vêtues à la garçonne - qui rendaient peut-être l'intuition de Pilar justifiables. En tout cas, son choix allait au personnages plutôt pulpeux, et habillés courts, parce que la culture geek, surement, l'avait habitué à penser que c'était la normalité.

    - Victoire Gardner, finit-il par dire, avec une certaine confiance. Oui, indubitablement, elle l'avait séduite dès qu'il avait vu les caractéristiques de son avatar : elle possédait des compétences indéniables en Histoire ancienne et Cartographie, qui la rendait particulièrement intéressante. Je joues avec elle depuis que j'ai 12 ans, et je lui ai jamais trouvé aucun défaut. Sauf peut-être en nage, elle perd tout son matériel quand elle va dans l'eau, une fois sur deux.


C'était une drôle de description, mais il voulait être le plus détaillé possible, par respect pour l'effort qu'avait fait Pilar. Bien sur, dans l'absolu, il ne cherchait pas une femme qui sache nager particulièrement bien, surtout qu'il se rendait bien compte que dans la vie quotidienne, peu de gens sautaient dans les rivières avec un sac de voyage et leurs munitions. Au cas où la brune veuille la prendre comme personnage, malgré tout, il fallait bien qu'elle soit au courant de ce handicap, qui pouvait être pénible pour certaines aventures.

    - Ok, ça marche, approuva Jimmy à l'idée de la demoiselle de lui donner son numéro de téléphone, en sortant également son portable... Déçu de voir qu'un message attirait son attention, et qu'elle en oubliait de lui donner son numéro. Hum, je peux peut-être te donner le mien si tu préfères ? Insista-t-il, peu doué pour ce genre de choses.


Visiblement, cependant, il ne s'agissait que de son ami gay, et la nouvelle, si elle était mauvaise en soi, ne l'était pas pour Jimmy, qui se voyait accorder un peu plus du temps de la demoiselle. Il avait une mission de Tresor Raider à finir à la maison, mais il n'avait pas vraiment envie de rentrer... La compagnie de Pilar lui plaisait étrangement plus que celle de Victoire Gardner, pour l'instant, chose qu'il ne s'avouait pas, mais pour laquelle il prenait une décision inconsciente très claire, aux répercussions concrètes sur la réalité.

    - Ce serait pas très galant de ma part d'accepter, commença-t-il, avant de se rendre compte que refuser serait peut-être encore moins poli et apprécié. Mais n'était-ce pas normalement aux hommes d'offrir quelque chose ? En même temps, il n'était pas en couple, et il l'avait aidé, ce qui valait surement un paiement. Les pensées cheminaient rapidement dans son esprit, et finirent par arriver à une fin : A moins que tu me promettes que tu me laisseras t'offrir un sandwich à la cafétéria, sur le campus de l'université. C'est pas aussi bon, mais ça cale bien.


Clairement, le romantisme n'était pas son truc, ni même les intéractions sociales, en général. Il apprendrait au fur et à mesure, si elle voulait bien lui servir de cobaye. Il interrogerait sa soeur également, mine de rien... Jane avait souvent de bons conseils, même s'ils n'avaient pas été les bienvenus jusque là.

    - Oh, tu sais, je vais rarement sur mon profil Facebook, répondit-il, embarrassé, à sa demande d'amis. La plupart d'ailleurs de ses contacts étaient des férus d'informatiques qui avait un problème semblable avec la communauté, bien qu'ils n'aient pas tous l'excuse d'un QI trop développé pour s'intégrer. Ah mais tu veux dire que tu veux être mon AMIE... Dans le sens, tu veux être mon AMIE, pas ma PETITE amie, c'est ça ?


Il avait presque l'air soulagé en disant, alors qu'il ne l'était au fond pas vraiment. Il pensait seulement avoir compris un sous entendu, chose qui lui était particulièrement difficile, et qu'il trouvait tout spécialement agréable, quand il le captait. Et bien sur, il lui fallait souligner cet exploit, et rendre les choses directes, pour être sur de ne pas se tromper.
Pour le coup, il était presque certain d'avoir raison : elle venait de parler de couples quand elle lui avait fait cette proposition, et elle recherchait à passer du temps avec son ami gay... Donc elle voyait en lui une opportunité pour remplacer celui qui l'abandonnait visiblement. Maintenant que l'idée prenait réellement un sens en lui, Jimmy se sentait... Etrangement et inexplicablement triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Mer 1 Aoû - 11:31

distraerse

Jimmy & Pilar

Victoria quoi ? Oh .. je ressentis un truc bizarre dans le corps, comme si toute la joie que ces minutes passer avec lui venait de me quitter d'un coup, une grande désillusion aussi. J'arrivais plus à me concentrer sur ce qu'il me disait, captant quelques bribes de mots comme 12 ans … aucun défaut .. nage... matériel. Je comprenais rien sauf qu'il avait une copine depuis l'âge de 12 ans et qu'elle était parfaite. Voilà ce que mon cerveau avait capté et moi je me sentais anéantie. Mais il fallait que je me ressaisisse car après tout, qu'est-ce que je pouvais attendre de cette rencontre ? Non, je crois que je me suis emballée trop vite. C'est le fait qu'il s'inquiète pour moi qui me monte à la tête. Je pense que je dois arrêté d'écouter ce que mon corps ressent pour revenir sur terre.

Le message de Julian s'ajouta au coup de massue que je venais de me prendre, mais je continuais à montrer bonne figure. Pour compenser je lui proposai une glace et parce que j'avais pas envie de me retrouver seule à nouveau, car après tout est-ce qu'il voudra me revoir après ? Certes, il m'a proposer de visiter l'université mais peut-être qu'il a fait ça juste par politesse ? Oh et puis après tout je m'en fiche ! Je dois profiter de ce moment. Comme il me tend son téléphone, je le prend et je lui enregistre mon numéro et mon nom -Comme ça tu l'as et tu pourras m'appeler ou m'envoyer des messages quand tu as envie  … Je lui sourie et tout en passant mon bras sous le sien, surtout pour avancer sans tomber car, n'oublions pas que j'ai toujours mes patins aux pieds, on avance en direction du glacier -Ok pour le sandwich, c'est de bonne guerre. Si on a encore faim, on se mangera un truc en sortant au pire.

Je sens que j'ai été maladroite en lui demandant d'être mon ami. Et qu'il le prenne mal je pourrais le comprendre, car c'est comme si je cherchai de l'affection, de l'amitié. En fait, je quémande. Voilà l'image que je viens de lui donner, alors que ce n'est pas ça du tout. Je stop mes patins et je reste sur place, l'invitant ainsi à en faire de même -Non, attends ce que je veux dire c'est que j'ai ..je … j'apprécie ce moment et je voudrais qu'il se renouvelle. Voilà c'est ça .. Désolée si je me suis mal exprimé je veux pas que tu penses que je me sers de toi pour … pour … enfin, remplacer Julian c'est franchement pas le cas. Je me gratte le front, cherchant les mots qui pourraient rendre plus clair ce que j'avais en tête, jusqu'à ce que le mot « petite amie »me percute de plein fouet -Hein ? Ta petite amie ? Heu … et Victoria ? Enfin, je ne me vois pas être ta copine alors que tu en as déjà une … Je me rends compte qu'on a du mal à se comprendre en fait -Et puis, je suis pas du genre à demander ça .. je pense que si deux personnes se plaisent ça doit se faire naturellement .. c'est ce que Callie m'a expliquer quand elle a rencontré Will, ils se sont plut, je crois même qu'elle m'a parlé de coup de foudre, et quand ils se sont revue Boum ! Ils se sont embrassés et maintenant ils sortent ensemble. C'est comme ça que je vois ma future relation sentimentale …. Qui prenait l'eau au fur et à mesure que je m'enfonce dans le sol avec mes élucubrations … Misère !


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Jeu 2 Aoû - 19:33

Avec deux handicapés comme eux des relations sociales - du moins, Jimmy l'était - le dialogue était compliqué, et susceptible de créer bien des quiproquos. Et c'était le cas, sur à peu près toutes les choses qu'ils avaient abordés depuis le début de leur rencontre : malgré cela, le blond ne pouvait pas s'empêcher de la trouver intéressante, et il ne voulait pas que la conversation s'arrête, aussi étrange qu'elle soit.

    - Je t'en envoie un de suite, comme ça tu auras le mien, proposa le jeune Watson, en tapotant rapidement sur son téléphone. Avec ces mouvements rapides, on pouvait facilement deviner son expertise dans tout ce qui touchait à la technologie. Le problème, c'est que j'ai toujours faim.


D'après ce qu'il avait pu lire sur le sujet, c'était plutôt normal pour un individu de son âge et de son sexe. Jimmy ne le vivait cependant pas forcément très bien : il détestait être soumis à des pulsions qu'il avait du mal à comprendre et à contrôler avec sa raison habituelle, surtout si cela lui causait de paraitre ogresque devant Pilar. Il préférait ainsi la prévenir, pour ne pas qu'elle puisse penser qu'il inventait une excuse pour la garder avec lui... Si elle lui proposait de manger, et qu'il s'agissait d'une condition requise pour qu'ils soient ensemble, il ne pourrait jamais refuser.

    - Ah non, je sais bien que je ne peux pas remplacer ton ami Julian, je ne suis pas gay, et je ne fais pas de patins, répliqua-t-il avec une logique imparable, très sérieusement. Victoria ? Comment ça pourrait être ma copine ? C'est un personnage de jeux vidéos, expliqua-t-il, comprenant à peine le quiproquo. Elle lui avait demandé quel était son genre de fille, pas s'il avait une petite amie, et il pensait avoir extrêmement bien répondu à la question, avec justesse. Oh, donc je ne te plais pas, conclut-il, car là encore, le raisonnement de la brune paraissait en venir à là.


En effet, elle estimait que ses amis, dont les noms ne lui signifiaient pas grand chose, avaient su de suite et naturellement qu'ils devaient sortir ensemble, et puisqu'elle ne lui avait demandé que d'être son ami... Alors elle n'avait surement pas rempli le critère requis par les bases de l'équation.
Il n'arrivait pas vraiment à saisir pourquoi il éprouvait une sorte de déception accablante à cette constatation, et décida de se concentrer sur leur prochaine tâche, qui était de profiter d'une glace... Après tout, c'était une bonne façon de compenser sa brusque descente de moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Ven 3 Aoû - 16:55

distraerse

Jimmy & Pilar

Jimmy avait l'air content que je lui donne mon numéro, et de suite après et avec une dextérité et une vitesse étonnante, il m'en envoyait un en retour pour que j'ai le sien « C'est Jimmy » Simple et direct. Je sourie en enregistrant son numéro, je suis contente d'ajouter un contact dans mon répertoire il n'est pas très fourni, j'avoue.

Il me dit qu'il a toujours faim, je crois que c'est normal d'après une étude que j'ai lu dans un magasine. J’acquiesce d'un signe de tête tout en lui répondant -Il paraît que à un moment de notre croissance, on mange plus, c'est pour renforcer notre ossature. J'ai la chance de ne pas prendre de poids et de pouvoir manger ce que je veux sans me priver, mon organisme n'emmagasine pas de la même manière que certaines personnes.
C'était une chance, oui, sauf quand mes copines me reprochaient de ne pas prendre de poids alors que elles oui. Mais pour Jimmy c'était pas si grave, enfin je pense pas -On en prendra plusieurs sandwichs si il faut. Voilà le problème était réglé, avec un sourire en prime pour lui redonner un peu d'espoir. Les petites choses infime comme celles-ci avaient de l'importance pour lui ou je me faisais des idées ?

Ce garçon était étrange et fascinant à la fois dans sa façon de parler, d'analyser, de comprendre et de répondre. Je comprenais enfin qu'il fallait que je l'écoute plus attentivement pour comprendre de quoi il parle. De la même manière qu'il devait aussi être plus attentif à mes propos car là on avait tout faux tous les deux, zéro pointé retour à la case départ … -Non, c'est pas ce que je veux dire en parlant de Julian, je me doute bien que tu n'es pas gay et que tu fais pas de patin .. oui sa copine  c'est Victoria et il était chaussé normal devant moi, même si peut-être qu'il parlait d'aujourd'hui – Je veux juste dire que je me sers pas de toi, d'accord ? Comment lui faire comprendre le fond de ma pensée sans qu'il ne parte sur d'autres hypothèses aussi farfelues ? Pas gagné. -Quoi ? J'écarquille les yeux les joues en feux, je venais d'entendre quoi de sa bouche ? -Jeux vidéos ? Comme Lara Croft dans Tomb Raider tu veux dire ? Oh mais quelle conne je suis ! Bon je suis pas une adepte de ce genre de jeux mais je sais lire, et les pubs dans les magasines ou à la télévision … -Bah oui .. je suis bête .. je pensais que … et là je bafouille... impossible de trouver quoi dire de plus.

On arrive devant la porte du glacier quand il constate à tort qu'il ne me plaît pas. Je reste scotché devant ses propos parce que j'avoue que j'en sais rien moi-même -C'est pas ça … Lui dis-je en faisant la queue, je me tiens toujours à sa manche pour ne pas tomber, il a pas l'air de s'en plaindre d'ailleurs -J'ai jamais dis que tu me plaisait pas Jimmy, c'est juste que ça doit pas se passer comme ça, je viens juste de te rencontrer. Je parle assez bas, limite entre mes dents serrées je ne veux pas que tous le monde nous entende -Disons que comme j'ai jamais eut d'aventure amoureuse, je préfère que les choses se fassent naturellement .. peut-être avec toi .. est-ce que moi je te plaît ? Lui demandai-je à mon tour pour changer la donne.

Quand se fut notre tour, je pris une glace en cône, deux boules, fraise et citron. J'attendais que Jimmy choisisse la sienne et je payais ensuite.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Ven 10 Aoû - 21:28

D'habitude, Jimmy ne s'attendait pas à recevoir des explications des personnes avec qui il communiquait sur des phénomènes qui n'intéressaient que lui, et il écouta Pilar en silence, avec une expression surprise et appréciative. Il n'avait parlé de son alimentation que pour s'excuser d'avance de ne pas répondre à ses critères, si elle comptait se débarrasser de lui après une simple balade. Il ne voulait pas qu'elle croit qu'il feignait la famine juste pour la coller... Mais puisqu'elle lançait le sujet, il était content de pouvoir l'alimenter - à juste titre.

    - Tu dois avoir un bon métabolisme, constata le jeune homme, en observant la taille fine de la demoiselle sans aucune gêne, comme elle l'invitait à le faire par ses propos. Mais ce n'est pas une raison pour manger n'importe quoi. Le corps a besoin de bons nutriments pour se développer, et pouvoir affronter les menaces du quotidien. Tu es souvent malade ?


C'était sans doute étrange comme question, encore une fois, mais Jimmy n'était pas le genre de garçon qui se fondait facilement dans une conversation avec un autre être humain, tout particulièrement du sexe opposé - il ne faisait généralement même pas l'effort. Jane en était d'ailleurs complètement désespérée, et aurait poussé des soupirs en levant les yeux au ciel, si elle avait pu entendre la tournure que prenait cet entretien, qui ressemblait plus à un interrogatoire policier ou un bilan médical qu'à du flirt.

    - Pour quoi voudrais-tu te servir de moi ? Renchérit-il, incapable de comprendre l'intérêt immédiat d'une amitié, que sa sœur lui avait pourtant vanté des centaines de fois. Lara Croft ne lui arrive pas à la cheville, mais pour un newbie, j'imagine qu'on peut dire ça, oui, confirma-t-il lorsqu'elle parut étonnée de son choix de personnage. Tu pensais quoi ?


Il oubliait souvent que tout le monde n'était pas fan de ce genre de distraction, et il se sentit coupable de son incompréhension, regrettant pour la première fois de ne pas avoir un univers personnel plus accessible. Et il ne comptait pas laisser le quiproquo s'installer, si la demoiselle avait fait des conclusions erronées : il insistait pour les connaître et les démentir définitivement.

    - Tu disais que tes amis venaient de se rencontrer aussi, quand ils ont compris qu'ils étaient fait l'un pour l'autre non ? Répéta-t-il en essayant de trouver une logique dans son raisonnement, qui semblait tout et son contraire... Avant de réaliser qu'elle tentait surement juste de lui faire comprendre qu'elle n'était pas attirée par lui. Le Watson avait toujours eu du mal avec les sous-entendus et la subtilité, quand il ne s'agissait pas d'un exercice clairement défini, et il s'en sentit un peu honteux. Je crois que oui, conclut-il finalement. Vanille et cassis, commanda-t-il au serveur, en sortant son porte-monnaie. Du coup ça m'embête que tu payes.


Au son de sa voix, elle pouvait comprendre que ce n'était pas négociable. Même s'il n'était pas doué avec ses émotions, ni les justifier ou les décortiquer, Jimmy savait parfaitement ce qu'il désirait ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP :

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Bachata


Emploi : Habilleuse/Maquilleuse/Couturière
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Lun 13 Aoû - 10:58

distraerse

Jimmy & Pilar

En fait parler avec Jimmy se faisait tout naturellement. Je me rendais compte que je pouvais abordé n'importe quel sujet, enfin pas encore tester tout le sujets possible et inimaginable, mais il avait toujours une réponse pour accentué mes mots, les complété ou les contredire, ce qui en fait alimentait la discussion, et ce n'était pas si mal en fin de compte
-Je suis très rarement malade, c'est vrai, Abuela connaît pas mal de remède pour supporter les hivers difficile et elle me prépare toujours des bons bouillons rempli de vitamines pour affronter le froid. Ce qui était vrai et je l'en remerciait pour ça car ça me permettais de ne pas louper de journée de travaille.

Il y avait quand même des moments dans nos discussions que j'avais du mal à comprendre et à lui faire comprendre, ce qui revenait toujours au même sujet. Soit je m'exprimais mal, soit c'était lui qui ne comprenait pas ce que je voulais dire. Au final, on tournait en rond. J'étais rarement habitué à ce genre de conversation avec une personne étrangère, je ne savais pas si il pouvait prendre à mal mes propos, et je me rendais compte que si c'était le cas, je risquais de le faire fuir. Penaude et avec une pointe d'hésitation, je lui répondit d'une petite voix -C'est .. heu .. dans le sens où tu puisses croire que je me sers de toi pour pas rester seule. Il se lança sur le sujet de sa copine qui, je le sus assez vite, n'étais que virtuelle. Je me trouvais bête, ne connaissant pas cette univers je ne voyais pas l'intérêt de lancer le sujet -Ah ok je vois … non mais je pensais que Victoria était ta petite amie en fait. Honteuse, je rougis à cette idée folle que je m'étais mise en tête mais qui, pour quelqu'un ignare de ce sujet comme je le suis, pouvait être vite mal interprété.

Une fois que nous étions à l'intérieur du glacier, et que j'avais commandé ma glace, il commanda la sienne à son tour et voulu payer, mais je n'aimais pas revenir sur une parole, je sortais mes sous et les mettais sur la caisse -C'est prévu comme ça, tu paieras la prochaine fois, tu peux pas me refuser ça … Je papillonnais des cils pour l'amadouer -Viens on va s'asseoir là bas. Je me dirigeais vers une table de libre en m'aidant de mes freins sur mes patins pour avancer et me posais sur une chaise tout en posant mes affaires sur le siège de libre à coté de moi -Fais l'un pour l'autre je ne sais pas si c'est le terme que j'utiliserais mais je crois que ça a été le coup de foudre entre eux. Enfin c'est ce que j'ai compris quand Callie m'a parler de sa rencontre. Après nul ne sait si ça durera dans le temps, tu y crois toi à l'amour éternelle ? J'entamais ma glace avec délectation, je raffolais de ce genre de gourmandise.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa

Emploi : Etudiant


MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy Lun 13 Aoû - 19:51

Abuela ? Jimmy fronça les sourcils d'un air interrogateur. Il comprenait aisément l'espagnol, à force de l'entendre parler par les différentes personnes qui l'entouraient, comme la femme de ménage, pour rester dans les clichés du pays - il retenait naturellement les mots, les assimilaient facilement à leur sens grâce à son esprit perspicace dans ce genre de stratégie d'apprentissage.

    - Tu as de la chance d'avoir une experte dans ta famille, commenta-t-il donc, sans oser approfondir son attachement à cette femme dont le nom semblait dit avec une affection plutôt forte. Mon père est médecin, donc on a la version plus pharmaceutique des remèdes de grand-mère à la maison.


En effet, son père n'était pas quelqu'un de malhonnête, mais le Watson avait remarqué qu'il faisait plus confiance aux pilules et aux produits chimiques qu'aux soupes... Lui-même avait pris quelques tocs concernant son hygiène qui rendaient ses interactions encore plus difficiles.
Pour ce qui était de ce côté, Pilar semblait une jeune fille plutôt soigneuse, bien que moins excessive que lui, ce qui n'avait rien de repoussant. Ses longs cheveux noirs paraissaient si soyeux que Jimmy avait presque envie d'y passer les doigts, une idée qui lui fit un peu honte, car il savait que ce n'était pas le genre de choses que l'on faisait avec des inconnues, passé un certain âge de raison.

    - Même si c'était le cas, ce n'est pas très grave, je ne suis pas contre t'aider à vaincre la solitude qui te pèse, répondit-il en reprenant les paroles exactes qu'elle avait prononcées, prouvant ainsi sans s'en rendre compte que sa mémoire était particulièrement sensible. Je connais l'addiction que peuvent représenter les jeux en ligne, et leurs travers, mais je ne suis pas encore déconnecté de la réalité à ce point... Disons que je le suis juste assez pour ne pas avoir de petite amie en chair et en os, non plus.


Et c'était l'une des principale critique de sa soeur Jane, qui revenait encore et encore sur le tapis. Trouver quelqu'un qui voudrait bien occuper cette place le libèrerait surement d'un poids plus lourds que celle de l'isolement. Malgré tout, par romantisme ou par pragmatisme, le Watson n'avait pas envie de sortir avec n'importe qui... Même s'il ne comprenait pas vraiment le concept d'amour ou d'alchimie, et en était un peu craintif par le manque de contrôle, il espérait bien expérimenter la totale, si possible, histoire de se faire son propre avis sur la question.

    - N'est-ce pas le principe ? Je veux dire, ce qui ne dure pas n'est sans doute qu'une simple attirance, une sorte d'instinct animal de reproduction, qui se base principalement sur des critères physiques... Tenta de poser Jimmy, selon ce qu'il avait déjà pu observer. Mais l'amour, ça me semble être plus profond, et donc plus durable. C'est presque religieux, je dirais, avec les âmes soeurs et tout ça... J'imagine que toutes ces expressions ne sont pas sorties de nulle part, il y a des bases à toutes théories.


Jimmy s'était installé face à la demoiselle, et il la regarda lécher sa glace avec une sorte de malaise. Ses prunelles étaient irrésistiblement accrochées à ses lèvres, et cette image lui tordait presque le ventre, d'une manière contradictoirement agréable. Sa bouche avait l'air... Douce, et c'était une constatation qui le troublait, parce qu'il avait envie de la tester.
Mais bien entendu, il savait que c'était une chose qui ne se faisait pas entre deux nouveaux amis, et elle lui avait bien fait comprendre qu'il n'était pas à son goût, lui. Il mordit dans sa glace d'une façon bien moins sensuelle, et en même temps assez virile : malgré lui, ses gestes prouvaient déjà qu'il cédait sans retenue à ses envies, lorsqu'elles étaient légitimes, et le faisait avec une détermination dominante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: [16/03] distraerse feat : Jimmy

Revenir en haut Aller en bas

[16/03] distraerse feat : Jimmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ben harper feat Vanessa da Mata
» Dernier Pro feat Mc Tia (Rappeuse Danoise) - Prod Lp2
» naowaxx world feat gerard baste , orelsan , féfé...
» [Clip] MYSA Feat DEMI PORTION - M'évader
» [Clip] Mysa feat. Kadaz - Mon inspiration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Cuba Libre :: Game center
-