AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[5 avril] Payback - Aaron & Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Etudiante


MessageSujet: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Jeu 23 Aoû - 12:28


Il avait fallu à Jane plusieurs jours pour se concentrer sur elle et ses émotions, et réfléchir à ce qu'elle comptait faire pour avancer. Rose lui avait raconté, après la terrible soirée passée au bar où la performance du groupe d'Aaron avait eu lieu, que c'était le chanteur qui lui avait arrangé le coup avec Steve, après leur discussion plutôt agitée - et cette nouvelle l'avait prise de surprise, comme ses excuses dans les toilettes.
La Watson ne savait plus quoi croire ni penser. Elle se sentait stupide, d'une façon différente de celle qu'elle éprouvait en cours de mathématiques au collège, pour une raison incompréhensible qui ne faisait que renforcer ce sentiment d'ignorance. Finalement, elle avait décidé d'agir, peu convaincue qu'il s'agisse de la meilleure solution, mais incapable de rester passive.

    - Bonjour, souffla-t-elle, à peine audible, en poussant la porte du salon de tatouage. Je... Je viens à la place de Rose, expliqua-t-elle, en s'approchant de l'accueil où Aaron attendait ses clients.


Bien entendu, elle avait arrangé ce rendez-vous avec la rousse, qui lui devait ça, pour avoir aidé à la rassembler avec le batteur, malgré elle. Les deux roucoulaient maintenant toute la journée à la plage et Jane se voyait ainsi privée de sa meilleure amie et de ses messages intempestifs, créant un certain vide dans l'immense ennui de ses vacances, qu'elle passait donc à préparer sa rentrée.
Pour se rendre à la boutique, Jane avait fait simple pour une fois : vêtue d'un jean taille straight, de baskets et d'un sweat à capuche, elle ne ressemblait en rien à la fille prétentieuse que le brun l'avait accusée d'être. Malgré son absence de maquillage et de coiffure, elle demeurait jolie, prouvant que le naturel lui allait bien, même s'il lui avait fallu un effort supplémentaire pour sortir sans artifices.

    - Je... Je tenais à remplir ma part du contrat, déclara la blonde avec détermination, en le fuyant du regard. Les aiguilles lui faisait peur, et elle ne le faisait pas de gaité de coeur, mais elle avait pris sa décision, fait son choix, et elle savait que cette marque, sur sa peau, signifierait bien plus pour elle qu'un papillon sur les fesses d'une stripteaseuse qui voulait juste un peu d'encre sur son corps. Je voudrais avoir mes initiales, en majuscules cursives.


L'endroit était laissé au choix d'Aaron, puisqu'il avait formulé cette clause ainsi. Encore une fois, elle se cachait derrière un mensonge : c'était les initiales de Jimmy qu'elle voulait, pour faire d'une pierre deux coups, et montrer aux deux garçons la prise de conscience qu'elle avait fait sur elle même, et ses responsabilités.
Elle se racla la gorge, se frottant le bras, incapable d'être totalement immobile, ses prunelles se baladant dans la salle pour éviter de croiser celle du tatoueur. Sursautant en se souvenant d'un détail important, elle fouilla dans son sac pour déposer sur la table une liasse de billets.

    - J'ai fait du baby-sitting, se justifia-t-elle, d'une voix timide, comme s'il allait l'accuser de dépenser encore l'argent de ses parents.


Venir là dans ces conditions, pour faire une telle demande, était une façon de faire son propre mea culpa : elle en avait besoin, et Aaron ne pouvait lui refuser, s'il comprenait sa démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Rumba


Emploi : Tatoueur
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Ven 24 Aoû - 13:42



Payback


Avril était arrivé assez vite. Le mois débutait et Aaron avait prit ses marques sur l'île. Cela ferait bientôt un mois qu'il s'y trouvait, et il avait eut des hauts et des bas. De belles rencontres et d'autres moins. Celle qui lui marqua le plus et auquel il y pensait encore, était Jane. Il s'en voulait bien malgré lui de lui avoir fait du mal, alors qu'elle ne s'était pas gênée de lui en avoir fait physiquement. Les marques sur sa peau n'avaient pas laisser trop de traces visible. Il avait utilisé une crème cicatrisante qu'il avait eut à New York lorsqu'il y travaillait. Et heureusement qu'il en avait prit quelques tubes sinon il aurait été marqué à vie.

Mais la dernière soirée en date et sa rencontre avec la Watson, lui laissait un goût amer dans la bouche. Il ne devrait pas, pourtant, y penser autant. Cependant, ce qu'il se reprochait au fond était de lui avoir imposé des conditions qui, il le savait, la mettait mal à l'aise. Pourtant, c'était bien ce qu'il avait chercher à faire, même si au fond, il n'aurait pas été au bout de ses requêtes, si elle aurait fait un choix. Il n'était pas du genre à forcer quelqu'un.

Cela faisait plus d'une semaine qu'il n'avait plus eut de nouvelles de la jeune femme. Et même si en théorie ça lui faisait du bien, il devait bien admettre que ses altercations avec elle lui manquait. Steve filait le parfait amour avec Rose. Il ne le voyait que pendant les répétitions et dès qu'il avait terminer, partait rejoindre sa dulcinée. La dessus, par contre, il ne s'en voulait pas d'avoir agit, il en était même heureux pour le jeune couple. A aucun moment il n'avait prit de nouvelles de la Watson en passant par une tierce personne, même si il pouvait le faire, il n'en avait pas eut le besoin. Il savait que à un moment ou un autre, il finirait par tomber sur elle. Mais il ne s'attendait pas à ce que ce soit ce jour et dans ces conditions.

Aaron bossait. Il était arrivé tôt pour préparer un dessin qu'un client lui avait demandé. Ce n'était pas un petit tatouage mais un recouvrement complexe qui demandait du temps et de l'imagination pour que le résultat soit bluffant et parfait. Pour lui c'était le moment de montrer ce qu'il savait faire. Depuis le début de son embauche, il ne faisait que dans le petit. Cette demande était une opportunité de montrer enfin son travail à travers le monde, car le client finirait par parler de lui. Concentré dans son dessin, il entendit à peine la sonnette de la porte et encore moins la petite voix qui lui dit bonjour. Ce n'est que quelques secondes plus tard, quand il leva les yeux vers la silhouette qui se trouvait devant lui, derrière le comptoir, qu'il remarqua la présence. Il mit du temps à reconnaître la jeune femme

-Bonjour... Dit-il naturellement avant de percuter et de se redresser, le regard plissé par le doute et la stupéfaction. C'était bien Jane qui se trouvait devant lui, mais elle paraissait différente. Pas coiffée comme à son habitude, avec soin. Maquillage inexistant qui la rendait encore plus jolie au naturel. Ses vêtements  cachaient son corps fin alors que habituellement elle le mettait en valeur. Le brun se leva d'un coup posant ses crayons et fit le tour du comptoir -Jane ? Demanda-t-il comme si ça pouvait être une autre. Elle venait à la place de rose mais pour faire quoi ? -Attends ... dit-il en allant fermer la porte et en revenant vers elle. Il ne comprenait pas trop. Il était content de la revoir, même si il ne le montrait pas, car en fait il était troublé par son apparence inhabituelle.

Le brun se posta devant elle, et croisa les bras contre son torse moulé dans un t-shirt blanc col en V laissant entrevoir les dessins sur sa peau. Ses bras étaient toujours à l'air libre et il portait d'innombrable bijoux sur ses doigts, ses poignets. Il se rembrunit lorsqu'il entendit le but de sa visite. Il paraissait même en colère d'après son regard qui s'assombrit, il serra la mâchoire -Arrête ! Dit-il sèchement avant de reprendre -J't'aurais jamais forcer à faire quoi qu'ce soit Jane ! T'es pas obligé  d'faire ça. Alors qu'elle venait de lui dire qu'elle voulait se faire tatouer pour honorer sa part du contrat ce qui le rendit un peu plus en colère -Si tu veux t'faire tatouer ce s'ra parce que t'en auras envie.

Il prit l'argent qu'elle venait de poser sur le comptoir et lui remit dans la main. Il s'inclina légèrement vers elle, gardant sa paume sous sa main et son regard dans le sien -Ecoute moi bien, j'vais t'parler en tant qu'professionnel, une décision comme ça, ça s'prend pas à la légère et ça doit venir de toi. Prends l'temps d'y réfléchir et tu r'viendras me voir ou au mieux va voir un autre salon qui te l'fera sans avoir cette impression d'être le responsable de ton choix...

Aaron la relâcha et refit le tour du comptoir pour reprendre sa place sur son siège, il ne leva pas le nez de son dessin quand il la congédia -Tu peux y aller, j'te r'tiens pas …


codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havana-ooh-na-na.forumactif.org/t634-khan-aaron-mes-creat

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Etudiante


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Ven 24 Aoû - 14:27

En venant là, pour réclamer un service, Jane s'était bien doutée que l'affaire ne serait pas si simple. Evidemment, Aaron allait refuser, pour une raison ou une autre, surement parce qu'au fond, ils étaient incapables de se mettre d'accord sur quoi que ce soit... Elle l'écouta néanmoins, avant de refermer les doigts sur son argent, frémissant légèrement à son contact, en soutenant son regard. Elle cligna des yeux sous les ordres du jeune homme, se sentant rougir légèrement, peu habituée à ce genre de situations, où elle se retrouvait dans une position de faiblesse volontaire.
Le regardant se rasseoir comme si l'affaire était conclue, elle hésita un instant à s'enfuir : finalement, sa détermination eut raison de ses peurs enfantines et injustifiées. Non, elle avait prit une décision, et elle s'y tiendrait, parce qu'elle voulait le faire pour elle, pour se souvenir de ses erreurs, de qui elle était, aussi.

    - J'en ai envie, déclara-t-elle, d'une voix profonde, avant de reposer l'argent sur le comptoir entre eux, ses doigts claquant légèrement le bois sur lequel elle venait de taper avec force, ne maitrisant pas bien ce geste impulsif. Dans la foulée, les mains libres, elle retira son sweat, découvrant la brassière de sport blanche, classique, qu'elle avait revêtue pour l'occasion. Son coeur battait anormalement, et elle espérait que cela ne se voit pas, malgré sa gorge et son ventre désormais découvert. Et ça n'aurait pas de sens si ce n'était pas toi... Je veux que ce soit toi, Aaron.


A vrai dire, sur la pratique, elle lui faisait même étrangement plus confiance qu'à un autre. Le fait de s'appeler par leurs prénoms, comme des amis, lui procurait d'ailleurs une sensation tout aussi inhabituelle... Ne sachant pas vraiment où il voudrait poser sa marque sur son corps, elle retira ses baskets avec ses pieds, en titubant par manque d'équilibre, et déboutonna son jean, qu'elle enleva tout aussi rapidement. Après tout, il avait déjà vu bien plus de son corps qu'elle ne l'avait voulu... Malgré cela, elle éprouvait un certain malaise à s'exposer ainsi, mêlé à une excitation surprenante.
Ne lui laissant ni le temps de protester ni de l'en prévenir, Jane se dirigea vers le siège où le tatoueur faisait surement asseoir ses clients, et s'y installa.
Elle prit une profonde inspiration, comme une personne prête à plonger dans l'eau glacée, pour se calmer, et ferma les yeux, avant de n'en rouvrir qu'un, pour observer le jeune homme.

    - Est-ce que je vais encore être obligée de m'énerver ? Demanda-t-elle d'une voix timide, avec un petit sourire moqueur, pas sûre que sa plaisanterie soit bien prise. Je peux signer un document pour prouver que je suis responsable de mon choix, si ça peut te rassurer, à condition que tu ne le falsifie pas comme la dernière fois, ajouta-t-elle, sur le même ton.


La demoiselle ne savait pas vraiment comment cela allait se passer, et elle craignait d'avoir mal : elle s'était préparée mentalement à serrer les dents pour ne rien lui en laisser voir. La Watson n'était pas à l'aise, mais elle savait cacher ses émotions sous les apparences, et elle se racla la gorge avec un agacement feint, prétendant s'impatienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Rumba


Emploi : Tatoueur
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Sam 25 Aoû - 13:46



Payback


Aaron s'était attendu à ce qu'elle ne fasse pas ce qu'il lui demande, c'est ce qu'elle faisait depuis le départ. Et c'est comme ça qu'il la reconnaissait et qu'il savait que c'était elle. Il leva les yeux de son dessin lorsqu'elle posa l'argent d'un geste sec le comptoir. Se redressa de tout son tronc pour la regarder faire par dessus le meuble en bois. Elle se déshabillait et cela l'amusa beaucoup. Après qu'elle ait enlevé son sweat et qu'elle l'ait laissé tomber au sol, il se leva de sa chaise. Étrangement entre sa façon de faire et les mots qu'elle avait prononcé juste avant « Je veux que ce soit toi, Aaron. » prenait un sens tout autre à ses oreilles. Il croisa les bras et les baskets de la demoiselle sortirent de ses pieds. Là par contre il trouva cela étrange -T'fais quoi là ? Demanda-t-il avec une pointe d’inquiétude. Et elle retira son jean alors que le brun ramassait ses affaires derrière elle -Attends .. Jane .. arrête ..  Trop tard, elle prenait place sur le siège qu'occupe ses clients pour les petits tatouages, simplement vêtue d'une culotte et d'une brassière de sport.

Aaron vint la rejoindre et laissa tomber les affaires de la demoiselle à ses pieds, tout en regardant son corps ainsi découvert -Jane .. j'ai ni l'intention de t'tatouer les pieds ni les fesses alors rhabille toi … Le brun s'appuya contre le plan de travail sur lequel il rangeait son matériel. Il la regarda en croisant les bras, si elle se rhabillait ou pas il aviserait par la suite -En tant qu'professionnel j'veux bien te l'faire, mais d'abord faut que j'dessine l'ébauche, j'travaille pas à l'aveugle au risque d'faire c'qui t'plait pas.

Sur ce, il se redressa et parti prendre son carnet et un crayon, et tout en revenant vers elle, il s'attela à l'ouvrage, ce qui allait être rapide vu ce qu'elle lui demandait -J'ai rien falsifié puisqu'il n'y avait rien d'écrit sur l'papier … Dit-il avec un sourire en coin en repensant au mot qu'il avait écrit ce jour là. Il termina assez vite ses ébauches et vint lui présenter les modèles qu'il avait dessiné, lui mettant le carnet dans les mains il se plaça derrière elle
Tatoo1:
 
Tatoo2:
 
Tatoo3:
 
Tatoo4:
 
Tatoo5:
 
-J'pensais soit te l'mettre ici … dit-il tout en posant sa main sur l'omoplate de la jeune femme -Comme c'est là où j'ai tatoué ton frère j'me disais qu'ça pourrait te convenir ou alors … Aaron fit glissé sa main sur la peau laiteuse de la jeune femme de son omoplate jusqu'à sa nuque, sous ses cheveux, qu'il souleva d'une main et de l'autre plaça ses doigts à un point précis de sa nuque -Ou bien ici, si tu veux pas que ça s'voit.

Aaron était placé juste derrière elle, son corps presque collé au sien, et devant eux il y avait un psyché qui renvoyait leur reflet donnant une image assez étrange par leur différence, mais aussi étrangement sensuelle.



codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havana-ooh-na-na.forumactif.org/t634-khan-aaron-mes-creat

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Etudiante


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Sam 25 Aoû - 15:13

Puisque Aaron acceptait sa requête et y mettait ses conditions, Jane se redressa et se détendit un peu. Un sourire se dessina sur son visage, sincère et légèrement enthousiaste à l'idée qu'elle avait obtenu ce qu'elle était venue réclamer. Etait-ce une véritable victoire, finalement, puisqu'ils avaient eu chacun leur part du contrat établi lors de leur soirée mouvementée ?
En tout cas, c'était ce que la Watson éprouvait, en quelque sorte, ça et une sorte de malaise agréable, à être là, avec lui, dans cette pièce, sans que des étincelles fusent dans tous les sens, mais avec une sorte d'électricité ambiante néanmoins.

    - Avec toi, on sait jamais, répliqua-t-elle, en se levant de la chaise, pour aller remettre son pantalon, qu'elle enfila sans aucune grâce. Elle n'arrivait pas vraiment à savoir si elle était particulièrement impudique avec lui maintenant que le sujet avait été tant abordé, ou si au contraire, elle était gênée du moindre coin de sa peau qu'il pouvait voir. Tu joues sur les mots.


Ce n'était plus un reproche : c'était en quelque sorte leur façon de communiquer. Jane l'observa en silence pendant qu'il travaillait sur ses esquisses. Son coup de crayon était efficace, expert, et elle admirait sa concentration à la tâche, prenant le temps de vraiment le regarder, pour une fois qu'elle ne risquait pas d'être surprise, et que son intérêt soit mal interprété. Même si au premier abord, ses tatouages attiraient particulièrement l'attention, elle devait avouer que ses traits étaient plutôt fins, et sa stature bien bâtie. Elle avait déjà perçue un certain charme chez lui, sans pouvoir mettre des mots ou des raisons sur cette sensation, parce qu'elle s'en défendait forcément, et ces quelques minutes de silence ne firent que lui confirmer cette troublante constatation.
Une fois finies, elle choisit parmi les propositions la dernière, avec assurance.

    - Celui-ci, c'est parfait, affirma la demoiselle avec douceur, avant de frémir à son contact sur son omoplate. Son ventre se contracta étrangement lorsqu'elle sentit ses doigts glisser sur sa peau douce jusqu'à sa nuque, en écartant ses mèches blondes de son chemin. Malgré elle, elle s'était arrêté de respirer, et son coeur se mit à battre plus fort encore quand elle en prit conscience. Euh oui, là... Ce sera très bien, dit-elle dans un souffle, très bas, avant de pencher la tête sur le côté, pour lui offrir un peu plus son cou, instinctivement.


Que lui arrivait-il ? Elle ne reconnaissait pas vraiment l'expression qu'elle lisait sur son visage, dans le miroir, et qui lui donnait l'impression d'être soudain plus femme qu'elle ne l'avait montré jusqu'à présent, agissant comme la gamine capricieuse qu'Aaron l'avait accusée d'être.
Leur reflet dans le miroir, le brun tatouée, dernière la blonde à peau pâle, était étrangement beau... Une imagine qui la troublait profondément. Prenant conscience de son corps musclé trop proche de son dos, Jane s'écarta comme si elle s'était brulée.

    - Est-ce que ça va faire mal ? Demanda-t-elle d'une voix trop aiguë pour ne pas trahir son trouble, alors qu'elle cherchait justement un prétexte à son angoisse indéfinissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Rumba


Emploi : Tatoueur
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Lun 27 Aoû - 10:34



Payback


Il prenait ça comme une sorte de trêve entre eux. Si il trouvait cela agréable de pouvoir parler sans qu'il n'y ait de mots plus hauts que l'autre ou de regard de travers, il trouvait ça aussi étrange et plat. Ça lui plaisait ses prises de têtes et les crises qu'elle lui faisait, ça mettait du piquant dans sa vie presque monotone. Une vie qu'il avait choisi mais au final, il lui manquait quelque chose. Et il fallait l'avouer, Jane avait cette façon de faire qui le mettait hors de lui, qui lui donnait envie de tout casser pour calmer cette colère qu'elle déclenchait mais qui au final lui faisait du bien.

Elle avait toujours du répondant sur les phrases qu'il lui disait et il s'en amusa. Lui tatouer les fesses auraient été drôle mais pas sur que son mec aurait apprécié ? Quoi que, rien que pour voir la réaction du pseudo copain il lui aurait fait. Le problème est qu'il n'y aurait pas eut de retour en arrière et ça, ça risquait gros pour lui et surtout pour la boite qui l'emploie. Il se contentera juste de la nuque de la demoiselle.

Après lui avoir montré des modèles, il lui indiqua où il allait le placer. Et sa façon de faire n'était pas la même qu'avec ses clients, il s'amusa à la troubler en caressant sa peau et lorsqu'elle inclina la  tête sur le coté, il se pencha pour que sa bouche soit proche de son cou et qu'elle sente son souffle chaud -Très bon choix .. lui murmura-t-il contre son oreille avant de se redresser alors qu'elle reprenait elle-même une contenance. Aaron leva les mains en l'air et recula, d'un air innocent tout en souriant au vue de sa réaction -J'aurais presque l'impression qu'j'te fais d'l'effet dis donc. Ironisa-t-il, il se tourna ensuite pour préparer le plan de travail, il se lava les mains, plastifia la table et y posa ses produits pour après enfiler des gants de chirurgien -Ca fait mal si tu bouges, y pense pas, pose moi des questions s'tu veux et j'y répondrais. T'occuper l'esprit te f'ras oublier les aiguilles. Quand ton frère est v'nu j'lui ai montré tout l'processus pour l'mettre en confiance … tu veux qu'j'te fasse pareil ?

Il se tourna vers elle, tenant dans une main un tube d'encre et dans l'autre son appareil à tatouer – Les femmes vous supportez l'arrachage de poils chez l'esthéticienne, les grossesses, l'accouchement, les règles et vous avez peur de simple petites aiguilles ? Parfois j'vous comprends pas …


codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havana-ooh-na-na.forumactif.org/t634-khan-aaron-mes-creat

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Etudiante


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Lun 27 Aoû - 18:12

    - Ouais, tu me fais l'effet d'un glaçon dans la nuque, et c'est très désagréable, répliqua-t-elle, en lui jetant un regard noir, par l'intermédiaire du miroir. Bien entendu, il se moquait encore, et ils savaient parfaitement tous les deux ce qu'il en était. Tu crois pas que tu as un petit problème d'égo, à croire que ton charme de voyou va t'accorder les faveurs de toutes les filles que tu rencontres ?


Et quoi que puisse en dire son corps, ce traitre, Jane n'avait pas l'intention de faire partie de ses conquêtes... Probablement parce que niveau égo, elle lui faisait une bonne compétition. Elle ne tenait pas à avouer, ni à lui ni à elle-même, qu'elle puisse éprouver la moindre attirance logique pour lui. En toute hypocrisie, la Watson attribuait son trouble à la nouveauté de la situation, l'excitation de marquer sa peau pour toujours, et toutes autres excuses qui semblaient plus valable qu'un véritable jeu de séduction entre eux.

    - Si tu me fais mal, tu sais que je veillerai à te rendre la pareille... Menaça la jeune femme, en reprenant le contrôle de son caractère, ce qui lui ressemblait plus. Elle avait bien l'intention de lui faire goûter ses ongles encore une fois, s'il se vengeait ainsi. Jimmy a toujours besoin qu'on lui explique tout, il a un peu de mal à comprendre... Confirma-t-elle, sa voix se radoucissant naturellement lorsqu'il s'agissait de son frère et qu'il n'était pas là pour l'entendre.


Si elle pensait le connaitre mieux que personne, il y avait un point sur laquelle elle se trompait tellement, que découvrir son erreur aurait retourné son monde entier : ce qu'elle prenait pour un léger retard mental chez son jumeau, et qui finalement lui convenait, parce qu'il faisait écho à ses propres difficultés, était en réalité la preuve d'une intelligence particulièrement développée.
Elle cherchait à le protéger, quand dans la plupart des cas, l'inverse aurait été plus logique. Mais Jimmy assumait avec naturel sa personnalité, et ne craignait pas le jugement, prenant les critiques à sa place, détournant l'attention des déficiences de sa soeur pour les prendre volontairement pour lui, en exagérant ses défauts.

    - J'ai peur des aiguilles uniquement parce que c'est toi qui les tient ! Mentit-elle, de nouveau agressive. L'évocation de tous les malheurs réservés aux femmes ne la mettait pas dans les meilleures conditions pour apprécier la souffrance causée par un homme, encore. Comment est-ce arrivé... ? Tu sais...


Elle avait peur de mettre des mots sur la question qui lui brulait les lèvres, mais ils savaient encore une fois, tous les deux, ce qu'elle demandait. Le lien qui se créait entre eux, et malgré eux, lui paraissait étrangement assez fort, à présent, bien ou mauvais, pour qu'elle puisse lui soutirer quelques détails, sans qu'il ne craigne qu'elle les utilise contre lui. Elle avait appris sa leçon, et lui aussi, sur les limites à ne pas dépasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Rumba


Emploi : Tatoueur
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Mer 29 Aoû - 17:44



Payback


Aaron ne se formalisa pas sur les mots de la Watson. Il savait très bien au fond de lui qu'elle se mentait. En tous cas, son corps disait le contraire. Et quand elle avait incliné la tête, c'était une évidence. Même si elle ne l'avouera pas, il voyait parfaitement qu'il lui faisait de l'effet. Mais maintenant il la connaissait assez pour comprendre qu'elle rejetait à sa façon la réalité. Peut-être parce qu'elle a un mec elle évite de montrer qu'un autre puisse l'intéresser -Bien sûr ! Ce moqua-t-il aux paroles de la blonde – Mon ego t'remercie de tant de perspicacité d'ta part . S'inclinant devant elle, il rit ensuite en se redressant, se moquant ouvertement de la jeune femme -Tu parles un peu trop d'mes conquêtes, ça t'travaille autant que j'puisse avoir des filles aussi facilement ? Demanda-t-il amuser  avant de préparer son matériel.

-Mon corps se souviens encore d'tes ongles, j'veillerais à éviter de t'faire mal, promis. D'un haussement répéter de sourcils il termina sa phrase et s'attela à reproduire le dessin sur du papier claque adapter à son ouvrage, pour que son dessin se colle sur la peau de la demoiselle. Il se plaça ensuite de nouveau derrière elle, devant le miroir -Bouge pas. Ordonna-t-il alors qu'il regardait sa nuque après qu'elle ait attaché ses cheveux. De sa main libre il caressa sa peau de sa paume, le regard plissé et l'air concentré, cherchant l'endroit idéal où il posera le calque et lorsqu'il le trouva il l'appliqua. Laissant ainsi la copie de ce qui sera indélébile sur la peau de Jane, il prit un petit miroir et le plaça sur la nuque de la jeune femme en faisant en sorte qu'il reflète ce qu'il venait de faire sur le grand psyché face à elle -Ca t'va là ? Demanda-t-il avec un doute, car si c'était pas le bon endroit il devrait recommencer.

Par rapport à sa réponse, il l'invita ensuite à prendre place sur le siège qu'avait occupé son frère, et Aaron roula des yeux d'un air exaspéré lorsqu'elle lui parla de lui -Ton frère est pas un débile, il sait s'prendre en main seul, pourquoi tu cherches toujours à l'protéger comme si c'était un gosse ? Vous avez l'même âge tu d 'vrais prendre conscience qu'il est comme toi. Il ne comprenait pas cette fixation qu'elle faisait sur son frère. À l'entendre parler il avait besoin d'être assisté non stop.

-Faut qu'tu mettes ton menton dans l'trou et qu'tu m'tournes le dos. Lui dit-il alors qu'il ramenait une tablette portant son matériel. Une tablette à roulette qu'il plaça à coté d'un siège à roulette. D'abord, Aaron rasa le petit duvet de poil qui se trouvait sur sa nuque pour que sa peau soit lisse, il nettoya ensuite avec une lotion aseptisant et s'inclina de coté pour regarder le visage de la Watson -Faux ! Affirma-t-il avec conviction – Tu veux qu'ce soit moi parce que tu m'fais confiance, sinon tu s'rais pas v'nu m'voir. Un sourire termina sa phrase, le tatoueur se redressa et reprit sa place. Il mit l'appareil en route et le plaça sur la marque qu'il avait posé sur la peau de la demoiselle. Il commença doucement et arrêta pour lui demander si elle avait sentie quelque chose, si ça allait. Il reprit ensuite et comme il lui avait proposer de parler pour supporter au cas où la douleur, elle lui posa la question qu'il redoutait. Mais au final, il lui avait tendu la perche, se disant bien qu'elle trouverait un moyen pour en savoir plus sur Leïla -Un accident d'voiture .. Commença-t-il avant de se taire, tout en étant concentré – Mon père avait bu, il est parti la chercher à l'école, il a grillé un feu, un camion est arrivé il a percuté l'arrière d'la voiture, là où elle se trouvait, elle est morte sur l'coup. C'était beaucoup moins douloureux d'en parler aujourd'hui, mais ça restait quand même un sujet délicat car il en voulait toujours à son père. Il y avait une pointe d'amertume, de rancoeur voir de haine en parlant de son géniteur.

Le dessin prenait forme, il nettoyait à l'aide d'un papier absorbant le surplus d'encre, et il avait lui aussi une question qui lui brûlait les lèvres -Comment t'as fais pour reproduire l'expression d'ma sœur la dernière fois ?


codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havana-ooh-na-na.forumactif.org/t634-khan-aaron-mes-creat

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Samba

Emploi : Etudiante


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Mer 29 Aoû - 19:00

A la réplique d'Aaron, Jane fit la moue comme une enfant prit en faute, et haussa les épaules, en ignorant la question, comme si son orgueil sans limite la dépassait. Bien sur qu'elle se préoccupait des pauvres filles qui tombaient dans ses bras, avait-elle envie de dire... Mais à la vérité, elle réalisait que ce n'était pas tant cela qui la dérangeait, qu'autre chose de moins clair. En tout cas, elle ne voulait surement pas lui donner raison, et le fixa une nouvelle fois de son regard bleu meurtrier, avec l'envie de... Son coeur battait un peu trop fort dans sa poitrine, et elle préféra détourner les yeux, et se concentrer sur la véritable raison de sa venue, ou du moins celle qui était officielle.
Docilement, elle s'installa comme il le lui demandait, et approuva ses décisions d'expert. Sur son frère cependant, elle avait quelques objectifs.

    - Jimmy est... Spécial, protesta-t-elle, toujours avec une sorte de douceur dans la voix, légèrement revêche parce qu'il la contredisait. Tu ne le connais pas. Il a besoin de moi, affirma finalement la blonde, avec une détermination qui traduisait plutôt sa propre dépendance à ce rôle de soutien. Arrête de te lancer des fleurs, disons que je ne te fais confiance QUE pour ça, lui concéda-t-elle avec un soupir, en se plaçant dans le fauteuil pour subir les aiguilles.


Elle frémit un peu au premier contact, puis se détendit : Aaron avait raison, parler lui faisait oublier, et passer le temps. Elle ne l'interrompit pas lorsqu'il parla de sa soeur, et attendit quelques secondes qu'il ait fini d'essuyer le premier jet de son tatouage et se soit éloigné pour lui donner une réponse.

    - Je suis désolée, je ne savais pas, affirma-t-elle, en serrant les dents, non pas parce qu'elle ne ressentait pas cruellement cette culpabilité, mais au contraire, parce qu'il était dur de l'assumer face à lui, après toutes leurs disputes. J'ai... J'ai trouvé un dessin, que tu avais fait d'elle... Je te le rendrai, bien sur.


Elle l'avait gardé précieusement, en hésitant sur la démarche à adopter. Si elle n'était guère doué en mathématiques et autres matières scolaires, elle l'était plus en relations humaines, et elle se doutait que Aaron lui poserait la question un jour, ou se rendrait compte de sa disparition. Et même si son geste lui avait d'abord paru sans conséquences, à l'hôtel, elle s'était rendu compte au fur et à mesure des évènements de son poids énorme pour le jeune homme.
Alors qu'elle se redressait avec crainte, pour observer sa réaction, un bruit énorme de claquement retentit à l'entrée du salon : la porte avait pratiquement sauté de ses gonds. Jane se retourna, stupéfaite, pour se retrouva face à un biker baraqué, batte à la main, qui n'avait pas l'air de venir se faire faire un dessin sur la peau : d'une part parce qu'il n'avait plus vraiment de place, constata intérieurement Jane, et surtout parce que son air furieux ne se prêtait guère à cette perspective.

    - C'est toi Aaron Khan, le chanteur ? Questionna-t-il, avec une expression qui n'attendait pas vraiment de réponse. La Watson posa les yeux sur le brun, choquée, et interrogatrice, comme si elle-même s'attendait à ce qu'il décline son identité ou se justifie d'un quelconque crime pas encore annoncé. T'as baisé ma petite amie hier soir, c*nnard ! Frankie, une jolie brune avec un percing à l'arcade, ça te dit quelque chose ? Demanda-t-il, encore une fois, sur un ton rhétorique. J'venais te casser la gueule, mais j'crois plutôt que j'vais t'faire comprendre ce que c'est de piquer les meufs des autres, sale fils de p*te !


Ses yeux croisant ceux de Jane, la demoiselle frémit, en portant immédiatement les mains à sa brassière blanche, réalisant le spectacle qu'elle offrait, et ne pensait qu'à sauver sa peur, lorsqu'on la menaçait de bien pire. Elle tourna de nouveau son visage vers Aaron, l'implorant de réagir, avant de revenir à son potentiel agresseur.

    - Je ne suis PAS sa petite amie ! Trouva-t-elle juste la force de couiner, pour la bonne forme. Je t'avais bien dit que c'était une mauvaise idée, toutes ces filles... Grogna-t-elle, plus bas, pour le brun, parce qu'elle ne pouvait pas laisser passer cette chance de savourer une minuscule victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hola, Mi nombre es
half of my heart is in Havana

Rumba


Emploi : Tatoueur
Localisation : Sur l'île


MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane Dim 2 Sep - 10:53



Payback


Aaron se rendait compte de l'amour que portait Jane à son jumeau, Jimmy. Il savait aussi ce que c'était que l'amour fraternel et il ne pouvait pas lui en vouloir, ni même le lui reprocher. Sauf qu'elle avait tendance, d'après ses dires, à trop le couver, à l'étouffer même. Peut-être ne s'en rendait-elle pas compte. En tous cas, il savait que quoi qu'il dirait ça ne changerait rien à sa façon d'être avec lui

-Jimmy est intelligent et il sait c'qu'il fait et c'qu'il veut, il est peut-être spécial pour toi, moi j'l'ai trouvé très sur de lui, curieux et intéressé. Il m'plait beaucoup ton frère. Dit-il avec un sourire et sincérité avant d'ajouter -Pas sûr qu'il ait besoin d'toi toute sa vie non plus, faudra bien qu'il fasse la sienne, sans toi. Et ça il en était certain, comment voulez vous qu'un frère puisse faire sa propre vie avec une sœur collante et toujours sur votre dos ? C'est pas vraiment l'aider dans ce cas, au contraire, ça pourrait faire fuir de potentielles futures petites amies. Mais ça, il se garda bien de lui dire car il savait que ça ne servirait à rien.

Le tatoueur commença son travail, qui n'allait pas être très long car il était simple et petit. Tout en dessinant sur la peau laiteuse de la demoiselle, concentré et professionnel, il lui raconta, à sa demande, l'histoire de sa sœur. Il en ressenti une profonde tristesse, douleur aussi, et une aversion pour son père, responsable de la disparition de Leïla. Il ne s'attendait pas vraiment, venant d'elle, qu'elle se dise désolée de cette fin tragique. Machinalement, il haussa les épaules, tout en essuyant le superflus d'encre sur la nuque de Jane, cependant, il ne s'attendait pas à ce qu'elle ait pu prendre un dessin d'elle qu'il avait fait. Première réaction suite à cette révélation, il se crispa de colère. Bien sûr, il avait levé son appareil à tatouer pour ne pas faire de bêtises sur sa peau, il prit ensuite une profonde inspiration et se souvint du moment de leur rencontre et de son carnet. Laissant sa colère de coté, il se remit au travail -Je vois … j'me disais bien qu'il me manquait c'dessin, j'pensais l'avoir perdu … Tu peux l'garder ... l'jeter même j'en ferais un autre … C'est la seule image d'elle qui m'reste de ce jour, alors c'est facilement réalisable.

Restant silencieux le peu de temps qu'il lui fallut pour terminer le dessin, il le nettoya ensuite, le prit en photo via son téléphone et le montra à la jeune femme pour qu'elle le voit -Voilà, terminé . Dit-il en lui mettant sous le nez. Il appliqua ensuite une crème et un film plastique pour le protéger, il allait lui expliquer les règles à suivre pour le nettoyage lorsque la porte s'ouvrit à la volée.

Un gars costaud et l'air patibulaire entra avec une batte de base ball à la main. Décidément, c'était une habitude de ce balader avec ce genre d'arme.

-Ouais c'est moi .. Dit Aaron en s'approchant tout en retirant ses gants de chirurgien. Le gars lui expliqua à sa façon le pourquoi de sa venue et de sa colère. Le tatoué trouva cela bizarre qu'il le retrouve si facilement, et le désigne en tant que chanteur. Lorsqu'il couchait avec une inconnu il ne lui racontait pas sa vie, sauf si il avait prit le temps de faire sa connaissance. Mais la veille, il avait bu plus que de raison et ne se souvint de pas grand chose. -Ah si … ouais .. bah mec si elle avait un copain elle m'a rien dit .. En même temps, on a pas eut trop l'temps d'parler elle et moi elle était plutôt chaudasse la meuf .. P't'être que tu devrais lui donner plus d'orgasme, prends des cours, chuis certain qu'tu trouveras une bonne âme charitable pour t'en donner …

Il s'attendait à ce que le gars réagisse, peut-être même qu'il l'avait fait exprès. Se rendant compte que le gros baraqué observa Jane en brassière, le tatouer la poussa de son bras pour qu'elle vienne derrière lui. Alors que l'autre leva sa batte pour venir frappé Aaron, de colère « J'vais t'buter connard ! »  celui-ci esquiva le coup tout en protégeant Jane de son corps. La batte retomba lourdement contre le bois du comptoir -Va t'cacher ! Dit-il à Jane avant d'ajouter d'un ton exaspéré -Et tes conseils moralisateurs tu les garde pour ton frère !

Aaron se leva d'un bond, et profita du fait que l'autre soit près de nouveau à le frapper de son bâton, pour lui foncer dessus, tête la première et le toucher en plein dans l'estomac. Aaron n'avait pas rpit de cours de boxe, il n'en avait pas besoin. La seule école de combat qu'il fit était en prison. Les bagarres de ce genre il connaissait.  Les gars du gabarit de son adversaire il connaissait aussi.
Il se prit des coups à son tour, se retrouva avec la lèvre fendue et des coups dans le ventre, mais au final, se fut la police qui intervint pour mettre fin à la bataille. Se fut des passants qui, observant la scène de la rue, prévinrent les forces de l'ordre.

Salement amoché, Aaron jeta un regard noir à Jane pendant que l'autre se faisait embarqué - Tu m'portes la poisse Watson .. Depuis ce jour au complexe, dès qu'j'te croise il m'arrive des merdes, t'es pire qu'un chat noir ! Va-t-en !

Sans un regard de plus tout en s'essuyant la bouche, il rangea le bordel foutu par le combat qui venait d'avoir lieu. Aaron risquait de perdre son boulot, et la colère qui l'animait le rendait bien plus dangereux que celui avec qui il venait de se battre.


codage par Laxy Dunbar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://havana-ooh-na-na.forumactif.org/t634-khan-aaron-mes-creat


Hola, Mi nombre es
Contenu sponsorisé
half of my heart is in Havana




MessageSujet: Re: [5 avril] Payback - Aaron & Jane

Revenir en haut Aller en bas

[5 avril] Payback - Aaron & Jane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Carnaval de Candé (49) 18 avril
» COPLAND Aaron
» Festival Cool Soul le 8 Avril au Bataclan, puis Clermont...
» Photo de Bernd Parker - Metropol, Berlin, 14 ou 15 avril 1982
» Clermont-Ferrand - 4 Avril 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Havana, ooh na-na :: 
Little Havana
 :: Cuba Libre :: Les boutiques & restaurants
-