AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 8 Juil - 10:13



L'insouciance de l'adolescence était bien meilleure quand comme Marcus, on pouvait profiter de la fortune immense d'un père décédé... Si sa mère se cachait mal d'être plutôt ravie de ce fait, le jeune Butler sentait néanmoins l'absence d'une figure masculine peser un peu sur ses épaules. Et s'il pratiquait des sports masculins, et trainait avec des jeunes hommes de son âge particulièrement machos, il n'en restait pas moins plus sensible parce qu'il connaissait le manque d'un géniteur, et l'éducation d'une femme particulièrement confiante des atouts de son sexe.
Malgré tout, l'argent apportait une sorte de réconfort : celui de pouvoir dépenser sans compter, et partir dans des endroits où le soleil faisait oublier le reste. Pour ces vacances - car Virginia estimait assez, heureusement, l'instruction de son fils pour l'obliger à suivre le cursus scolaire dans son intégralité - Marcus et sa mère étaient donc partis sur la côte d'Azur, attirés par la réputation de la France et de son cachet.

Il n'était là que depuis quelques jours déjà que tout l'hôtel le connaissait, et qu'il s'était formé une bonne bande de copains, qui l'admirait et le suivait partout. Marcus avait toujours eu un certain charisme, plus ou moins négligé : il avait déjà un physique avantageux qui ne demandait qu'à se développer, de grands yeux bleus dans lesquels on pouvait voir son âme douce, et tous les avantages que lui apportait sa richesse, l'argent que sa première groupies, Virginia Butler elle-même, dépensait pour donner à son fils toutes les cartes possibles pour devenir le meilleur homme au monde. Ainsi Marcus bénéficiait de toutes sortes de soins visant à parfaire sa beauté, et d'un accès illimité à tout ce qu'il pouvait désirer, pour ne jamais stresser et risquer d'abimer sa santé.
Il avait donc décidé de passer la plupart de ses journées entre l'hôtel et les visites des alentours, réservant beaucoup de son temps aux jeux de balles sur la plage, avec le groupe d'amateurs de Beach-volley français qu'il avait rencontré, et dont il ne comprenait pas tellement le langage encore - pour le sport néanmoins, le vocabulaire des gestes suffisait largement.
Petit à petit, leur coin de terrain était devenu l'attraction de la plage, et la plupart des vacancières venaient étrangement installer leur serviette non loin du filet, dès le début d'après-midi, quand le soleil tapait au plus haut.

Alors que Pierre, un Marseillais particulièrement violent et mauvais perdant venait d'envoyer la balle hors du terrain ce jour-ci, Marcus, ignorant ses sautes d'humeur, avait décidé d'aller la chercher, sans faire plus d'histoire, ni tenter de lui prouver qu'il pouvait smasher aussi fort.
Sa poursuite le conduisit jusqu'à l'autre bout de la zone réservé du resort, ou une demoiselle aux cheveux bruns, cachée derrière une paire de lunette, venait de se lever pour rentrer, surement, laissant derrière elle...


    - Hey, excuse moi ! L'interpela-t-il en ramassant le bout de tissu qui trainait dans le sable, et réalisant trop tard son erreur. Tu oublies ton... Ta...


Dépliant le vêtement en le portant à hauteur de son visage, il venait de se rendre compte qu'il s'agissait d'une petite culotte, qui témoignait surement que la jolie inconnue s'était changée, chose après tout assez commune.
Au lieu de laisser place à l'embarras, et de lui faire honte, Marcus replia le sous-vêtement, et traversa la distance entre eux, afin de se trouver assez près pour lui rendre main dans la main, sans que personne ne voit, avec un sourire des plus désarmant, à la fois amusé et séducteur.
Il découvrait la sexualité, et n'avait pas le moindre problème avec ce qui la touchait de près ou de loin... Il était parfaitement à l'aise, pour un garçon de son âge, et n'en faisait pas tout un plat, bien que la chose lui plaise tout particulièrement.


    - Désolé, murmura-t-il tout bas en se penchant vers son visage, avec une lueur complice dans les yeux, comme si cette simple affaire de dentelle faisaient d'eux un duo particulièrement intime. Je t'ai jamais vu par ici, tu viens d'arriver ?


Jetant un coup d'oeil derrière son épaule, et constatant que ses amis attendaient, Marcus enchaina.`


    - Si ca te dit, on se rejoint ce soir, au bar de l'hôtel ?Il faut pas rester seule pendant les vacances... Insista-t-il, avec un clin d'oeil. Je t'attendrais ok ? Il commença à s'éloigner, avant de lui crier : Au fait, moi c'est Marcus, enchanté !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 8 Juil - 12:03


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

"Août 2007 Chez les King :"


-Lily ! Dépêche toi la voiture nous attend !

-Je ne veux pas y aller ! Je veux rester ici !

-Lily arrête tes caprices et descend tout de suite ! Sinon j'appelle ton père !

Gros soupir de la jeune fille. Lily, du haut de ses 16 ans vivait à Londres avec ses parents. Cette année là fut assez difficile pour elle. Fragilisé par le départ de son cousin envers qui elle voue une adoration sans faille, elle s'était murée dans une spirale infernale que ses parents n'arrivaient plus à contrôler. Perte de poids, fugue scolaire, déni de tout, équitation, natation, danse, rien n'avaient plus de saveur pour elle. Si bien que, les médecins avaient été catégorique : un enfermement médical était nécessaire pour la santé de la demoiselle.
Ne voulant recourir à cette solution qu'en dernier recours extrême, les King voulaient d'abord offrir une chance à leur fille de retrouver un goût de vivre loin de la grisaille Londonienne.

Lily adorait la France, c'était un pays qu'elle rêvait de visiter. Ed et Nina prient par leur entreprise respective, n'avaient pas eut l'occasion de prendre des vacances longues durée depuis très longtemps. Si bien, que, après concertation entre eux, ils avaient trouvés un hôtel sur la Cote d'Azur pour y passer un bon mois avant de remonter sur Paris et de revenir chez eux.
S'attendant à une explosion de joie de la part de leur fille, ils furent surpris et déçus lorsque celle-ci n'émit aucunes émotions à l'annonce de ce voyage. Elle touchait le fond, et si elle ne se reprenait pas très vite, elle finirait par sombrer.

Désemparés devant un tel manque d'enthousiasme, les King n'avaient pas baissés les bras pour autant. Et le départ fut un casse tête pour eux

-Pourquoi Olivia elle vient pas ? Je vais être toute seule la bas je vais m'emmerder !

-Surveille ton langage jeune fille ! Ta sœur prépare sa rentrée pour septembre, elle doit étudié contrairement à toi ! Aller ! Descend maintenant !

Traînant des pieds et sa valise derrière elle, elle la laissa glisser le long des marches jusqu'au rez de chaussée de leur maison familiale dans un brouhaha monstrueux, sous les yeux horrifié de sa mère

-Lily !  -Cria celle-ci en se prenant l'arrête du nez essayant de contrôler sa colère devant un tel je m'en foutisme de sa cadette – Mon Dieu Lily tu vas me rendre chèvre … Aller dépêche toi le taxi nous attend ton père est déjà dedans.

La jeune ado descendit les marches lentement, les mains dans les poches de son survêtement trop grand et trop large, cachant sa silhouette devenu frêle depuis que Jayce était parti pour l'armée.
Après un dernier regard sur sa sœur et leur maison, elle resta renfrogné tout le long du trajet et du voyage, ne montrant aucune émotion sur l'aventure qu'elle allait vivre, le dépaysement, et le bien fait mental que ces vacances allaient sûrement lui apporter.

L'hôtel était magnifique, le cadre et le paysage paradisiaque, mais Lily ne voyait pas grand chose. Derrière ses habituelle lunettes et ses cheveux long cachant une partie de son visage, elle arborait encore et toujours sa mauvaise humeur.

Cela ne faisait que quelques jours qu'ils étaient là, et elle n'arrivait pas à s’intégrer ni même à admirer le paysage

-Lily va te baigner, je sais que tu en meurs d'envie

Allongée sur un transat au bord de la piscine, Nina se prélassait au soleil tout en consultant ses mails sur son ordinateur portable, qu'elle ne quittait que très rarement

-Ed … aide moi s'il te plaît …

Ed se trouvait au bar, il regardait un match quelconque tout en parlant français avec un vacancier. Il avait la faculté de se familiariser facilement avec n'importe qui. Le patriarche était sociable, enjoué et bon vivant

-Lily .. ma puce écoute ta mère et va te baigner, te promener et change toi, il fait beau ici.

Levant les yeux au ciel, la jeune fille se leva et après être passé par sa chambre, redescendit avec une serviette et du linge dans les mains mais toujours couverte comme si elle était à Londres

-Je vais faire un tour …


Elle le faisait juste pour eux, pas pour elle. Le fait de sortir d'ici était aussi une façon pour elle de s'échapper de leur emprise. Elle le voyait bien qu'ils n'attendaient que ça, qu'elle se fasse des ami(e)s et qu'elle se reprenne en main, mais elle n'y arrivait pas.

La demoiselle avait suivi un chemin de terre, hypnotiser par le parcours, elle ne s'était pas rendu compte qu'elle était arrivé sur une plage. Le temps d'un instant, elle eut envie d'aller se baigner. Mais ce désir ne dura que quelques secondes et disparu aussitôt. Elle avait prévu le coup, elle portait sur elle un maillot de bain et elle avait enfoui dans les poches de son pull à capuche des sous vêtements de rechange. Entendant des éclats de voix et des bruits de ballon que l'ont frappe, elle s'était approché d'un arbre et était resté à regarder un groupe de jeune qui jouait au beach volley sur un terrain adapter à ce genre de sport installé au pied de l'hôtel. Fasciné par le parcours du ballon dans les airs, elle s'était assise là et n'avait plus bouger jusqu'à ce que la balle s'approche d'elle, envoyé trop fortement par un des garçons.

Se levant rapidement pour ne pas être vue alors qu'un d'eux arrivait pour récupérer le ballon, elle ramassa sa serviette et ne vit pas qu'un de ses sous vêtements étaient tombés de sa poche. Entendant des voix, elle accéléra le pas, soudain terrorisée. Sentant une main dans la sienne, elle sursauta en se tournant pour tomber nez à nez avec un garçon somptueusement beau. Derrière ses lunettes sombres, Lily ne pouvait détacher ses yeux des siens, elle ne savait pas quoi dire ni quoi faire. Se sentant affreuse et idiote. Quand elle sentie dans sa main un morceau de tissu, elle s'enflamma et dégluti, honteuse de voir qu'il venait de lui mettre sa culotte perdu entre les doigts. Elle n'arrivait à prononcé le moindre mot, restant là le cœur battant et le visage en feu qu'une telle proximité troublante engendrait.

Sa voix était tout aussi captivante que son visage, son sourire, ses yeux ou son corps si parfait. D'un hochement affirmatif de la tête, elle répondit à sa question, ne réussissant pas à parler. Oui elle était nouvelle, mais lui elle ne l'avait jamais vue. Perdue dans son monde sombre de tristesse et de colère, elle n'avait fait attention à rien, et maintenant il l'invitait à le rejoindre au bar de l'hôtel le soir. Elle sentie son cœur loupé un battement, et elle resta scotché alors qu'il commençait à partir tout en lui criant son nom : Marcus.

-Lily !

Dit-elle s'en même se rendre compte qu'elle l'avait fait par envie et qu'elle sentait un truc étrange dans son corps. Mais allait-elle venir le rejoindre ? Pourquoi l'invitait-il ? Par politesse ? Après tout, elle était en vacances, ses parents voulaient qu'elle se fasse des ami(e)s et elle avait l'occasion de leur montrer qu'elle pouvait le faire.

De retour à l'hôtel après avoir couru, elle monta dans sa chambre et se laissa tombé sur son lit. Elle regarda le plafond ou plutôt le visage du beau Marcus qu'elle avait encore dans son champ de vision. Elle souriait d'un sourire béat lorsque sa mère entra dans la chambre

-Ca va ma puce ? Tu n'as pas trop chaud .. tu devrais te changer et on va manger bientôt


-Oui je vais aller prendre une douche et me changer .. Dis maman, je peux aller au bar ce soir faire un tour, seule ?

Le visage de Nina s'éclaira, agréablement surprise par la demande de sa fille

-Bien sur ma puce, tu vas voir quelqu'un ?

-Peut-être .. enfin je sais pas encore, je t'en parlerais demain d'accord ?

La mère et la fille restèrent quelques secondes ensemble avant que la demoiselle ne parte se doucher et se changer, et pour une fois elle avait fait un effort, laissant de coté ses vêtements trop grand et trop large, elle avait mit un pantalon gris et un petit haut blanc (photo). Ses cheveux en batailles tombaient sur ses épaules.

Après le repas et hésitante, elle se rendit au bar comme prévue, ne s'attendant pas à revoir le fameux Marcus, hors il était bel et bien là, avec un groupe d'amis. Elle s'approcha doucement et tapota son épaule une fois qu'elle fut dans son dos. Lorsqu'il se retourna, elle esquissa un léger sourire, mal à l'aise et parla doucement

-J'ai oublié de te remercier pour tout à l'heure .. je suis désolée que tu sois tombé sur .. ça … merci encore d'avoir été discret …




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 8 Juil - 13:26

Si Marcus était parti sans demander son reste, en attrapant le nom de la jeune fille en envol, il n'en oubliait pas moins qu'il lui avait donné rendez-vous le soir même au bar, avec sa bande de copainS. Qui qu'elle soit après tout, elle faisait partie de leur monde, et saurait surement s'intégrer... Au cas échant, il l'aiderait. Bien sur, en quelques secondes, il avait évalué qu'elle était indéniablement jolie, malgré ses lunettes qui l'avaient empêchées de voir ses yeux et une bonne partie de son visage, mais ce n'était pas la principale raison qui l'avait poussé à l'inviter.
Il l'avait sentie seule, fragile, et c'était sans doute une caractéristique qui le touchait, et faisait ressortir en lui un côté chevaleresque, l'envie de l'aider.

Il s'était donc bien habillé pour la soirée, assez simple et propre, juste ce qu'il fallait pour le mettre en valeur, sur les conseils de sa mère, qui avait un goût assez fin pour les hommes. Elle apportait d'ailleurs un soin tout particulier à ses propres tenues, chose qui l'avait surement aidé dans sa chasse au mari... Elle savait être classe, et en même temps séductrice.
Son fils était à son image, en couleurs claires qui faisaient ressortir son bronzage parfait, et ses yeux bleus clairs, véritables aimants d'azur sur son visage doux et viril à la fois. Et il agissait avec le naturel de quelqu'un qui ne réalisait pas son charme, ou du moins n'en abusait pas, comme s'il accordait peu d'importance à son apparence, et respirait le bonheur et la joie de vivre, avec quelques avantages certains.

    - Hey Lily, tu es venue ! S'exclama-t-il, en sentant une tape sur son épaule, se tournant pour découvrir la demoiselle, sobrement vêtue. Entre nous, j'espère que tu ne l'as pas oubliée cette fois...


Il lui adressa un clin d'oeil joueur, qui n'avait rien de pervers, malgré cette référence clairement sexy. Marcus prenait les choses à la légère, avec elle comme avec les autres. Il ne prit pas le temps de l'observer plus longuement, préoccupé par le fait de lui faire une place à ses côtés, et de la présenter à ses compagnons de soirée. Les deux autres filles de la tablée la dévisagèrent avec une moue un peu jalouse, que le Butler ne remarqua pas. Bien entendu, l'une et l'autre attendait enfin l'occasion de se saisir du célibataire, et il ne se montrait guère coopérateur.
Le sexe avait beau intéressé Marcus, en pleine force de l'adolescence, il ne tenait pas à se précipiter pour sauter la première venue - et il aurait pourtant eu l'embarras du choix pendant ses vacances. Les deux filles avec qui il avait fait l'amour jusqu'à maintenant avaient été ses véritables petites amies, et il avait éprouvé pour elles une attirance particulière, si ce n'étaient des sentiments naissants.

    - Lily, voici Pierre, Louis, Fanny et July... Euh, Julie, pardon, annonça-t-il, en lui montrant ses camarades du moment, tous rencontrés dans le coin. Il l'invita à s'asseoir sur la chaise qu'il avait libéré à sa droite, alors que les conversations reprenaient, chacun avec son voisin. Je t'offre à boire ? Ils font de délicieux cocktails... Sans alcool bien sûr.


Il lui sourit, en posant franchement les yeux sur elle cette fois. Elle n'avait pas 18 ans, clairement. Et s'il connaissait les boissons sans alcool, c'était parce que lui ne buvait jamais de toute façon, ou très peu. Il commençait déjà à prendre conscience de ce qui était bon pour son corps, et sa mère l'encourageait dans ce sens.

    - Alors, tu viens passer tes vacances dans le sud de la France en famille ? Ce que tu as vu te plait ? Demanda-t-il, en se rapprochant suffisamment d'elle pour entendre ses réponses sans être dérangé par le bruit ambiant. Tu es anglaise non ? Tu as un accent, c'est très... J'aime beaucoup.
    - Il parait que les londoniens sont très snobs, ajouta Julie, qui n'avait rien loupé de la discussion, et s'agaçait de voir Marcus montrer de l'intérêt à une autre. Elle, d'ailleurs, avait un accent français totalement insupportable, auquel le Butler avait eu du mal à s'habituer.
    - On appelle ça de la prestance, la coupa Marcus, avec un clin d'oeil pour Lily. En tout cas, les anglaises sont très jolies.


Cette remarque provoqua l'hilarité des garçons qui ne pouvaient que confirmer ces propos, avec la brune comme exemple. Les prunelles de Marcus brillaient d'une joie innocente, et l'expression de son visage signifiait clairement : "ne fait pas attention à eux, ils sont un peu lourds".

    - Allez les mecs on joue ! Action ou vérité c'est parti ! Déclara soudain Pierre, prit encore une fois d'une impulsion dominatrice, et le désir de mettre tout le monde mal à l'aise, surement, car il adorait tout ce qui pouvait être à la limite de la bienséance, pour se donner un genre. Lily, tu commences, pour qu'on apprenne à te connaitre et qu'on voit de quoi t'es capable : action ou vérité ?
    - T'es pas obligée, si tu veux pas, lui confirma Marcus dans un souffle, car il s'inquiétait soudain qu'elle n'y trouve pas autant d'amusement que celui qui l'avait lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 8 Juil - 14:10


Lily feat. Marcus

Sweet holidays



Tout en se préparant pour cette soirée inopinée, Lily avait franchement hésité plusieurs fois, rattrapée par ses vieux démons. Elle s'était demandé également ce que lui aurait dit son cousin en apprenant l'invitation que le beau garçon lui avait fait. Et sans aucun doute possible il lui aurait dit de foncer et de ne pas réfléchir. De passer une bonne soirée, de sourire et d'apprécier la compagnie des autres. C'est aussi pour ça qu'elle avait fini par se préparer autrement qu'avec des vêtements, il fallait bien l'avouer, moche, difforme et qui ne l'a mettait absolument pas en valeur. Elle avait ramené très peu de vêtements à sa taille dans sa valise, et lorsqu'elle avait fouillé dans ses affaires à la recherche d'une tenue adéquat pour la soirée, elle avait grimacé constatant qu'elle n'avait pas grand chose. Ce qu'elle avait prit n'était pas des plus beaux mais elle aviserait par la suite de voir avec sa mère pour faire du shopping en fonction de ce que donnera cette soirée.

Pour l'instant, elle se trouvait là, derrière le jeune homme et son cœur fanfaronnait dans sa poitrine alors qu'il lui souriait et lorsqu'il évoqua le petit incident qui avait était le déclencheur de leur rencontre, elle se mit à rougir et secoua la tête

-Non non ! Enfin si mais .. c'est pas ça c'est que .. j'avais prévu de me baigner et je l'ai pas fait … mais j'avais mon maillot de bain sur moi, enfin je porte des sous vêtements …

Baissant la tête, se sentant rougir de honte.Elle avait besoin de se justifier se sentant mal à l'aise de penser qu'il pourrait croire qu'elle se balade sans culotte, même si ce moment gênant la faisait sourire, malgré elle.

Lily ramena une mèche de ses cheveux rebelles derrière son oreille en prenant place à coté de Marcus. Elle salua d'un signe de la main les personnes que le jeune homme lui présenta, sans toutefois réussir à retenir qui était qui.

-Oui je veux bien, je prends comme toi

Dit-elle ne sachant ce qu'il y avait d'autres, elle ne s'était pas vraiment aventuré dans ce coin de l'hôtel depuis son arrivée. Cherchant la solitude de sa chambre jusqu'à aujourd'hui. Il posait son regard bleu sur elle et elle, machinalement détournait le sien, troublée.

-Je suis venue avec mes parents, on est là depuis 4 jours je crois …

Elle ne savait plus vraiment, et elle commençait à le regretter. La brune leva les yeux sur lui cette fois pour le regarder et répondre à son autre question

-Oh oui j'aime beaucoup !


Elle rougit, sa réponse avait plusieurs sens sur plusieurs facteur de sa vision des choses. L'endroit, le paysage, et surtout ce qu'elle avait actuellement sous les yeux

-Enfin .. le coin est magnifique, je ne connaissais pas

Rajouta-t-elle pour masquer son émoi, avec cette impression d'être un livre ouvert, en sentant tous les regards posés sur elle.

-Je viens de Londres


Elle se redressa sur son tabouret et regarda le groupe affrontant leur regard avant de sourire à Marcus

-Merci … et toi tu viens d'où ?

Lui demanda-t-elle comme si il était seul au monde et que les autres personnes présente n'étaient que des figurants sans grande importance. Elle ne fit d'ailleurs pas attention à l'une d'elle lorsqu'elle parla, elle garda juste son sourire presque niait aux paroles, encore une fois, charmant du beau Marcus.

La proposition du certain Pierre la fit grimacer, même si ce jeu qu'il proposait n'était pas bien méchant en soit, il suffisait que l'un d'eux soit assez pervers pour faire tourner ce moment de détente en moment de grand stresse, avec des demandes parfois dangereuse ou idiote. Bref, même si elle douta un peu, elle accepta néanmoins avec une légère appréhension

-Oui pourquoi pas .. Heu .. act...vérité plutôt …

Elle préférait y aller doucement avant de se lancer dans des demandes peut-être trop risquer pour commencer. Ne connaissant pas les amis du jeune homme, elle avait quand même une réserve sur les filles qui se trouvaient là et elle savait que la plus part étaient assez mesquine et perfide.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 8 Juil - 14:40

Même s'il avait remarqué le léger bégaiement de la demoiselle, qui était surement du au stress, Marcus fit comme si de rien était et l'encouragea d'un sourire sincère. Il n'était pas du genre à vouloir mettre les gens mal à l'aise ou à se moquer, bien au contraire. Et à vrai dire, ce n'était pas la première fois qu'il provoquait ce genre de réaction à une fille... Lui plaisait-il ? Il se posa réellement la question et s'étonna d'avoir l'espoir que ce soit le cas.

    - Je viens des USA, Charleston plus précisément, si tu connais les états du Sud Est ! Répondit-il à sa question, bien qu'il craignait que cela ne l'intéresse pas vraiment. Il s'interrompit un instant pour commander au serveur la même boisson que lui, puisqu'il venait de s'approcher. C'est la première fois que je visite la France, et je trouve ça pas mal du tout. On m'a dit que Saint Tropez valait le coup d'oeil, mais ces français blasés ont déjà tout vu et tout fait... Ça te dirait d'aller y faire un tour avec moi demain ? Je peux prendre le bateau de ma mère, comme ça on aura pas à affronter les bouchons sur la route, et on restera au frais.


Le bateau de Virginia était un petit yacht, plutôt modeste par rapport à ce que l'on pouvait voir dans les ports luxueux, mais néanmoins assez grand pour avoir besoin d'un capitaine. Marcus s'était essayé une ou deux fois à le diriger, mais il avait bien du admettre qu'il était plus simple de se laisser guider, surtout en France ou les eaux étaient soucieusement réglementées.
Les regards des jeunes gens s'intensifièrent face au lien qui était en train de se créer, et Julie bondit sur l'opportunité de poser la question qui lui brulait les lèvres à la brune.

    - Tu as un petit ami ? Lança-t-elle, à peine le choix de Lily fait sur le déroulement du jeu. Ou quelqu'un en vue ?


Son amie lui jeta un regard entendu, et reconnaissant. Marcus, quant à lui, leva les yeux au ciel. Ses tentatives de détendre sa nouvelle rencontre venaient probablement de tomber à l'eau... Et ses espoirs aussi, dut-il bien s'avouer.

    - Ca fait deux interrogations, déclara le Butler, le ton un peu tranchant. Moi, je prendrai action ! Déclara-t-il aussitôt pour détourner l'attention de la réponse de Lily, quelle qu'elle fut.
    - J'te reconnais bien là, mon pote, s'en amusa Louis, en frappant des mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 8 Juil - 17:15


Lily feat. Marcus

Sweet holidays



Même si elle appréhendait cette soirée, Lily commençait à se détendre grâce à Marcus. Il avait quelque chose en lui qui dénotait avec le reste du groupe. Si les autres paraissaient plus moqueur et enclin à la rigolade, le jeune homme lui était plus attentionné et bienveillant envers elle. Ce qui lui permis de se sentir à l'aise en leur présence. Seule, elle ne serait pas resté, ce genre de personne n'étaient pas le type qu'elle aimait fréquenté à cause de leur besoin de rabaisser les autres et de se sentir supérieur, condescendant.
La fragilité de la jeune fille y jouait, il lui arrivait de pleurer pour rien dû à sa sensibilité du moment, et l'attitude de ses camarades pouvaient à tout moment la blesser et la rendre de nouveau vulnérable. Étrangement, c'est comme si Marcus l'avait ressenti, car il était protecteur

-Heu .. oui enfin juste de nom, je n'y suis jamais allé, pour l'instant, j'ai le temps de le découvrir.

Et pourquoi pas avec toi, aurait-elle pu ajouter, mais c'est comme si il lisait dans ses pensées car il vint lui proposer une balade en bateau, juste tous les deux. Elle ressenti un agréable frisson parcourir son échine, un courant électrique, une étincelle volcanique, étrange, galvanisant, euphorique

-Oui ! Bien sur avec plaisir j'adorerais je ne connais pas !

Son sourire éclaira son visage et illumina ses yeux bleus.En fait elle ne connaissait pas grand chose, mais elle avait le temps pour ça et tout paraissait tellement simple avec Marcus qu'elle se sentait prête à aller n'importe où avec lui. Elle ne le connaissait que depuis peu et pourtant, il y avait un changement visible chez elle

-Non je n'ai pas de petit ami

Et s'était le cas, le dernier en date était tellement loin qu'elle ne se souvenait plus de son nom. Elle regarda la jeune fille qui venait de lui poser la question et reporta son attention sur Marcus pour répondre à la suivante, osant ce qu'elle n'aurait jamais oser faire

-C'est fort possible …

Le barman vint apporter les boissons commander par le beau brun, et elle attrapa son verre pour en boire une grande gorgée afin de rafraîchir son corps qui commençait à chauffer lorsque le choix de Marcus la fit presque s'étouffer. Elle toussa tout en reposant son verre et attendit avec une pointe de curiosité et d'appréhension ce qu'on allait lui proposer de faire.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Lun 9 Juil - 12:53

La réponse enthousiaste de Lily fit sourire Marcus en retour. Il l'observait, et oubliait qu'ils étaient entourés de ses amis, qui avaient surement tout suivi de cet échange. Il ne se souciait pas de ce qu'allaient surement penser les garçons, et le charger sur ça plus tard. Il ne se préoccupait pas non plus des filles qui, à vouloir faire les pimbêches difficiles, venaient de voir une magnifique occasion leur passer sous le nez.

    - Parfait alors, conclut le Butler doucement, en laissant trainer ses prunelles sur les lèvres charnues de la demoiselle. Leur proximité était troublante, bien qu'agréable. Il avait déjà hâte d'être au lendemain, sans faire de projets autre que celui de profiter de sa compagnie... Marcus avait envie de la connaitre, tout simplement. Tes parents seront d'accord ?


Bon fils à sa mère, Marcus n'envisageait jamais de rien faire sans que Virginia ait donné son approbation. Il savait pour ça qu'elle ne lui refuserait pas cette sortie, même si son âge le prévenait de demander. Il n'avait jamais été le gamin rebelle qui cherchait les limites de l'autorité parentale... Sa relation avec sa mère avait toujours été extrêmement posée et calme, pour la bonne raison qu'il était tout ce qu'elle voulait qu'il soit, et même plus.

La réponse de la brune à la question indiscrète ravit également le jeune homme, qui décidément, se sentait particulièrement heureux ces jours... Après tout, ceux qui transpiraient le bonheur l'attiraient peut-être - Jusqu'où irait son ascension vers le succès ?

    - Quel mystérieux chanceux ! Commenta Marcus en se penchant vers elle pour murmurer, lui offrant un sourire éclatant et joueur. S'il n'était pas certain qu'elle parlait bien de lui, il était déterminé à changer la donne, en tout cas. Elle avait quelque chose qui lui plaisait, et Marcus n'était pas du genre à vouloir lutter contre ses instincts, surtout lorsqu'ils semblaient si naturels et... Bons. Une fille comme toi ne doit pas rester seule très longtemps, j'imagine.


Pas le temps de développer la question ou se proposer pour prendre la place vide : c'était à son tour de subir la vengeance de Julie... Heureusement, celle-ci fut prise d'avance par Louis, qui, dans le but surement d'aider son ami, lui réclama le baiser d'une anglaise. D'une bonne humeur communicative, Marcus choisit encore une fois de le prendre à la rigolade, et se tourna face à Lily, reprenant son sérieux comme s'il allait exécuter un tour de magie nécessitant une extrême concentration.

    - T'en fais pas, dit-il doucement, avec un clin d'oeil, pour qu'elle seule puisse l'entendre.


Il s'approcha néanmoins, assez près pour que leurs souffles se mêlent. Leurs témoins retenaient leur propre respiration, certains avec espoirs, d'autres un peu moins. Il fallut à Marcus toute sa force mentale pour s'écarter enfin et se lever pour se diriger droit vers une autre table, où une centenaire avalait des biscuits avec un bon thé noir.

    - Mrs Saint James ! S'exclama le Butler. Je ne vous avais pas vu depuis quelques jours, je commençais à m'inquiéter pour votre bronzage !


Il serra la vielle femme dans ses bras, et déposa un baiser bruyant sur sa joue. Elle le lui rendit en riant avec une franche joie. Ses yeux brillaient et elle appréciait visiblement la compagnie. Marcus se montrait généreux avec tout le monde, et tout le monde le lui rendait bien. Sa gentillesse faisait l'unanimité, parce qu'elle était sincère, et vraiment intéressée du bien être des autres.
Il était le premier à toujours se précipiter pour aider, qui que soit la personne en besoin, et le cout de son soutien... Il avait abandonné plusieurs fois ses propres envies pour contenter ses amis, ou même des inconnus. Après quelques secondes d'échanges animés, le jeune homme revint à côté de ses amis, qui poussèrent des cris de satisfaction.

    - Au tour de Pierre, non ? Posa-t-il pour que le groupe se remette à discuter entre eux, et qu'il puisse avoir Lily pour lui. Il posa sa main sur la sienne, conscient d'aller un peu loin... Parce qu'il savait dans quoi il s'engageait. C'est pas que j'avais pas envie, mais je n'ai jamais forcé personne... Si on doit s'embrasser un jour, ce sera pas parce qu'un idiot l'aura décidé. J'attendrai que tu me supplies, ajouta-t-il, avec une expression amusée et clairement séductrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Lun 9 Juil - 21:08


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

Cette soirée était troublante. En fait, non, ce n'est pas la soirée qui l'était mais le beau Marcus. Lily se sentait comme sur un petit nuage. Elle ne savait pas si elle lui plaisait ou si il agissait avec elle par politesse. Elle espérait au fond d'elle que la première option soit la bonne. Sauf que la jeune fille ne se trouvait pas spécialement jolie. À dire vrai, elle se trouvait insignifiante et n'arrivait pas à la cheville des amies du jeune homme, qui, elles, étaient bien plus jolie avec une allure bien différente de la sienne. Mais au fond d'elle, elle voulait y croire.

Son regard posé sur elle et cette proximité la rendait nerveuse. Non pas qu'elle ne l'appréciait pas, au contraire, et c'était bien ça le problème, elle ne voulait pas que ça s'arrête. Lorsqu'il lui proposa une balade en bateau le lendemain, elle ne prit pas le temps de réfléchir pour lui répondre, se fut spontané, jusqu'à ce qu'il lui demande si ses parents seraient d'accord. Oups .. elle avait oublié ce détail. L'Anglaise esquissa un sourire crispé. Elle ne pensait pas que ses parents refuseraient mais elle n'était pas certaine non plus qu'ils acceptent, après tout elle ne le connaissait pas ce garçon.
Pour ne rien laisser paraître de son embarras, elle acquiesça

-Oui, bien sur, ils sont super cool !


Elle espérait qu'ils le seront lorsqu'elle leur demandera l'autorisation.

L'allusion de la jeune fille sur un potentiel futur petit ami était destiné au jeune homme face à elle. Elle avait osé même si elle avait peur au fond d'elle qu'elle se trompe. Pourtant, la réaction du beau brun lui fit vibré l'échine. Cependant, il se trompait. Elle n'avait pas vraiment eut beaucoup de petits amis, peut-être deux et ce n'était que du flirt. Seulement depuis le départ de son cousin, elle n'avait plus eut la tête à une quelconque aventure, à moins que ce ne soit le choix du futur petit ami. Disons qu'elle n'avait pas eut la tête à cela. Jusqu'à maintenant.

-Tu imagines très mal ..

Dit-elle en réponse, baissant les yeux sur ses doigts qu'elle s'amusait à croiser les uns aux autres. Sa dépression l'avait renfermé sur elle-même, si bien que même les rares pseudos ami(e)s qu'elle avait, n'avaient jamais vraiment prit la peine de se renseigner sur son état de santé.

Heureusement, l'action pour Marcus fut proposé juste à temps évitant ainsi qu'elle n'en dise plus sur elle. Elle trouverait bien un moment dans les jours à venir si ils se revoient plus qu'une journée, pour lui parler d'elle.
La jeune King leva la tête, écarquillant les yeux à la demande du fameux Pierre. Elle vit Marcus se tourner vers elle et retint son souffle. Son cœur se mit à battre plus fort et elle sentie ses joues s'empourprer et irradié d'une forte chaleur.  Tout les regards se posèrent sur eux alors qu'il approchait son visage du sien, si bien qu'elle sentait son souffle chaud sur sa peau et l'odeur de la boisson qu'il buvait. Lily ne pouvait détaché ses yeux des siens, posant sa main sur le comptoir pour ne pas tomber.

Elle ne sut ce qu'elle ressenti lorsqu'il se tourna vers une autre Anglaise un peu plus loin. Il l'avait prévenu, préparé même à sa façon, et elle avait compris qu'il ne ferait rien. Hors, un pincement au cœur accompagné d'un soulagement détendirent ses muscles qui s'étaient crispés. Si il devait y avoir un baiser entre eux, elle ne voulait pas que ça se fasse ainsi, et peut-être que le jeune homme envisageait la même pensé.

Tout ceux assis au bar et se trouvant être dans le cercle d'amis du jeune homme se mirent à rire, les filles inclus. Sûrement soulagées que Marcus n'ait pas embrassé celle qui, involontairement, leur faisait de l'ombre. Même Lily trouva très amusant mais surtout touchant, sa façon d'être avec cette dame âgée qui avait l'air de l'apprécier comme beaucoup de personnes le connaissant bien.

Lorsqu'il revint, elle ne put détaché son regard de son visage, lorsqu'il posa sa main sur la sienne, un courant électrique traversa son corps

-Je sais … Dit-elle pour peut-être le rassurer – Et pour être franche, je te remercie de ne pas l'avoir fait … ça prouve que tu es … exceptionnel ...

Avec un sourire sur les lèvres, elle caressa ses doigts de sa main posée sur la sienne

-Et si je ne le fais pas ?  Si je ne te supplies pas, tu comptes faire quoi ?

Son sourire devint joueur et lorsque le tour de Pierre arriva, elle se proposa pour prendre la suite

-Action ou vérité ?


Demanda-t-elle à l'encontre du jeune homme


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Mar 10 Juil - 14:45

Même s'il n'avait pas relevé sa déclaration, Marcus avait bien entendu la demoiselle dire qu'il imaginait mal... Et pourtant, il ne se posait pas de questions sur sa vie sentimentale, comme s'il vivait déjà dans le futur. Quelles qu'aient pu être ses expériences passées, il s'en moquait totalement, pour se fixer sur un seul but : celui qu'un jour, il serait celui qui serait fier de l'avoir à ses côtés, et de pouvoir l'appeler sa petite amie.
Il n'avait pas fallu au Butler longtemps pour réaliser qu'elle lui plaisait, et que c'était ce qu'il souhaitait, et il n'était pourtant pas particulièrement impulsif... Il savait juste écouter son coeur et le suivre, en toutes circonstances, et qu'importe les conséquences. Cette aptitude en faisait certainement un être hors du commun, comme elle le faisait remarquer, mais il en riait et n'en croyait pas un mot, estimant sans doute que tout le monde en faisait de même, avec de plus ou moins bons résultats.

    - Je m'assurerai que tu le fasses en étant particulièrement irrésistible... Déclara-t-il avec confiance et humour, en lui adressant un clin d'oeil séducteur. A vrai dire, rien que cela surement, associé à son sourire sincèrement joyeux, aurait fait craquer la plupart des femmes dans la seconde. Mais sinon, comme je t'ai dit, je n'ai jamais forcé personne, alors je te laisserai tranquille. Il la fixa un moment, l'air amusé, et mystérieux. Mais tu en as déjà envie, ça se voit.


Il éclata d'un rire franc, nullement moqueur, juste parce qu'il était heureux de son effet, et du rougissement qu'il avait cru provoquer chez son interlocutrice. Oui, elle le voulait déjà, il en était certain... Et il savait que ses lèvres seraient les plus douces à embrasser, et que malgré tout ce qu'elle avait pu vivre, ou combien de garçons elle avait déjà embrassés, elle rendrait chaque caresse de sa bouche parfaitement, avec lui.
Il avait hâte qu'elle le réclame... Mais il voulait qu'elle soit plus impatiente encore que lui.

    - Pierre ne peut pas choisir vérité, maintenant que j'ai choisi action, ou il aurait l'air d'un trouillard, annonça Marcus, avant même que son ami ait pu répondre. Evidemment, puisque c'était dit, il n'y avait désormais plus le choix, s'il avait été présent quelques minutes plus tôt.


Ravi de mettre l'adolescent dans l'embarras, parce qu'il l'avait mérité, et que c'était un jeu amusant que de défier ainsi ceux pour qui l'opinion des autres comptait tant, Marcus reprit son verre, dans l'attente de la décision de Lily, persuadé qu'elle saurait trouver le défi approprié.
Naturellement, il posa sa main libre sur son genou, pour l'encourager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Mer 11 Juil - 18:33


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

On pourrait croire que le fameux Marcus était prétentieux, à l'écouter parler. Mais ce n'était pas vraiment de la prétention, il était juste sûr de lui, peut-être dû à son expérience passé. Lily avait du mal à s'y faire, elle n'était pas habitué. C'était comme si elle était partagé entre le fait d'y croire et la peur de  se faire avoir par de belles paroles.
La jeune demoiselle restait sur sa réserve. Elle avait apprit à ses dépends que les garçons pouvaient parfois être d'habiles manipulateurs. Elle ne connaissait Marcus que depuis quelques heures, tout ça allait trop vite pour elle. Certes, elle était attiré par lui, indéniablement. Mais si elle s'accrochait trop et qu'au final il la laisse, elle finirait par en souffrir.
Ne voulant pas aller trop vite, elle ne voulait pas non plus entrer dans son jeu

-Hummmm … Tu es bien sûr de toi  … je ne préfère pas m'avancer, disons que on verra plus tard

Un clin d'oeil termina sa phrase. Lily ne voulait pas qu'il pense qu'elle n'était pas intéressée, elle l'était, et la couleur de ses joues le prouvait, mais ça arrivait tellement vite qu'elle ne savait pas comment réagir. Devait-elle lui montrer une ouverture au risque de passer pour une fille facile ? Devait-elle rester sur la réserve au risque de passer pour une fille coincée ? Voilà le gros dilemme qui la préoccupait en ce moment. Elle préférait laisser faire les choses. Si ce soir elle ne voulait pas lui ouvrir la porte de son âme, demain serait un autre jour. Et comme ils ne seront que tout les deux, cela serait plus simple pour elle.

Cependant, elle arrivait difficilement à cacher l'état dans lequel il la mettait et il devait bien s'en amusé à l'entendre rire. Elle ne savait pas si c'était moqueur ou non. Elle baissa juste la tête cherchant ainsi à cacher son trouble, visible par tous. Si elle avait pu, elle aurait fuit, mais les petites marques d'attention du beau brun l'empêchèrent de franchir le pas. Elle se devait de rester au risque de regretter. N'oublions pas que la jeune femme restait fragile. Si elle ne le montrait pas ouvertement, son cœur et ses tripes étaient prit dans un étau. Elle combattait ses vieux démons, et pour y parvenir, elle entra dans le jeu lancé un peu plus tôt. Proposant un défi au fameux Pierre, Marcus lui apprit qu'il ne pouvait pas choisir et que sa seule option était l'action.

-D'accord !

Dit Lily retrouvant un semblant d'aplomb, en se redressant sur son tabouret. Elle regarda autour d'elle, puis son regard se porta sur Marcus. Elle resta quelques secondes à l'observer, cherchant ainsi un idée, qu'elle trouva avec un sourire en coin

-Alors, Pierre, tu as 5 minutes pour ramener un sous vêtement féminin …

Attendant la réaction de Pierre et de Marcus, elle leva la tête pour obtenir son aval lorsqu'elle lui parla, en toute complicité

-Une culotte peut-être .. tu en penses quoi ?

Si ce défi pourrait paraître étrange au jeune Pierre, il en était tout autre pour les deux jeunes gens, qui avec un regard et un sourire complice, savait ce que cela représentait.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Lun 23 Juil - 9:42

Les paroles de la demoiselles vexèrent un court instant Marcus, autant qu'elles l'effrayèrent un peu. Et si pour une fois, il était trop confiant ? Son sourire s'effaça une fraction de seconde, durant laquelle il essaya d'observer Lily, afin de deviner ses véritables pensées. Il n'avait jamais profité de son charme pour abuser de la faiblesse d'une femme, et qu'elle puisse penser qu'il se vantait sincèrement, ou était le genre d'homme à se pavaner et ramasser ses victimes, lui faisait vraiment peur.
Il n'avait guère l'habitude de se soucier de l'opinion des gens, et celle de la King prévalait déjà celle des autres, comme s'il la percevait apte à le juger, ou désirait plus que tout être dans ses bonnes grâces.

    - Je ne ferai rien qui puisse te mettre mal à l'aise, il me semblait juste que tu ne semblais pas t'écarter, quand j'ai fait mine de t'embrasser, se justifia-t-il, en se sentant légèrement idiot, sentiment qui ne lui était pas commun. J'ai peut-être confondus mes propres désirs avec les tiens.


Il la fixa intensément, avec un certain sérieux, un regard qui les isola un instant des autres, avant qu'il ne le brise par un clin d'oeil ravageur. Il ne craignait pas, lui, d'être blessé, puisqu'il ne l'avait jamais été. Et malgré tout, il lui semblait qu'un refus de la brune lui serait douloureux, comme jamais il ne l'avait éprouvé... Car oui, il venait de le lui avouer sans beaucoup de détours, il avait déjà besoin de goûter ses lèvres, et il était déterminé, à la manière de beaucoup de ses pairs masculins, à ne pas laisser trainer les choses. Mais il voyait en elle une sensibilité particulière, qu'il ne voulait pas non plus brusquer... Tout comme il percevait cette connexion entre eux qui s'était établie, au delà de leurs volontés propres.

    - Il lui a déjà fallu cinq ans pour voir celle de sa première conquête ! Railla l'une des pimbêches, en se moquant du défi qu'avait instauré Lily, et qui avait choqué les adolescents, dont Marcus, qui rigolait gaiment devant le visage déconfit de son ami. Il a perdu d'avance... Du coup il paye sa tournée ?
    - T'as bien choisi ta copine, Marcus, déclara avec une expression sous entendus Louis, à l'adresse de son ami. J'imagine qu'elle, elle enlève la sienne encore plus vite...


Un bruit claquant de chaises surprit l'assemblée. Plus rapidement que personne n'ait pu le voir venir, le Butler était sur son ami, le tenant par le col, prêt à le frapper pour l'insulte. La plaisanterie n'avait pas été bonne aux oreilles du garçon, qui n'avait pas pu se retenir. Le fait que Louis ait eu raison, en quelques sortes, ne faisait qu'augmenter son agacement.
Il ne supportait pas que des choses de cette nature puissent être dites sur la blonde, au risque de lui faire mauvaise réputation, ou de la froisser. Elle n'était clairement pas une fille facile, et l'insulte lui résonnait aux tympans.

    - Viens Lily, on va faire un tour sur la plage, vaut mieux, déclara-t-il, en relâchant tout aussi brusquement un Louis tout pantelant et bredouillant. Et toi, t'as intérêt à lui présenter des excuses.


Il n'attendit pas que le français ait fini sa lamentable plaidoirie, et entraina la brune par la main, en enlaçant instinctivement ses doigts aux siens, pour mieux la tenir. Sa poigne était à la fois douce et autoritaire : il ne lui laissait pas d'autre choix que de le suivre.
Arrivés à la hauteur du sable, il se tourna vers elle, avec une grimace gênée. Peut-Être y avait-il été un trop fort ? Qu'allait-elle penser de lui à présent ?

    - Désolée... Son attitude insolente m'énerve depuis plusieurs jours, expliqua Marcus, en haussant les épaules, tout en réduisant la distance qui les séparait. Je sais que t'as pas fait exprès de laisser trainer ta culotte... Et j'suis pas du genre à m'amuser à essayer d'enlever la culotte de n'importe qui, pour me prouver que je peux, ou je ne sais quoi... J'veux que tu le saches, c'est tout.


Il se baissa, et posant une main sur sa hanche, il l'attira contre lui pour déposer un léger baiser sur sa joue. Des papillons bondissaient dans son estomac quand il l'observait, et plus encore quand il respirait son odeur ainsi.

    - Toi, tu me fais un drôle d'effet, conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Mar 24 Juil - 18:38


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

C'est vrai, elle n'avait pas bougé lorsqu'il s'était approché pour « l'embrasser ». Mais ne l'avait-il pas rassuré par une simple phrase à ce moment là ? Lily avait joué le jeu, restant droite comme un I attendant de voir ce qu'il allait faire. Elle s'était attendu à un petit bisou sur la jour par exemple, ou un effleurement chaste des lèvres. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il l'embrasse goulûment.
La blonde plissa le front aux paroles du jeune garçon et, en se rapprochant de lui pour qu'il soit le seul à l'entendre, elle répondit à ses mots

« Je ne voulais pas te mettre à mal devant tes amis, et si tu étais passé à l'acte, et que j'aurais détourné le visage, tu l'aurais pris comment ? Car c'est sûrement ce que j'aurais fais »

Répondit-elle en soutenant son regard. Elle était certes fragile, mais elle restait lucide et maîtresse d'elle-même ainsi que de ses envies. Si le jeune Marcus se sentait si sûr de lui, elle ne le connaissait pas encore assez pour s'ouvrir entièrement. Néanmoins, elle aimait sa présence et apprendre à le connaître un peu plus était son désir.

« Je suis désolée si tu as pris ma réaction pour un intérêt quelconque ou un accord. Disons que .. »
Si proche, elle regarda les lèvres du brun avec une envie d'y goûter sans toutefois s'autoriser à le faire « On a les mêmes envies, tu ne te trompes pas, mais je ne ferais rien ici, ni même ce soir. »

Elle espérait ainsi qu'il comprenne que le problème n'était pas lui, mais ses amis qui ne tarderaient pas à critiquer ou à crier tout haut ce qu'ils auraient vu. Elle ne voulait pas non plus que ses parents viennent à l'apprendre. En fait, elle ne voulait pas que ça se passe comme ça. c'était complexe dans sa tête car elle oubliait le pourquoi elle était là. Elle oubliait Jayce. Elle oubliait sa dépression et ça lui faisait peur de se découvrir à vouloir reprendre goût à la vie si vite en faite.

Pour passer à autre chose et parce que c'était le jeu, elle proposa un défi au fameux Pierre. S'attendant à ce qu'il se passe comme elle l'avait demandé, elle resta étonnée de constater que, au contraire, cela mit le feu aux poudres. Tout se passa trop vite pour qu'elle réalise. Marcus avait attrapé l'autre garçon et les chaises étaient tombées au sol. Des clients encore présents se tournèrent pour regarder ce qu'il se passait. L'homme derrière le bar s'approchait déjà à grandes enjambés pour venir séparé les garçons. Effarée et la bouche ouverte mais aucun son n'en sortant, la brune restait figée. Lorsque Marcus lui prit la main, elle eut peine à le suivre. Elle se sentait mal d'avoir été involontairement ou pas la protagoniste de ce combat.

Mêlant ses doigts aux siens, elle n'entendit rien d'autres qui se dit. La culpabilité lui rongeait les tripes, si bien qu'elle était à deux doigts de pleurer de honte. Elle venait de faire se battre deux amis. C'était complètement surréaliste comme situation. Pourquoi ? Parce qu'elle avait trouvé drôle de lui lancer un défit aussi débile que ça.

Perdue dans ses sombres pensées, elle ne réalisa que lorsqu'elle entendit la voix de Marcus qu'ils s'étaient stoppés. Des larmes coulaient sur ses joues lorsqu'elle leva son visage. Elle s'essuya rageusement, hoquetant en prenant la parole

« Je .. suis désolée … je .. pensais pas .. que .. il … tu t'es .. tu allais te battre pour moi ? »

Finit-elle par réussir à dire de surprise en réalisant son geste. Jamais un garçon n'avait agit ainsi pour elle. Enfin si son cousin mais c'était pas pareil.

« La culotte .. tout à l'heure … c'est pas toi .. c'est pas ta faute ... »

Elle ne savait plus quoi dire, stupéfaite de constater qu'elle se trompait sur lui. Après tout il était peut-être bien plus sérieux que les garçons qu'elle avait fréquenté à Londres et qui ne voulaient d'elle que sa virginité.
La brune s'essuya le nez, pas joliment et bruyamment fallait l'avouer, et le baiser qu'il déposa sur sa joue confirma un peu plus qu'elle se sentait attirée par lui. Des papillons chatouillèrent le bas de son ventre

« Toi aussi ... »

Dit-elle en réponse à ses mots tout en venant posé son front contre le torse du brun, sentant les palpitation de son cœur en écho aux siens. Savourant ce moment de calme, elle resta ainsi quelques longues secondes et finit par se redresser. Ses joues ainsi que ses yeux étaient de nouveau sec.

« Je vais rentré » Conclut-elle à regret « On se voit demain ? »


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Jeu 26 Juil - 2:42



Pour la première fois de sa courte vie, notamment dans le domaine de la séduction, une demoiselle réussissait à faire douter Marcus de son charme incontesté jusque là. Il ne comprit pas de suite que Lily se jouait de lui, et ses joues rosirent légèrement, d'embarras, ce qui le rendait, malgré lui, plus touchant encore, dans cette vulnérabilité.
Bien entendu, il n'avait pas eu l'intention de la mettre mal à l'aise, et la honte d'avoir cru qu'il lui plaisait le fit détourner un instant le regard... N'ayant jamais été confronté à cette situation, il ne savait pas vraiment comment gérer ce qui lui paraissait être un énorme refus de son intérêt. Au fond, il savait qu'il n'avait pas envie d'abandonner : ne pourrait-il pas la convaincre ? Il s'était emballé vite, c'était vrai, mais il avait perçu quelque chose entre eux, et il s'y était livré naturellement, sans peur ni restrictions. Maintenant il regrettait un peu de s'être précipité sans s'assurer que...

La dernière phrase de la demoiselle lui arracha un sourire radieux, et les traits de son visage se détendirent, de soulagement. Comment ne pas avoir envie, à vrai dire, de ce baiser, d'un côté comme de l'autre ? Ils étaient jeunes, beaux, et leurs yeux pétillaient déjà de cette complicité qui rayonnait d'un sentiment naissant, confiant... Ils découvraient, en cet instant, la chose la plus importante, surement, qu'ils apprendraient, et ils avaient tout le reste de leurs vies pour en profiter, dans un avenir parfait.
Marcus était déterminé à présent à ne plus brusquer ce temps, et se complaire de chaque moment de bonheur durant lequel l'espoir qu'elle soit vraiment à lui un jour lui donnait quelque chose de merveilleux à attendre.

    - Et demain ? Se permit-il de demander, sur le ton de la plaisanterie, avec un clin d'oeil, sans vraiment chercher une réponse. Ils savaient tous les deux, elle lui avait confirmé... Et même si rien ne se passait que de s'effleurer et de se satisfaire de sa présence à ses côtés, Marcus n'en serait pas déçu, puisqu'il connaissait ses futures potentielles intentions. T'en fais pas, c'est comme tu veux, quand tu veux.


Rien de plus : il était heureux à la perspective de ce qui les attendait, et il ne voulait plus stresser sur le sujet, ou le voir gâcher par la présence envahissante de ses amis qui, par jalousie, n'hésiteraient surement pas à se mettre entre eux. Il ne fallut d'ailleurs pas longtemps pour que Louis décide de saisir la première perche pour mettre en avant son humour des plus douteux - encouragé d'un regard par les filles que ce rapprochement commençait à sérieusement agacer.
Malheureusement pour eux, si Marcus laissait souvent couler les commentaires qui le concernaient, il ne supportait néanmoins pas que l'on puisse interpeler la jeune fille qu'il avait invité de cette façon.
Déterminé à ne pas lui faire subir plus longtemps ce genre d'exposition négative, Marcus avait fini par emmener la demoiselle à l'écart, pour la protéger, et montrer son mécontentement face à ces réactions puériles. Il ne réalisa qu'elle pleurait qu'en se retournant vers elle, et cette constatation lui brisa le coeur, lui faisant éprouver une terrible culpabilité.

    - Hey, te met pas dans cet état, je t'en pries... Lui demanda-t-il, sur un ton douloureux, en lui caressant l'épaule d'un geste qu'il voulait réconfortant. C'est fini, c'est pas grave, on s'en fiche...


Bien sur que la culotte n'était pas sa faute, et elle-même n'avait rien à se reprocher non plus. Il posant une main sur ses cheveux en la maintenant doucement contre lui, puisqu'elle avait posé la tête sur son torse, pour se calmer. Il aurait pu rester ainsi des heures, et ne jamais trouver cette étreinte trop longue... Il se faisait pourtant tard, et Lily avait surement une heure limite pour retourner dans ses appartements, avec ses parents - Virginia Butler était bien plus arrangeante que la plupart des mères concernant les allées et venues de son fils, trouvant une fierté particulière dans le fait qu'il soit toujours exposé aux regards de tous.

    - J'te raccompagne, déclara-t-il, d'autorité, en la suivant dans les couloirs de l'hôtel, pour être certain qu'elle ne s'attire pas plus d'ennuis pour la soirée. Il ne craignait pas de croiser son père à la porte, bien au contraire, le Butler était prêt à prouver ainsi à sa famille qu'il pouvait s'occuper d'elle, et qu'ils devaient donc l'autoriser à venir en mer avec lui, au cas où ils seraient sceptiques. Oui, je passe te prendre vers 9h, histoire qu'on puisse avoir toute la journée.


Il s'arrêta sur le seuil pour confirmer leur rendez-vous, sans même lui demander son numéro, puisqu'il comptait bien convaincre ses tuteurs de la laisser sortir, en sonnant directement chez eux le lendemain matin, s'il le fallait. A vrai dire, dans ces cas de figure également, il n'avait jamais connu aucun refus : Marcus respirait l'équilibre et la confiance, et un curé lui aurait donné le bon dieu sans confession, et même avec enthousiasme, car tout ce que le Butler faisait, il le rendait particulièrement attractif et excitant.
Après des adieux chaleureux et pleins d'impatience pour les retrouvailles annoncées, Marcus se retira lui-même dans la suite que leur avait payé sa génitrice, et qui surpassait en luxe toutes les autres locations de l'établissement.
Le lendemain matin, à l'heure dite, sans une seconde de retard, l'adolescent, en pleine forme, son corps athlétique mis en valeur par des vêtements neufs adaptés à la circonstance : clairs, propres, classes, très français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Ven 27 Juil - 14:57


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

Cela paraissait tellement irréel qu'un garçon tel que Marcus puisse s'intéresser à une fille comme elle, que Lily avait du mal à croire ses belles paroles. Une partie d'elle espérait qu'il soit sincère, une autre appréhendait de se faire avoir. Il était beau, un sourire ravageur, un regard profond et déstabilisant. Lily avait beaucoup de mal à rester indifférente face à lui. Elle ne s'attendait d'ailleurs pas à ce qu'il lui montre un quelconque intérêt, et pourtant, plus la discussion avançait et plus il était entreprenant. Elle aurait sûrement paniqué si ses amis n'étaient pas là.

Ce furent d'ailleurs l'un d'eux qui porta le coup de grâce sur ses questions. Lorsque le brun sauva son honneur en se battant contre son ami, elle en fut stupéfaite. Si bien, qu'elle se mit à pleurer. Parce que la pression de la soirée relâchait la nervosité qui s'était emparé d'elle. Parce que Marcus avait agit d'une façon héroïque qui la prit au dépourvu. Parce que pour la première fois elle se sentait quelqu'un aux yeux d'une personne qui lui plaisait bien plus qu'elle ne pourrait l'admettre.

Le demoiselle ayant le front appuyé contre le torse de Marcus, se frotta contre lui pour acquiescer à ses mots, incapable de parler. Le temps s'écoulait, et si ses parents avaient accepté qu'elle sorte, il y avait néanmoins un couvre feu à tenir. Et lorsqu'elle se rendit compte de l'heure, elle sécha ses yeux et redressa la tête pour lui offrir un sourire

« Merci pour ce que tu as fais .. j'espère que tu ne perdras pas tes amis par ma faute ? »

Se mordant le coin de la lèvre par remords en pensant qu'il pourrait lui en vouloir si c'était le cas. Elle se posa ensuite à coté de lui, prit sa main pour croiser ses doigts aux siens. Comme il proposait de la raccompagner, elle n'allait pas refuser, au contraire. Sa main douce et chaude lui envoyait des courants électriques dans tout le corps. À partir de ce moment, elle prit conscience de l'effet qu'il lui faisait. C'était étrange et effrayant à la fois. Son cœur battait fortement, comme si il voulait sortir de sa poitrine. Une chaleur immense s'emparait d'elle, la faisant frissonner alors qu'elle n'avait pas froid. Des picotements d'autant plus étranges se faisaient sentir entre ses cuisses qui la faisait rougir car elle ne comprenait pas ce qu'elle ressentait au fond et ce que cela pouvait signifier.

Arrivés devant la porte de la suite qu'ils avaient loué, elle se tourna face au jeune homme et leva ses yeux vers lui. Il lui proposait de venir la prendre le lendemain à 9h. Rien qu'en y pensant elle frissonna une nouvelle fois. Passer la journée avec lui c'était juste … Magique ! Elle sourit de nouveau et vint déposer un baiser sur sa joue, doux et long. N'osant faire plus car la porte de la suite s'ouvrit

« Papa ! » Dit-elle en se détachant du brun « Papa je te présente Marcus, Marcus, mon père Ed King » Cela faisait présentation un peu trop formelle, mais que pouvait-elle faire de plus ? Laisser les deux hommes se regarder en chien de fusil sans faire les présentations ? Non, ça ne se faisait pas chez les King.
Ed resta quelques secondes à regarder le jeune homme avant d'étirer ses lèvres dans un sourire et de tendre sa main - Enchanté Marcus - Lily resta le souffle suspendu, ne sachant comment allait se passer ce premier contact entre eux, mais une fois fait, elle se tourna vers son père, le regard implorant « Marcus me propose d'aller faire du bateau demain avec lui, je peux dis ? .. S'il te plaît papa ... » Le fait de faire la demande devant le principal intéressé était aussi une façon pour elle qu'il ne puisse dire non, et après avoir observé longuement le fameux Marcus, constatant que son apparence représentait tout ce qu'un père pourrait chercher chez un futur prétendant pour sa fille chérie, il finit par opiner de la tête - Bien sûr .. vous savez piloté un bateau au moins ? Vous comptez l'emmener où ? Vous reviendrez vers quelle heure ? Vous savez nagé ? Des cours de secourismes ? - « Papa ! C'est bon tu vas pas lui faire un interrogatoire pendant des heures ! Et je sais nagé ne l'oublie pas !» Levant les yeux au ciel, elle laissa les hommes discuter le temps qu'il fallait avant que Marcus ne finisse par partir et que la porte de la suite ne se ferme de nouveau sur la famille réunit.

Le lendemain matin, la petite famille prit le petit déjeuner dans la suite. Ed lisait son journal tandis que Nina et Lily étaient dans la chambre, la mère aidant la fille à se préparer

« Et mes cheveux ? J'en fais quoi ? » -Attache-les ça sera plus simple à cause du vent, cela évitera que ça te tombe sur les yeux .. Tiens essaie cette robe- Dit Nina en donnant un cintre sur lequel se trouvait une robe en mousseline beige, simple, fluide, élégante « Ouaouh maman ! Mais .. mais pourquoi ? Elle est trop belle pour que je mette celle là. » -Je ne comptais pas la mettre aujourd'hui et elle s'enlève facilement .. pour aller nager bien sur!- Lily rougit en imaginant que Marcus puisse lui retirer, mais Nina avait raison, elle portait un bikini bleu ayant l'intention d'aller nager avec Marcus, donc par facilité elle devait porter un vêtement malléable « Merci maman » Dit-elle en prenant la robe et déposant un baiser sur la joue de sa mère.

Neuf heure tapante. Des coups frappés à la porte, Ed se leva pour aller ouvrir. Il salua Marcus en observant une nouvelle fois sa tenue, un sourire satisfait étira ses lèvres
-Lilyyyy c'est pour toi  ...Entre ..
Ajouta le patriarche en se décalant pour laisser entrer le garçon. Il referma la porte derrière lui
-Elle arrive, enfin je crois .. les filles ça met du temps à se préparer.

Lily arriva quelques courtes minutes après l'arrivée du brun. Elle portait une paire de sandale plate, une robe en mousseline qui lui arrivait au dessus du genoux, fluide, à bretelle. Ses cheveux étaient attachés en une queue de cheval haute qui lui dégageait le visage. Elle afficha un grand sourire ne voyant son cavalier, aussi beau que la veille. Son palpitant se remit à s'affoler

« Salut » Dit-elle en souriant. Seule Nina n'était pas présente, partie sous la douche « Ma mère te salut, elle est partie se rafraîchir, elle regrette de ne pas te rencontrer elle espére que ce sera pour une prochaine fois. On y va ? » Passant son bras sous celui de Marcus, elle déposa un baiser sur la joue de son père « A plus tard papa » Et elle partie à la suite du brun « Mon père est pas méchant il veut juste te connaître .. l'interrogatoire d'hier était quelque peu ..embarrassant » Elle lui sourit et lorsqu'ils se trouvèrent un peu plus éloigné de la suite de la famille King, elle posa ses lèvres sur la joue du brun pour le saluer à son tour « Tu es très beau » Avoua-t-elle en rougissant.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 29 Juil - 17:21


Si Marcus était ennuyé d'une des conséquences de cette soirée, c'était plus de la réaction de Lily que de celle de ses amis. Il haussa donc les épaules quand elle évoqua le fait qu'il pourrait les perdre... Ce n'était ni un problème, ni même une éventualité. Le Butler ne se posait pas la question : le lendemain, il aurait oublié cette altercation, et Louis avait tout intérêt à le faire également. L'héritier brun possédait trop d'influence et de valeur pour que quiconque puisse se permettre de quitter son cercle... Il ne s'en inquiétait donc pas, puisque les retombées pour lui seraient trop minimes pour être considérées. Marcus suivait à la perfection, sans le savoir, les guides de développement personnel qui aidait des milliers de personnes à vivre heureux sans se prendre la tête : il laissait partir ceux qui partaient, et accueillait ceux qui venaient, avec la même intégrité.

    - Ils sont libres, ils ne m'appartiennent pas... Répondit-il, parce qu'il avait du mal à suivre ce genre de raisonnement. Seule sa mère avait toujours été là, les autres n'étaient qu'éphémères dans sa vie, et leur absence ne le blessait pas. Son estime de lui, assez modérée pour ne pas le rendre arrogant, mais assez haute pour ne pas craindre les jugements, lui permettait de ne pas souffrir des départs. Cependant, l'idée que la King puisse le laisser tomber, sur un malentendu surtout, lui donnait une drôle de douleur dans le ventre, qu'il ressentait pour la première. Elle n'était pas non plus à lui... Mais au contraire des autres, il voulait qu'elle le soit, et qu'elle ne le quitte pas. J'espère que tu ne vas pas laisser cette culpabilité déplacée se mettre entre nous : tu n'as rien fait de mal, absolument rien, au contraire...


Ils arrivaient devant sa porte, et la brune déposa un baiser sur sa joue, alors qu'il la regardait faire, fasciné. Même si Marcus était plutôt sensible pour son sexe, il n'avait rien non plus d'un romantique né, et l'amour lui avait toujours paru une curiosité presque amusante. Il avait cru aimer, avant, plus ou moins. Il avait trouvé ses premières petites amies attirantes, il s'était senti un peu maladroit et impatient, quand ils les avaient touché, puis découvert les trésors du corps féminin... Il avait pensé qu'il n'y avait rien de plus, et que ce plaisir était déjà pas mal, plutôt appréciable. Il pouvait comprendre qu'il soit une quête, il pouvait concevoir que certaines femmes accrochaient plus que d'autres, que certaines connexions ou complicités dans l'intimité soient plus ou moins fortes.
Mais ce qu'il éprouvait en observant les lèvres de Lily, à leur contact sur sa peau, c'était quelque chose qui dépassait son simple désir, pourtant bien présent lui aussi, d'une façon plus profonde, peut-être, qu'il ne l'avait expérimenté jusque là.

    - Monsieur King... Commença-t-il, surpris par l'apparition du paternel, avec une politesse sincère. Sa présentation fut immédiatement interrompue par la demoiselle, et il attendit patiemment que les deux parents terminent leur courte discussion pour répondre posément, non sans un sourire légèrement amusé, qui prouvait qu'il était à la fois sérieux, et assez confiant pour être malicieux sur la situation : Le capitaine sera avec nous, comme navigateur et chaperon, pour rassurer ma mère qui s'inquiète comme vous de mes capacités à diriger un bateau tout en faisant la conversation pour distraire mes invités. J'ai dans l'espoir de découvrir Saint Tropez, qui est une destination très touristique car absolument charmante à ce qu'on m'a dit. Nous serons rentrés avant 18h pour libérer le commandant de ses fonctions. J'ai intégré l'équipe de natation de mon collège dès ma première année, et le diplôme de secourisme est obligatoire pour y entrer, dans l'état d'où je viens. Je serais ravi de vous communiquer plus d'informations sur mes motivations quand l'heure s'y prêtera mieux, mais je crois que nous sommes tous fatigués.


Il espérait que son ton avait été assez jovial pour bien montrer qu'il ne prenait surtout pas Ed de haut, bien au contraire : il voulait faire la meilleure impression, sans mentir sur son curriculum vitae. Et il était réellement prêt à le revoir, si Lily l'autorisait, et qu'il en éprouvait l'envie, quels que soient les tests qu'un père pouvait faire passer au prétendant de sa fille. Il espérait aussi avoir rendu cette échéance claire... Il avait l'intention de traiter la jeune fille avec le plus grand des respects, dans les limites que lui imposeraient ses parents, mais il comptait bel et bien gagner son coeur. Il assumait honnêtement cette ambition, auprès de qui se poserait la question.
Il adressa un dernier clin d'oeil à Lily alors qu'elle disparaissait à l'intérieur, et souhaita bonne nuit à l'homme dont il devrait surement trouver le soutien pour aller plus loin dans sa conquête, et envisager un futur. Tout restait à faire, et la perspective de ce chemin ensemble était grisante.

Marcus se leva le lendemain de bonne heure, parfaitement reposé et excité à l'idée de la journée à venir. Virginia était encore au lit, et le serait surement jusqu'à la fin de la journée. Si elle était une bonne mère dans la gestion financière et matérielle de sa progéniture, elle n'avait jamais changé son rythme de vie de femme pour s'adapter à son rôle auprès du fruit de son mariage. Elle adorait son fils, le vénérait presque... Mais elle n'avait pas lu d'histoire, ni joué avec lui, ni annulé une séance chez l'esthéticienne parce qu'il était malade et alité, et avait besoin de son soutien plus que de celui de sa nourrice. Il n'avait manqué de rien, ni douté de l'attachement dont il était l'objet, mais leur relation était clairement dysfonctionnelle, et l'avait aidé à devenir une figure d'admiration sociale autant qu'elle l'avait desservi sur des plans moins voyants.
Il lui avait demandé les clefs du bateau en rentrant la veille, et si elle avait posé quelques questions fatiguées, elle n'avait pas objecté à son envie, comme il s'y était attendu, sans surprise.

Le Butler avait été rapide dans la salle de bain, ses habitudes le rendant plutôt efficace. Il n'avait besoin de guère de subterfuges pour être beau, même si cette constatation paraissait des plus niaises... Il avait été gâté par la nature, et tout le monde s'en apercevait au premier regard, indubitablement, le sujet ne pouvait ni être éludé ni ignoré. Il était beau, et son attitude rendait cette particularité touchante, au point que, persuadés qu'il n'en gonflerait pas des chevilles, les autres avaient souvent envie de le lui faire remarquer. Marcus en était bien conscient, et les gentillesses impulsives de cette sorte l'amusait beaucoup, parce qu'il mettait un point d'honneur à les retourner, avec le plus de franchise possible.
A la vieille anglaise de la chambre 34, il complimentait souvent sa tenue, qu'elle aimait assortie, et colorée... Il faisait attention aux autres pour exceller dans cet exercice, et cet effort ne le rendait pas ingrat.

    - Ce n'est pourtant pas moi que les français regarderont, à notre débarquement sur le port, déclara-t-il donc aux propos de la demoiselle, après avoir enduré quelques secondes seulement l'attente dont étaient surement victimes tous ses prétendants, dans le couloirs de la suite King, sous le regard bienveillant du chef de famille, à qui il avait souhaité le bonjour avec les plus sympathiques manières. Il faut que tu saches que je ne suis pas du genre jaloux... Je suis plutôt fier d'être celui qui tiendra ta main pour descendre là-bas, aujourd'hui. Tu es plus que ravissante, conclut-il.


Disant celui, il glissa ses doigts entre ceux de la King, en lui rendant son baiser, s'éloignant volontairement de sa joue comme par erreur, pour poser ses lèvres entre sa mâchoire et son oreille, son souffle glissant sur sa gorge. Il attendrait certes son bon vouloir pour l'embrasser, mais il ne comptait pas se priver de jouer un peu, puisqu'elle semblait réceptive.

    - Le capitaine Smith doit nous attendre... Annonça-t-il en l'entrainant vers la mer, lui montrant le navire amarré au ponton privatif de l'hôtel. Il est là pour veiller à ce que tu ne me sautes pas dessus, entre autres.


Il lui sourit de nouveau, visiblement fier de sa plaisanterie, et détourna immédiatement le regard, car celle-ci se retournait contre lui - l'imaginer dans l'action, avec sa jolie robe fluide qui découvrait ses jambes... C'était un peu trop pour son imagination d'adolescent.
Arrivé près du navire, il lâcha à regret la main douce, pour sauter d'un bond agile à bord, puis s'installer de manière stable pour tendre son bras, et créer un passage plus aisé entre la terre et la coque, afin d'aider Lily à monter. A vrai dire, il y aurait surement eu une façon plus simple, mais il ne comptait pas le lui avouer, par simple plaisir d'avoir une excuse pour l'accueillir dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Lun 30 Juil - 15:51


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

C'était la première fois que Lily présentait un garçon à ses parents. Du moins, ce soir c'était son père qui se trouva le premier à rencontrer Marcus. Et c'est pas comme si il était son petit ami, pourtant, au fond d'elle, elle en ressentait les mêmes angoisses et le même stress que si ça avait été le cas : les mains moites, le cœur palpitant et la peur au ventre de voir la réaction de son géniteur face au jeune homme. Et contre toute attente, même si elle se doutait que son père n'était pas réfractaire au fait qu'un jour elle puisse avoir un copain, il parut enchanté par le jeune Butler. Et comment ne pas l'être d'ailleurs devant l'aisance et l'élocution du jeune homme. Même si son physique était avantageux, son langage ajoutait une touche de grâce et de charisme qui rendait la personne qu'il était indéniablement attirant et admirable. C'est d'ailleurs cela qui plaisait à Lily, pas seulement l'enveloppe qui était un don du ciel, mais son savoir, ses attentions, ses manières qui le rendaient unique en son genre. Lily n'avait jamais rencontré de garçon comme lui. Peut-être était-ce pour cela qu'elle s'était méfier durant les quelques heures qui s'étaient écoulés. Mais là, l'entendre dévoiler le parcours du lendemain avec son père ajouté à cela ce qu'il s'était passé plus tôt, lorsqu'il avait prit sa défense, déclencha chez Lily un sentiment étrange et profond qu'elle ne connaissait pas et qu'elle découvrait avec une certaine appréhension.

Suite à l'échange et à la rencontre plutôt positif entre son père et Marcus, Lily dormi d'un sommeil profond attendant avec impatience le lendemain et revoir le beau brun. Au réveil, elle senti néanmoins un doute l'envahir : et si au final il ne venait pas ? Heureusement, Nina, sa mère mit fin à cette idée saugrenue qui lui avait traversé l'esprit en l'aidant à se préparer pour son rendez-vous. Lily ne le demanda pas pourquoi elle était si enthousiaste pour cette sortie, mais elle se doutait que cette rencontre avec Marcus plaisait à ses parents car Lily souriait de nouveau et s'occupait l'esprit, s'éloignant ainsi des mauvaises idées qu'elle se faisait au sujet du départ de Jayce.

Lorsque Marcus fut arrivé, elle en eut le souffle coupé. Il était encore bien plus beau et élégant que la veille. À coté de lui, elle se sentait quelconque, fade et insignifiante. Lily n'avait jamais eut une véritable estime d'elle. Ne se trouvant pas aussi jolie que les filles qu'elle côtoyait à Londres, car certaines étaient bien plus belle et mieux faite qu'elle. Et, ce souvenant des demoiselles qui étaient avec Marcus la veille, elle se sentait complètement à l'opposé. Pourtant, lorsqu'il avait posé les yeux sur elle et qu'elle avait vu son regard brillé d'une étrange lueur, elle sentit son cœur fondre et pour la première fois depuis longtemps, elle se sentie belle aux yeux d'un homme autre que son père.
Ed King n'eut pas besoin de faire de dernières recommandations, il avait eut toutes les informations pouvant le satisfaire et le mettre en confiance la veille. Clairement, il appréciait cette rencontre et espérait sûrement qu'elle évolue et continue avec le temps.

Lorsque Lily se trouva enfin seule avec Marcus, elle osa l'embrasser sur la joue, son parfum enivrant l'enveloppa dans un étau de douceur qui la rendit presque fébrile. Ses paroles la firent rougir, elle n'était pas habitué à de tel compliment. Machinalement, elle baissa ses yeux sur sa robe et pour la première fois, elle se sentie féminine. Lorsqu'il prit de nouveau sa main, au milieu de ce couloir immense, elle se trouva seule au monde avec lui seul et rien autour. Plus rien n'existait, ses yeux bleus se levant pour le regarder, ses joues s'embrasant à ses paroles. Elle le trouvait beau, il la trouvait ravissante

« Je .. merci » Se trouvant sans mots à ajouter, sans suite à donner tellement elle se trouvait admiré comme elle ne l'avait jamais été, ce n'est que lorsqu'il posa ses lèvres sur sa joue et que celles-ci s'éloignèrent pour parcourir sa peau, qu'elle se sentie chanceler. S'accrochant aux épaules du brun, elle ferma les yeux et un gémissement se fit entendre. Il venait d'éveiller un désir brûlant qu'elle ressentie au plus profond de son corps, plus précisément entre ses cuisses. Étonnée par ce sentiment d'envie qui faisait bouillonné son sang dans les veines, elle écarquilla les yeux de surprise en se rendant compte qu'elle voulait vivre quelque chose de magique avec ce garçon. Quoi ? Elle ne savait pas encore, mais elle ne voulait pas que ça s'arrête, elle voulait même le découvrir. Une volonté d'aller de l'avant, de prendre les choses différemment et de ne plus se poser de questions, s'empara d'elle.

Reprenant une contenance et une allure qui se voulait contradictoire et désinvolte par rapport à ce qu'il venait d'éveiller par ses lèvres sur sa peau, elle se racla la gorge en redressant le menton. Bien sûr, elle savait que Marcus se rendrait compte qu'elle était troublée et de l'effet qu'il lui faisait, c'est pour ça aussi qu'elle évita de le regarder dans les yeux

« Smith ? Le capitaine Smith ? Comme dans Titanic ? Rassure-moi, le bateau ne va pas couler ? » Un trait d'humour pour masquer son trouble , même si en y réfléchissant, la blague n'était pas vraiment de bon goût quand on repensait à cette histoire qui avait fait couler de l'encre et dont plusieurs adaptations avaient été faites depuis, au cinéma entre autre « Désolée .. c'est pas drôle mais avoue que c'est plutôt étrange non ? Combien de capitaine de bateau s'appelle Smith ? Hum ? À croire que tout les capitaines, depuis cette histoire, sont vouer à porter le même nom. » Main dans la main comme deux amants, un couple, ils avançaient, sortant de l'hôtel, pour se rendre à la Marina afin de rejoindre le bateau de sa mère. À l'évocation qu'elle pourrait lui sauter dessus, elle rit et joua le jeu « Oh .. dommage, moi qui en avait l'intention .. il va falloir que je m'abstienne alors. » Un petit sourire en coin se dessina et lorsqu'ils furent arrivés et qu'elle vit le navire, elle écarquilla les yeux, stupéfaite « Wouaouh ! C'est à toi ? » demanda-t-elle alors que Marcus montait déjà à bord et tendait sa main pour l'aider à son tour.

Lily ne savait pas trop comment monter, elle hésita quelques secondes avant de finalement, prendre la main tendue, s'avancer sur la passerelle en évitant de tomber et fini par se retrouver prise par la taille et porter sur le pont avec aisance par le jeune homme. Cette fois elle était très proche de lui et son regard se posa sur les lèvres divinement dessinés du beau Butler. Son souffle se raccourcit si fort, qu'elle en avait mal aux poumons. Sa main se posa sur son épaule et remonta doucement pour venir se poser sur sa nuque, elle caressa ses cheveux à la base de celle-ci, mais avant même qu'elle ne puisse toucher ses lèvres, ils furent interrompu par un raclement de gorge. Le capitaine Smith venait les accueillir.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Lun 30 Juil - 16:39

    - C'est celui de ma mère, oui, répondit le jeune homme posément, en ignorant volontairement tout le monologue de la demoiselle, qu'il devinait juste utile à dispenser son stress... Et il aimait plus que tout la voir patauger ainsi dans ses mots, pour dissimuler ses véritables émotions, et ne comptait donc pas l'aider à s'en sortir. T'es tellement adorable... Grommela-t-il, de façon presque inaudible, quand elle hésita sur la manière dont attraper sa main tendue.


Et puisqu'elle semblait trop indécise, Marcus se pencha plus encore pour l'attirer par la taille, et la porter avec aisance jusqu'à ses côtés. Elle n'était pas bien lourde, et il commençait déjà à développer une musculature qui promettait d'être imposante, par la suite : il n'avait pas peur d'assumer physiquement son rôle d'homme quand la situation l'exigeait.
Pleine de gratitude sans doute, Lily se pendit à son coup, et Marcus n'osa plus bouger, la sentant prendre les devants pour atteindre ses lèvres... Un sourire amusé se peignit sur celles-ci lorsqu'il entendit le raclement de gorge derrière eux.

    - Tu allais m'embrasser, l'accusa-t-il tout bas, avant de se tourner vers le capitaine, pour lui offrir des présentations de rigueur. Smith, je vous présente Lily King, Lily King, le capitaine Smith. Les deux hommes échangèrent un hochement de tête plus que poli, amical. Les amis de fortune de sa mère tout comme ses employés apprenaient à l'aimer assez rapidement pour lui-même, quelles que fussent leurs intentions initiales à son égard. Personne ne résistait à son charme, et Lily ne ferait pas exception, parce que cette fois, plus que les autres, il le voulait consciemment. Vous avez eu mes instructions ?
    - Tout à fait jeune homme, vous n'avez qu'à vous laisser guider, et profiter de votre bonne compagnie, je m'occupe de la route, opina le cinquantenaire, dont l'expérience ne semblait plus à prouver. Mademoiselle, je suis à votre service, si vous avez besoin de quoi que ce soit, salua-t-il une dernière fois la blonde, avec un clin d'oeil, avant de redescendre dans la cabine, et de mettre en route le moteur.
    - Suis moi, ordonna Marcus, en reprenant la main de la demoiselle, pour l'emmener de l'autre côté du navire qui se mettait en mouvement, après avoir largué les amarres afin d'aider le capitaine à effectuer ses tâches plus rapidement.


A l'arrière, une sorte de terrasse les attendaient, avec deux chaises longues et d'autres agencements de canapés, coussins multicolores, ainsi qu'un frigo, dont la porte vitrée laissait entrevoir plusieurs bouteilles de cocktails entreposées là.

    - Installe-toi, on a quelques dizaines de minutes avant d'arriver au port, et le temps est idéal... Proposa Marcus, en la conduisant jusqu'à la place parfaite pour observer les vagues crées par les hélices, tout en baignant dans les rayons estivaux. A moins que tu ne veuilles reprendre au moment où Smith est intervenu, et m'embrasser, tout de suite. Tu sais que j'ai promis de me plier à ta volonté, ajouta-t-il avec un ton malicieux, en lui accordant un sourire désarmant. Oh et il ne nous voit pas, ici.


Il faisait exprès, bien sur, pour la provoquer, et ne s'attendait tellement pas à ce qu'elle réponde positivement qu'il se baissa pour sortir des verres d'un placard dissimulé entre les bancs moelleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Lun 30 Juil - 19:06


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

Le bateau appartenait à sa mère ? Lily se demanda ce que ses parents devaient faire pour avoir un si beau navire. Et le fait d'avoir quelque chose à contempler lui permettait aussi de se retirer de la tête le monologue qu'elle venait de lui faire au sujet du Titanic et du Capitaine Smith. Tant mieux, elle s'était sentie assez ridicule comme cela. Maintenant le tout était de trouver le moyen de monter à bord. Lui l'avait fait avec une telle aisance et une telle facilité, qu'elle en fut admirative. Non elle n'était jamais monté sur un bateau de ce genre. Des grands oui, des ferry, où la voiture rentre dedans par l'arrière et transporte tout le monde ailleurs. Très peu. Donc, ce modèle là était une nouveauté. Ne sachant trop comment traversé la passerelle, la main tendue de Marcus fut une aide précieuse qu'elle se permit d'utiliser afin de facilité son passage. Sauf que, la King fut quand même perturbé à l'idée de mal faire et de tomber à l'eau ce pourquoi le jeune Butler prit les devants et, la prenant par la taille, elle se retrouva bien vite sur le pont, dans ses bras.

Une flambée de chaleur lui monta aux joues une nouvelle fois. Elle était si proche qu'elle se sentie pousser des ailes et attirée irrésistiblement par ses lèvres. Sur le point de franchir le pas, le Capitaine fit son apparition. Lorsque Marcus l'accusa d'avoir eut l'envie de l'embrasser, elle retira promptement ses mains qui s'étaient posées malgré elle sur lui, les plaça derrière son dos et prit un air innocent

« Non .. pas du tout .. tu te fais des films mon cher .. » dit-elle sur la défensive, mais sachant bien qu'il avait raison, souriant en se pinçant les lèvres, l'air angélique. Marcus fit les présentations, elle fit un signe de la main au Capitaine, repensant au Titanic, mais se retenant de faire une nouvelle fois une allusion dessus. Elle écouta les deux hommes parler de la route à faire tout en regardant autour d'elle. Lorsque Smith s'adressa à Lily, son regard revint vers lui. Elle sourit à l'homme et acquiesça d'un signe poli de la tête tout en lui répondant « Merci Capitaine, je n'y manquerais pas ».

La main de Marcus reprit la sienne avec une autorité qui lui fit pousser un léger cri de surprise. Le suivant, les battements de son cœur reprirent un rythme endiablé, appréciant sa poigne et sa fermeté « Je te suis » Dit-elle en n'ayant pas vraiment le choix et en ne voulant pas l'avoir d'ailleurs. Elle pourrait, à ce moment précis, le suivre là où il voulait.

Une fois à l'arrière du bateau, elle découvrit un espace agencé de façon à voyagé agréablement. Des transats, des chaises, de quoi boire, un petit salon à ciel ouvert. Lily contempla ce  coin ne sachant trop où s'asseoir et se demandant où Marcus se poserait. Elle attendit donc qu'il prenne place avant d'en faire de même « Pffuu .. tu rêves .. je voulais pas t'embrasser je pense que tu aimerais que je le fasse c'est pour ça que tu imagines ce genre de choses » ajouta-t-elle avec amusement. Même si il avait raison, elle aimait bien ce petit jeu. Tandis que Marcus se penchait pour prendre des verres, le bateau prenant la mer tangua sur les flots, elle perdit l'équilibre, et ne sachant pas où se retenir, elle tomba sur le jeune homme qui était penché en avant. Elle se retrouva sur lui, allongés sur un long matelas. Cette fois encore, elle était proche et cette fois encore l'envie fut présente. Pendant quelques secondes, elle resta son regard planté dans le sien, le souffle court par cette proximité « C'est pas de ma faute .. c'est le bateau .. et comme c'est le Capitaine qui conduit, on pourra lui mettre ce qui va suivre sur le dos .. » sans lui laisser le temps de réagir, elle posa ses lèvres sur celle de Marcus.

Cette fois, elle prit les devants parce qu'elle en avait envie et que lui aussi. Sa bouche resta collé à la sienne. Le cœur battant, elle ferma les yeux pour laisser ce moment si doux submerger son corps avant de décider d'aller plus loin et d'oser glisser sa langue entre ses lèvres pour que le baiser s'accentue et que son corps le réclame lui, sa bouche, ses mains. Gémissante, elle posa ses mains autour de son visage, pressa son corps contre le sien, sentant un désir brutal et puissant s'emparer d'elle à tel point qu'elle se demandait comment elle allait faire pour éteindre ce feu qu'il allumait dans ses veines.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Mar 31 Juil - 5:43


Alors qu'il ne s'y attendait pas du tout, une secousse ébranla le navire, et Marcus n'eut pas le temps de réagir avant que Lily ne tombe sur lui, dans une position des plus incongrues... C'était comme si le destin se jouait à les pousser l'un contre l'autre, inlassablement. Même si le Butler avait rit à ses tentatives d'excuses, il savait que la demoiselle avait envie de l'embrasser.
Et il en avait envie aussi, puisqu'il ne pouvait l'admettre pour ne pas trahir sa promesse.
Ainsi, quand les lèvres de la demoiselle rencontrèrent enfin les siennes, il répondit à ce contact avec avidité, goutant la douceur de sa bouche, laissant sa langue chercher la sienne, incapable de se satisfaire, et y trouvant pourtant un plaisir infini. Son gémissement trouva un écho dans son ventre, qui se contracta douloureusement, parce qu'il retenait déjà son érection, particulièrement réactive au touché de la jeune brune.
Ses mains remontèrent sur ses cuisses, s'emparèrent de ses fesses, pour la serrer plus encore contre lui, découvrant la douceur de sa peau, sa fermeté. Parce que son expérience lui permettait de savoir très exactement ce qui suivait une telle étreinte, il lui était plus difficile encore de ne pas avoir de geste sensuel ou exigeant, dans ce sens.

    - Attends, attends, demanda-t-il difficilement, en changeant de position pour se mettre sur elle, retrouvant sans problème sa bouche, glissant une main sous sa robe, caressant ses jambes, qui s'ouvraient instinctivement sous la pression de son corps. Elle était faite pour l'amour, clairement, s'animant délicieusement à chaque provocation, s'adaptant naturellement à son rythme, tandis qu'ils se frottaient l'un contre l'autre, toujours habillés pour ne pas dépasser les limites. Smith n'y est pour rien, j'assume toute la responsabilité, si ça te fait si peur de le faire...


Tendrement, il fit glisser la bretelle de sa robe et posa un baiser sur son épaule ainsi découverte, sa paume emprisonnant son sein. Il reprenait le contrôle, maintenant qu'elle lui avait ouvert le chemin... Bien entendu, il ne comptait pas vraiment faire l'amour à l'arrière de son bateau, pour leur premier rendez vous, devinant plus ou moins qu'elle méritait plus que ça, parce qu'elle n'avait jamais encore été jusque là avec un homme. Cette perspective lui plaisait autant qu'elle l'effrayait, car il voulait que tout soit parfait pour elle.
Il s'écarta à regret, reprenant sa respiration avec un sourire heureux.

    - Je suis trop bien parti avec ton père pour tout gâcher maintenant non ? Plaisanta-t-il, en faisant un effort surhumain pour ne pas l'embrasser. On a tout le temps de... Enfin je veux dire, encore une fois, c'est pas que j'ai pas envie, parce que crois-moi, j'ai vraiment envie...


A vrai dire, il était presque gêné de constater qu'en étant assis ainsi face à elle, son désir était plutôt évident. Il n'avait pas choisis des habits pour cacher ce genre d'inconvénient, n'ayant pas du tout espéré qu'elle serait si rapide à s'abandonner dans ses bras. Mais il ne voulait pas qu'elle regrette une décision trop hâtive, quitte à la protéger d'elle-même, contre sa propre logique masculine.

    - Tu veux quelque chose à boire peut-être ? Proposa-t-il, pour changer de sujet avant de ne plus pouvoir résister à la tentation que ces images faisaient naitre en lui. J'étais en train de nous prendre des verres quand... Enfin, hum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Mar 31 Juil - 21:21


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

Lily ne se posa pas de questions, guidée par son envie de l'embrasser, comme il le lui avait plusieurs fois dit la veille, elle franchit le pas. Timide au premier contact, la langue douce et chaude de Marcus l'invita à se laisser aller  plus amplement. Leurs langues s'enlaçaient dans un ballet sensuel et avide, comme une faim impossible à rassasié. La ventre de la jeune fille se contractait sous l'effet de ce baiser. Son cœur tambourinait fortement, l'afflux sanguin remontant jusqu'à ses oreilles, les faisant bourdonner, oubliant ce qu'il y avait autour.

Elle se laissa guidé par Marcus, se retrouvant sous lui, leur bassin au contact l'un de l'autre ne faisait qu'accentuer la pression entre ses cuisses. Sa main sur son sein la fit gémir, elle se cambra pour lui offrir sa poitrine. Perdue dans un dédale de sensations toutes aussi nouvelles les unes que les autres, elle se sentait entreprenante, avide et audacieuse. Ses mains glissèrent sous le t-shirt de Marcus, elle caressa son dos, le griffant légèrement poussant la caresse jusqu'à la naissance de ses fesses « Non je n'ai pas peur » dit-elle en déposant des baisers sur ses joues, sa bouche, son cou « Je le voulais autant que toi et depuis hier, j'avais juste du mal à l'admettre, c'est la première fois que je ressens ça » Et pour première fois, c'était pour tout.

Mais il dût le comprendre assez vite, elle sentie un vide lorsqu'il se redressa  « Je ne veux rien gâcher non plus, je .. j'ai jamais .. enfin tu dois t'en douté. » Il cherchait les mots expliquant ainsi qu'ils n'iraient pas plus loin et elle lui sourit « Je te remercie.. et j'en ai envie .. énormément envie même .. mais je peux attendre encore je veux être sûre et c'est trop tôt mais t'es tellement craquant ! » Lily se mordit la lèvre en regardant celles du jeune homme avec l'envie d'encore plus y goûter.

Il se relevait déjà et elle remit sa bretelle, s'arrangea les cheveux et reprit une position plus confortable sur une chaise cette fois « Un truc sans alcool oui, je veux bien. »  Elle sentie le feu lui monter aux joues lorsqu'il évoqua le délicieux incident « Je t'ai embrassé ? » Dit-elle pour terminer sa phrase « Tu peux le dire, j'ai pas à le cacher et je n'ai aucun regret, je suis même prête à recommencer quand tu veux » Un sourire malicieux étira ses lèvres. Elle le regarda servir à boire et contempla l'étendu d'eau qui s'étendait derrière eux « J'ai mis mon maillot, tu crois qu'on pourra se baigner ? Au fait, tu peux me parler de toi ? De tes parents, de ce que tu fais, enfin tout quoi ? »


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Jeu 2 Aoû - 18:11

Cela faisait beaucoup de premières fois pour Lily, et Marcus ne voulait surtout pas la déstabiliser, et qu'elle puisse regretter de s'être précipiter. Il lui sourit avec tendresse, comprenant bien que toutes ces émotions ne devaient pas être facile à gérer : lui-même se sentait un peu bousculé, et il savait pourtant gérer le côté des choses. Niveau sentiments, par contre, il devait bien s'avouer que la brune lui faisait un effet encore inédit... Qui allait au-delà du simple désir, même si celui-ci n'en était que d'autant plus dur à refouler.

    - Tant mieux, répondit-il en lui prenant la main, enlaçant immédiatement et naturellement les doigts aux siens, pour la rassurer. Je veux que tu sois sûre, et je sais que tu le seras, car il n'y a aucune raison pour le contraire... Mais on fera ça bien, quand on sera prêts, pas à la va-vite sur le pont d'un bateau qui tangue.


Il la fixa un instant, presque surpris de son compliment un peu particulier, et pouffa doucement. Plusieurs filles lui avaient déjà fait comprendre qu'il était dur de ne pas craquer devant son charme, mais jamais avec autant d'innocence, et cette déclaration le touchait plus qu'elle ne pouvait le comprendre.

    - Toi aussi, tu es plus que craquante, surtout quand tu fais semblant de me résister et que tu n'y arrives pas, déclara-t-il en se penchant de nouveau vers elle, pour lui voler un nouveau baiser avant d'aller fouiller le réfrigérateur. Doucement, ma jolie gourmande... Lui ordonna Marcus tout bas cette fois-ci, en prenant le temps de goûter ses lèvres de manière plus approfondie, et moins agressive. Une virgin Pina Colada pourra-t-elle satisfaire la demoiselle ?


Il attrapa plusieurs bouteilles de jus de fruits frais, que sa mère prenait soin de commander sans sucres ajoutés, et entièrement bio, quand elle le pouvait. Pour ce genre de choses, elle estimait en effet que le naturel n'avait pas la même saveur, et les mêmes propriétés nutritives : elle faisait attention à sa ligne mais aussi à sa santé et à celle de sa progéniture, pour laquelle elle voulait toujours le meilleur. Marcus n'avait pas été élevé à la chaire de poulet de batterie, mais avec les protéines les plus délicieuses et propres qu'elle pouvait lui acheter, par l'intermédiaire de son personnel attitré à la cuisine.

    - Oups, j'ai oublié le mien, j'espère que tu m'en voudras pas si je t'accompagne dans l'eau tout nu... Fit-il mine de quémander, avant d'éclater de rire en voyant la jeune fille rougir - ou l'inventait-il ? Non, t'en fais pas, je ne compte pas dévoiler tous mes atouts tout de suite, répliqua-t-il avec un clin d'oeil, ne se prenant clairement pas au sérieux. J'ai un maillot au couleur du drapeau américain, pour que les tropéziens n'aient aucun doute sur mon statut de touriste assumé... Acheté par ma mère, qui m'élève seule depuis la mort de mon père. Il était plus vieux, et je ne l'ai pas beaucoup connu.


Il répondait donc ainsi au questionnement de Lily, en faisant une énorme généralité de sa situation. Bien entendu, il y avait bien plus à dire, et notamment sur sa manière à lui de prendre la chose, la façon dont il avait grandis dans un monde de femme, le manque affectif... Mais le Butler restait toujours très positif, et il ne voulait surtout pas lui dresser un tableau sombre de sa famille : au contraire, il s'estimait extrêmement chanceux malgré tout.

    - Et toi, tu es également fille unique ? Ajouta-t-il, en insistant sur cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Ven 3 Aoû - 19:09


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

Marcus était vraiment un gentleman, il le montrait encore à présent en ne succombant pas aux pulsions de la demoiselle. Elle comprenait maintenant les regards courroucés des jeune filles de la veille qu'elles lui jetaient. Même si Lily ne le montrait pas, elle le sentait et le voyait. Non seulement il était beau, mais il avait eut une éducation digne d'un gentleman. Ce qui perturba Lily, tellement c'était sincère et inattendu venant d'un jeune garçon comme lui. Elle c'était attendu à ce qu'il saute sur l'occasion pour assouvir leur besoin. Ce qui était étrange aussi est ce qu'elle ressentie à ce moment là. C'était la deuxième fois qu'elle avait des papillons dans le ventre et les battements de son cœur qui s'affolaient.

A son tour, elle enlaça ses doigts aux siens avec un tel naturel que ça lui fit peur. Elle le connaissait si peu et pourtant, elle se sentait si bien avec lui, comme si ils se connaissaient depuis toujours. A ces mots, elle sentie une contraction entre ses cuisses, du coté de ses parties intimes, comme jamais elle n'avait ressentie. Elle savait que ça arriverait et ce simple fait était grisant et excitant. Elle en avait la bouche sèche et la boisson qu'il lui proposa arrivait à pic.

« J'avoue » Dit-elle en rougissant « J'ai pas envie que tu penses que je suis une fille facile, même si là, je dois dire que tu pourrais le croire vu ce que je viens de faire » Elle grimaça en repensant au baiser qu'ils venaient d'échanger. Non pas que ça lui déplaisait mais c'était elle l'instigatrice de ce geste et ça dénotait avec l'image qu'elle voulait donner d'elle. Mais cette fois c'est lui qui l'embrassa sans prévenir et elle en fut ravie. Les émotions étaient les mêmes, encore plus forte et plus intense, si bien qu'elle ne voulait pas qu'il arrête, elle s'accrochait à son t-shirt, si elle pouvait lui enlever elle l'aurait fait mais trop tard, il se dégageait de nouveau. Elle resta la bouche en cœur quelques secondes avant de refaire surface « oui oui très bien » passant sa langue sur ses lèvres gonflées, elle le lâcha pour le laisser préparer les cocktails.

Puisqu'ils allaient passé du temps ensemble, aujourd'hui et, elle l'espérait de tout coeur, dans les jours à venir, elle décida d'en apprendre plus sur lui. Prenant place sur un fauteuil, elle leva les yeux pour le regarder « Ooh ça ne me dérange pas, je peux retirer le mien pour t'accompagner et ainsi te sentir moins seul dans ta nudité » avec un grand sourire, mais néanmoins devenu rouge pivoine, elle se demanda si elle serait capable de le faire si tel était le cas « Oh dommage .. » Faisant mine de tristesse, elle papillonna des yeux pour surtout montrer qu'elle entrait dans son jeu et fini par en rire. S'ensuivit une présentation très courte sur sa mère, ayant perdu son père assez jeune et le fait qu'il n'en soit pas bouleverser n'inquiéta même pas la demoiselle, qui opina de la tête en signe de compréhension « Ta mère , elle t'a très bien éduqué, c'est une femme admirable » l'intonation de sa phrase était sincère, voir même avec une pointe d'attendrissement et d'admiration pour cette femme qu'elle ne connaissait pas.

« J'ai une sœur plus âgée, Olivia, elle n'est pas venue, elle étudie pour être architecte d'intérieur. En fait ce voyage est juste pour moi .. parce que .. je fais une dépression et si je me remet pas sur pied les médecins veulent m'interner pour mon bien il paraît …  » Conclut-elle avec un haussement indifférent d'épaules,  en prenant le verre que Marcus lui tendit, ne cachant pas son état de santé qui ne préoccupait que son entourage d'ailleurs.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Dim 12 Aoû - 5:33


Marcus éclata de rire lorsque Lily montra une nouvelle fois des signes d'impatience à être sienne... Etrangement, il trouvait cela aussi sexy que profondément troublant. Elle n'était clairement pas la première femme à le désirer, mais elle avait une façon franche et innocente de le faire qui le déstabilisait. Elle en jouait, mais sans savoir vraiment ce qu'elle faisait, et l'envie qu'elle provoquait chez le jeune homme... Chose qui aurait pu être dangereuse, s'il n'avait pas eu un bon contrôle de ses émotions.

    - Ne me provoque pas trop... Ma maitrise de moi-même à ses limites, je ne suis pas infaillible, déclara-t-il, avec un clin d'œil amusé. Il n'essaya même pas de l'imaginer nue dans l'eau avec lui, sachant parfaitement que cette vision enflammerait beaucoup trop son esprit. Et c'était mieux ainsi, s'il fallait parler de sa mère. C'est une femme très forte, oui. Je l'admire énormément... Elle m'a toujours offert tout ce dont j'avais besoin.


Etait-ce vraiment une façon de parler de sa génitrice ? Il parlait d'admiration au lieu d'amour, de biens matériels au lieu de sentiments... Et pourtant il aimait sa mère, plus que quiconque sans doute, parce qu'elle était la seule qui avait toujours été là, et qui, elle l'avait prouvé plusieurs fois, quitte à ne pas écouter ce qu'il désirait vraiment, voulait le meilleur pour lui.
Son expression s'assombrit à la découverte du secret que venait de lui révéler Lily... Et qu'il n'avait vraiment pas vu venir. Maintenant que la lumière était faite sur sa situation, il comprenait mieux certaines choses, comme le fait de l'avoir trouvée seule sur la plage, le jour de leur rencontre. De ce qu'il savait de la dépression, c'était une maladie qui ne disparaissait jamais totalement, et qui ne pouvait se soigner qu'en se battant psychologiquement, avec un entourage plein de soutien.

    - Oh je vois... Commença-t-il, sans vraiment savoir où il voulait en venir. On peut peut-être demander une chambre double à l'internat, si jamais... Ca aiderait surement la thérapie !


Il tentait l'humour pour lui faire comprendre qu'il comprenait, et ne la jugeait pas plus qu'il ne la rejetait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

A Propos de moi
Info sur moi :
Dispo RP : Oui

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Salsa


Emploi : Serveuse
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Jeu 16 Aoû - 9:56


Lily feat. Marcus

Sweet holidays

Lily ne se rendait pas vraiment compte dans quelle situation embarrassante elle mettait Marcus. Sa façon d'agir qui n'était autre que dû à ses pulsions spontanées qu'elle ne maîtrisait pas tellement, c'était nouveau et inhabituelle chez la jeune femme. Ne sentant pas la tension qu'elle provoquait chez le jeune homme, elle avait agit et parler sans vraiment prendre conscience de ses mots, de ses actes. Laissant sa timidité habituelle au placard, elle se sentait en alchimie avec lui, si bien, que pour elle il n'y avait pas d’ambiguïté dans ses actes. Pourtant, lorsque les mots du jeune homme lui parvinrent aux oreilles par dessus le bruit des vagues et du moteur du bateau, c'est là qu'elle percuta. Se rendant compte en y pensant, visualisant mentalement, la situation embarrassante d'eux deux nus dans l'eau, provoqua chez elle un sentiment de honte et de gêne. Se mordant la lèvre, elle se sentie rougir avec une force que ses joues la brûlèrent bien plus que le soleil lui-même.

« Oohh .. oui .. tu .. hummm .. as .. humm raison c'est … » balbutiant car ne trouvant pas d'explication logique pour se dédouaner, elle attrapa le verre des mains de Marcus pour en boire une grande gorgée, lui rafraîchissant le gosier. Un bruit de satisfaction s'échappa de sa bouche lorsqu'elle termina de boire « Merci ! » dit-elle une nouvelle fois « Oublie ce que je viens de dire, je pense qu'on a tous le temps de .. humm .. enfin tu vois ? » elle même ne savait pas trop à quoi elle voulait en venir, et le sujet de sa mère était un échappatoire. La jeune fille acquiesça juste de la tête aux dires du brun. Elle n'avait pas vraiment conscience de la relation que Marcus avait avec sa mère, ne retenant juste qu'elle l'avait élevé seule et qu'ils s'entendaient bien. Logique entre un fils et sa mère. Le fait qu'il ne parle pas d'amour maternelle, ne la choqua pas plus que ça. Certes, elle-même aimait ses parents, sa sœur, mais elle ne le criait pas sur les toits. Marcus agissait comme elle. Enfin c'est ce qu'elle se dit.

Après le départ de Jayce et sa peur qu'il ne lui arrive quelque chose à l'armé, Lily avait sombré dans la dépression, mais elle ne s'en était pas vraiment rendu compte. La tristesse, la peine et la douleur qu'elle avait ressenti à son départ, avait agit sur elle comme une bombe à retardement. Au fur et à mesure que le temps passait, elle n'avait pas prit conscience qu'elle s'enfonçait. Lorsque les médecins avaient tirés une sonnette d'alarme sur son état, et avant qu'elle n'empire, ses parents avaient agit rapidement. Mais Lily, elle, se sentait bien, triste oui, parfois, seule tout le temps, aimant la solitude, et observatrice sur le monde qui l'entourait, se demandant à chaque instant à quel moment ce monde s'écroulerait avec elle. Le bonheur des autres lui faisait mal, et au fond d'elle elle en éprouvait un dégoût profond. Pourtant, depuis qu'elle avait vue Marcus la veille et qu'elle avait passé la soirée avec lui, ce sentiment étrange de sombrer dans les abysses s'envolait et elle se sentait plus légère. Une renaissance. Lui en parler lui faisait aussi du bien et les mots qu'il dit la firent rire et lui mit de nouveau le feux aux joues

« Je demanderais alors d'avoir une chambre avec un lit double » Affichant un grand sourire, elle se laissa aller en arrière, se laissant ainsi choir sur le transat, assise face à Marcus, mais son expression se rembrunit légèrement «Tu sais j'ai .. pas envie de faire un séjour à l'hôpital, je suis pas folle … j'ai l'impression que les médecins me voit comme ça. Je me sens bien .. enfin aujourd'hui je me sens bien, mais j'ai peur que mes parents ne le voient pas ou .. » Elle poussa un profond soupir et regarda son verre qu'elle fit tourner entre ses doigts, cherchant une explication qu'elle n'arrivait pas à trouver « Je veux aller mieux, mais si je rentre à Londres et qu'on me dit qu'il faut que je fasse cette thérapie, je serais obligé de la faire car je n'aurais pas le choix mais tu sais .. au fond de moi j'ai très peur .. » un léger sourire étira ses lèvres, tremblante, car submerger par l'émotion et se rendant compte, peut-être pour la première fois, qu'elle était bien plus fragile qu'elle ne voulait le montrer.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Héritier


MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus Ven 17 Aoû - 11:30

Le bateau avançait vite, et la mer étant calme, les deux jeunes gens seraient bientôt arrivés à destination, au regret de Marcus, qui aurait bien profité d'être seule avec Lily encore un peu... A St Tropez, ils seraient sans doute happés dans la foule de touristes, et même s'ils restaient ensemble, les conditions n'auraient pas vraiment l'intimité qu'ils pouvaient conserver sur le pont du yatch, malgré la présence du capitaine.
Assis en face d'elle, dégustant un bon cocktail, le Butler ne pouvait pas être plus heureux. Il se pencha légèrement vers elle, prenant un air malicieux et séducteur, pour se venger gentiment de la situation tendue dans laquelle elle l'avait mis plus tôt. Posant une main sur sa cuisse, il la caressa doucement en remontant sous sa jupe tandis qu'il parlait.

    - Oui, je vois... On a tout le temps de faire l'amour, et on fera ça bien, déclara-t-il, sachant pertinemment que poser des mots sur l'acte embarrassait la demoiselle, qui avait bégayé en l'évoquant. Pas besoin de se mettre la pression pour le sexe, tu verras, ça se fera tout seul. On ira tout doucement... Ses doigts découvraient l'intérieur de sa cuisse, tandis qu'il la provoquait d'un regard joueur. Ou plus fort, si tu préfères...


Il arrivait au bord de sa culotte et sa poigne se raffermit comme pour insister sur ses paroles, avant de se retirer totalement. Après tout, il pouvait s'étendre sur les préliminaires, ou la préparer à la suite juste en lui parlant, jusqu'à ce qu'elle décide de le vivre vraiment.
Marcus s'amusait, mais il n'en était pas moins sérieux sur ses intentions. Il ne voulait pas coucher avec elle juste pour coucher avec elle... Il voulait plus, et c'était la raison pour laquelle il ne craignait pas de l'évoquer si tôt dans leur relation. Parce que ce ne serait qu'une étape de plus, et qu'il n'y avait aucune raison pour qu'ils ne la passent pas tous les deux, et que l'expérience ne soit que la première d'une longue série.

    - T'as jamais rien fait, Lily ? Demanda-t-il, curieux quand même de ne pas la choquer, en allant trop loin dans ses propos. Ce n'était pas un reproche, bien au contraire. J'veux dire, même juste toute seule... J'imagine que tu sais ce que ça fait... Je peux te montrer quelques trucs, sans aller jusqu'au bout, si tu veux essayer.


Sa voix était sincère, et montrait un réel intérêt pour le bien-être et le plaisir de la brune. Après tout, c'était un échange, et Marcus, s'il ne s'estimait pas expert sur le sujet, était plutôt touché de pouvoir être celui qui lui apprendrait ces choses... Pour la façonner peut-être, d'une certaine façon, à ce qu'il aimait aussi, et pouvoir toujours garder cette complicité.

    - Bien sur que tu n'es pas folle, confirma le jeune homme, qui ne comprenait même pas qu'on puisse assimiler à la demoiselle un tel diagnostique. Personne ne va t'obliger à aller là-bas, il y a toujours des recours. Ma mère connait de super avocats qui te défendront si on doit en arriver à cette extrémité... Je les laisserai pas t'emmener si tu estimes que tu n'en as pas besoin.


Inquiet de son état, Marcus se leva pour se mettre à côté d'elle, et l'entourer de ses bras, d'un geste protecteur. Il voyait bien qu'elle avait peur et ne supportait pas de la voir ainsi... Son instinct, sans doute, lui donnait envie de la garder pour toujours ainsi, et de faire preuve du courage qui lui manquait, en lui communicant toute sa joie de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: [Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus

Revenir en haut Aller en bas

[Août 2007 / Côte d'Azur] Sweet holidays - Lily & Marcus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [01.08.09] Sweet Holidays Party @ Groisy (74)
» SWEET LITTLE LILY - Jean-Jacques CAPLIER
» Assemble Head In Sunburst - When Sweet Sleep Return (2009)
» Terenzi Horror Nights 2007
» Opéra de Paris 2007-2008 (programmation...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Recuerdos
 :: Souviens toi...
-